Mardi 19 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Infrastructures

Autoroute Thiès- Aibd : Senac veut le marché des Chinois

Single Post
Autoroute Thiès- Aibd : Senac veut le marché des Chinois

L’entreprise chinoise, chargée de réaliser la route Aibd-Mbour, a également acquis le marché du tronçon Aibd-Thiès. Mais la société Eiffage Sénégal, dirigée par Senac, ne veut pas la laisser faire.

Le Président Macky Sall a pu se rendre compte hier, de l’état d’avancement des travaux des voies qui doivent relier l’aéroport Blaise Diagne de Diass à Diamniadio ainsi qu’à Mbour. Et il n’a pu manquer d’exprimer sa pleine et entière satisfaction. En compagnie de son Premier ministre Boun Abdallah Dionne, et de ses ministre de l’Economie et des finances Amadou Ba, et des Infra­structures Mansour Elimane Kane, ainsi que de différents directeurs des services concernés, le chef de l’Etat a parcouru les 42 km de chantier des voies en construction aussi bien par la Franco-sénégalaise Eiffage et l’entreprise chinoise Cwe.


Emporté par l’enthousiasme de­vant le travail accompli, Macky Sall n’a pu s’empêcher de demander le démarrage, dans les meilleurs délais, du tronçon de route devant relier Thiès à l’aéroport. «Il faut que dans un an, l’autoroute arrive à Thiès pour faire la jonction avec l’autoroute Ilaa Touba pour avoir un système autoroutier moderne et interconnecté et qui intègre parfaitement la dimension aménagement du territoire», a déclaré le président de la République qui a adressé ses félicitations au Premier ministre, ainsi d’ailleurs qu’au ministre des Infra­structures et du désenclavement, Mansour Elimane Kane et à ses services. 


Néanmoins, ce que le communiqué du ministère des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement ne dit pas, ou n’a peut-être pas pressenti, c’est l’élan que ces paroles du chef de l’Etat ont donné aux dirigeants de la société Eiffage, dirigée par Gerard Senac.
Les milieux bien informés du pouvoir savent déjà que le rêve de Gerard Senac et de ses patrons en France, est d’accaparer la réalisation et la gestion des autoroutes à péage du Sénégal. Depuis de longs mois, ils mènent un effort intense de lobby pour supplanter l’entreprise chinoise qui doit construire ce tronçon.


Or, de son côté, Cwe, qui est en train de réaliser la route qui va du nouvel aéroport à la ville de Mbour, est si convaincue de remporter le marché, qu’il est dit qu’elle a même pris sur elle, afin d’engager les travaux sans tarder, de dédommager les populations impactées par le projet (Pap).
Il faut dire que le coût de ces 17 km de route a été estimé à 62 milliards de francs Cfa. 


La réalisation du marché par Cwe est conditionnée par une convention entre l’Etat du Sénégal et Eximbank of China, la banque du commerce extérieur de la République populaire. Et Le Quotidien a appris que les services du ministère de l’Economie et des finances ont déjà envoyé la requête de financement à Eximbank. Et si l’on se fie aux propositions ramenées de Chine par Macky Sall lors de son séjour dans l’Empire du Milieu en janvier de l’année dernière, il est quasiment certain que cette requête de financement sera honorée.


On ne peut dès lors que s’étonner de voir que des personnes proches de la Primature puissent faire croire à Senac et à ses collaborateurs que les Chinois travaillent sans aucune convention, et que rien n’est encore engagé. Et on n’est pas sûr que le pouvoir de Beijing verrait d’un bon œil, en cette période où son économie est fortement chahutée, que l’une de ses entreprises se fasse rafler un marché quasiment acquis au Sénégal.

Article_similaires

16 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (14:00 PM)
     :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2015 (16:50 PM)
      les français sont pires que les "makhs" et certains sénégalais qui sont dans l'administration sont des corrompus et n'ont aucun amour pour la patrie. on doit les exterminer.
    • Auteur

      Dempsey

      En Août, 2015 (17:28 PM)
      qu'importe qui dirigera ce marché mais nous sénégalais on s'en félicite d'avoir un président qui abat un travail titanesque pour le bien être de toute la population.et cette autoroute permettra aux sénégalais d’être beaucoup plus mobiles.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2015 (17:49 PM)
      pendant plus de 50 ans, les français étaient seuls sur le marché ouest africain francophone, et ils n'ont fait aucun investissement majeur. aujourd'hui, l'arrivé des chinois les oblige à investir ou disparaitre. mais les africains ont perdu confiance en eux, ils se méfient. la france si elle veut relancer son économie doit aider le développement de ses anciens colonies et arrêter de les pomper. le cfa telle qu'il doit disparaitre, sans souveraineté monétaire, on sera toujours à la traine. mais aussi il faut que la société civil porte ce débat parce aucun gouvernement pris individuellement ne peut le faire.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2015 (09:30 AM)
      tout à fait d'accord avec vous.vous avez tout dit.c'est meme une question de droits de l'homme.
      nous attendons seydi gassama pour qu'il en parle.on verra bien pour qui il roule.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (14:19 PM)
    Mais quand est-ce que ces babtou nous laisseront tranquilles et choisir nos propres partenaires. C'est à se demander si la France peut continuer à maintenir son développement sans l'Afrique, la même chose est arrivée au Bénin pour la réalisation d'un des tronçons (cotonou-Dosso) ferrovières de la "Grande boucle" qui doit relier Cotonou à Abidjan et qui a été auparavant concédé à un entrpreneur Béninois Dossou-Aworet avant que Bolloré ne vienne (on ne sait par quel miracle) l'évincer du projet pour s'en accaparer.

    Accaparement, c'est de bien cela qu'il s'agit et c'est aux peuples africains de se lever et dire basta à la France, car aucun dirigeant politique (ministre ou député) ne le fera. Diantre on est indépendant oui ou non. Il est temps qu'on travaille pour nous-mêmes et plus pour les autres surtout ces français qui maintennent l'Afrique francophone dans un état de sous-développement plus accentué que les pays africains anglophones. De même qu'en Asie entre les anciennes colonies françaises (Cambodge, Laos, Vietnam) et les autres qui sont devenus les tigres développés d'aujourd'hui (Corée du Sud, Taïwan, Hong Kong, Singapour, Malaisie, etc....).  :thumbsdown: 
    • Auteur

      Sirou

      En Août, 2015 (14:31 PM)
      yow tamitt, il n'y a pas de tigre ici, on a des oundous (chat de goutiere) et des sirous (gros matons). le developement n'est pas pour demain.
    • Auteur

      Radar

      En Août, 2015 (15:44 PM)
      ces toubabs, américains ou chinois ne laisseront jamais l'afrique.
      le marché le plus intéressant et en progression est le marché africain. c'est en afrique que la population est jeune et augmente. le nombre de consommateurs en afrique augmente tandis que la population en europe et au japon est vieillisante. dans les pays de l'ocde, les gens ne font plus d'enfants.
      c'est en afrique qu'il y'a les gros chantiers de construction, dans le domaine de l'energie, l'exploitation du pétrole et du gaz, etc.
      il y'a plein de choses à faire en afrique.
      les chinois sont de plus en plus nombreux à s'installer en afrique. les indiens ont commencé à venir.
      les marocains contrôlent les banques.
      les français tiennent à conserver leurs intérêts et leurs entreprises qui sont présentes depuis la colonisation.
      le problème de fond, c'est qu'ils veulent faire de nous des consommateurs et non des producteurs comme eux.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2015 (20:05 PM)
      pendant ce temps, le sénégalais regardent en l'air et pensent à son mouton de la tabaski qui arrive... lol
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (14:53 PM)
    Diadieuf senac !
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (16:36 PM)
    La politique de la France et de l'UE est de ne jamais laisser l'Afrique se développer . Ce n'est pas un secret puisse qu'un responsables politiques allemands l'a dit. ( Helmut Kuhl ). Si l'Afrique veut quelque chose on verra comment lui porter mais l'essentiel est qu'on ait pas une deuxième Chine à nos portes. La France maintient les dirigeants africains sous pression afin de mettre la main sur les marchés juteux : port , aéroport , mais surtout infrastructures . Seule l'Afrique paie garantir à la France ce 1% de croissance nécessaire à sa survie .Elle viendra le chercher avec les dents au besoin . Le Sénégal a tout intérêt à diversifier ses partenaires au développement et éviter de se retrouver avec un partenaire qui contrôle plus de 80% de son économie . Le coût politique risque d'être très élevé .

    Auteur

    Ndiaga

    En Août, 2015 (16:37 PM)
    l’entreprise chinoise Cwe, n'a pas encore fini ses tranches de travaux alors qu'eiffage est à 90%!!

    Faire confiance aux Chinois? Quelle connerie

     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    J

    En Août, 2015 (17:59 PM)
    Thieyy Golowass yii. Pardon je voulais dire Gaulois.
    Auteur

    Madi

    En Août, 2015 (20:09 PM)
    La france est le pire ennemi de l'économie sénégalaise, l'histoire la démontrée, pour quoi nos entreprises locaux sont toujours sur la touche des lors qu'onparle de milliards. Merci

     :taala_sylla:  :taala_sylla: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (21:10 PM)
    Il a une capacité extraordinaire à s’adapter et à se faire adopter par tous les régimes. Après avoir eu toutes les faveurs sous Wade dont l’exclusivité de la gestion de l’autoroute à péage, il est encore mieux servi sous Macky Sall qu’il ne l’a été auparavant. N’est-ce pas le propre des tenants de la Françafrique que de se mouvoir allègrement entre les régimes en Afrique et d’en tirer, à chaque fois, le maximum de profits. Et c’est jus­tement ce qu’ont réussi à faire Gérard Sénac et l’entreprise Eiffage dont il est le Pdg. D’ailleurs, le groupe qu’il dirige n’en finit pas d’étendre ses tentacules.



    Il y a d’abord eu l’ancêtre de Fougerolles, l’Entreprise pour les travaux du port de Dakar (ETPD), aujourd’hui Eiffage, dont le premier mé­tier était axé sur les travaux maritimes « De là, confiait un membre du top management, on s’est modifié en se diversifiant et maintenant, on touche à tous les secteurs des Btp (Bâtiments et Travaux publics), on fait des routes et tout ce qui est aménagement hydro-agricole. On continue à faire des travaux maritimes, des travaux de Génie civil et des barrages, on fait tout ». Autant dire une entreprise pour le moins bou­limique. En tout cas, Gérard Senac sait profiter des régimes en place et en faire profiter aux entreprises françaises. En témoigne la jonction entre Eiffage, le groupe Orange et Total qui se voit affecter trois (3) points de vente sur l’autoroute à péage dont l’entreprise de Gérard Sé­nac a le monopole de la gestion. Personne ne lui reprochera en tout cas de manquer de solidarité vis-à-vis de ses compatriotes français.



    Leral.net /

    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (21:58 PM)
    « Les entreprises françaises n’auraient jamais dû quitter l’Afrique dans les années 1980. L’Afrique c’est l’avenir actuellement », déplore Gérard Sénac, qui confesse: « nous aurions dû y rester, cela serait plus simple aujourd’hui. » Pour Laurent Pillet de Pernod Ricard, le continent était considéré au début des années 2000, « comme un continent perdu ».



    Il constate qu’aujourd’hui les grandes entreprises françaises qui avaient massivement fui pendant les années 1980 reviennent après s’être réveillées un peu tard. Mais il souligne aussi que les Français ne sont pas les seuls à être à la traîne, « tout le monde arrivant depuis 2012-2013?.



    Parmi les sociétés françaises implantées en Afrique, on retrouve bien évidemment le groupe pétrolier Total, le groupe diversifié Bolloré, mais aussi Eiffage dans la construction ou encore Pernod Ricard dans les boissons.

     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Illa Touba

    En Août, 2015 (22:18 PM)
    AGEROUTE SENEGAL réveiller vous car le groupement qui a gagné le controle et le suivi des travaux de l autoroute illa touba est entrain de faire un jeu ;car il ne veule pas payer prix raisonnable les TS dont les CV sont dans l offre et veule les remplacer par d autres techniciens qui n ont pas d expérience à un pris tres bas(400000f) alors qu il a vendu le TS 0 L AGEROUTE à 1500000f .DONC NOUS Vous prévenons de forcer à ce groupement de recruter en priorité les TS qui sont dans l offre avec un salaire minimal de 500000F avant qu il ne soit trop tard si non il n y aura pas un personnel qualifié pour bien controler les travaux et avoir un ouvrage de qulité et garntie .DG DE STUDI AUSSI REVEILLE TOI AVANT QUE TA SOCIETE ENTRENTRE DANS SCANDALE QUI PEUT ALLER JUSQU A LA FERMETURE DE TA BOITE;recrute les TS QUI SONTSUR LES OFFRES AVEC SALAIRE minimal de 500000F;
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (22:30 PM)
    Pas d'exclusivité pour la France . Ce n'est pas un partenaire d'avenir . L'Allemagne et les pays d'Asie du sud est sont beaucoup plus intéressants que cette France endettée et conservatrice .L'Afrique du sud également peut être un pays intéressant pour nous , ils ont la technologie et le savoir faire. C'est ce que fait l'Algérie .il sera plus facile d'exiger des transferts de technologies et des contrats de formation à ces pays émergents qu'aux pays de l'UE qui n'ont aucun intérêt à nous voir avancer . Ils veulent surtout pas qu'on ait les capacités de transformer nos matières premières qu'ils nous achètent à 10 Fcfa pour nous les revendre à 100 avec la complicité de nos dirigeants . . Faut reconnaître qu'on est un peu cons .
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (22:40 PM)
    De confortables honoraires, une grande exposition médiatique, le tout dans un cadre juridique familier, hérité du temps des colonies... Quelles que soient la complexité des dossiers ou la réputation de leurs puissants clients, les plus grands ténors français se pressent sur le continent pour les défendre.



    Longtemps, il fut un habitué du Palais du bord de mer. Avocat de feu Omar Bongo Ondimba, il a notamment défendu les intérêts du président gabonais dans l’affaire des "biens mal acquis", initiée en 2008.



    Après le décès du chef d’État, François Meyer – qui a aussi été l’avocat du Tchad dans l’affaire de l’Arche de Zoé – a mis le cap vers l’ouest. On le retrouve au Mali, où il a été mandaté pour faire appel du jugement de la Cour commune de justice et d’arbitrage (CCJA) d’Abidjan condamnant Bamako face au groupe Tomota.



    Aujourd’hui, le ténor français est proche du président sénégalais Macky Sall. Après être intervenu dans la négociation controversée entre Dakar et le groupe sidérurgique ArcelorMittal, il a rejoint le pool des avocats de l’État dans le procès de Karim Wade.

     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Qaw

    En Août, 2015 (00:40 AM)
    tant kon ecoutera les fracais nous niront pas loin. il est tps quon se reveille. la france na rien a nous apporter que des probleme. reveille toi macky et arrete detre le pantin de la france
    Auteur

    La France, C'est Le Cancer De

    En Août, 2015 (01:05 AM)
    Tant qu'on n'aura pas chassé la france de notre continent, l'Afrique ne se développera pas.
    Auteur

    Kabou

    En Août, 2015 (03:30 AM)
    faut kon se ligue quitte a ce kon cotise chacun pour reunir nos force et chasser ce cancer francais chez nous. macky tu trahi les noire et tous le senegal
    Auteur

    Autoroute

    En Août, 2015 (17:16 PM)
    L'essentiel de l'argent qUi entre en France passe les entreprises de BTP avec leurs marchés à l'étranger quelque soit la nature du régime en place. Le jour ou un de ces régimes se tourne vers des entreprises concurrentes, leurs présidents deviennent des dictateurs et des terroristes à éradiquer by any means necessary. Et le matraquage médiatique fera le reste pour légitimer une intervention militaire. Le cas récent de la Côte d’Ivoire est la pour le rappeler ainsi que celui de la Lybie.

    Les entreprises chinoises investissent en Afrique e t au Senegal, mais qu'en est il des entreprises de BTP du Senegal. Faut pas rêver, chinois ou français, aucun des deux n'aidera le Senegal a se développer. Le développement est une entreprise nationale qui se réalise avec des nationaux et pas autrement. Aucun pays du monde ne s'est developer avec l'argent des étrangers mais certains se sont développer avec la force de travail des étrangers comme les puissances coloniales et les États Unis.

    Pour un développent de pays africains francophones, il faut: se débarrasser du franc CFA, developer les ressources humaines et la stabilité politique et sociale.

    Maky comme tout les hommes politiques est coincé par la nécessité de renouveler son mandat. Et pour cela, il a besoin de choses concrètes à présenter aux électeurs. Comme tous les présidents africains, il ne remettra pas en cause la dictature du franc CFA et malheureusement aucun candidat présidentiel ne le fera.

    Il reste l'action du peuple. Elle est difficile à organiser à l'échelle d'un pays à plus forte raison de la CEDEAO.

    Je commence à croire que le sous développement fait de nous les esclaves de l'humanité.

     :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email