Vendredi 22 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Entre 164.500 et 310.000 manifestants, heurts à Paris, calme en région: le bilan du 1er mai en France

Single Post
Entre 164.500 et 310.000 manifestants, heurts à Paris, calme en région: le bilan du 1er mai en France

Selon un comptage réalisé pour un collectif de médias par le cabinet Occurrence, 40.000 manifestants ont défilé à Paris ce mercredi 1er mai. 164.500 personnes selon le ministère de l'Intérieur et 310.000 selon la CGT ont manifesté dans toute la France, dans une ambiance généralement bon enfant en région mais plus tendue à Paris, où des heurts entre "black blocs" et forces de l'ordre émaillaient le défilé.

Dans une ambiance tendue, des grenades de désencerclement et lacrymogènes ont été lancées par les forces de l'ordre sur quelques centaines de militants anticapitalistes "blacks blocs", sur le boulevard du Montparnasse.

40.000 manifestants à Paris

A Paris, 40.000 personnes ont manifesté selon un comptage réalisé pour un collectif de médias par le cabinet Occurrence.La CGT a de son côté compté 80.000 personnes lors de cette mobilisation où des heurts entre "black blocs" et forces de l'ordre ont eu lieu.La préfecture de police a compté 164.500 personnes, dont 28.000 dans la capitale. L'an dernier, les manifestations ont rassemblé 210.000 personnes en France (CGT), 143.500 selon le ministère de l'Intérieur. A Paris, la police en avait recensé 20.000 (la CGT 55.000) dans le cortège syndical et 14.500 venus hors cortège.

17.706 contrôles préventifs

Les forces de l'ordre ont essuyé également des jets de projectiles. Un manifestant a été blessé à la tête, selon un journaliste de l'AFP. Alors que les forces de l'ordre tentent de disperser les manifestants place d'Italie, la préfecture de police a annoncé que 330 personnes avaient été interpellées à 18h.

Aux alentours de 16h, elle avait annoncé 249 interpellations. En tout, 15.306 contrôles préventifs ont été réalisés dans la capitale, d'après la même source. Le chiffre de 12.500 avait été annoncé peu avant 15h. Deux cents six placements en garde à vue étaient comptabilisés à Paris mercredi à 16h00, en lien avec la manifestation du 1er mai dans la capitale, a indiqué le parquet de Paris.

 

Un leader syndical "se met en retrait"

Philippe Martinez, le secrétaire général du syndicat français CGT, a été contraint de quitter le cortège de tête avant que la manifestation parisienne du 1er mai s'ébranle, après avoir été pris à partie par des radicaux, a constaté un journaliste de l'AFP. Interrogé par téléphone par l'AFP pour savoir s'il avait quitté définitivement la manifestation syndicale, le numéro un de la CGT a répondu par SMS: "non, je suis juste un peu en retrait". Selon un militant CGT également témoin de la scène à Montparnasse, juste avant de partir, le leader syndical s'était retrouvé coincé dans des affrontements entre des "black blocs" et des forces de l'ordre. Lorsqu'il s'est replié vers une rue adjacente, il a essuyé des jets de bouteilles "par un groupe d'individus", selon ce témoin.

"Les chiffres de mobilisation sont impressionnants"

Juste avant de partir, Philippe Martinez s'était réjoui auprès du journaliste de l'AFP sur place de la forte mobilisation à Paris, où le défilé devait partir à partir 14h30 de Montparnasse vers place d'Italie. "Les chiffres de mobilisation sont impressionnants", a-t-il dit. M. Martinez a toutefois critiqué la présence d'"individus qui ne sont pas là pour manifester et empêchent la manifestation de se tenir". "Ce n'est pas très agréable de se faire gazer", a-t-il encore dit, critiquant des "problèmes de coordination" au niveau des forces de l'ordre. "Il a fallu qu'on s'identifie, c'est insupportable!", a encore critiqué M. Martinez.

La préfécture dément

"La CGT n'a jamais été la cible des policiers et gendarmes qui ont assuré leur mission avec détermination face à des casseurs violents", a tweeté la préfecture de police, en réponse aux accusations de Philippe Martinez.

Manifestations bon enfant en région

En région, la journée du travail était globalement célébrée dans une ambiance festive par les syndicalistes, les "gilets jaunes" et les politiques, mais sous haute surveillance policière. Plusieurs préfectures avaient annoncé des interdictions de défiler dans le centre ville, comme à Caen ou à Lyon. Ils étaient 6.200 à Lyon, 2.400 à Montpellier, 1.500 à Lille, 2.100 à Besançon, 3.400 à Nantes, 1.600 à Strasbourg, selon la police.

"Merci pour Notre-Dame, mais donnez aussi aux Misérables"

A Bordeaux, la marche du 1er mai s'est déroulée dans une ambiance joyeuse au son du djembé et des sifflets. Près de 6.400 militants syndicaux et 1.300 "gilets jaunes" y ont battu le pavé, de même source. A Toulouse, la manifestation des syndicats dans la matinée a réuni quelque 20.000 personnes, selon la CGT. "Pas de justice, pas de paix", "Le peuple déteste Macron" ou encore "

Merci pour Notre-Dame, mais donnez aussi aux Misérables", pouvait-on lire à Lille sur des pancartes dans le cortège dans lequel étaient brandis des drapeaux CGT, PCF ou France Insoumise. A Marseille, 5.500 personnes ont défilé, selon la police. Quelques échauffourées ont eu lieu en fin de manifestation en bas de la Canebière. Deux personnes ont été interpellées, a constaté un photographe de l'AFP.

Malgré leur mobilisation en ordre dispersé, les syndicats craignent que leurs revendications ne soient pas audibles au milieu des violences. "Ça brouille le message", a dit dans la matinée Yves Veyrier, le numéro un de FO. "J'espère que ce soir on retiendra que des organisations syndicales ont porté des préoccupations, des revendications sociales et des propositions", a souligné Laurent Berger (CFDT). 


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email