Samedi 21 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Ianoukovitch en fuite, le pouvoir bascule en Ukraine

Single Post
Ianoukovitch en fuite, le pouvoir bascule en Ukraine

Les députés ukrainiens ont destitué samedi le président Viktor Ianoukovitch qui a tenté de fuir son pays dans un nouveau basculement politique salué par l'opposante Ioulia Timochenko, libérée dans la journée, comme "la chute d'une dictature" en Ukraine.

 

La Rada, dans laquelle siègent 450 députés, a voté par 328 voix l'incapacité constitutionnelle de Viktor Ianoukovitch d'exercer ses fonctions de chef de l'Etat.

 

L'accord de transition conclu vendredi entre le président et les chefs de file de l'opposition, sous l'égide de la troïka européenne (France, Pologne et Allemagne) et avec l'aide de la Russie, n'aura pas tenu plus d'une journée.

 

Dans une situation qui évoluaient d'heure en heure, les députés ont adopté en milieu de journée une motion constatant que le président "avait renoncé à ses responsabilités de manière non constitutionnelle et qu'il était dans l'incapacité d'exercer ces fonctions".

 

Viktor Ianoukovitch avait auparavant quitté la capitale pour se réfugier dans l'est de l'Ukraine, à majorité russophone, où il pouvait compter sur le soutien des dirigeants des régions.

 

Les autorités frontalières ukrainiennes ont annoncé samedi soir avoir empêché le décollage d'un avion charter dans lequel Ianoukovitch avait pris place à l'aéroport de Donetsk alors qu'il tentait de quitter le pays.

 

Des hommes armés ont tenté de soudoyer des douaniers afin qu'ils autorisent le décollage de l'appareil dans cette ville de l'Est, région où il a entamé sa carrière politique dans les années 1990.

 

Face au refus des autorités, Ianoukovitch a dû débarquer de l'avion et est parti dans une voiture qui l'attendait. Aucune indication n'a été fournie sur sa destination, non plus que sur celle de l'avion.

 

"VOIR LE SOLEIL ET LE CIEL"

 

Pour Ioulia Timochenko, libérée samedi de l'hôpital-prison dans laquelle elle était détenue depuis trente mois à Kharkiv, le peuple ukrainien a fait tomber une dictature.

 

"Notre patrie va de nouveau pouvoir voir le soleil et le ciel à présent que la dictature est tombée", a-t-elle dit dans sa première déclaration après sa libération.

 

Timochenko, qui a aussitôt rejoint la capitale distante de 400 km, est apparue dans la soirée devant une foule compacte massée sur la place de l'Indépendance.

 

Très émue, assise dans un fauteuil roulant, l'ex-chef du gouvernement a appelé les manifestants à rester mobilisés et leur a promis d'être garante du respect de leurs espoirs.

 

Qualifiant de "héros" ceux qui l'écoutaient, elle a exprimé ses regrets de ne pas avoir pu prendre part à la lutte et s'est "excusée au nom de l'ensemble de la classe politique" pour les souffrances éprouvées par la population ukrainienne.

 

Elle a dit avoir vu "une nouvelle Ukraine" émerger des événements récents et a jugé que ce qu'avaient accompli les opposants pouvait désormais servir d'exemple pour d'autres peuples de l'ex-Union soviétique.

 

La libération de l'ex-Premier ministre a été rendue possible par le retrait par les députés d'un article du code pénal qui avait précipité sa condamnation en 2011 à sept ans de prison pour abus de pouvoir.

 

Dans une situation qui demeurait relativement confuse samedi, Ianoukovitch a fait savoir qu'il excluait l'idée de démissionner et a qualifié les événements en cours de "coup d'Etat".

 

"Les événements auxquels assistent notre pays et le monde entier sont un exemple de coup d'Etat", a-t-il dit dans une interview accordée à la chaîne de télévision ukrainienne UBR. "Nous assistons au retour des nazis, à l'époque où ils ont pris le pouvoir dans les années 1930 en Allemagne et en Autriche", a ajouté Ianoukovitch.

 

SOUTIEN À L'EST

 

Le président déchu peut pour l'instant compter sur le soutien des régions orientales du pays dont les dirigeants ont dénoncé la légitimité du Parlement national et ont annoncé qu'ils entendaient conserver le seul contrôle de leurs territoires.

 

"Nous ne nous préparons pas à disloquer le pays, nous voulons le préserver", a déclaré Mikhaïlo Dobkine, gouverneur de la région de Kharkiv, lors d'une réunion des dirigeants de l'Est à laquelle participait un parlementaire russe, proche de Vladimir Poutine.

 

Mais la résolution adoptée lors de cette réunion à Kharkiv précise que "les décisions prises par le parlement ukrainien dans de telles circonstances font douter de leur légitimité et de leur légalité".

 

"Les organes de l'Etat central sont paralysés", poursuit le texte. "Tant que l'ordre constitutionnel et la légalité ne seront pas restaurés (...) nous avons décidé d'assumer la responsabilité de protéger l'ordre constitution, la légalité, les droits des citoyens et leur sécurité sur nos territoires."

 

L'autre soutien sur lequel peut compter Ianoukovitch est évidemment la Russie qui a jugé par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, que l'Ukraine était aux mains "d'extrémistes armés" et d'"adeptes des pogroms" dont les actes menacent la souveraineté nationale et l'ordre constitutionnel.

 

Moscou, pris de vitesse par les Européens dans les négociations entre pouvoir et opposition, reproche à la troïka de ne pas avoir respecté les termes de l'accord conclu vendredi par lequel Ianoukovitch s'engageait à une série de réformes.

 

Pour la Pologne, très impliquée dans la gestion de cette crise, les événements qui se sont déroulés vendredi et samedi ne constituent pas un coup d'Etat contrairement aux affirmations de Ianoukovitch.

 

Sur son compte Twitter, le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski souligne que les lieux du pouvoir ont été abandonnés et que le nouveau président du Parlement a été légalement élu après la démission de son prédécesseur.

 

Elément essentiel qui a pesé dans la balance et dans le basculement du pouvoir, les forces armées ont annoncé dans un communiqué qu'elles respecteraient leurs "obligations constitutionnelles" et se tiendraient à l'écart de la crise politique actuelle.

 

Le ministère de l'Intérieur, après le limogeage de Vitaly Zakhartchenko vendredi, a pour sa part exprimé son soutien à un "changement rapide" et demandé aux citoyens de s'unir pour protéger la sécurité et établir "un pays européen indépendant, démocratique et juste".

 

Bureau de Kiev; Pierre Sérisier pour le service français


Article_similaires

15 Commentaires

  1. Auteur

    Guiniane

    En Février, 2014 (00:47 AM)
    il doit etre jugé
    • Auteur

      Étonné

      En Février, 2014 (06:43 AM)
      y aura-t-il une intervention militaire russe pour protéger leur zone d'influence? l'ukraine n'est pas la minuscule géorgie... pour poutine c'est une humiliation, c'est même la plus grande humiliation de tout sa carrière politique alors que les jo devaient être sa consécration. l'occident vient de franchir la ligne des zones d'influences qui prévalaient depuis le début de la guerre froide, si la russie est un des nouveaux pôles du monde, c'est clairement un acte de guerre.
      sans réaction, ça signifie que la russie se soumet et le risque c'est que ce soit bientôt le tour de la russie entière de basculer. moscou est plus anti-poutine que le reste du pays ne l'oublions pas.
      en ce moment les médias russes parlent de partition de l'ukraine, ça fait déjà plusieurs semaine que les russes demandent de couper le pays en deux, ce que le bloc occidental, trop gourmand refuse.

      en tout cas bravo à l'occident, arracher un gros morceau comme l'ukraine, berceau de la civilisation russe (rus' de kiev) de surcroît il fallait le faire. un coup de maître géopolitique. pire la crimée, république autonome, n'avaient jamais été ukrainienne avant 1954.

      poutine avait pour projet de réunir les restes de son ancien empire dans on union eurasiatique, projet concurrent à l'union européenne, cette union vient d'être tuée dans l'œuf car sans l'ukraine elle ne pèsera jamais suffisamment... c'est un curieux hasard que ça tombe à ce moment, ça confirme les rumeurs sur les projets de l'occident d'intégrer à terme la russie entière.

      pékin empiète également de l'autre côté, en mongolie et même les chinois rachètent des terres en sibérie... la russie se retrouve entre deux bloc monstrueux... les russes sont trop faibles ils devront choisir.

      cette histoire confirme le rôle de la pologne, nouveau grand allié de washington, qui possédait déjà une zone d'occupation en irak et qui s'impose aujourd'hui clairement comme le n°5 occidental en terme d'influence derrière les usa, la france, l'allemagne et le royaume-uni. la pologne a connu un développement économique spectaculaire ces dernières années, c'est le seul pays occidental à ne pas avoir connu de récession depuis le début de la crise..
    • Auteur

      Fjk

      En Février, 2014 (10:55 AM)
      la russie se fait entourer de boucliers anti-missile... en asie, et peut-être dans le monde, on dit:" si tu gagnes la guerre, tu es roi, mais si tu la perds, tu es ... prisonnier".
      " le président russe s'est placé à contre-courant du monde occidental. une manière pour lui de remettre la russie sur l'échiquier géopolitique mondial." l'occident us protestant se met en travers de tout ce qui vit dans le monde - en particulier supporte mal l'existence du colosse russe dont la place a été un peu mise à mal du temps de elstsine et gorbatchev, ce qui en effet crée des effets de nostalgie jusque chez nos petits journalistes - la difficulté elle est aujourd'hui côté des us qui n'incarnent rien de mieux qu'eux-mêmes, avec leur volonté un peu tétanique de traiter l'europe comme leur brouette -
    • Auteur

      Xeme

      En Février, 2014 (10:58 AM)
      la même recette de l'occident: révolution facebook. ouverture de pages facebook; liaisons d'amitié avec des robots, des logiciels, des bots; rassemblements de facebookeurs bernés dans une place publique et tueurs inconnus pour la fabrique de cadavres nécessaires pour le top indignation.
      pour ceux qui veulent comprendre, il y a un exemple qui est entrain de naître sous nos yeux. jammeh sort du commonwealth. alors une journaliste en liberté provisoire de chez lui est exfiltrée. on lui offre une émission dans un médias sénégalais. pour comprendre, comparez avec makaïla nguebla expulsé pour critique envers déby. ici, elle bénéficie d'une tribune pour critiquer jammeh qui est "dictateur" contrairement au "saint" déby. et les ong (même sionistes) offrent leurs employés. y en a marre est lancé sur les basques de jammeh. on ne verra désormais qu'eux dans les télés, avec le même sujet: diabolisation de jammeh. et croyez moi, il y aura des pages facebook. et pour que jammeh soit le dictateur idéal, il faut qu'on puisse dire qu'il a tué sa population. alors, il y aura des morts gambiens. vous n'y croyez pas ? parions ? prenez note et observez, parce qu'après, ce que les médias s'efforceront de vous faire retenir ce sera que le peuple souverain (hi! hi! hi!) gambien s'est levé contre un dictateur.
  2. Auteur

    Vu...

    En Février, 2014 (00:52 AM)
    ... :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: 
    • Auteur

      Djolof Djolof

      En Février, 2014 (07:21 AM)
      l'occident est trop fort. il n'y a rien a faire contre eux. je veux vivre là bas. tous les noirs qui réussissent dans le monde sont des occidentaux.  :up: 

      putin a été ridiculisÉ.   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  

      vive l'occident   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">     <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">     <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Yah

    En Février, 2014 (00:59 AM)
    ki va le juger
    • Auteur

      Abdou79

      En Février, 2014 (07:13 AM)
      les gardes-frontières ukrainiens les bloquent dans le pays. il a essayé de fuir vers la russie mais à été empêche, il se cache vers donetsk.
    Auteur

    Zouglougizibi

    En Février, 2014 (01:27 AM)
    Le tiers-monde n´est pas seulement en Afrique mais aussi ailleur en Europe.
    • Auteur

      ???

      En Février, 2014 (06:49 AM)
      j'ai vécu en ukraine, c'est 1000 fois plus développé que le sénégal, mais c'est encore 10 fois moins que l'occident.
    Auteur

    Trop Drole

    En Février, 2014 (01:51 AM)
    trop drole pour etre vrai
    Auteur

    Histoire

    En Février, 2014 (04:06 AM)
    le monde change.
    • Auteur

      Vrai

      En Février, 2014 (06:46 AM)
      la norme c'est le changement continuel. l'intelligence c'est la capacité à s'adapter. la ruine d'un pays c'est sont conservatisme.
    Auteur

    Djolibaa

    En Février, 2014 (06:20 AM)
    seneweb c'est cela un article, pas vos petits torchons de deux phrases remplis de fautes
    Auteur

    Djolof Djolof

    En Février, 2014 (07:18 AM)
    L'OCCIDENT EST TROP FORT. IL N'Y A RIEN A FAIRE CONTRE EUX. Je veux vivre là bas. Tous les noirs qui réussissent dans le monde sont des OCCIDENTAUX.  :up: 



    Putin a été RIDICULISÉ.   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    M.

    En Février, 2014 (07:53 AM)
    Décidément! Il y a que des naïfs sur seneweb!!!
    Auteur

    Anti Netto Ko Bandoum System

    En Février, 2014 (10:37 AM)
    IL FAUT PROCEDER AINSI POUR CHASSER LA DYNASTIE FAYE SALL QUI PRIVILEGIE L'ETHNIE ET LA FAMILLE DE MACKY :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Liberte I

    En Février, 2014 (10:45 AM)
    Ce qui m'a plu dans tout ca c'est la liberation de l'ancien premier ministre chef de l'opposition detenue pendant presque 3 ans dans une prison pour detournement de deniers publics.

    Macky Sall doit tirer des lecons sur le soulevement du peuple ukrainien dirige par le chef de l'opposition pour faire partir leur president, liberer le peuple et en meme temps l'ancienne premier ministre qui a tenu hier apres sa liberation un discours devant des milliers d'ukrainiens.

    Macky Sall a interet a liberer tous les detenus politiques s'il ne veut pas que telle chose se produit au Senegal. Actuillement la majorite des senegalais est insatisfaite de la facon dont notre pays est gere.

    Maintenant Macky Sall veut faire comme Wade en investissant des milliiards dans les infrastructures des milliards que le peuple senegalais va payer sans pour autand dire ce qu'il pense sur ces emprunts.

    • Auteur

      Omnisportdieng

      En Février, 2014 (14:39 PM)
      vous êtes trops naîf rassure toi elle est trés corrompue cette femme en plus c'est des fachos qui font les manifs
    Auteur

    Ukraine Par Cheikh

    En Février, 2014 (11:48 AM)
    Bien vu Liberté! macky doit méditer le cas de LUkraine. le temps est révolu où on pouvait impunément utiliser le pouvoir pour régler des comptes. ce n'est pas pour rien que vos prédécesseurs ont pardonné et sont passés à l'essentiel c'est-à-dire envoyer aux sénégalais des signaux forts pas du genre Club de Paris. Du déjà vu. Libérez les prisonniers si après tout ce temps vous n'avez que la délation pour accabler ces messieurs. Même un jour c'est trop pour maintenir un innocent en prison. Ceux qui vous poussent à aller jusqu'au bout auront vite fait de se démarquer si demain. CREI ou CRIEF vous risquez d'en pâtir demain.
    Auteur

    Abdou Diambar

    En Février, 2014 (14:16 PM)
    très tôt pour crier victoire, la partie n'est pas encore fini attendons que poutine joue son dernière carte.
    Auteur

    Yaafi

    En Février, 2014 (18:41 PM)
    nos condoleances aux familles des personnes mortes dans les manifestations en ukraines ;les responsables doivent payer et cherement

    Mais n'oublions pas aussi que le général Al Sissi a fait tueren un jour plus de 1000 pro islamistes qui manifestaient contre la destitution par le meme AL Sissi du Président démocratiquement élu Mohamed Morsi

    Le TPi devra aussi juger Al Sissi pour ce masssacre ,sinon les gens continuerons de penser que le TPi est là pour juger seulement une catégorie de personne

    NOus attendons toujours que le TPi juge l'ex President Georges bush Jr pour ses crimes en Irak (une guerre declenchée sur la base d'un mensonge d'et
    Auteur

    Gouney Leumpeugne

    En Février, 2014 (19:05 PM)
    Poutine n'y peut rien c'est fini le peuple ukranien est un peuple souveraine et il a triomphe devant un president dictateur et brutal. Il avait emprisonne l'ancienne premiere ministre Julia Timosjenko pour abus de pouvoir et detournement de deniers publics et apres 3 ans de detention politique elle vient d'etrre liberee par son peuple et oblige le president a fuir abandonnant derriere lui le pouvoir.

    Il a menti a son peuple en accusant injustement Julia Timosjenko d'abus et de vol. Ceci doit servir de lecon a notre president Macky Sall avec son ton qu'il a durci et son visage renfrogne comme s'il veut faire peur au peuple senegalais je crois qu'il a interet a faire beaucoup attention car il a emprisonne des personnes sans preuve comme ce fut le cas de Karime Wade Aida Ndiongue,et Ousmane Sy pour ne citer que ceux la toutes ces personnes appartiennent a l'opposition. Chaque chose a une fin ''adouha dou dara soxor baxoul'' et puis ce qui est inacceptable c'est comme le pays l'appartient a lui seul il a place tous ces parents partout avec des salaires de millions de cfa.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR