Vendredi 06 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Israël: une campagne électorale assombrie par les attaques personnelles

Single Post
Israël: une campagne électorale assombrie par les attaques personnelles

Le mardi 9 avril, les électeurs israéliens vont désigner leurs futurs représentants à la Knesset, l'unique chambre du Parlement national. Un scrutin anticipé convoqué par Benyamin Netanyahu fin décembre 2018. Le Premier ministre sortant est candidat à un cinquième mandat à la tête du gouvernement et son principal rival, Benny Gantz, est un ancien chef d'état-major. Les sondages confèrent un avantage à Benyamin Netanyahu mais les deux hommes sont au coude-à-coude. Jusqu'à présent, la campagne a surtout été une succession d'attaques personnelles.

Dans un clip du Likoud de Benyamin Netanyahu, une carte de la Cisjordanie est recouverte du drapeau palestinien et des missiles pointés vers Israël y sont dessinés : le parti de droite accuse Benny Gantz de vouloir oeuvrer à la création d'un État palestinien qui mettrait en danger la sécurité d'Israël. Tout au long de la campagne, le principal rival du Premier ministre sortant a été accusé de vouloir gouverner avec les partis arabes, de vouloir faire des concessions territoriales aux Palestiniens et d'être même prêt à un accord avec l'ennemi juré : l'Iran. À la tête d'une liste de centre-droit, il a été décrit par ses adversaires comme un gauchiste.

« Créer un démon »

C'est une stratégie habituelle pour Benyamin Netanyahu, estime Moshe Gaon, ancien conseiller politique d'Ehud Barak lors de la campagne de 1999 que le candidat travailliste avait alors remportée face à Benyamin Netanyahu : « Il a toujours cette stratégie de créer un démon, qui est tout à fait semblable à ce que Donald Trump a fait durant sa campagne. Ce sont les médias, ce sont les Arabes et c'est la gauche. »

Critiques personnelles

Durant la campagne, Benny Gantz a dû démentir être soumis à un chantage de l'Iran, qui aurait piraté sur son téléphone une vidéo de ses ébats amoureux : « Je fais face à des gens dont l'éthique est au plus bas », a répondu l'ancien général qui a tout de même, lui aussi, fait des critiques très personnelles au Premier ministre. Au cours d'un rassemblement électoral, il a accusé Benyamin Netanyahu d'avoir couru les cocktails mondains à New York quand lui dormait dans la boue avec ses soldats. Des attaques qui ont éludé les sujets de fond comme la lutte contre la pauvreté ou la place de la religion dans la société.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email