Lundi 19 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Jusqu'à 150 morts parmi les civils piégés à Ghazni

Single Post
Mort à Ghazni

L'inquiétude montait mardi quant au sort des civils pris au piège de la bataille opposant les forces afghanes aux talibans pour le contrôle de la ville de Ghazni (Est), au cinquième jour de combats. L'ONU a fait état d'informations non confirmées selon lesquelles entre 110 et 150 civils auraient été victimes des violences depuis jeudi soir.

Outre les tirs des talibans, les habitants risquent d'être touchés par les raids aériens conduits par les forces américaines en soutien aux Afghans. Les autorités affirment que Ghazni, capitale provinciale située à deux heures de route de Kaboul, demeure entre les mains des forces afghanes, qui y mènent des opérations pour en chasser les rebelles.

Mais des habitants ont indiqué que les talibans sont toujours présents dans la ville, où ils incendient des bâtiments et s'en prennent aux civils. Un élu de Ghazni, Shah Gul Rezaye, a indiqué mardi que certaines zones de la ville avaient été reprises. Mais dans d'autres, "les talibans ont positionné leurs combattants dans des bâtiments élevés pour tirer sur les forces de sécurité", a-t-il dit.

Les réseaux de télécommunications demeuraient pour la plupart coupés, rendant les informations difficiles à vérifier. "Ghazni est une ville fantôme à présent. Les talibans font du porte-à-porte pour trouver les fonctionnaires gouvernementaux et leurs familles et les tuer", a assuré un habitant, Sayed Zia. "Ceux qui le peuvent fuient".

Un autre habitant, se présentant sous le nom d'Abdullah, a affirmé que les talibans tuaient ceux qui refusaient de les aider. "J'ai vu deux camions pleins de cercueils se diriger vers un cimetière de la ville. Ils semblaient être tous des civils", a-t-il dit. "La ville est pleine de fumée. Partout où ils vont, ils mettent le feu", a-t-il ajouté, faisant état de magasins pillés et de difficultés à se procurer de l'eau et de la nourriture.

D'autres habitants ont affirmé avoir vu des corps abandonnés dans les rues ces derniers jours. "Pour le moment, les combats auraient fait de 110 à 150 victimes civiles. Les chiffres doivent encore être vérifiés", a indiqué l'Ocha, le bureau de l'ONU chargé de la coordination des actions humanitaires. Des talibans pourraient s'être cachés dans des maisons et endroits publics, "accroissant le risque de victimes civiles lors de ripostes militaires aériennes", souligne encore l'Ocha.

Des bombes dissimulées le long des routes aux sorties de la ville ont en outre "empêché des civils de fuir la violence en sécurité", souligne l'organisation. Ghazni se trouve sur l'axe majeur Kaboul-Kandahar, qui relie la capitale aux provinces du Sud, en grande partie sous le contrôle des talibans. Lundi, le ministre de la Défense Tariq Shah Bahrami avait annoncé qu'au moins 100 membres des forces de sécurité avaient été tués dans la bataille, ainsi que de 20 à 30 civils.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email