Vendredi 18 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

La France maintient n'avoir versé aucune rançon pour les otages

Single Post
La France maintient n'avoir versé aucune rançon pour les otages

Les autorités françaises ont maintenu mercredi n'avoir versé aucune rançon aux preneurs d'otages pour obtenir la libération des quatre Français enlevés en septembre 2010 dans le nord du Niger, affirmant que seul Niamey avait été à la manoeuvre.

Le Monde soutient que la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) a remis indirectement "plus d'une vingtaine de millions d'euros" aux ravisseurs de Pierre Legrand, Daniel Larribe, Thierry Dol et Marc Féret, qui sont arrivés mercredi en France.

Cette somme aurait été prélevée sur les fonds secrets alloués aux services de renseignement et aurait été acheminée par la DGSE jusqu'à Kidal, au Mali, selon Le Monde.

"La France ne paie pas de rançon. Pour ce qui dépend de l'Etat français, il n'y a pas d'argent versé", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, sur TF1.

Prié de dire si des sommes pouvaient avoir été payées par les groupes - Areva et une filiale de Vinci - qui employaient les otages, il a simplement répondu : "Non, pas d'argent public versé."

Interrogé sur la possibilité que le président nigérien Mahamadou Issoufou, qui a été impliqué dans les négociations, ait pu verser une rançon, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré pour sa part lors du journal de France 2 : "Le président du Niger a mené les discussions qu'il convenait de mener et elles ont abouti à un résultat positif."

Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui retenait les quatre ressortissants français, avait réclamé en mars 2011 90 millions d'euros, une demande rejetée par le chef de la diplomatie française de l'époque, Alain Juppé.

En début d'année, François Hollande a fait savoir que la France ne verserait plus de rançon pour obtenir la libération de ses ressortissants retenus en otages dans le monde, assurant que l'Etat s'opposerait à toute transaction financière et toute forme de versement, même par des entreprises.

Le 19 avril, lors de la libération d'une famille française enlevée au Cameroun, le chef de l'Etat avait une nouvelle fois assuré que Paris ne céderait pas "sur les principes".

"La consigne du président est de ne pas payer de rançon, cette consigne est respectée", avait assuré mardi matin sur Europe 1 Laurent Fabius, qui s'est rendu à Niamey avec Jean-Yves Le Drian pour récupérer les quatre ex-otages.

ENGAGEMENT DU G8

La piste d'une contrepartie versée par Areva a été évoquée par Diane Lazarevic, fille de l'un des trois otages français encore retenus en Afrique.

"Le Quai d'Orsay m'a bien dit il y a deux mois que la France ne paierait pas mais que sûrement Areva le ferait. Ce sont les mots du quai d'Orsay", a-t-elle dit sur Europe 1.

Le groupe nucléaire a répondu que "Jean-Yves Le Drian a été très clair, il n'y a pas eu de rançon".

Selon une source régionale, les négociations autour de la libération des Français ont été menées par l'ancien ministre nigérien, Mohamed Akotey, président du conseil d'administration d'Imouraren SA, la filiale d'Areva au Niger.

S'il était confirmé, le versement d'une rançon marquerait un changement dans la position de François Hollande depuis le lancement de l'opération Serval au Mali en janvier.

En juin, les dirigeants du G8 se sont engagés à refuser de verser des rançons en cas d'enlèvements de leurs ressortissants par des "terroristes".

"Nous rejetons sans équivoque le paiement de rançons aux terroristes et nous appelons les pays et les entreprises du monde à suivre ce principe", ont-ils dit dans un communiqué.

La France n'est toutefois pas jusqu'à présent allée aussi loin que la Grande-Bretagne, où la législation en vigueur interdit explicitement aux entreprises de verser des rançons.

Laurent Fabius n'a, par ailleurs, pas voulu confirmer des informations selon lesquelles la France aurait garanti une impunité au chef du groupe islamiste Ansar Dine en échange de la libération des otages.

"Je ne confirme pas. Mais ce qui est vrai, c'est qu'il y a des discussions qui portent sur les conditions politiques, qui peuvent porter, mais pas dans cette affaire, sur des libérations de prisonniers. Il y a toute une série de discussions ça c'est sûr, évidemment ce n'est pas une opération du Saint-Esprit", a-t-il dit sur TF1.

Marine Pennetier, avec Yann Le Guernigou et Johjn Irish, édité par Jean-Loup Fiévet


Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Fk

    En Octobre, 2013 (22:23 PM)
    oui oui c ca.
    • Auteur

      Buju Banton

      En Octobre, 2013 (00:14 AM)
      « il n'y pas eu d'assaut, ni de rançon » par ci, « il y a eu rançon» par la, cela n'a aucune forme d'importance sur le fond. les medias parviendront toujours a vous divertir pour que l'essentiel ne soit pas evoque.

      l'important c'est de comprendre que le terrorisme est une invention.

      ces prises d'otages organisees par les gouvernements ne servent qu'a justifier l'existence du terrorisme et par consequent justifier les interventions militaires de "sauvetage" hollywoodien des nations. la mascarade de guerre imperatrice etant terminee, les otages peuvent etre relaches et circulez il n'y a rien a voir.

      les memes techniques seront repetees des centaines de fois et les moutons en sont friands.

      a bon entendeur
    • Auteur

      Kiri

      En Octobre, 2013 (07:27 AM)
      l'important est de comprendre que buju banton est une invention de seneweb

      quant aux moutons qui refusent encore d'y croire, libre à eux. ils mourront bêtes.
    • Auteur

      Kiri

      En Octobre, 2013 (07:49 AM)
      l'important est de comprendre que buju banton est un programme avance et donc qui voit tout.

      quant aux kiris qui refusent encore d'y croire, libre à eux. ils mourront bêtes
  2. Auteur

    Mercissoufou

    En Octobre, 2013 (05:34 AM)
    C'est mr Issoufou qui a debourser plus de 17 Millard's de cfa alors que,87 pauvres africains dont une cinquantaine d'enfants crevaient non loin de sa ville natale en tenant de se rendre en Europe.

    On est tous devenus fous dans cette deshumanite.

    Vivemeant un arche et un Noe pour que j'embarque avant le deluge.
    Auteur

    Mooo 100% Mooo

    En Octobre, 2013 (08:17 AM)
    Rançon ou pas l'essentiel est qu'ils sont libres et en vie et c'est tout ce qui compte ! Arrêtez de nous tympaniser avec ça.Laissez les tranquilles se reposer avec leurs familles.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR