Lundi 26 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Le faux photographe de guerre qui a berné le monde entier pendant 3 ans

Single Post
Faux photographe de Guerre

Un Brésilien a trompé les médias du monde entier - ainsi que ses 130.000 followers - en leur faisant croire qu'il était photographe de guerre. Aujourd'hui, il ne reste plus aucune trace de lui sur Internet. Il a supprimé son compte Instagram et son site officiel après avoir été démasqué. Al Jazeera, la Deutsche Well, le Wall Street Journal, BBC Brazil, Vice, Le Monde, ou encore des agences telles que Getty: ce sont quelques-uns des médias qui ont été piégés par un faux photographe de guerre brésilien.

Un certain Eduardo Martins, dont l'identité n'est pas confirmée, s'est fait passer pour un photojournaliste couvrant des zones de guerre durant près de trois ans sur les réseaux sociaux. L'homme prétendait être un photographe affilié aux Nations Unies, et avoir couvert les conflits les plus tendus en Irak, en Syrie, ainsi que celui de la bande de Gaza et la bataille de Mossoul contre l'Etat Islamique. Son compte Instagram, edu_martinsp, était même suivi par de nombreux photographes reconnus des Nations unies.

Mais ce compte a aujourd'hui été supprimé... L'arnaque a en effet finalement été démasquée, et rendue publique par la BBC Brazil vendredi dernier. "Eduardo" modifiait les images appartenant à de (vrais) photographes de guerre, en modifiant l'axe horizontal des photos, créant ainsi un effet miroir, et les revendaient ensuite à la presse. Plusieurs photos appartenaient en réalité à l'Amérique Daniel C. Britt, actuellement en Turquie et couvrant les conflits au Moyen-Orient.

Dans une publication Facebook, le photographe brésilien Ignacio Aronovich s'est amusé à comparer les photos vendues par "Edu" et celles de Britt. Le faux-photographe avait également donné quelques interviews, relatant son parcours exceptionnel: passionné de surf et photographe par vocation, il aurait soi-disant combattu une leucémie à 25 ans. Identité volée Mais selon BBC Brazil, l'homme qui apparaissait sur les photos de cet "Eduardo" se nomme en fait Max Hepworth-Povey, professeur de surf britannique qui travaille également pour le magazine Wavelenght Surf Mag.

Il a expliqué à la BBC qu'il a découvert la supercherie un peu par hasard. "J'en train de me relaxer, en buvant du vin, lorsqu'un ami de Walenght magazine m'a appelé pour me dire que quelqu'un me volait mon identité pour une sorte de blague sur Internet". L'enquête de BBC Brazil a notamment été réalisée par Natasha Ribeiro, une collaboratrice qui vit au Moyen-Orient. À l'époque, elle avait été contactée par "Eduardo", mais s'était méfiée de lui.

"Personne, parmi les autorités et les organisations non gouvernementales en Syrie et en Irak, n'a jamais vu ni entendu parler d'Eduardo Martins", a-t-elle expliqué. Exil en Australie Aux dernières nouvelles, "Eduardo" serait en Australie. C'est Fernando Costa Netto, un autre journaliste brésilien qui est entré pour la dernière fois en contact avec lui. Il a averti "Eduardo", avec qui il échangeait beaucoup sur WhatsApp, que des médias avaient découvert le pot aux roses, ce qui a poussé l'arnaqueur à supprimer son compte Instagram et son site internet.

"Je suis en Australie. J'ai décidé de prendre une année sabbatique dans un van. Je vais tout désactiver et me couper d'Internet. Je veux être en paix, nous nous verrons à mon retour. Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu peux m'écrire à cette adresse (...) Je t'embrasse fort. Je vais supprimer WhatsApp. Que Dieu te bénisse. Je t'embrasse", a écrit Eduardo dans un dernier message, avant de se volatiliser dans la nature...


affaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (14:21 PM)
    Ça en dit long sur le sérieux des médias occidentaux. Une raison de plus de dire bravo à la Cour Suprême kényane quand on se rappelle du mépris avec lequel des médias comme le monde ont traité Odinga quand il fait état de fraudes massives!
    Top Banner
  2. Auteur

    Yatt

    En Septembre, 2017 (14:35 PM)
    Ce photographe n'a trompé personne.

    Il a exécuté son contrat le liant aux média mensonges cités dans l'article, un local l'a dénoncé et ses commanditaires veulent se présenter en victimes.contaan: :contaan: 

    Immonde duplicité ! Hypocrisie Abjecte !

    Ce sont leurs agents là qui ont donné le prétexte à ces États-voyous d'agresser sauvagement, par les bombes et l'assassinat de centaines de milliers de citoyens, les pays aux sous-sols riches.  :frustre:  :frustre:  :frustre: 

    {comment_ads}
    Auteur

    @2

    En Septembre, 2017 (15:08 PM)
    Le peuple senegalais comptait sur toi pour dénoncer la supercherie...mais tu as merdé le kul derrière ton clavier à bêler,baver et braire : snif,snif...
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonybbme

    En Septembre, 2017 (10:52 AM)
     :emoshoot:  :fbhang:  :angle:  :frustre:  :joyy:  :jumpy2:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">   :kiss:  :lool:  :looney:  :xaxataay:  :thumbsdown:  :taz-smile:  :thumbsdown:  :thumbsup: :triste: :winkwink:  :nono:  :question:  :rigolo:  mbeulei  :nohope:  :baby-crawl:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :brawoo:  :cringe2:  :cringe:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">   :fbdevil:  :fbglass:  :fbblip:  :fbcool:  :fbsmileside:  :fbsurprise:  :fbwink:  :fbtear:  :roadrunner: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email