Mercredi 26 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Une nouvelle manifestation de masse attendue à Hong Kong

Single Post
Un manifestant lève la main, représentant les cinq revendications du mouvement antigouvernemental, lors d'une manifestation à Hong Kong, le 8 décembre 2019

Deux semaines après le triomphe des candidats pro-démocratie lors d'élections locales, Hong Kong se prépare à une nouvelle manifestation de masse dimanche. Pour l'heure, la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam s'est montrée toujours inflexible.

Regain de tension à Hong Kong. Les manifestants espèrent, dimanche 8 décembre, une participation massive à un rassemblement censé offrir aux autorités une "dernière chance" de répondre à leurs revendications.

Cette manifestation se déroule deux semaines après le triomphe des candidats pro-démocratie lors des élections locales du 24 novembre, qui est venu démentir l'affirmation des autorités selon laquelle la majorité silencieuse s'opposerait aux manifestants.

Depuis ce scrutin, un certain répit s'est installé dans le territoire semi-autonome, avec une baisse notoire des actes de vandalisme et des affrontements entre la police et les protestataires les plus radicaux.

Cependant, selon les militants pro-démocratie, le ressentiment de la population est encore plus fort qu'auparavant, en raison notamment du refus de Pékin et de la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam d'accéder à des demandes rendues criantes par le triomphe électoral.

Après l'abandon du projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine, les manifestants ont élargi leurs revendications. Ils souhaitent désormais l’ouverture d’une enquête indépendante sur les violences policières, l’amnistie pour les manifestants arrêtés ou encore la reprise des réformes constitutionnelles pour aboutir à l’élection du Parlement et du chef de l’exécutif au suffrage universel.

Un défilé autorisé par la police

La police hongkongaise a autorisé ce rassemblement organisé par le Front civique des droits de l'Homme (CHRF) à travers l'île de Hong Kong, une première depuis la mi-août. "C'est la dernière chance donnée par le peuple à Mme Lam", a déclaré vendredi aux journalistes Jimmy Sham, un des responsables du (CHRF).

Le défilé de dimanche suivra un parcours déjà maintes fois emprunté, au départ du parc Victoria sur l'île de Hong Kong, et en traversant des quartiers très commerçants. Le CHRF, qui prône la non-violence, est le mouvement qui avait organisé les grandes manifestations de juin et juillet.

Ce rassemblement intervient à la veille de l'anniversaire de six mois de mobilisation, qui avait débuté avec une manifestation monstre, le 9 juin, contre un projet de loi qui visait à autoriser les extraditions vers la Chine, et qui a depuis été enterré.

Six mois de mobilisation

Au cours des derniers mois, les autorités hongkongaises ont interdit les principaux rassemblements, invoquant des risques de violences. D'importantes foules de Hongkongais n'ont cependant pas cessé de braver ces interdictions, et nombre de rassemblements ont dégénéré en affrontements violents entre les manifestants et les forces de l'ordre, plongeant la mégapole, habituellement policée, dans la récession.

Depuis le début de la contestation, environ 6 000 personnes ont été arrêtées et des centaines blessées, selon la police. De nombreux forums en ligne utilisés par les protestataires appellent à marquer lundi cet anniversaire avec une nouvelle action de blocage de grande ampleur des transports en commun, en cas d'absence de réponse de l'exécutif local.

Des années d'immenses rassemblements démocratiques pacifiques n'ont guère fait avancer la cause des manifestants, ce qui a entraîné une radicalisation de plus plus grande de certains protestataires et un recours de plus en plus important à la violence.

Une accalmie possiblement passagère

Aucun signe ne laissant présager un changement de position de Carrie Lam, l'actuelle accalmie ne pourrait donc se révéler que temporaire. Depuis les élections locales, la cheffe de l'exécutif, dont le taux de soutien au sein de la population est à un niveau historiquement bas, n'a fait aucune concession au camp pro-démocratie.

La réputation de la police a également été sérieusement écornée. Selon un sondage publié vendredi par le Hong Kong Public Opinion Programme, qui étudie l'opinion publique depuis des années, les forces de l'ordre enregistrent un taux de désapprobation record. Ainsi, 40 % des personnes interrogées lui attribuent la note la plus basse, soit zéro.

liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email