Samedi 19 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Affaire Khalifa Sall : Macky épinglé dans le rapport Amnesty

Single Post
Affaire Khalifa Sall : Macky épinglé dans le rapport Amnesty

Amnesty international vient de rendre public son rapport 2017-2018, consacré à la situation des droits humains dans le monde. Lequel évoque l'affaire Khalifa Sall. "Le premier point qu'on a mis en exergue dans ce rapport, c'est la question des procès. Vous le savez tous, Khalifa Sall a été placé en détention le 7 mars. La libération sur caution lui a été refusée plusieurs fois, en dépit de toutes les garanties qui ont été données par lui-même et par plusieurs autres personnes et en violation de plusieurs jurisprudences dans le passé", a dénoncé Seydi Gassama.

Face à la presse ce jeudi, la tête de file d'Amnesty International Sénégal de souligner que "C'est la première fois au Sénégal, qu'une personne est arrêtée pour de tels faits, cautionne et qu'on lui refuse la liberté provisoire", fustige-t-il. Outre la question de la caution, Seydi Gassama rajoute celle de l'immunité parlementaire qui avait, elle aussi, soulevée un vif débat. Pour lui, l'ensemble de ces actes, passent pour un acharnement contre le maire de Dakar.

"Différents actes ont été posés qui nous laissent croire que la justice ne fait pas son travail en toute indépendance. On a comme un acharnement contre Khalifa Sall au cours de cette procédure. Non seulement cette  procédure a été menée au pas de charge, mais à chaque fois qu'il devait bénéficier d'une liberté provisoire, on a sorti des arguments tellement contradictoires pour l'empêcher d'obtenir la liberté provisoire", dénonce le membre d'Amnesty Sénégal.

Ces différents épisodes, qui se sont produits durant le processus qui a mené au procès du maire de Dakar, poussent Gassama à se poser le débat de l'indépendance de la Justice. "Tout cela nous pousse à nous interroger sur l'indépendance réelle des juges dans le traitement de cette affaire. Je crois que les juges, eux-mêmes, l'ont dit : l'indépendance de la Justice n'existe pas, l'État dispose d'énormes moyens de  pression sur le juge ", s'indigne-t-il.


Article_similaires

22 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (13:02 PM)
    SI ON METTAIT BOUT A BOUT TOUS LES RAPPORTS D'AMNESTY DEPUIS SA CREATION ON CELA NOUS FERAIT SEPT ALLER RETOUR VERS LA PLANETE MARS
  2. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (13:08 PM)
    Macky n'a toujours pas compris qu'il est un président de transition ! dommage pour le SENEGAL!
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (13:11 PM)
    A chacun son tour chez le coiffeur, les politiciens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.
    Auteur

    Fallou Diémé

    En Février, 2018 (13:13 PM)
    Le cas de Khalifa Sall est l'apothéose de la manipulation de la justice par Macky pour éliminer un adversaire. Un vrai recul démocratique et une honte pour ceux qui avaient voté pour lui.

    Auteur

    Securis

    En Février, 2018 (13:26 PM)
    Un kit de 4 caméras pour filmer de jour comme de nuit, à l’intérieur ou à l’extérieur de votre maison ou de votre commerce, comprend 4 caméras de surveillance AHD, d’un enregistreur DVR AHD de 4 canaux, un adaptateur de 4 ports, du câble et permet une vidéo surveillance à distance depuis votre ordinateur de bureau ou votre téléphone portable.

    Tél : 78 105 98 89 /77 589 04 54



    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (13:36 PM)
    CE TYPE EST TOUJOURS CONTRE LES VALEURS DU SENEGAL , IL DEFEND TOUJOURS LES HOMOS ET LES VOLEURS
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (13:42 PM)
    Le procureur n a t il pas une autre

    photo?
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (14:48 PM)
    Vous défendez ceux qui mettent nos pays à genoux au nom des droits humains qui le sont que noms.

    Pauvre Afrique
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (14:48 PM)
    Vous défendez ceux qui mettent nos pays à genoux au nom des droits humains qui le sont que noms.

    Pauvre Afrique
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (14:48 PM)
    Vous défendez ceux qui mettent nos pays à genoux au nom des droits humains qui le sont que noms.

    Pauvre Afrique
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (14:49 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (14:49 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (15:34 PM)
    Le Sénégal est à quatre pattes à cause de sa pauvreté,et nous défendons ceux qui le mettent dans cet état .
    Auteur

    Anonyme Beugue Fatick

    En Février, 2018 (15:47 PM)
    ses ong ou société civile qui ne sont là que pour leurs poches combien de fois on n'a bafoué la dignité humaine sans piper mots,
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (16:02 PM)
    Voilà ce que cela coûte de confier le destin d'un pays à un "badolo". Mais il ne perd rien pour attendre. Ce que Serigne Mbacke Ndiaye disait à ses camarades du PDS à l'époque est encore plus vrai pour l'actuel locataire du palais Roume quand il perdra le pouvoir en 2019 inchallah.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (16:23 PM)
    ces ong defendent surtout leur gagne pain.
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Février, 2018 (16:37 PM)
    Je ne savais pas qu'Amnesty International (ou Seydi GASSAMA) était une juridiction au dessus du Pouvoir Judiciare consacré par la Constitution du Sénégal pour dicter aux magistrats sénégalais la conduite orthodoxe à tenir lors d'un procès, quand est ce qu'il faut accorder une liberté provisoire, comment évaluer la caution. J'espère que dans Son Rapport annuel Amnesty International n'a pas oublié de rappeler au juge Français que Monsieur Tariq RAMADAN est présumé innocent, qu'il doit juger en tant que citoyen et non en tant que musulman et exiger la liberté provisoire de Tariq pour les raisons médicales connues de tous.

    Je sais qu'il est financièrement risqué pour Seydi GASSAMA de s'attaquer aux magistrats français ou à Macron par contre on peut traiter les institutions de tous les noms d'oiseau sans coup férir. Hé oui, au pays des nègres on peut tout se permettre.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (16:52 PM)
    AIDEZ MOI. Peut-on faire de la politique dans son pays sous le couvert d'une organisation internationale ?
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (18:06 PM)
    c'est ça un rapport fiable .fait au sénégal par des sénégalais pour des sénégalais .les faits relatés dans cet extrait sont connus de tous les sénégalais non partisans.et demain la fmi ou LA BM VONT PRODUIRE DES RAPPORTS COMMANDITES ET LES OUAILLES DE MAKY VONT APPLAUDIR
    Auteur

    Sunugal

    En Février, 2018 (21:50 PM)
    LES RÉPONDEURS AUTOMATIQUES SONT LA TOUJOURS A INSULTER TOUTE PERSONNE OU INSTITUTION QUI DÉNONCE LA GESTION MAFIEUSE ET CLANIQUE DE NOTRE PAYS

    VOUS ÊTES BIEN PAYES PAR LE GROS LION DORMEUR HEIN .

    MACKY ENCOURAGE LA TRANSHUMANCE ET LA CORRUPTION A TOUS LES NIVEAUX DE LA SOCIÉTÉ SÉNÉGALAISE.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (22:28 PM)
    Encore ce gassama qui ne défend que les délinquants. Il doit souffrir en ce moment
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (22:46 PM)
    en tout cas cela ne nous empechera pas a traduire les voleurs en prison

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR