Dimanche 18 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Amadou Bâ fâche Mary Teuw Niane

Single Post
Amadou Bâ fâche Mary Teuw Niane

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane, est fort remonté contre le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ. «Il apparaît incompréhensible que la lettre de politique générale sectorielle qui nous est soumise planifie une réduction de 46,36% de la part de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dans la répartition intra-sectorielle des dépenses de fonctionnement  du secteur de l’éducation  et de la formation», a-t-il pesté hier, vendredi 20 juillet, lors de la présentation de la lettre de politique sectorielle du secteur de l’éducation et de la formation.

Mary Teuw Niane considère que ce coup de rabot apparent est un retour «à des décennies en arrière, à l’époque où le Sénégal n’avait aucune prétention à l’émergence économique». Une époque révolue de l’avis du ministre de l’Enseignement supérieur. «Le Sénégal a une ambition, le Pse dont l’axe 2 est constitué du capital humain dans la construction duquel l’Enseignement supérieur joue un rôle primordial», signale-t-il dans sa plaidoirie.

Il ajoute : «Nous ne pouvons pas baisser les bras au moment où nous commençons à récolter les fruits des investissements substantiels consentis par le président de la Républiques dans le sous-secteur.»  Enquête, qui a repris le coup de gueule de Mary Teuw Niane, signale qu’en l’absence du ministre Amadou Bâ, visé par son collègue du gouvernement, il revenait à son représentant, le coordonnateur de la direction de la Planification et des Politiques économiques du ministère des Finances, Mayacine Camara, de répondre.

«Il peut y avoir une baisse relative, mais en termes de valeur absolue, aucun budget n’a baissé, tente de rassurer Camara, repris par Le Quotidien. La baisse relative, c’est un problème de calcul. Quand les autres augmentent plus vite que n’augmente la proportion qui vous est réservée, vous risquez d’avoir une baisse relative, mais le budget a augmenté.»

Toutefois, pour une meilleure compréhension des modes de calcul, Mayacine Camara suggère : «Nous avons besoin d’avoir un dispositif unifié qui nous permette, de l’enseignement primaire jusqu’à l’université, d’avoir le même profil de collecte pour avoir les mêmes indicateurs et cibler nos objectifs. Avec cela nous pouvons bâtir des politiques publiques beaucoup plus robustes.»



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email