Mardi 21 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

ASSEMBLEE NATIONALE : Le ministre du Tourisme décline ses grandes ambitions pour le secteur

Single Post
ASSEMBLEE NATIONALE : Le ministre du Tourisme décline ses grandes ambitions pour le secteur

Le ministre du Tourisme et des Transports aériens a fait face aux députés ce jeudi pour défendre le budget de son département. Celui-ci s’est établi, cette année, à 21,7 milliards de francs Cfa en crédit de paiement et 237,1 milliards en autorisation d’engagement. Devant les élus, il a d'abord mis en exergue la place du secteur touristique dans la politique économique.

“Je rappelle aux députés que dans le Pse, parmi les moteurs de la croissance économique, figure le secteur touristique. Donc dans la vision du président de la République, le secteur touristique est identifié comme un moteur porteur de croissance. Dans la mise en œuvre de sa politique prioritaire, mon département s'est appuyé sur la réglementation et l’assainissement du secteur”, a déclaré Alioune Sarr aux députés.

Puis, le ministre du Tourisme a témoigné de son engagement à mettre le secteur sur une dynamique qui puisse permettre de générer “une demande touristique croissante par rapport à la diversification de l’offre”.

Un objectif qu’il veut atteindre à travers des stratégies audacieuses. “J’ai aussi apprécié les options qui sont faites sur l’immatériel. Le capital spirituel mais aussi certaines zones du Sénégal qui sont insuffisamment exploitées. comme les chutes de Dindéfélo”, indique-t-il. Quant au crédit hôtelier, le ministre du Tourisme explique qu'il a été créé pour les établissements qui ne peuvent pas avoir des crédits classiques. “C’est le chef de l'Etat qui l'a mis à la disposition du secteur touristique car il y avait une demande”, rappelle-t-il.

En 2017, plus de 2,4 milliards avaient été injectés dans le crédit hôtelier. Pour le pôle nord, deux promoteurs en avaient bénéficié, deux promoteurs dans le Sine-Saloum, 7 à Dakar, 8 promoteurs sur la Petite côte, 8 dans le Sénégal oriental.

En Casamance, 12 promoteurs ont été financés avec le crédit hôtelier. “Comme vous le constatez, la Casamance a eu la plus grande part du crédit hôtelier. Cela montre à suffisance que le gouvernement a bien pris en compte l'équité territoriale dans l’octroi de ces financements”, souligne-t-il.

Interpellé avec insistance sur le tourisme religieux, Alioune Sarr explique que l'Etat travaille sur une feuille de route. Celle-ci, permettra de mettre en branle la politique de l'Etat en la matière: “Les travaux que nous allons faire la semaine prochaine nous permettront de bâtir des stratégies coordonnées avec l'adhésion de l'ensemble des Sénégalais.’’

Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email