Dimanche 05 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Assouplissement des mesures, solidarité: La recette Covid du Pr Amsatou Sow Sidibé

Single Post
Assouplissement des mesures, solidarité: La recette Covid du Pr Amsatou Sow Sidibé
La présidente du parti politique "Car Leneen", Professeur Amsatou Sow Sidibé, a soutenu que la décision du Chef de l'État d'assouplir les conditions de l'état d'urgence en cette période de pic de la pandémie de Covid-19 arrive de "façon prématurée". Selon elle, Macky Sall devrait faire "preuve de plus de fermeté et insister sur un mode de communication" face aux révoltes de certaines autorités religieuses du pays.

"Je pense que les mesures qui ont été prises dernièrement par le Chef de l'État concernant la gestion de la pandémie du Covid-19, arrivent de façon prématurée. Car, c'est trop tôt. Il est vrai qu'on était dans un contexte difficile, vu l'attitude de révolte adoptée par certaines autorités religieuses et leurs talibés par rapport aux restrictions de l'autorité. Des restrictions notamment relatives à la fréquentation des lieux de culte pour effectuer leurs prières. Alors, il y avait des arbitrages à faire par rapport à cette situation inédite qui a été vécue et qui a soulevé beaucoup de questionnements et de passion", a-t-elle souligné dans une interview accordée au quotidien DakarTimes.

Elle ajoute : "La première option était la fermeté de l'autorité étatique qui, par principe, maintient les mesures de rigueur pour éviter la contagion et l'évolution de l'épidémie, car nous avons en face une maladie très contagieuse, dangereuse et mortelle. La seconde option c'était de laisser à l'appréciation de chacun, le choix de l'attitude qui lui convient par rapport au confinement. Et c'est cette deuxième option que semble choisir le président de la République. Face à la gravité de la pandémie, au risque de contagion due à l'insuffisance de l'intégration des mesures barrières par les populations et face à l'attitude d'une bonne partie de la population et d'une bonne partie des communautés, l'autorité étatique aurait pu formuler une position de principe en faveur de la rigueur et qui va dans le sens d'un plus grand confinement en continuant à fermer les lieux de culte. Mais cela devait être accompagné par une bonne communication. Je crois qu'il y a eu, peut-être, un déficit de communication plus persuasif à l'égard des chefs religieux et des communautés. Il aurait fallu insister sur un mode de communication qui aurait permis aux uns et aux autres de comprendre que c'est cette pandémie encore une fois dangereuse, expansive, qui justifie ces mesures draconiennes qu'exigent les circonstances du moment".

"Les leaders politiques doivent joindre l'acte à la parole"

Par ailleurs, l'ancienne ministre conseiller du Président Sall a soutenu que les leaders politiques du pays, au-delà des débats d'orientations stratégiques en cette période de crise, doivent aussi joindre "l'acte à la parole". "Les leaders politiques, à notre avis, doivent joindre l'acte à la parole en contribuant à un effort national de solidarité. Ce que nous attendons des acteurs politiques, c'est plus de faire que de dire. Joindre l'acte à la parole et plus d'actes que de paroles. Ceci doit se faire sans arrières-pensées politiciennes. On attend de l'opposition un effort de contribution à l'effort national", soutient l'agrégée en sciences juridiques et politiques dans les colonnes du journal.

"Des vivres et des masques de protection distribués"

Pour sa part, Amsatou Sow Sidibé dit avoir produit des milliers de masques de protection qui sont en train d'être distribués un peu partout à Dakar. Elle a aussi offert des vivres en guise de soutien aux Daaras. Elle dit : "Cette solidarité nationale étant une exigence de l'heure. Pour ma part, je m'inscris dans la continuité des actions que je mène depuis plus de 40 ans. Pour ce qui est de la lutte contre le Covid-19, nous avons produit des milliers de masques en respectant les normes de confection. Nous sommes d'abord allés à la faculté de Médecine et Pharmacie de l'Université Cheikh Anta Diop, nous avons rencontré les experts en normes et qualité. C'est ainsi que nous avons fait des masques en conformité avec les règles édictées, notamment, par l'Institut Pasteur. Ces masques sont en train d'être distribués gratuitement aux groupes cibles notamment, aux jeunes de Diamaguène Sicap Mbao, qui sont sur le point de rejoindre les écoles. Nous avons aussi distribué dans les villages et dans certaines zones urbaines telles que la banlieue dakaroise. Nous avons offert également des vivres au Daara Mame Maodo Malick Sy de Tivaouane, coordonné par Serigne Babacar Sy Abdou Aziz".

liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Thierno

    En Mai, 2020 (12:58 PM)
    Discour d'une personne visiblement dettachee de la realite des peuples demunis du senegal

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email