Mardi 19 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Cheikh Seck : ‘’On recrute du personnel dont la structure n’a pas besoin’’

Single Post
Cheikh Seck : ‘’On recrute du personnel dont la structure n’a pas besoin’’

Le Syndicat démocratique des travailleurs de la santé suspecte attire l’attention sur le recrutement de certains agents qui n’a pas d’impact direct sur le nombre de travailleurs actifs.  Cheikh Seck dit avoir  noté même un déficit dans le personnel, alors qu’il y a toujours des recrutements. Il appelle ainsi, sur Zik fm, le ministère de la Santé à ouvrir une enquête et à clarifier la situation.

‘’L’autre élément, explique-t-il, c’est en rapport avec le système de recrutement. Nous avons constaté, dans notre secteur, depuis des années, quand il y a des recrutements, au lieu de recruter du personnel qualifié, on recrute du personnel dont la structure n’a pas besoin. Et pour ce personnel, on ne met pas un profil et une qualification. Et puis la période à laquelle on a mis ce recrutement, c'est-à-dire le 1er avril, entre la démission du gouvernement et la mise en place du nouveau gouvernement, ça ne peut pas se faire. D’autant plus qu’on ne voit ni infirmier, ni médecin, ni sage-femme, aucun personnel dont la structure a besoin, alors qu’on a un déficit énorme. On se demande qui a fait ce travail. Je ne pense pas que le ministère de la Santé soit responsable de ça, parce que la signature vient au niveau du ministère de la Fonction publique. C’est le directeur de la Fonction publique qui l’a signé. Maintenant, qui lui a donné l’autorisation de ces recrutements ? C’est là que nous demandons qu’une  l’enquête  soit faite pour situer les responsabilités’’.

Le syndicat demande aussi une correction sur la rémunération des agents de santé dans la Fonction publique.

 ‘’Nous avons constaté qu’il y a eu un grand dérèglement. L’Etat l’avait compris et avait commandité une étude. Malheureusement, depuis lors, le cabinet avait déposé une conclusion qui avait révélé  que les agents de la santé étaient les parents pauvres du système. Donc, il fallait corriger. Le gouvernement avait pris l’engagement, après les élections, de revoir et d’appeler les gens pour qu’on puisse corriger cela. Jusqu’à présent, nous attendons’’, dixit Cheikh Seck au micro de Zik Fm.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email