Samedi 19 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Détention des prisonniers politiques : Le Sénégal de Macky Sall bat des records

Single Post
Détention des prisonniers politiques : Le Sénégal de Macky Sall bat des records
C’est sans doute le Parti démocratique sénégalais (Pds) d’Abdoulaye Wade qui bat le record d’emprisonnement de ses militants depuis l’arrivée au pouvoir de Macky Sall. Un fait qui conforte en partie la «prophétie» d’un des leurs, l’ancien porte-parole du président Wade en l’occurrence Serigne Mbacké Ndiaye, qui déclarait : «Si nous perdons le pouvoir (en 2012), beaucoup d’entre nous iront en prison». 

En effet, si une bonne partie des responsables ou figures de l’ancien régime se sont retrouvés derrière les barreaux après l’arrivée de Macky Sall au pouvoir, c’est en partie pour des malversations financières avérées ou supposées et sur lesquelles la Crei, la Cour de répression de l’enrichissement illicite, activée depuis trois ans, peine à édifier l’opinion. C’est le cas de l’ancienne sénatrice Aïda Ndiongue en détention, de l’ancien ministre Karim Wade jugé pour enrichissement illicite, entre autres.

Mais un fait (pas tout à fait) nouveau peut être noté : l’emprisonnement de prisonniers politiques pour délit d’opinion. On peut ranger dans cette catégorie un soutien de Karim Wade, le jeune Moïse Rampino, condamné à 2 ans de prison après des troubles à l’audience du procès de Wade-fils au cours de laquelle il a traité les magistrats de corrompus. Il y a aussi le cas de l’Ujtl Bara Gaye, emprisonné pour 6 mois pour offense au chef de l’Etat, le même délit qui a conduit en prison l’ancien ministre Samuel Sarr et à la convocation du Pdg du groupe de presse Walfadjri, Sidy Lamine Niasse. Ce à quoi on peut ajouter l’interpellation de Bachir Diawara, ancien chef de cabinet de Karim Wade, et la garde à vue, en décembre 2013, de l’ancien ministre El Hadji Amadou Sall toujours dans le même registre. 

Tous ces faits se sont passés en moins de trois ans après l’accession de Macky Sall à la magistrature suprême, un président sur le point de battre le record d’emprisonnement de prisonniers politiques. La question qu'il convient de poser est la suivante : peut-on, dans une démocratie, détenir plus d'une dizaine de prisonniers politiques appartenant au même parti politique?

Cette semaine, ce sont d'autres jeunes du Pds, Toussaint Manga et Cie, qui défileront devant la barre, pour avoir participé à une manifestation interdite par le pouvoir et réprimée, envoyant à 'occasion certains manifestants à l’infirmerie, et d’autres à la citadelle du silence, en attendant leur procès.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email