Mercredi 29 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Face à l’arrêt de travail des agents d’Ama Sénégal : Le ministre Thierno Lô refuse de payer des salaires indus

Single Post
Face à l’arrêt de travail des agents d’Ama Sénégal : Le ministre Thierno Lô refuse de payer des salaires indus

Le ministre de l’Environnement et de la Protection de la Nature, Thierno Lô persiste et signe. On ne peut pas nettoyer Dakar de ses ordures sans nettoyer du système les trafiquants de tout bord. C’est en somme la conclusion tirée hier lors d’un point de presse organisé à Dakar par le ministre de l’Environnement en réponse au retrait constaté du parc de Ama Sénégal et l’abandon délibéré de sa zone de concession.

Les moments difficiles que vivent la ville de Dakar et ses environs à travers la gestion de ses déchets solides ont poussé le ministre Thierno Lô à s’expliquer une nouvelle fois sur les ratés constatés dans la collecte des ordures. Dans son discours préliminaire, Thierno Lô a fait la genèse de la situation de la gestion des ordures au moment où le chef de l’Etat lui confiait le dossier de la collecte des ordures. « Pour y voir clair », indique-t-il, « il faut répondre à des questions comme : où en était Dakar, lorsque le Président nous confiait la question des ordures ? Quelles sont les mesures prises depuis lors et quels sont les problèmes auxquels nous sommes confrontés ? », lance-t-il. Dans son argumentaire, Thierno Lô a affirmé que la ville de Dakar avait dépassé la côte d’alerte au moment où le ministère héritait du dossier de la gestion des ordures. D’une manière plus explicite, il a noté « qu’hormis les dizaines de dépôts sauvages qui étaient partout visibles dans la ville et sur les grandes artères la collecte ne se faisait plus depuis plusieurs semaines ». Parallèlement à cette situation confie-t-il, « un système mafieux de captation et distribution des ressources sur des bases nébuleuses, fonctionnait à merveille pour dépenser mensuellement des centaines de millions d’argent public ».

Irrégularités énormes

Le diagnostic ainsi établi aura permis à Thierno Lô de décliner les actions qui ont été entreprises par son ministère qui ont été de deux ordres. D’abord le dispositif transitoire mis en place afin d’éradiquer tous les dépôts sauvages et de reprendre à des fréquences raisonnables, la collecte au niveau des quartiers et domiciles. Le ministre à titre d’exemple sur les efforts fournis a cité pour la période du 26 Juillet au 25 Août, un volume de pas moins de 80 000 tonnes d’ordures enlevées. La seconde action introduite dans la gestion des ordures explique-t-il reste « l’introduction de façon simultanée de procédures garantissant l’efficacité et la transparence dans la gestion des ressources mises à notre disposition ». Une mesure qui a permis de déceler selon lui des irrégularités énormes notamment des salariés fictifs ; des salaires gonflés artificiellement ; des salaires octroyés à des travailleurs en congé ; des factures fantaisistes. Cette trouvaille à en croire Thierno Lô a eu pour effet « d’entraîner des réactions en chaîne du genre sabotage du travail, amplifications des faits anodins, tentatives de blocage du système etc ».

Sur ce, le ministre de l’Environnement a réaffirmé sa volonté de se battre jusqu’au bout pour assumer toutes ses responsabilités dont la première est « de servir mon pays de toute la force dont je suis capable en veillant à ce que l’efficacité et la transparence soient mes seuls critères », note-t-il. Pour Thierno Lô, « les manipulateurs, les tricheurs et les mafieux doivent savoir une fois pour toute que je ne suis pas ébranlé par les actes qu’ils posent », lance-t-il. Ceux qui sont intéressés par la gestion des ordures doivent selon lui faire montre de capacités et de volonté à travailler suivant les critères de bonne gouvernance entreprenariale.

Pour le ministre Thierno Lô, « si le Président a mis 6 milliards par an dans la gestion des ordures, c’est qu’il veut une capitale propre. C’est pourquoi il a affirmé que dans la mission et les moyens confiés par le Président de la République, « le ministère de l’Environnement gèrera ces moyens dans le souci exclusif de servir le Sénégal n’en déplaise à ceux qui prennent les ordures pour un gâteau », admet-il. C’est pourquoi explique-t-il encore une fois, la non sortie des véhicules de Ama Sénégal hier pour faire la collecte dans les zones de Plateau et de la Médina qui leur sont confiées : « Parce que j’ai tout simplement refusé de payer des salaires indus », conclut-il.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email