Dimanche 26 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Macky, Sonko et la méfiance à la presse

Single Post
Macky, Sonko et la méfiance à la presse
« Les journalistes africains sont-ils encore aujourd’hui en harmonie avec leur public en ce qui concerne l’accomplissement de leur mandat de chien de garde de la démocratie ? » Cette question de Gérard Guèdègbé, Expert en Stratégies Média et Communication au Bénin se pose sans doute tous les jours au Sénégal. Mais samedi dernier, 18 juin 2022, elle a été le sujet principal sur les réseaux sociaux au lendemain de la manifestation interdite de la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi, menée par Ousmane Sonko.

Les titres de la presse ont été largement commentés par les acteurs politiques, la société civile, les journalistes... Ils ont été nombreux à exprimer leur surprise, leur déception de constater que les journaux ont mis l’accent sur ‘’l’échec’’ de la marche, alors que les manifestations se sont soldées par 3 morts. ‘’Yewwi confinée par la police’’ (Sud Quotidien), ‘’L’Etat droit dans ses bottes’’ (EnQuête), ‘’Comment l’Etat a neutralisé la manif’ de Yewwi’’ (Walf Quotidien), ‘’Yaw dégaz’’ (Le Quotidien) sont quelques exemples largement représentatifs des Unes des journaux.

La question principale ici est de savoir si une presse imbue de valeurs démocratiques peut mettre en avant les performances de forces de sécurité qui ont fait 3 victimes pour une marche qui aurait pu se tenir sans dégât. Ousmane Sonko a été le premier à appeler les médias sénégalais à refuser de jouer le rôle de la radio des Mille collines tristement célèbre dans le génocide au Rwanda.

D’autres personnalités vont ensuite lui emboîter le pas. « Il n’y a qu’au Sénégal qu’on tue des jeunes lors d’une manifestation et l’on dit que la situation est maîtrisée par les FDS », constate avec regret Birahim Seck, coordonnateur du Forum civil. Les passions se sont déchainées par la suite, chacun y allant de son commentaire. La presse est accusée, y compris par des journalistes, de s’être vendue à Macky Sall. Il est vrai que depuis son avènement au pouvoir, il y a un sentiment largement partagé que les tenants du régime ‘’(Ils) ont acheté la presse’’ (Benjamin Dormann). Un sentiment nourri par l’adhésion massive de ténors du journalisme au parti présidentiel, une proximité entre le président Sall et certains patrons de presse (Youssou, Madiambal, El Hadji Ndiaye…), mais aussi un comportement suspect dans supports sénégalais dans certaines circonstances.

Mercier, Diderot, Trump et les gilets jaunes

En réalité, les médias traversent une période de crise assez profonde. Partout, ils font l’objet d’un regard méfiant, sinon accusateur. Certes, les critiques ne datent pas d’aujourd’hui. A ses origines, la presse a essuyé les foudres des intellectuels qui avaient alors le monopole du pouvoir de l’écrit. Ces derniers voyaient mal que des publications d’une durée de vie d’une semaine ou d’un mois, produites en quelques jours, soient considérées comme une œuvre intellectuelle.

A leurs yeux, il s’agissait d’un ‘’mauvais discours’’ qu’il ne fallait pas laisser prospérer. Ils se sont donc employés à dire tout le mal qu’ils pensaient de la presse. Quand Mercier qualifiait les journalistes d’une espèce de ‘’babillards qui entassent, par jour, par mois, par semaine, des mots vides de sens », Diderot, lui, voit dans les journaux « la pâture des ignorants, la ressource de ceux qui veulent parler et juger sans lire… »

Aujourd’hui, cette légitimité du journaliste (jadis conquise) est encore mise en cause, mais sous un autre angle. Certes, une partie des critiques restent de mise (la capacité intellectuelle), surtout depuis que la presse sénégalaise s’est ouverte à tous les ratés et les aventuriers de la société. Mais c’est surtout son rôle de médiateur qui est de plus en plus réfuté. C’est le journaliste en personne qui est soupçonné d’être non pas un agent d’information, mais de manipulation. On l’accuse de ‘’servir ceux qu’il est censé surveiller et de surveiller ceux qu’il est censé servir’’.

Le repli identitaire et la priorité au direct

Par conséquent, les journalistes ne sont plus dignes de jouer le rôle de filtre entre les émetteurs et les récepteurs, autrement dit entre les sources (très souvent intéressées) et le public. « Ces médias ne font que désinformer, intoxiquer le peuple ! Heureusement, avec les connexions d’intérêt (internet), on diffuse en live les vraies infos ! », écrit un internaute sénégalais sur Tweeter.

Voilà donc le nouveau postula : l’information telle quelle, pure, authentique, sans intermédiaire, puisque les médiateurs, hier légitimes, sont aujourd’hui ‘’corrompus’’ par les puissances, l’argent en particulier. Une conception des médias assez répandue dans le monde. Aux Etats Unis de Donald Trump, la presse est accusée de véhiculer des fake news. L’ancien président qui se veut un antisystème s’appuyait d’ailleurs beaucoup sur les réseaux sociaux, notamment twitter. En cela, il semble inspirer Ousmane Sonko qui s’est doté de plusieurs plateformes numériques (Jotna Tv en est un exemple) pour s’adresser à ses partisans.

En France également, les gilets jaunes ont adopté la même attitude. Pas question de faire confiance aux médias traditionnels, priorité aux directs sur les RSN. L’information est relayée par les adeptes du mouvement, comme du temps du téléphone arabe. L’hostilité envers les médias est telle que certaines télévisions sont attaquées par les manifestants. Les reporters de BFM Tv par exemple sont obligés de cacher le nom de la chaîne inscrit sur le micro. Certains sont même escortés par des gardes du corps pour faire leur travail.  

Une situation similaire au Sénégal, si l’on sait que le reporter de la Tfm a été brutalisé par les militants de l’opposition lors de la dernière manifestation, parce qu’il travaille pour une chaîne qui appartient au Group futur média (GFM) que les partisans de Sonko considèrent comme inféodé au pouvoir de Macky Sall.

Comme le souligne François Jost (Médias : sortir de la haine ?), ces adeptes des réseaux sociaux pensent que l’image est réelle, elle est transparente, elle n’est susceptible d’aucune manipulation. Ce qui est évidemment faux. « Cadrer, c’est toujours éliminer de son champ toute une partie du monde », rappelle Jost, à juste titre.

Les nouveaux concurrents de la presse

Il s’y ajoute que l’information brute à elle seule ne saurait être intelligible. Les interconnexions entre les faits, la complexité de certaines situations sont telles qu’il faut une explication, une mise en perspective pour aider le public à mieux comprendre. Un citoyen averti n’est pas un citoyen placé devant une montagne d’informations sans fil conducteur, mais bien un citoyen qui parvient à faire le lien entre les faits pour en tirer un sens.  

Il est vrai que ce travail de fond existe de moins en moins dans les médias au Sénégal comme ailleurs. Le compte rendu est devenu le quotidien de la quasi-totalité des journalistes ; l’explication des faits, un exercice très rare. Ce qui réduit le rôle du journaliste à celui de n’importe quel citoyen pouvant rapporter des faits dès lors qu’il a de la connexion.

En outre, le fait qu’une bonne partie des journalistes au Sénégal prennent beaucoup d’informations sur les réseaux sociaux fait d’eux des concurrents directs des adeptes de RS, partisans des différents groupes de pressions qui ont fini d’investir ces plateformes. Sous cet angle, les médias ne sont plus la source de l’information, puisque supplantés par les réseaux sociaux. Leurs ‘’concurrents’’ se croient donc aussi légitimes, parfois plus. Pourtant, dans ce contexte où chaque groupe essaie de parler à ses membres via ses propres canaux, la presse reste la seule alternative pour instituer le dialogue entre les communautés. Mais faudrait-il qu’elle soit au service de l’intérêt commun.

Il urge donc pour la presse de mener la bataille de la ‘’relégitimation’’ et de ne pas sous-estimer le rejet dont elle fait l’objet. Evidemment, le journalisme ne mourra pas. La presse n’a pas tué le livre, la radio n’a pas tué le journal, la télé n’a pas tué la radio et l’internet et les réseaux sociaux ne tueront pas la presse, mais cette dernière peut y laisser des plumes.

Au-delà de Macky et Sonko, Khalifa, Idy et…

D’ailleurs, ce rejet ne se limite pas uniquement au peuple. Depuis samedi, en guise de réplique, certains font remarquer à Ousmane Sonko qu’il ne répond presque jamais aux questions des journalistes, son jeu favori étant les déclarations. Quelques semaines avant, c’était Macky Sall avec l’éternelle question des interviews accordées exclusivement à la presse étrangère. Les passions sont cristallisées par ces deux figures de la vie politique sénégalaise, mais la réalité va au-delà.

Macky et Sonko ne sont que la partie visible de l’Iceberg. Pour s’en convaincre, il suffit de voir à quand remonte la dernière interview que Khalifa Sall ou Idrissa Seck a concédée à la presse nationale. Quid de Moustapha Niass, Aminata Mbengue Ndiaye ou Malick Gackou ? Les leaders des partis d’envergure sont invisibles sur les plateaux de télévisions, pendant que les acteurs des autres secteurs reprochent à la presse de ne s’intéresser qu’à la politique. Même dans la mouvance présidentielle, ceux qui se croient encore présidentiables comme Amadou Ba (On peut y ajouter Dionne, Matar Cissé…) n’accordent presque jamais d’interview. Mais ils font régulièrement appel à la presse pour des déclarations et des points ou conférences de presse.

Cette bataille de la légitimité évoquée plus haut permettrait à la presse, en plus de regagner la confiance du citoyen, de conquérir également le respect et la considération des hommes politiques. Elle ne s’en porterait que mieux, au bénéfice de la démocratie, et du peuple en définitive !


38 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2022 (09:13 AM)
    Le test du nouveau dispositif sécuritaire de Macky est entrain de fonctionner. Après les législatives il sera prêt annoncer son 3e mandat. 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2022 (10:29 AM)
      à 1 mois des élections les opposants doivent montrer aux organisations internationales ce qui se passe dans ce pays (détournements, dictature, viols des droits hunains , vols en bandes organisées....)
      utiliser les réseaux sociaux pour sortir les déclarations de macky en 2012 sur le 3 éme mandat de wade et le droit de manifester
      sinon il risque de sacrifier des jeunes pour essayer de sauver ses fesses
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Juin, 2022 (09:14 AM)
    Les journaux ici sont facilement corrompus. Il suffit seulement d'acheter le titre des journaux 
    {comment_ads}
    Auteur

    L'extremiste

    En Juin, 2022 (09:15 AM)
    Encore une fois je déplore que YAW n'insiste plus sur la communication alorsqu'elle est importante pour la motivation des gens. Surtout qu'actuellement les gens du pouvoir essayent d'inculquer que la manifestation du vendredi 18 est un fiasco et que des patriotes semblent l'admettre dans leur discours.  Or le factuel est que la manif de vendredi a été une très grande réussite quant à son objectif de défier simplement l'interdiction illégale pour se faire entendre. Ce qui a permis au monde entier de savoir et voir qu'au Sénégal, l'opposition dit non aux mesures liberticides et antidemocratiques du pouvoir en place. Plus même, la violation des droits de Sonko et d'autres de sortir de leur maison ( que certains patriotes ressentent comme une honte)  ainsique les morts de manifestants, ont contribué à la degradation de l'image du pouvoir de Macky. Ajoutons que les événements de la journée ont confirmé la fragilité de Macky qui n'a aucun militant pour sa défence. Il ne compte que sur les hommes de l'ordre et une minorité de nervis pour son projet de se maintenir au pouvoir. Et Il suffit simplement que les manifs se communalisent pour disperser son effectif insuffisant de force de l'ordre et les malmener longuement dans les rues.  l'autre remarque importante à dire sur les forces de l'ordre, c'est que leurs actions de la journée ont montré également qu'ils ne seront pas unanimes à respecter les décisions contre le peuple. Car à ziguinchor, devant la détermination de la foule qui ne cessait d'augmenter, les forces de l'ordre ont finalement laissé les manifestants atteindre la place qu'ils voulaient occuper. En effet, seule une petite minorité va essayer d'obeir aux ordres de tirer sur les manifestants pour imputer une peur à l'objectif de faiblir la résistance. D'où la campagne de BENNO  ''kou dé ya perte'' ou ''politicien diaroul dé ''. La quelle campagne, nous devons vulgariser qu'elle est en réalité une incitation à la soumission à l'esclavagisme de Macky pour une vie indigne que nous voyons alors qu'il faut impérativement le combattre pour un Sénégal nouveau allant respecter la diginite de tous.  Ainsi pour faire comprendre que c'est un combat du bien contre le mal, duquel des vies vont indubitablement tomber. Du sang va couler et probablement beaucoup même. Parceque tout simplement comme nous le montre l'histoire des liberations le mal n'a jamais hésité d'user de tous ses moyens de s'accrocher à sa domination. Pour dire que si nous voulons vaincre Macky,  assumons que des sénégalais vont mourir, les meilleurs d'entre nous, les plus chanceux.  Et que l'occasion se présentera de leur rendre justice.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (09:20 AM)
    Ki mom mounoul nek president
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (09:20 AM)
    Macky en mars 2021: vous m'avez eu par surprise. 

    Macky après mars 2021: ce qui s'est passé en mars ne se reproduira plus dans ce pays. 

    A votre avis pourquoi il est passé du "je vous ai compris" à "vous ne m'aurez plus " ?

    Il a renouvelé son matériel répressif et sa stratégie.  

    Ce Macky est prêt à vous affronter jusqu'à son 3e mandat. N'oubliez pas que c'est un rancunier qui ne connaît que la force.
    Top Banner
    Auteur

    Amsa

    En Juin, 2022 (09:29 AM)
    La democratie et la presse Senegalaise en peril dans l'ere Macky Sall. Les journalistes sont devenus des maitres chanteurs du regime.

    Abdou Latif Coulibally, Jules Souleymane Diop et certains patrons de presses comme Madiambal Diagne, Youssou Ndour sont a la solde du pouvoir.

    La mort du Syndicat des journalistes avec les manoeuvres de Macky Sall et son entourage mediatique cites dessus a pris des envergures nefastes par causes de pouvoir d'Argent. Le rapprochement du president, de son parti politique, de ses clients journalistes et patrons de presses poussent le pays a une derive inevitable.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sen

    En Juin, 2022 (09:30 AM)
    l'opposition a encore piégé la majorité
    {comment_ads}
    Auteur

    Medias Ou Merdias

    En Juin, 2022 (09:34 AM)
    S'agissait du Sénégal, nous avons des médias de LAPOTOS, accros au BUZZ, ce sont les principaux vecteurs de la médiocrité ambiante.
    {comment_ads}
    Auteur

    @p.d.f.

    En Juin, 2022 (09:37 AM)
    Mr Pape Djibril Fall! Il faut continuer sur cette lancée.   Le Sénégal , rien que le Sénégal... Denoncer aussi bien l'opposition des opportunistes que le pouvoir qui se moque de son peuple. Valable pour AAR Sénégal aussi. Il ne faut pas être d'un côté si ce n'est le Sénégal. L'avenir très tres proche du Sénégal se jouera entre AAR Sénégal et Vous . A bon entendeur...Mais !!!! Si et seulement si c'est le Sénégal avant TOUT et éviter les salons de massage et des critiques politiciennes. Il faut être objectif et savoir que les sénégalais ont dès yeux..Critiquer ce qu'il faut critiquer et apprécier ce qu'il faut apprécier et dévoiler ton projet pour le Sénégal en même tps..l'avenir du pays est entre tes mains ou ceux de AAR Sénégal... Si vous etes d'accord avec je fais pour vous ce que j'avais fait pour Macky et Billaahi SEUL DIEU est mon témoin...C 'est gratuit aussi. J'avais envoyé ce conseil à Thierno Alassane juste après son limogeage par le biais de son ami d'enfance mais soit il ne ma pas cru soit il na pas eu mon message.  Il est passé directement aux critiques et ce n'est que maintenant qu'il réalise qu'être opposant ne vaut pas dire etre avec tous les opposants tout le temps. Il faut oser...
    Top Banner
    Auteur

    Deug

    En Juin, 2022 (09:45 AM)
    La vérité est que Macky a très peur de Sonko, tant qu’il sera en liberté il pensera que son trône est menacé. Il n’ plus le temps de travailler matin, midi soir ses services sont en train de réfléchir comment éliminer Sonko. Toute cette affaire de faux rebelles est montée par le trotskyste du palais en collaboration avec les français, d’où la nombreuse arrestation la vraie cible c’est Sonko soyez courageux  
    {comment_ads}
    Auteur

    Lass

    En Juin, 2022 (09:45 AM)
    Si une des raisons d'être de la.presse est d'informer vrai, dire la manifestation du 17 est un échec pour Yaw est la vérité. Yaw n'a pas atteint ses objectifs, ses velléités d'imposer un rapport de force dans la rue par la violence ont été étouffé. Échec donc.

    Les forces de l'ordre ont eu le dessus sur non des manifestants, mais quelques bandes jeunes qui brûlé des pneus, lancer des pierres et joué à cache cache. Le dire est dire la vérité.

    Les populations sénégalaises sont restées chez elle ou ont vaqué à leurs occupations dans tout le territoire. Il n'y a eu que quelques troubles sur certaines artères de dakar, et de ziguinchor. Le dire est dire la vérité.

    Il y a eu 3 morts, malheureux morts dont la responsabilité incombe aux irresponsables qui foulent aux pieds les lois de ce pays. Qui maintenant sortent du bois avec des visées irredentistes qui donnent la nausée à  tout republicain.

    Faire peur faire partie de leur stratégie. Les citoyens ont compris et expriment à visage découvert leurs opinions, leur objectif est de museler la presse, peine perdue.

    Les élections se tiendront, les lois et règlements de ce pays seront respectés.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2022 (09:54 AM)
      Ce que tu dis est faux. Car à Ziguinchor les manifestants ont imposé leur volonté d'aller occuper la place qu'ils voulaient. Et à Dakar l'opposition à réussi à faire aux forces de l'ordre pendant des heures. 
      Il faut lire les médias internationaux pour voir que c'est un échec pour Macky qui a sa réputation salie partout dans le monde. 
    {comment_ads}
    Auteur

    L'extremiste

    En Juin, 2022 (09:51 AM)
    Maintenant sur l'analyse globale de la situation,  je vais persister pour dire que Macky cherche la confrontation pour annuler les élections. D'ailleurs Macky n'a jamais voulu d'élections intervalle 2019 - 2024  et il ne l'a jamais caché à ses alliés. Seulement il a fallu qu'il ait été chicoté en Mars pour qu'il cede à la volonté de l'opposition de tenir des élections. 

    Et la seule chose pour laquelle il ne voulait pas d'élection c'etait d' éviter toute possible déroute électorale qui fragiliserait son projet funeste de troisième candidature. 

    Et les locales passées avec le score de yewwi l'ont conforté dans la compréhension. Raison pour laquelle il ferra toute sorte de provocation, de viol de droit pour que Yewwi riposte et que se crée une situation du report définitif des législatives. Lesquelles législatives qu'il perderait indubitablement si tenues. Et que ça ferait internationalement comprendre de  son impopularite et de son illégitimité à une troisième candidature.

     

    C'est cette opération de KHAWWI SOUTOUREU que MACKY cherche à éviter. 

    J'avais écris un poste pour dire que YEWWI devait trouver la stratégie d'aller calmement aux élections malgré l'invalidation illégale de la liste titulaire. Et c'est ce qui se faisait même... Mais finalement avec l'arrestation des Guy et autres,  je nous vois dans le piège de MACKY car nous ne pouvons ne pas les faire sortir par la rue. C'est dommage et surtout pour le pays qui va connaître une petite guerre dont les plus chanceux d'entre nous patriotes tomberont pour aller au paradis. 

    L'essentiel est que cette fois ci il faut que l'on termine le travail avec la chutte de Macky et que aucun général corrompu ne nous embobine par un coup d'Etat fictif organisé par la France. 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Cayorman

    En Juin, 2022 (09:54 AM)
    Feliciter des forces de l'ordre armees jusqu'au dents par le contribuable senegalais face a ce meme public qui reclame juste le droit de manifester; c'est manquer d'intelligence et de hauteur.

    3 Senegalais sont Morts.

    3 Senegalais sont Morts

    3 Senegalais sont Morts
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (09:57 AM)
    Certains ce précipitent  pour féliciter les forces de l’ordre parce que qu’elles ont réussi soi-disant à contenir les manifestants que foutaise. Entre 15h et 20h seulement trois morts alors que les manifestions  ce sont limitées seulement en ville .Imaginez qu’en serait-il si la banlieue s’y mêlera activement, parcelles assainies, Guédiawaye, Pikine etc. aucune force e l’ordre ne pourra les retenir nagou bakhoul   
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2022 (11:03 AM)
      La non participation des sénégalais à guediawaya, piscine, rufisque, kaolack, sedhiou. Tambour, kolda, St Louis, dans l'écrasante majorité du pays est la preuve que l'appel des opposants pyromanes n'a pas été entendu par les populations.
      C'est un échec. 
      Cqfd
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2022 (11:07 AM)
      Ces population n'attendent qu'une seule et unique chose l'arrestation de Sonko pour réagir vigoureusment et dégager le bouffon
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (10:07 AM)
    On a été trop naïve pour vous confier ce pays 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (10:13 AM)
    Avec ça vous vous un troisième mandat 

    En interdisant les manifestation en nous tuant, et les injustice n'en parlons pas là cherté de la vie n'en parlons pas 

    Dites nous un seul point positif un seul rek pour qu'on te donne un autre mandat

    Ton masque est tombé et on est pas prêt de vivre ça avec toi pour cinq ans encore
    {comment_ads}
    Auteur

    Remarque

    En Juin, 2022 (10:18 AM)
    Macky sall a corrompu la presse,  les khalifs,  les imams,  les sportifs,  les forces de l'ordre....Le Sénégal fait partie des pays les plus corrompus du monde 
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2022 (10:18 AM)
    En tout cas, la presse Sénégalaise a fait un travail professionnel irréprochable pour la couverture des évènements du 17 juin. On ne peut rien lui reprocher, n'en déplaise au pyromane Birahim Seck!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (10:19 AM)
    Vous avez vu les titres de la presse, notamment ce torchon de EXCLUSIF ? Les journalistes sénégalais, à 90% sont des vendus à maky sall
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (10:22 AM)
    Remarque à raison. Incapable de réussir, maky corrompt la presse et les khalifes généraux et autres soit disant guides religieux

    . Ce régime est juste détestable 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (10:23 AM)
    La presse c'est nous maintenant depuis corona.

    Il ne reste que des doulnalistes sans ce bled pourri.

    Mais n'ayez crainte les gens sont bien informé mais pas par cette arme des........

    Ws
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2022 (10:24 AM)
    De toutes façons si la médiocrité intellectuelle est galopante au Sénégal c'est à cause de cette presse amateure et alimentaire 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (11:00 AM)
    "Méfiance A la presse ça ne veut rien dire...."



    La Belgique restitue une « relique » de Patrice Lumumba à la République démocratique du Congo

    Cette cérémonie intervient après un voyage du roi Philippe en RDC, au cours duquel il a répété ses « plus profonds regrets » pour les « blessures » de la période coloniale.



     
    {comment_ads}
    Auteur

    Rezi

    En Juin, 2022 (15:22 PM)
    Après la police la gendarmerie les institutions de la République Aujourd'hui c'est la presse qui reçoit sa part dans les insultes et diffamation de Ousmane SONKO oubliant que cette presse la permis de se faire connaître.jai jamais vu une personne malhonnête comme sonko 
    {comment_ads}
    Auteur

    Soso Ndiaye

    En Juin, 2022 (16:37 PM)
    Ils n'ont rien à dire c'est un grand echec pour l'opposition et la population a compris maintenant leur jeu chacun y va de son interest personnel 
    Top Banner
    Auteur

    Max

    En Juin, 2022 (18:20 PM)
    Le seul responsable des morts c'est la coalition yewi askanwi qui a appelé à manifester alors c'était interdit. Quand ça les arrange , ils disent que leurs droits ne sont pas respectés alors eux mêmes ne respectent les législations, les institutions.
    {comment_ads}
    Auteur

    Daouda

    En Juin, 2022 (19:51 PM)
    La question est de faire une pause et demander à l'opposition c'est quoi le but de leur combat tout le monde est perdu en ce moment,ils n'ont aucun programme aucun retenu sur leur fait et gestes leur principal objectif je crois c'est de faire saccager le pays 
    {comment_ads}
    Auteur

    Faty

    En Juin, 2022 (19:54 PM)
    La presse n'est pas corrompue c'est le camp de l'opposition qui ne sait pas ce qu'il veut ils n'ont aucun respect pour les gens 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ehaa Kan

    En Juin, 2022 (20:32 PM)
    Les forces de l'ordre ont eu le dessus sur les manifestants, mais quelques bandes jeunes qui brûlaient des pneus, lancer des pierres et jouaient à cache cache. Le dire est dire la vérité.Les populations sénégalaises sont restées chez elle ou ont vaqué à leurs occupations dans tout le territoire. Il n'y a eu que quelques troubles sur certaines artères de dakar, et de ziguinchor. Le dire est dire la vérité.
    Top Banner
    Auteur

    Lamarana

    En Juin, 2022 (20:34 PM)
    De quoi se mêle ce gars là. Occupe toi de tes affaires c'est mieux que de vouloir pousser la presse à attiser le feu là où il n'y en a pas. La presse sénégalaise est très démocrate et républicaine. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Jeunesse Conscient

    En Juin, 2022 (20:37 PM)
    A travers vos propos je peux en déduire que votre souhait est de voir la presse sénégalaise soutenir des combats injuste pour faciliter le chaos de notre cher pays. Prenez votre mal en patience car nous avons une presse responsable. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Idéaliste

    En Juin, 2022 (20:42 PM)
    Pourquoi voulez vous que la presse soutient un combat individuel et injuste. La réalité est que YAW se moque des sénégalais et que lutte qu'elle porte n'est pas d'ordre général. Elle est individuel et sans fondement.
    {comment_ads}
    Auteur

    Touba La Gueum

    En Juin, 2022 (20:48 PM)
    Que voulez-vous qu'on dise de plus. La presse n'a fait que relater la réalité. Arrêter votre hypocrisie. Si vous nourrissez une haine envers le président sachez que son peuple l'aime bien et est en phase avec lui dans sa façon de gouverner.
    Top Banner
    Auteur

    Idéaliste

    En Juin, 2022 (20:50 PM)
    Je dis que c'est un échec total car leur souhait était de rendre ingouvernable le pays en perturbant la quiétude des citoyens. La presse a bien relaté la réalité.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bigué

    En Juin, 2022 (21:42 PM)
    Ici les journalistes font leur travail avec professionalisme sauf ces soient disant site d'internet essaie donner force à cette opposition malhonnéte
    {comment_ads}
    Auteur

    Fatimsarr

    En Juin, 2022 (23:37 PM)
    Aujourd'hui force est de reconnaître que la plupart de nos journalistes sont partisanes et manques de discernement de ce faite certaines informations sont à prendre avec des pincettes. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Souma

    En Juin, 2022 (01:47 AM)
    La télévision et la presse sont des instruments de manipulation et de désinformation bien plus efficace que l'Internet puisqu'elles peuvent imposer une vision de la réalité et interdire la réponse, la critique et la confrontation entre positions divergentes. Donc n'en faisons pas une mauvaise pratique. 
    Top Banner
    Auteur

    En Mars, 2023 (12:06 PM)
    B­­o­n­­­j­o­­u­­­r, j­­e m'a­­­p­­p­e­­lle Alissia, j'ai 21 a­­­ns) Dé­­bu­­­t du mo­dè­le S­­­E­X­E 18+) J'a­­ime êt­­re pho­­­to­­­grap­­hi­­ée n­u­­e) V­­e­u­­­i­­l­lez no­­­ter me­­­s phot­os à l'adr­­­esse su­i­­va­­­nte - W­­­W­­­W­­.­X­­­2­1.­­­F­U­N id05982331
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email