Mercredi 11 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Maïssa Mahécor Diouf : « Idrissa Seck est un politicien radioactif»

Single Post
Maïssa Mahécor Diouf : « Idrissa Seck est un politicien radioactif»

Les propos de Idrissa Seck, patron du Rewmi, parlant de deal entre l’Apr et le Pds ont suscité la réaction de certains alliés du président Macky Sall. Du nombre de ces acteurs, Maïssa Mahécor Diouf, responsable politique à Fatick a porté la réplique à l’ancien maire de Thiès.
 
«Idrissa Seck est par essence, le parolier de la République. Nous voyons que c’est un politicien radioactif. Il ne peut s’associer avec personne et est rejeté par tous. Il est donc victime du syndrome de Clérambault. Il perd  ses moyens : 15% en 2007 ; 7% en 2012, battu dans le département de  Thiès, lors des référendums. Lui, promoteur du protocole de Rebeuss est en train de transférer ses propres turpitudes. C’est un complexé original», a-t-il confié dans une interview accordée au quotidien La Tribune, de ce samedi 4 juin 2016.
 
Concernant l’information portant sur une probable libération de Karim Wade et des retrouvailles Macky Sall-Me Abdoulaye Wade, il a salué l’acte posé par le président Sall.
 
«Le président de la République a toujours abordé les questions politiques sur une base humaniste, dans le respect de ses convictions républicaines une telle posture renvoie nécessairement à une séparation des pouvoirs et exige de sa propre charge le pouvoir de grâce. Donc, si pour des raisons objectives, la justice peut élargir certains accusés, il n’y a pas lieu de débattre. Pour le cas de Karim, si la procédure exigée par le droit sénégalais est respectée et que le président de la République veuille bien valider davantage l’humanisme qu’on lui connait, tout est possible. Cependant, le possible n’est pas encore la réalité. Les Sénégalais ont été charmés par le génie politique du président de la République qui a tendu la main à tous les anciens serviteurs de la République. Pour ma part, je souhaite même qu’il aille loin comme c’est ce qui se fait dans les grandes démocraties : faire des anciens présidents de la République des membres d’office du Conseil constitutionnel».


Article_similaires

33 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (02:34 AM)
    Sacrée Sénégal . A la place du débat d idées on préfère les injures et les jugements de valeurs . C est bien dommage pour notre démocratie .

    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2016 (04:27 AM)
      ah l'arrogance de ces parvenus de l'apr !

      tous les singes sont en cravate maintenant.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2016 (07:46 AM)
      c est vrai mon frére , ce pauvre con pense si maky est élu c'est parceque on le croyait capable . non mais qu'il sache on avait un choix entre le forcing de wade et le deuxiéme. mais on les attends au virage
    • Auteur

      Aissatou Diop Fall

      En Juin, 2016 (12:54 PM)
      je me demande comment on peut donner un micro à cette dame qui manifestement est carente : aucune question pertinente sinon valider des insultes venant d'une personne à l'endroit de son adversaire politique. toute une émission rien que pour détruire une personne: cela s'appelle une entreprise de destruction.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (02:36 AM)
    C est la victoire sur le référendum qui leur a donné de l assurance . Ils ont intérêt a travailler pour avoir un deuxieme mandat .
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (02:52 AM)
    Le plus nul des jeunes militants à l'Alliance pour la République. Aucun sérieux. Un petit prétentieux qui se dit responsable. Vraiment navré. On se présente partout comme proche de la première dame, c'est tout.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (04:29 AM)
    CISSE LO DIXIT :



    « C’est vrai que j’avais demandé à Cheikh Kanté de me recruter 10 personnes de Mbacké dont mon fils, qui est chauffeur. Il a refusé. S’agissant de mon fils, il m’a demandé si mon fils a le BFEM, je lui ai dit non, mais plutôt le Certificat. Alors, il m’a dit qu’il va le recruter comme chauffeur. Je lui ai fait savoir que s’il s’agit d’être chauffeur, je préfère que mon fils reste avec moi. J’emploi des chauffeurs qui ont un bon salaire. Je ne peux pas comprendre que Cheikh Kanté me refuse ce qu’il accepte aux autres. Au Port, il n y a que des recrutements politiques. Presque toutes les autorités y ont des protégés.’’

    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (04:29 AM)
    Meissa , Idy n'est pas ton égal.On vs connaît bien depuis le lycée.Dommage si vous prétendez diriger...
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (05:50 AM)
    j'ai pitié de ces gens lorsque le pouvoir tombera en 2019
    Auteur

    Ngor

    En Juin, 2016 (06:35 AM)
    Aucune grade démocratie ne fait siéger les anciens présidents de la république au conseil constitutionnel, en dehors de la France. Il est question de supprimer ce privilège des anciens présidents de la République français. Sarkozy n'y siège pas, ayant repris ses activités politiques, mais rien ne l'en empêche. Imaginiez ce que ça serait s'il décidait de siéger tout en étant chef de parti. Hollande a déjà dit qu'il ne siègera pas au Conseil Constitutionnel après sa présidence. Chirac a été condamné par la justice après sa présidence pour des dépenses injustifiées quand il était maire de Paris. Un ancien Président de la République reste un homme politique et reste partisan, il ne peut pas être juge constitutionnel. Il ne peut pas avoir la neutralité intrinsèque d'un juge.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (08:23 AM)
    Vous dénoncez les interventions des autres en tant qu'antidémocratiques dès qu'on dénonce les interventions intempestives de Seck mais dès que les autres font de meme vous les traitez d'incapables.Nous sommes une associations vivant à l'étranger,notre opinion commence à changer à votre égard.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2016 (09:06 AM)
      que vs le veuillez ou non idy est un vrai complexe ca se confirme de jour en jour
    Auteur

    Mbokk

    En Juin, 2016 (10:00 AM)
    RADIOACTIF qui produit une une radioactivitè ok..mais aussi RADIO-ACTIF tres actif a la radio et dans les medias..je propose a l'academie francaise d'elargir le sens de ce mot..wassalam

     :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (10:15 AM)
    Décidément,dit empeche de dormir.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (10:24 AM)
    mais toi tu es un politicien menteur

    Auteur

    Analyste

    En Juin, 2016 (10:37 AM)
    Seneweb moniou yab, ces crétins de derniers cris n'ont rien à nous apporter.
    Auteur

    Cousinage A Duperie

    En Juin, 2016 (10:41 AM)
    CERTAINS SERERES DU SINE sont vraiment NAIFS!Ils DEFENDENT MACKY COMME DES ESCLAVES! :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: Macky est là POUR TOUCOULEURISER LES HAUTS POSTES!!Il met des TOUCOULEURS AUX POSTES CLEFS!!Il se SERT DES SERERES COMME BOUCLIERS en les TROMPANT!!! :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: Et certains naifs croient AU COUSINAGE A PLAISANTERIE que les RUSES TOUCOULEURS utilisent avec intelligence
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (11:17 AM)
    T'es ki ?



     :interrogation:  :jaaxle: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (12:32 PM)
    la meute s'est déchainé. c'est quoi cette horde de réactionnaires creux de cancres.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2016 (12:40 PM)
      le journal dans lequel s'est défoulé ce con est devenu la tribune des anti idi, des barayego des dames de compagne des valets du roi
    Auteur

    Malin

    En Juin, 2016 (13:06 PM)
    Et ton père Mahecor, il est quoi ?
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (13:43 PM)
    Un politicien radioactif veut dire quoi au juste? Ces gens aiment polémiquer sans avoir le bagage intellectuel qui va avec. Le gars se sent fier avec ses analyses bêtes. Mais quand es ce que ces politichiens fermeront leur gueule. :emoshoot:  :fbhang:  :taz-smile:  :looney:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme Cheikh Sow

    En Juin, 2016 (15:42 PM)
    moi ne suis pas et ne sera pas ni du pds ni du ps ni de rewmi encore moins de l apr ,, suis de la ste civile mais la verite est amere pour les menteurs ,, si macky a ete nomme ministre c est grace a idy apres les reon des minitres de l industrie qui s etait tenu au meridien preside par le ministre ivoirien de l industrie que idy a propse a wade de nommer macky comme minitre de l industrie ,, en ce moment macky etait dg petrosen ,, et president de associations des cadres du pds donc tout le monde sait que wade idy macky sont tous des voleurs mais dire que macky est mieux que idy c est du folklore et apres la nommination de macky un grand chef religieux m avait dit ceci ( il ne faut jamais faire confiance au a un sall ,, car ce sont tous des traitres execpetes feu cledor sall ,, et malick sall de louga et le temps vous edifiera ) macky a partout echoue cas cdeao il a entierement echoue me dit un responsable de la cdeao ,, il dit le burkana c est grace a yayi bonu du du benin et le professeur fall envoye de l onu ,, ,, il dit que sous le mandat de mack qu il y a eu leclatement de la societe civile en guinee bissao ,, que conflit entre senegal gambie es ne y a une vive tension en burkina en guinnee conakry ,, que le conflit au nigeria s est intnsifie ,, donc il me dit qu est ce qu il a regle ? rien ,, je lui ai ditque c est pire au senegal car maintenant l ecole vole en eclats ,, la pauvrete a ellement gagne du terrain que les senegalais pour la premiere fois qu ils mangent de la viande de chien de cheval e d ane il me dit que depuis que macky a menti aucun hef d tat africain ne le respecte meme ils ne lui montrent pas cela par diplomatie ,, il me dit en afrique le senegal est connu comme un pays ou ses dirigeants sont des mendiants , des porte voix de la france ,, des detourneurs des deniers publics et des menteurs
    Auteur

    Dia

    En Juin, 2016 (17:12 PM)
    drissa Seck : La vraie histoire d’un homme politique longtemps incompris



    D’autres comme Thomas Sankara, Patrice Lumumba ou encore Mamadou DIA ont été incompris et combattus. Ils ont été Isolés politiquement ou tués puisqu’ils avaient décidé de servir les masses et non un clan. Ils avaient en commun l’amour de leur patrie basée sur des ressources africaines et sur un désir de briser les chaînes de la domination coloniale. Leur volonté inébranlable de servir humblement les populaces s’adossait sur l’éthique. A l’image de ces valeureux fils d’Afrique, Idrissa Seck a été aussi traqué et embastillé par un système politique pour avoir simplement commis le pêché de s’adosser sur des valeurs religieuses et morales afin de mener, dans la constance, son action politique.



    Quand on évoque l’histoire, des exemples ne manquent pas pour démontrer cette voie que Mara s’était tracée avant et surtout après l’accession du PDS au pouvoir en 2000. Il n’est jamais tombé dans l’ivresse du pouvoir. Il est resté fidèle à sa posture de départ et encré dans la défense du bien commun. Quand par exemple l’autre lui avait rappelé le code des Grands Bandits qui ne se « manifestent qu’au moment du partage du butin », lui préférait lui rappeler les paroles divines sur le partage du butin qui devrait revenir « aux nécessiteux, aux voyageurs en détresse, aux orphelins, … », bref aux masses défavorisées. « Encore tes versets » lui avait-il lancé, « toujours mes versets » lui avait répondu Idy. Le fossé s’était très tôt creusé et il fallait alors l’anéantir politiquement. Il gênait. La machine à embastiller et à calomnier a alors été lancée, l’argument de l’enrichissement illicite utilisé, des fouilles jusque dans des fosses sceptiques qui n’ont rien pu démontrer, organisées. Des jeux vidéo brandis comme des preuves.



    De ces agressions « physiques, politiques, personnelles et judiciaires », Idrissa Seck n’en est certainement pas sorti indemne. Il a dû résister face à l’offensive. Il a dû s’entourer de toutes les garanties pour se battre dignement. Il a été alors peint comme un homme qui ne s’intéressait pas aux vécus de ses compatriotes, hautin, pressé, inaccessible et intéressé que par la station présidentielle. Que de faux préjugés pour un homme qui très tôt s’est engagé dans la défense des intérêts collectifs et dans l’éclosion des talents individuels. « Les lignes de connexion entre lui et ses compatriotes » ont été ainsi brisées par cette tentative d’isolement réussie en partie. Mais « Allah a rendu vaines leurs manœuvres. Allah a rendu vaines leurs ruses » et la vérité, loin des fausses certitudes, s’entrevoit de jour en jour.



    Pour cause, cet homme politique décrit comme une personne qui se suffit à lui-même, n’a jamais varié dans ses positions. Il s’est battu pendant plus de trente années à côté d’un homme et pour des valeurs. Et quand son ancienne formation politique a commencé à dévier de son idéal de changement, il n’a pas hésité à se lever et à leur dire la vérité. Il n’a pas hésité à se démarquer même au risque d’anéantir ses ambitions politiques et de se mettre à dos un puissant système. Il a toujours choisi d’être loyal d’abord vis-à-vis de lui-même, et ensuite par rapport aux valeurs qu’on lui a inculquées depuis son enfance. Pour lui « la loyauté n’est pas synonyme de génuflexion ». La vérité est toujours à dire. Ce fut le cas quand, utilisant un métaphore, il avait fait comprendre à Karim Wade fils d’Adoulaye Wade qu’il ne devait en aucun cas se prévaloir des prérogatives de son père pour prétendre nourrir des ambitions politiques au risque de se mettre sur le banc des accusés et de se retrouver pendu. Le père rapportant cette discussion à un de leurs amis communs déclara que « Mara avait parlé à Karim en grand frère ». Il en serait aujourd’hui autrement si le Pére et le fils l’avaient écouté. Ce fut aussi le cas quand on a voulu qu’il défende des projets chimériques alors qu’il a toujours refusé de « défendre l’indéfendable ». On se souvient encore de ce coup de fil en pleine déclaration de politique générale lui intiment l’ordre de parler des « éléphants blancs du Président ». Ce qu’il avait catégoriquement refusé. Ce fut le cas lorsque, la machine de la dévolution monarchique du pouvoir, soubassement de ses problèmes politiques qui lui a valu six mois de détention arbitraire, a été lancée et qu’il s’y était opposée et qu’on lui prêtait de vouloir organiser un « coup d’état assis, rampant et puis debout ». Ce fut encore le cas, alors qu’il était seul au comité directeur du PDS, et qu’il s’était opposé, avec des arguments solides, à la troisième candidature de trop et anticonstitutionnelle de Abdoulaye Wade. Seul devant tous, il avait fait entendre une voix discordante qui ne disait rien d’autre que la vérité que les autres ne méprenaient pas mais qu’ils ne voulaient pas entendre. Pour tous ces combats politiques, il a été d’abord décrié, rabroué, dénigré avant d’y être rejoint par d’autres franges de la classe politique sénégalaise qui ont tenté elles aussi de le mettre à l’écart. « Condamner le blâmable et approuver le convenable » a toujours été son credo et continuera certainement de guider ses actions politiques.



    S’il faut encore le rappeler, Idrissa Seck est un homme politique aguerri. Aux côtés de Abdoulaye pendant plus de trois décennies, avoir été son Directeur de Campagne en 1998 et en 2000, il connaît bien les rouages de la politique sénégalaise et ne peut ni se prendre pour un Président avant l’heure ni méconnaître ses obligations entant que leader politique. Toute nouvelle situation appelle nécessairement une nouvelle conscience. C’est ce qu’il voulait faire comprendre aux uns et aux autres lors de sa déclaration du dernier jour de la campagne présidentielle du Février 2012 en affirmant qu’il était de loin mieux outillé que les autres candidats en liste pour battre campagne jusque dans les fins fonds du Sénégal, mais qu’il avait préféré rester à la place de l’indépendance pour continuer la bataille de principe qu’il avait commencée avant tout le monde et bien avant le 23 Juin 2011.



    « Guddi bo guiss beutieuk laay waadjal ».



    Aujourd’hui, il décide d’aller rencontrer ses compatriotes et leur parler afin de rétablir la vérité. Il y a eu beaucoup d’incompréhension, beaucoup de fausses interprétations, mais point de maladresses comme veulent le faire croire ou le croient certains. L’homme était la cible d’un régime de hors la loi et il lui fallait déployer toute une stratégie pour continuer à exister politiquement tout en se gardant de faire dans les compromis ou compromissions. Ce que nous devrons retenir est que son idéal politique s’adosse sur la morale et la religion au service exclusif des intérêts communs. Pour cela, il sera toujours combattu, mais nous espérons qu’il restera toujours DEBOUT, aidé en cela par d’autres citoyens épris de justice et de vérité, puisque nulle ne doute que le Sénégal a besoin de lui et lui du Sénégal pour un Etat républicain fort, libéré des comploteurs et respecté dans le monde.



    Auteur

    Idy

    En Juin, 2016 (19:08 PM)
    idy est tout simplememt lhomme ki empeche apr et ses affides de dormir
    Auteur

    Diegane Sine

    En Juin, 2016 (19:24 PM)
    MAISSA TA PLACE EST A L' ARENE.....TES GRANDS PARENTS..NE CONNAISSENT PAS LA CRAVATE......J' ESPÈRE QUE TU N' ES PAS IVRE COMME LE FAISAENT TES ......!!!!!!!! ...SERERES SANGARA LA KHAM.....arrêtez de boire LE SOUM-SOUM ...... :taz-smile: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (20:25 PM)
    HAHAHAH...quand on a rien fait de sa vie a part du larbinisme aigue.et qu'on a le culot de s'attaquer a idy.....vaudrai mieux verifier le sens des mots que lon repete!!! Dictionnaire!!!...khamo sakh lane moy radioactif!!
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (00:08 AM)
    toi ,tu es un hypocrite comment peut tu accepter une chose a macky et le refuser a idy,vous chercher ceux qui vous arrangent et le reste ce n est pas votre,soyez juste mon cher,ALLAH NE DORT PAS
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf! Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf! Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf! Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf!

    Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf!

    Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf!

    Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf!

    Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf!

    Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf! Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation
    Auteur

    Keitus

    En Juin, 2016 (23:06 PM)
    Quel bel interview M. Diouf! Pertinent à souhait. Bravo et bne continuation

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email