Dimanche 08 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

OBSEQUES -Bignona : l'engagement d'Ansoumana Badji pour la Casamance salué par ses proches

Single Post
OBSEQUES -Bignona : l'engagement d'Ansoumana Badji pour la Casamance salué par ses proches

Les proches de l’ancien secrétaire général du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC, rébellion), Ansoumana Badji, ont salué mardi, lors de ses obsèques à Bignona (sud), son engagement pour la Casamance, a constaté l’APS. Ansoumana Badji est décédé dimanche à Djimiel, dans le département de Bignona, des suites d’une longue maladie. Des proches, des membres du MFDC et de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance (PFPC), ont pris part à ses obsèques à la maison familiale, sise aux HLM de Bignona. ’’C’est un frère très engagé et très fidèle à ses engagements. Il est parti à la fleur de l’âge, parce que c’est dans trois mois qu’il devait fêter sa 42 ème année’’, a témoigné son grand-frère, Mamadou Lamine Badji. 

 Il a déclaré que l’ancien secrétaire général du mouvement indépendantiste était impliqué dans la recherche de la paix en Casamance, depuis l’arrivée au pouvoir de l’ancien président Abdoulaye Wade, en 2000. Mamadou Lamine Badji rappelle que, depuis son retour au Sénégal, Ansoumana Badji s’est beaucoup investi pour qu'il y ait au sein de chaque famille de son village natal, Souda, un fonctionnaire de l’Etat. ‘’Il a atteint cet objectif. Aujourd’hui à Souda, nous comptons au moins 57 enseignants, sans compter les autres fonctionnaires de l’Etat. C’est un pari gagné’’, a encore témoigné son grand-frère. Lang Djiba, membre de l’aile politique du MFDC, sous le coup de l’émotion, n’a pu finir son témoignage devant l’assistance réunie dans la maison mortuaire. Il déclare avoir collaboré dans ‘’la dignité, la justice et la vérité ‘’ avec Ansoumana Badji depuis la signature des accords de paix entre le MFDC et le président Abdoulaye Wade à Ziguinchor, en 2004. ‘’Ansoumana est parti et nous a laissé un champ à cultiver pour le bien-être des Casamançais. Il n’a jamais reculé devant la vérité, parce qu’il aimait la Casamance’’, a-t-il dit. 

 ‘’C’est un fromager qui est tombé’’, a ajouté Lang Djiba, affirmant que c’est une perte pour la zone des Kalounayes et le département de Bignona. La présidente de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance (PFPC), Ndèye-Marie Thiam, qui a pris part à la cérémonie, a salué l’ouverture d’esprit du défunt, en le qualifiant ‘’d’homme pondéré et réfléchi’’. Mme Thiam a, à cet effet, rappelé ‘’son amour pour la Casamance et pour le Sénégal’’. La responsable de l’association qui regroupe les femmes des régions de Ziguinchor, de Sédhiou et de Kolda, a indiqué qu’il a toujours travaillé pour le retour de la paix dans la région sud du pays, en proie depuis plus de 33 ans à un conflit armé. ‘’Nous avons perdu un ami et un frère. La Casamance a perdu un grand militant de la paix’’, a-t-elle dit, tout en soulignant que ‘’la paix était son credo. ASB/ASG

Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Sembe Gouniene

    En Février, 2015 (10:29 AM)
    Qui y a represente le gouvernement du Senegal ?
    • Auteur

      J P Mendy Sindéola Casa

      En Février, 2015 (13:24 PM)
      vive la casamance indépendante  :up:  la malice sénégalaise ne tiendra jamais en casamance :) essonor /kondiarama: principalement connu des sénégalais et de l’opinion de façon générale lors de la signature des accords de paix du 30 décembre 2004. selon le livre de rené capain bassène, monsieur badji avait accepté de lire le discours rédigé par les autorités sénégalaises en ayant au préalable contribué à faire disparaître celui que l’abbé diamacoune avait préparé à cet effet du ndioublang wolofou  :haha:  ayant en certain moment de très bonnes relations avec le gouvernement sénégalais d’abdoulaye wade, il s’était investi pour un retour de la paix en casamance selon le « model sénégalais ». mais face à son échec, il a été depuis 2007 « abandonné » par ses anciens collaborateurs. malade depuis fin 2011, et ayant compris qu’il s’était fait utilisé par le sénégal, il a essayé de se créer une faction politique assez radicale sous l’égide de massandeux. hélas sa maladie l’avait empêché de bien pouvoir dérouler son plan d’action. ansoumana badji ne cessait dans ses derniers moments de sa maladie de sensibiliser les frères qui ont eu à l’approcher. il leur répétait invariablement qu’il faut être très prudent face à certaines déclarations du sénégal. qu’il a compris assez tardivement qu’il s’était naïvement laissé exploiter et mis en mal contre le mouvement indépendantiste casamançais. il s’est dit « otage » en un certain moment du non moins célèbre général fall connu pour ses bassesses en casamance. il a voulu se repentir en créant une faction politique pour prendre sa revanche contre abdoulaye wade et le sénégal. hélas sa santé ne le lui a pas permis. avec sa disparition beaucoup de pratiques sur la gestion nébuleuse du dossier casamançais par le sénégal seront à jamais méconnues. ansoumana est victime du système sénégalais. apres l’avoir exploité pour tromper l’opinion et obtenir des fonds de la part des bailleurs, le sénégal s’est complètement débarrassé de lui en l’ayant abandonné après l’avoir tué à petit feu. il est mort loin de dakar où il vivait avec rang de ministre et dans un total anonymat car coupé de ses frères et sœurs du mfdc. le mfdc, dans une courte correspondance reçue par notre journal, « demeure malgré tout profondément touché par cette disparition. et exprime sa compassion à ses femmes, à ses enfants ainsi qu’à toute sa famille.» essonor /kondiarama
  2. Auteur

    Ackanga

    En Février, 2015 (13:07 PM)
    PAIX A SON AME!!

    • Auteur

      Mandina Mankagne

      En Février, 2015 (13:32 PM)
      :) on dirait que les sénégalais ont une petite pincé de regret mal hypocrite. cette gueule d'ange fut un satire agent double comme pour le cas de jean-marie-françois- biagui pour le compte des gouvernement du sénégal. il a échoué en casamance et surtout en gambie ou il fut fait prisonnier. on n'a pas oublié l'énergie diplomatique que les sénégalais ont usé pour sa libération. tout casamançais qui trahis la cause casamançaise finit ainsi.
    Auteur

    Doo

    En Février, 2015 (18:48 PM)
    vous n etes que des laches vous qui tué les fils de la Casamance comme vous vous avez chasse les mancagnes et les manjacs dans leur plantation et les fumiers viennent nous dire qu on doit vous nourrir alors que vous etes chez vous vous cultivez vos riziers vous exploitez les plantations que vous avez voles Dieu nous jujera
    • Auteur

      Mendy Casa

      En Février, 2015 (00:21 AM)
      doo le super menteur de sénégalais :) depuis quant les manjakus et les mankagnes sont chassés en casamance. le seul cas connu en casamance et qui a marqué les esprit est la spoliation de terre commis par des fonctionnaires venus du sénégal. allez savoir à ziguinchor pourquoi la terre de gomis pakou reste inoccupée.
    • Auteur

      Tino Mandina Manka

      En Février, 2015 (07:19 AM)
      @ doo le malade mental sénégalais est loin de savoir que les manjaku, les mankagnes, les bashukis (jolas) les balantas, les bassaris, les bédiks, bénioukos et les coniaguis forment le même groupe de cueilleurs de fruits et de vin de palme.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (14:47 PM)
    tino tu peux avoir raison c des ethnies recolteurs de palme et de vin mais c egalemet des ethnies qui vivent sur le sueur de leur front il ne prenne pas hack ndjambour senn dole rek leniou lek contrairement a lethnie mandina

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email