Dimanche 26 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Plan de formation et de suivi : La Confejes veut donner un nouvel élan au sport féminin

Single Post
Plan de formation et de suivi : La Confejes veut donner un nouvel élan au sport féminin

La Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la francophonie (Confejes), veut donner «un nouvel élan au sport féminin». C’est dans ce cadre qu’elle a organisé un atelier d’élaboration et de suivi d’un plan de développement du sport féminin en faveur des États et gouvernements membres du Sud.

Cette rencontre de trois jours (du 21 au 23 octobre) et dont la cérémonie d’ouverture des travaux s’est tenue, ce lundi 21 octobre, au siège de la Confejes à Dakar, se veut un cadre de réflexion pour donner corps à cet objectif.

«Valoriser les bénéfices de la mixité pour le sport»

«De l’enjeu d’affirmation du droit des femmes à participer au sport dans toutes ses dimensions à la politique de féminisation du sport qui évolue vers l’enjeu d’égalité réelle entre les femmes et les hommes dans le sport, il est certain que cette égalité réelle doit être mise en œuvre autant dans les conditions d’accès à la pratique sportive, qu’au niveau des fonctions de direction et d’encadrement du sport ou de sa valorisation médiatique, économique et sociale. Ce parcours devrait conduire à lutter contre les stéréotypes et les violences sexistes et, in fine, à valoriser les bénéfices de la mixité pour le sport», a noté le Secrétaire général de la Confejes, Bouramah Ali Harouna.

Mieux, il ajoute que «la nécessité de la préparation d’un calendrier des actions à mener dans l’accompagnement, et sur la promotion des métiers du sport en lien avec les femmes et les jeunes filles des États et gouvernements membres du Sud deviennent des impératifs que la Confejes souhaite partager avec ces États et gouvernements membres». Et parmi ces métiers du sport, il a été identifié le métier d’entraineur et celui d’officiel technique dans les disciplines sportives à savoir : l’Athlétisme, Basketball, Judo et lutte.

Bouramah Ali Harouna signale que la tenue de cette rencontre répond «aux attentes» des États et gouvernements membres dans la perspective du contingent Paris 2024, qui a débuté à Abidjan en 2018 avec les championnats d’Afrique d’athlétisme cadets et juniors et qui se sont poursuivis au Maroc aux Jeux africains 2019, pour faire chemin vers les Jeux olympiques de Tokyo 2020, dans la perspective des Jeux de la Francophonie 2021 en République démocratique du Congo, pour une meilleure préparation des Jeux olympiques de la jeunesse 2022 au Sénégal, le tout couronné par une excellente participation des athlètes et encadreurs francophones aux Jeux olympiques de Paris 2024.

Et le principal objectif que poursuit cette rencontre d’élaboration et de suivi d’un plan de développement du sport féminin en faveur des États et gouvernements membres du Sud en lien avec ce contingent Paris 2024, est de «contribuer à l'émergence de nombreuses femmes africaines francophones encadreurs ou officielles techniques lors des échéances sportives internationales d’ici Paris 2024». Dès lors, la Confejes entend mettre en place un plan de formation en faveur des femmes entraîneurs et des femmes officielles techniques, ainsi qu’un plan de suivi de celles qui bénéficieront de ces formations».

La rencontre a été présidée par le directeur des activités physiques et sportives du ministère des Sports, Léopold Germain Senghor.

Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email