Mercredi 28 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

[ Video] Questions Directes reçoit Me François Serres, avocat de Hisséne Habré, ex président Tchadien

Single Post
[ Video] Questions Directes reçoit Me François Serres, avocat de Hisséne Habré, ex président Tchadien
Questions Directes reçoit Me François Serres, avocat de Hisséne Habré, ex président Tchadien


liiiiiiiaffaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    Ax

    En Février, 2013 (18:44 PM)
    C'est Robert de Niro qui joue le role d'avocat d'Habre  :-D 
  2. Auteur

    Jean Claude Marcien

    En Février, 2013 (19:19 PM)
    TOUS LES HÉRITIERS DE WADE SONT DES VAGABONDS SANS EXCEPTION



    Les Cd et documents de Salvy confiés à un de ses proches avant sa mort, sont des bombes à fragmentations  et constitue un véritable testament accusateur contre tous les héritiers de Wade sans exception.

    Ces documents et cd risquent  de mettre KO le pouvoir et l'opposition et  permettront  au peuple de démasquer et de démystifier les vagabonds à cols blancs qui nous dirigeaient, nous dirigent et nous dirigeront demain.

    Voici le cas de l'ancien premier ministre Idrissa Seck :

    «En 2000, Idrissa Seck est ministre d’État, directeur de cabinet du président Wade, avant d’être nommé Premier ministre le 4 novembre 2002 en remplacement de Mame Madior Boye. A cette période la Lonase, vache à lait de l’ancien régime, était dirigée par Abdoulaye Daouda Diallo, actuel ministre du Budget de Macky Sall.

    Le testament accusateur de Christian Salvy dénonce les pratiques Idrissa Seck, alors nouveau premier ministre de Wade dans la période 2002-2004. « Dès son arrivée en 2002, Idrissa Seck met la pression sur le Directeur Général de la Lonase Abdoulaye Diallo » dit Salvy.

    Abdoulaye Daouda Diallo est alors au poste de directeur général de la Lonase, en remplacement du Colonel – Intendant Oumar Ndiaye. Agé alors de 36 ans, Abdoulaye Daouda Diallo, ancien directeur administratif et financier de la société de transport » Dakar Dem Dikk « , devint le 9ème Sénégalais directeur général de la Loterie Nationale Sénégalaise depuis sa création en 1966. Et c’est à Dakar Dem Dikk que Salvy a fait la connaissance de celui qu’il appelle affectueusement à travers son Cd, Abdoulaye.

    « Idrissa lui intime l’ordre de mettre à sa disposition un cagnotte » révèle Salvy. Abdoulaye Daouda Diallo, en financier averti des conséquences, refuse».

    «Idrissa en colère demande à Wade de le virer » conclut Christian Salvy qui traite Idy de véritable racketteur». Avant de poursuivre «Et en mai 2003, ce fut chose faite. Abdoulaye Daouda Diallo est limogé et remplacé par le prodigue Baïla Wane. Et pendant ce temps, la guerre fait rage au Pds entre Idrissa et Macky. Abdoulaye Daouda Diallo choisit son camp et se met du côté de Macky qu’il n’a plus quitté. Il a été de toutes les batailles avec lui. Ce qui lui vaut aujourd’hui son poste de Ministre chargé du budget».

    Ces Cd explosifs et documents cachent d’autres révélations de taille: de très hautes personnalités du régime actuel et du régime de Wade sont impliquées et mouillés  jusqu’au coup dans beaucoup de scandales.



    Jean Claude Marcien

    Masseur de feu Christian Salvy

    Auteur

    étudiant

    En Février, 2013 (19:53 PM)
    désolé, les africains ont pas ni personnalité ni charisme. soyons nous même. pour quoi ce DIOP la montre son costume les téléspectateurs, et pourtant c'est un habit comme KHAFTANE
    Auteur

    Observateur

    En Février, 2013 (22:10 PM)
    C'est du baratin ce qu'il raconte cet avocat. Mauvaise lecture de la décision de la CEDEAO qui est claire, et qui ne laisse place à aucune interprétation possible. Incompréhension totale des statuts des futures chambres extraordinaires qui seront des instances mi-locale mi-africaine, s’inspirant du modèle des chambres extraordinaires du Cambodge. Incompréhension du fonctionnement du système judiciaire sénégalais. Pour l’instant, il n’aucun déséquilibre des armes ou de violation de l’égalité des armes : il faudra attendre le commencement du procès pour apprécier ces questions. Le traité de l’Union africaine n’est aucunement violé par le fait que l’Union ait confié un mandat au Sénégal pour organiser le procès de Hussein Habré. L’appréciation de l’ampleur de l’instruction est prématurée à ce stade. La question de l’urgence du procès de Hissène Habré est une appréciation politique et non juridique. Mauvaise incompréhension de la décision de la Cour internationale de justice : l’autorité compétente n’est pas uniquement le Parquet, d’autres instances peuvent être mises en place comme c’est le cas en l’espèce.
    Auteur

    Papi

    En Février, 2013 (22:23 PM)
    Les asFricains signent n'importe quoi. Cette CPI ne signifie rien pour nous imposer ces vues.
    Auteur

    Avis

    En Février, 2013 (23:14 PM)
    Le Sénégal doit faire attention dans cette affaire.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email