Samedi 01 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Revue Presse

Les Quotidiens se préoccupent des intempéries et de la nouvelle législature

Single Post
Revue de Presse
Les quotidiens se sont surtout préoccupés des conséquences de la pluie et de la configuration de la nouvelle législature, dans leur édition de ce lundi.

‘’Le bilan est de trois morts’’, précise Tribune, qui se demande ‘’où sont les audits promis par Macky Sall’’ sur la gestion du programme gouvernemental mis en œuvre pour éradiquer les inondations.

Selon le même journal, hormis le décès d’un homme survenu vendredi sur la corniche ouest de Dakar, les fortes pluies ont engendré la mort par électrocution d’un jeune homme à la Zone de captage, un quartier dakarois, et d’une autre personne. Cette dernière serait tombée dans un canal à ciel ouvert situé au Front de terre, un autre quartier de la capitale sénégalaise.

‘’Le corps d’un garçon âgé de 15 ans, de nationalité guinéenne, a été repêché samedi dans le canal du Front de terre, ce qui porte le bilan des victimes des [pluies] de vendredi dernier à trois’’, rapporte L’info.

Bés Bi Le Jour annonce une plainte contre X de l’Office national de l’assainissement du Sénégal en raison d’‘’actes de sabotage’’ commis sur les canaux d’évacuation des eaux de pluie. L’ONAS, à la pointe de l’exécution du plan de lutte contre les inondations, déclare ‘’avoir découvert (…) des sacs remplis de sable’’ dans ses installations à Thiès (ouest).

‘’Dakar souffre le martyre’’, lit-on dans Sud Quotidien.

‘’Des dommages matériels significatifs, des blocages d’une partie de la circulation et des [coupures d’électricité] déplorés (…) C’est le cas à chaque saison pluvieuse’’, s’alarme le même journal.

‘’Errances’’

Le Témoin Quotidien affirme que ‘’ces inondations montrent les errances de ceux qui nous gouvernent’’. ‘’Une ville, ça se construit, ça s’imagine. Mais ils veulent nous en mettre plein la vue, avec des projets coûteux et improductifs. Singer les Toubabs (les Blancs) pour faire moderne’’, moque le journal

Adji Mergane Kanouté, une militante de l’APR, le parti de Macky Sall, répond aux accusations de fraude électorale faites par l’intercoalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal. ‘’Il est impossible de voler des élections de nos jours au Sénégal, sinon l’opposition n’aurait pas gagné dans de grands centres urbains comme Dakar, Saint-Louis et Ziguinchor’’, soutient-elle dans une interview publiée par Vox Populi.

La coalition présidentielle ayant manqué de justesse d’obtenir la majorité à l’Assemblée nationale, la ‘’cohabitation’’ s’impose naturellement, selon Kritik’. C’est un ‘’mal nécessaire’’, ajoute-t-il, estimant que les nouveaux députés ‘’auront la lourde charge de réconcilier le Parlement avec le peuple’’.

‘’La 14e législature s’annonce palpitante’’, commente Kritik’, espérant que la quasi-égalité de sièges entre Benno Bokk Yaakaar (82 députés) et Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal (80) sera un avantage pour ‘’la respiration démocratique du pays’’.

L’info est d’avis que ‘’pour faire passer ses [projets de loi] et sa politique à l’Assemblée nationale, il (Macky Sall) doit saper les rangs et l’unité de l’opposition parlementaire et s’y trouver des alliés’’.

‘’Macky Sall veut briser l’intercoalition Wallu Sénégal-Yewwi Askan Wi’’, titre Tribune, ajoutant que le président de la République ‘’va sans doute utiliser Wallu Sénégal dans le but de casser cette alliance’’.

A noter que la coalition Wallu Sénégal est dirigée par le PDS, le parti politique de l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, lui-même élu député.

‘’Une situation politico sociale inédite’’

EnQuête présente ‘’les nouveaux hommes forts de Macky Sall’’, ceux qui ont réussi à battre l’opposition dans leur fief aux élections législatives. Abdoulaye Saydou Sow, maire de Kaffrine (centre) et ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Aly Ngouille Ndiaye, maire de Linguère (nord), Maguette Sène, directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar et maire de Malicounda (ouest), et Abdoulaye Daouda Diallo, maire de Boké Dialloubé (nord) et ministre des Finances et du Budget en font partie.

Selon Le Quotidien, l’ancien président de l’Assemblée nationale Pape Diop est ‘’courtisé’’ par Benno Bokk Yaakaar et Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal. Cette dernière lui propose la présidence du Parlement, tandis que la majorité présidentielle a besoin du siège de M. Diop pour obtenir la majorité au sein de l’institution, selon le journal.

‘’L’ancien taiseux président du Sénat et de l’Assemblée nationale redevient un homme important. Il est roi dans ce jeu d’échecs’’, commente Le Quotidien.

Pape Diop est le seul député élu de sa coalition, Bokk Gis Gis/Liggeey.

L’Observateur estime que Macky Sall est confronté à ‘’une situation politico-sociale inédite’’ : la percée de l’opposition aux élections législatives, les inondations, la baisse de sa cote de popularité, etc. ‘’Une impasse de laquelle il sera difficile de sortir’’, affirme le journal.

L’As s’est surtout intéressé à la victoire de Balla Gaye sur Gris Bordeaux en lutte avec frappe. ‘’Dans un duel âprement disputé, le fils de Guédiawaye a battu son adversaire. Pour la deuxième fois, le fils de Guédiawaye dompte le troisième Tigre de Fass’’, commente L’As.
Cette victoire ouvre la voie à d’autres combats pour le lutteur de Guédiawaye, contre Boy Niang et Eumeu Sène notamment, selon Sunu Lamb.

‘’Il y a eu plus de bagarre que de lutte pure’’, constate-t-il.

ESF/ASG


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email