Samedi 01 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Sante

Alerte de la Fao et du Pam : Après Ebola, la famine guette la Guinée, le Libéria et la Sierra Léone

Single Post
Alerte de la Fao et du Pam : Après Ebola, la famine guette la Guinée, le Libéria et la Sierra Léone
La maladie à virus Ebola laisse des centaines de milliers de personnes confrontées à la faim dans les trois pays ouest africains les plus touchés que sont la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone. Dans ces pays, le manque d'accès à la nourriture pourrait menacer plus d’un million de personnes, ont annoncé aujourd’hui l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et le Programme alimentaire mondiale (Pam). 

Dans un communiqué conjoint, les deux structures ont tenté de tirer la sonnette d’alarme pour appeler à une action urgente. Une action urgente au profit de 230 000 personnes en situation d'insécurité alimentaire grave en raison de l'impact du virus Ebola dont le nombre devrait passer d'ici à mars 2015, à plus de 470 000. En Guinée, la production totale de cultures vivrières en 2014 devrait être inférieure d'environ 3% à celle de l'année précédente, indique le document. 

Quant au Libéria, quelques 170 000 personnes sont en situation d'insécurité alimentaire grave à cause d'Ebola. Et, d'ici à mars 2015, leur nombre devrait atteindre près de 300 000, indique le communiqué qui souligne que la propagation rapide du virus dans le pays a coïncidé avec la période de croissance des cultures et les récoltes alors que les pénuries de main-d'œuvre agricole ont entraîné une baisse de 8% de la production totale de cultures vivrières. 

 En Sierra Leone, pays très affecté par le virus, les estimations de Fao-Pam pour novembre 2014 indiquent que 120 000 personnes sont en situation d'insécurité alimentaire grave en raison de l'impact du virus Ebola. 

En mars 2015, ce nombre devrait atteindre 280 000. Les deux organisations estiment que la production totale de cultures vivrières pour 2014 sera inférieure de 5% à celle de 2013. Cependant, la production de riz devrait régresser de 17% dans l'une des zones les plus infectées du pays (Kailahun) qui est habituellement l'une des régions agricoles les plus productives. 

La Fao et le Pam indiquent que l'impact de l'épidémie d'Ebola est potentiellement dévastateur dans ces trois pays qui sont déjà aux prises avec l'insécurité alimentaire chronique et la précarité. Et la fermeture des frontières, les mesures de quarantaine, l'interdiction de la chasse et d'autres restrictions ne sont pas pour arranger les choses. 

Elles entravent l'accès des populations à la nourriture, menaçant leurs moyens d'existence, perturbant les marchés et les chaînes de transformation et exacerbant les pénuries dues aux pertes de récoltes dans les zones où les taux d'infection sont les plus élevés, selon le rapport Fao-Pam. En ce mois de décembre, selon les estimations, un demi-million de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire grave dans les trois pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés. 

La perte de productivité et de revenus des ménages en raison des décès et de l'apparition de maladies liés au virus ainsi que les mesures de confinement aggravent le ralentissement économique dans les trois pays. Craignant la contagion, beaucoup de personnes ne peuvent plus se rendre à leur travail.

affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Peace

    En Décembre, 2014 (15:42 PM)
    sovons nos fréres africains , united afrique for ever
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email