Mercredi 10 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Daouda Ndiaye, un brillant professeur à la découverte "révolutionnaire" dans la lutte contre le paludisme

Single Post
Daouda Ndiaye, un brillant professeur à la découverte "révolutionnaire" dans la lutte contre le paludisme
Le Professeur en médecine Daouda Ndiaye, inventeur du test du paludisme dénommé "illumigene Malaria’’, est un homme au parcours universitaire brillant, sanctionné par plusieurs diplômes scientifiques et distinctions internationales. 
 
Chef de l’unité de Parasitologie-Mycologie du Centre hospitalier universitaire (CHU) de l’hôpital Aristide Le Dantec, Daouda Ndiaye, un scientifique humble au commerce facile a la parternité d’une découverte "révolutionnaire" appelée "illumigene Malaria" qui va permettre de faire des avancées significatives dans la lutte contre le paludisme, une des trois principales causes de mortalité infantile dans le monde, ravissant une vie à chaque minute.
 

Eu égard à cette grande découverte pour la médecine sénégalaise, africaine et mondiale, on serait tenté de croire que son concepteur, riche d’une expérience professionnelle enviable et digne des grands savants, est un homme d’âge avancé. Oh que non !, Daouda Ndiaye, l’air jovial et avec une allure de sportif, a obtenu son premier diplôme universitaire (Baccalauréat, série D) il y a juste 24 ans. 
 

Le jeune étudiant quitte alors son Pikine natal et se fond dans la masse estudiantine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) où il obtient, en 1999, son Certificat d’Etudes Spécialisées en Parasitologie et Mycologie.
 

En 2000, Daouda Ndiaye décroche le titre d’ancien interne des hôpitaux de Dakar mais également son doctorat en pharmacie au Temple sénégalais du Savoir. Et après l’obtention de diplômes en biologie animale, insatiable et tendant toujours à la perfection, Daouda empoche un Doctorat Es-Sciences à l’Université américaine de Harvard, en 2007.
 

Entre 2009 et 2010, le chercheur marié à une épouse, également de son milieu de prédilection, la médecine, accroche à son tableau de chasse deux diplômes de Mycologie médicale à l’Institut Pasteur de Paris et à l’Université de Paris VII, en France. 
 

Le grade de Professeur titulaire des Universités délivré en 2014 à Ouagadougou, au Burkina Faso par le CAMES vient s’incruster sur l’épaulette de la robe universitaire de Daouda Ndiaye qui dit à qui veut l’entendre que "seuls les africains sont capables d’éliminer aux-mêmes le paludisme du continent". 
 

Parlant de sa trouvaille, le professeur à la faculté de médecine de l’UCAD explique que ce test "révolutionnaire" va "permettre de détecter tous les parasitémies et d’apporter un soutien considérable dans la prise en charge du paludisme, pour les malades qui en souffrent, mais également, dans les efforts vers l’élimination de cette maladie".
 

Ce travail qui a duré une dizaine d’années d’investigation et d’évaluation est validé au Sénégal par des essais cliniques déroulés à Rufisque, Pikine, Thiès et Dakar. 
 

Chercheur associé à l’Université Harvard de Boston, aux Etats Unis depuis 2007, Daouda Ndiaye est également Maître de Conférence Agrégé, chef de laboratoire au CHU Le Dantec de Dakar et Conseiller Technique à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), au Bureau principal de Genève (Suisse).
 

Récent lauréat du prix "Jambar 2014" de la lutte contre le paludisme au Sénégal et détenteur du Certificat de mérite de la lutte contre le paludisme en Guinée, Daouda Ndiaye, né dans un milieu défavorisé, à Pikine, dans la banlieue dakaroise s’était très tôt donné comme leitmotiv de débarrasser la maladie des sites vulnérables.
 

"Le paludisme fait des ravages dans la banlieue. J’en étais moi-même victime de façon tellement atroce que j’avais perdu connaissance. A mon réveil, j’ai nourri l’envie et la ferme volonté de me battre pour sortir les populations déshéritées de cette souffrance", a indiqué Daouda Ndiaye.
 

Ayant toujours cet engagement en bandoulière, le jeune Daouda Ndiaye, devenu adulte n’a arrêté de gravir les échelons universitaires et d’engranger des points dans ses recherches jusqu’à mettre à la disposition de l’Afrique et du monde en général le test "illumigene Malaria" pour abréger les souffrances des populations.
 

Le nouveau test sur le paludisme qui établit une norme nouvelle de référence en vue d’un diagnostic est breveté depuis le 26 janvier 2016 et est déjà disponible en Europe et au Moyen Orient.

 
Daouda Ndiaye est également à la tête de plusieurs directions nationales et internationales comme le Centre africain d’Excellence sur la Génomique des maladies infectieuses de l’UCAD, le projet USAID/Broad Illimuna dans la recherche Génétique pour le Sénégal, le programme Sénégal Harvard Malaria Initiative (SHMI), etc.

 
Le chercheur sénégalais a aussi assisté à plusieurs congrès et séminaires scientifiques internationaux tels la réunion de Seattle (USA) sur les Stratégies de lutte contre le Paludisme organisée par la Fondation Bill & Melinda et le Congrès de la société africaine de parasitologie à Abidjan (Côte d’Ivoire), il y a peu.

 
Directeur et co-directeur de plusieurs thèses de doctorats en pharmacie et directeur de mémoire master, Daouda Ndiaye a publié ses travaux scientifiques dans plusieurs revues spécialisées à travers le monde.

affaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme Respect Cher Compatrio

    En Février, 2016 (05:19 AM)
    Au moins dans notre pays des esprits dont leur propre intérêt peut aussi servir à échelle bien longue ,cher compatriote de ce métier si noble encore RESPECT avec un R+++ en majuscule et je ne tarie pas d' éloges , ça c'est du brute utile ,contrairement aux discours abstraites toi tu travailles dans la recherche . RESPECT .
    Top Banner
  2. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (05:19 AM)
    Voila les vraies superstars qui devraient faire le buzz au quotidien..Au lieu de cela vs emmerdez avec les mbeurs, mbalaxman , politichiens et autres conneries du genre,,,

    Keep it up Jambar !
    {comment_ads}
    Auteur

    Kandaw

    En Février, 2016 (06:50 AM)
    Que le tout puissant le protège ,j'ai l'impression que l'article a été écrit à la va vite .....
    {comment_ads}
    Auteur

    Marie

    En Février, 2016 (07:02 AM)
    Merci Mr Ndiaye , au moins un qui travaille au lieu de parler .Grace et protection sur vous!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Marie

    En Février, 2016 (07:02 AM)
    Merci Mr Ndiaye , au moins un qui travaille au lieu de parler .Grace et protection sur vous!!!
    Top Banner
    Auteur

    N'goné Latyr

    En Février, 2016 (07:28 AM)
    Bonjour,

    Bravo Mr NDIAYE !

    Ce sont des hommes de valeurs comme vous qui redonnent la fierté à l'Afrique.

    Mettez vos connaissances pour la bonne cause et surtout protéger vos brevets.

    Bonne continuation !

    Merci,



    {comment_ads}
    Auteur

    Scat

    En Février, 2016 (07:44 AM)
    L'exemple à suivre et à imiter pour la jeunesse africaine! mes encouragements Mr N'diaye!
    {comment_ads}
    Auteur

    From Zion

    En Février, 2016 (08:06 AM)
    Merci!
    {comment_ads}
    Auteur

    Un Collegue

    En Février, 2016 (08:44 AM)
    fier d etre ton collegue et ton compatriote

    tu honores l'afrique et la race noire
    Top Banner
    Auteur

    Babacar. C+

    En Février, 2016 (08:59 AM)
    Nit kou baakh, te oyoff
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (09:08 AM)
    DES MODÈLES A PRÉSENTER A NOTRE JEUNESSE
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (10:09 AM)
    Tout le Senegal est devenu Gawlo,

    mais parle nous de quoi consiste ce test comment il fonctionne, pourquoi il est revolutionaire, aulieu de rentrer dans des connerie de culte de personalité, je suis certain que le professeur n'a pas besoin de ses conneries que tu raconte!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (10:56 AM)
    Félicitation Daouda, bonne continuation.

    Il est plutôt Pharmacien. Un un ancien de la Pharmacie PATRIE de Pikine ( Rtes des Niaye X Tally Icotaf. ) lors de ses stages en tant qu' Etudiant. sous la supervision du Dr Djibril DEME;



    Les grévistes du SAES svp faites comme Daouda.



    Merci
    Top Banner
    Auteur

    Fallou Fall

    En Février, 2016 (12:01 PM)
    Félicitations pour cette réalisation Grand. C'est une suite logique des efforts habituels de recherches de ta part.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lamine

    En Février, 2016 (14:49 PM)
    Le Pr NDIAYE est un modèle pour les jeunes chercheurs du Sénégal; par sa compétence, sa modestie et sa soif continue du savoir.

    Pour avoir travaillé peu de temps avec lui, je puis vous dire que ces propos élogieux sont loin d'être des propos flatteur. Nous pouvons être fiers de lui.

    Que DIEU te protège et te guide continuellement dans le travail et dans la droiture au service de l'humanité.

    Dr L. D.
    {comment_ads}
    Auteur

    Doc

    En Février, 2016 (15:05 PM)
    Bravo camarade,

    je l'ai connu à la fac de pharmacie à l’UCAD. C’est un infatigable bosseur.

    par contr, les journalistes devraient être beaucoup plus rigoureux dans le traitement de l'information.

    Le CAMES ne permet pas d'être titulaire mais agrégé.

    concernant le test, il apporte certes une avancée dans le diagnostic mais le plus important reste le vaccin. J’espére que nos chercheurs seront encore plus motivés car les occidentaux ne le feront pas pour la simple raison que ce marché africain n'est pas trés intéressant financièrement.

    Ces derniers ont mis sur le marché un test de diagnostic rapide pour les VIH 1 et 2.Ils auraient pu faire le travail de NDAIYE depuis fort longtemps mais comme je l'ai déjà dit plus haut "pas trés rentable pour eux"

    Encore félicitations à Daouda et bonne continuation
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegal

    En Avril, 2016 (18:57 PM)
    Encouragement et Respect Professeur NDIAYE. Ce sont des hommes comme vous qui doivent s'assoir sur les plateaux télévisés sénégalaises afin que tout le monde puisse vous connaitre.Vos travaux sont plus interessant que ces débats politiques qui n'ont aucun intérêt pour le peuple sénégalais mais surtout qui ne respecte pas les valeurs de notre patrie bien aimée le SENEGAL.

    Merci.
    Top Banner
    Auteur

    Ibrahima Niang(bada):président

    En Avril, 2016 (16:07 PM)
    En fait comme l'illustre cet article,le professeur DAOUDA en plus d’être un universitaire extrêmement compétent est un infatigable soldat de la santé.En effet, les moments solennels partagés ensembles dans le cadre du programme ICEMER dans la localité de médina fall m'ont permis de découvrir la grandeur de cet homme doté d'une humilité,d'un humanisme et surtout d'une persévérance tangible dans la recherche scientifique.Cher professeur soyez rassurés de notre soutien indéfectible. Ce nouveau test diagnostic 80000 fois plus sensible que les moyens classiques est un grand apport dans la lutte contre le paludisme, ainsi l'espoir est permi pour une éradication définitive du paludisme hors de nos frontiéres  :sunugaal: 

    Merci professeur ,que DIEU vous guide dans vos projets
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (20:14 PM)
    Fier d'etre Pikinois Fier d'etre Pharmacien. BRAVO Pr Daouda Ndiaye.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (21:24 PM)
    merci le pharmacie
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email