Lundi 30 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

Maladie mystérieuse : 4 cas découverts à la baie de Hann, un écologiste interpelle l'Etat

Single Post
Découverte de 4 cas de la Maladie Mystérieuse à Hann
La maladie récemment découverte à Thiaroye Sur-Mer continue de sévir. Quatre cas ont été découverts hier à Hann. L’annonce a été faite par l’écologiste et sentinelle de la baie de Hann, Mbacké Seck.

Ainsi, le membre du parti Rewmi demande à l'ensemble des services de l'Etat d'unir leurs forces avant qu’il ne soit trop tard.

 ‘’Nos côtes sont des ressources importantes pour le Sénégal. Nous sommes scandalisés récemment à cause des accords de pêche et aujourd’hui c’est ce qui affecte les pêcheurs sénégalais. Cette situation doit faire intervenir la direction de la protection civile, la direction de l’environnement et des établissements classés ainsi que tous les grands services. Ils doivent se mettre ensemble pour déterminer la cause du mal, faire une triangulation de la zone dans laquelle tous les pêcheurs sont aujourd’hui et voir les solutions’’, préconise-t-il sur IRadio.

Par ailleurs, il demande aux autorités de mettre en œuvre les mesures conservatoires à l’endroit des pêcheurs.

‘’Les solutions, c’est enrayer la maladie parce que quand plusieurs personnes sont affectées par un mal non identifié, c’est un problème de santé publique qui se pose. Donc, c’est important qu’au niveau du gouvernement que des mesures draconiennes soient prises pour les soigner, les aider à surmonter cette période difficile’’ 


9 Commentaires

  1. Auteur

    Modou

    il y a 1 semaine (14:17 PM)
    pêcheur yii dangno saleté dé!!
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (15:15 PM)
      certains prennent les car ndiaga ndiaye pour venir se soigner en centre ville médina il faut isoler la zone avant d'y voir plus clair c'est le minimums
  2. Auteur

    il y a 1 semaine (15:17 PM)
    Nous voyons bien à quel point nous vulnérables(comme le reste de l'Afrique d'ailleurs).Cela veut dire qu'on peut anéantir un pays sans tirer une balle.
    Auteur

    il y a 1 semaine (16:28 PM)
    Quand Dieu ne veut pas il faut pas insister!! Je parle au pdt Macky sall la situation sanitaire du Sénégal va le pousser à oublier ses ambitions sinon c est la cata !!
    Auteur

    Deug

    il y a 1 semaine (16:58 PM)
    Macky idy niasse PS katlen sen nounou ndeye abal niou .deums yi guene donne.
    Auteur

    il y a 1 semaine (17:02 PM)
    C a cause des migrant yalla mo niouye wone nioune senegalais yi que affaire bi dou khaliss pourtant febar bobou mounona guènè fènène foudoul si guèdji bi mes dènion degueur bop rèk mes de tout façon yalna souniou borom maye niou tawfèkh kou febarr yalna gua weur ak diam amine
    Auteur

    il y a 1 semaine (19:00 PM)
    Ce n'est pas une maladie mystérieuse ni inconnue : c'est l'impétigo !!



    L'impétigo est une infection bactérienne due à un staphylocoque doré ou à un streptocoque. Il existe deux formes d'impétigo :



    L'impétigo croûteux

    L'impétigo bulleux



    Les causes et les localisations de l'impétigo

    Les bactéries responsables de cette maladie de peau sont le streptocoque, le staphylocoque doré ou les deux à la fois. Ces germes proviennent souvent de la muqueuse nasale, de la bouche ou de la région périnéale de l'enfant. Dans ces cas, on parle d'auto-contamination. Pour cette raison, l'impétigo est souvent localisé : autour des narines, de la bouche ou dans la région périnéale.



    Cependant, toutes les localisations sont possibles (bras, jambes, aisselles, cou…), sauf les paumes des mains et les plantes des pieds. L'impétigo peut également se propager par contact avec une autre personne (toucher, baisers) ainsi que par le linge.



    S'agissant des bactéries en cause, depuis quelques années, le germe le plus fréquemment isolé en Europe dans les deux formes principales d'impétigo est le staphylocoque doré. Certaines souches résistantes à un ou plusieurs antibiotiques ont été identifiées, tant en milieu communautaire (crèches, écoles) qu'à l'hôpital, d'où l'intérêt de réaliser, dans certains cas, des prélèvements pour identifier la présence éventuelle d'une souche résistante. Cette décision appartient bien sûr à votre médecin.



    Facteurs favorisant l'impétigo

    Il existe un certain nombre de situations qui peuvent favoriser la survenue d'un impétigo, notamment :



    Les lésions de la peau provoquées par un traumatisme comme une morsure, une égratignure, des piqûres d'insectes ou bien des lésions provoquées par une maladie ( eczéma, varicelle, herpès, gale, pédiculose) ;

    Le manque d'hygiène ;

    La présence de cas d'impétigo à la crèche, à l'école ;

    Les infections nasales, les diarrhées ;

    Des médicaments utilisés pour traiter certaines maladies chroniques ( corticoïdes ou immunosuppresseurs).

    Traitement de l'impétigo

    Quelle que soit la forme de l'impétigo, le traitement a comme objectif d'obtenir la guérison dans le délai le plus court possible pour éviter la dissémination de l'infection, les complications et les rechutes (contaminations à répétition), ainsi que de prévenir la contamination de l'entourage, à la maison comme à l'école.



    Le plus souvent, le médecin prescrira :



    Un traitement local à base d'antiseptique, parfois sous forme moussante pour savonnage ou bain afin d'éliminer les croûtes et autres débris. Il pourra également vous indiquer, en cas nécessaire, comment éclater les bulles à l'aide d'une aiguille désinfectée.

    L'application locale d'un antibiotique avec une activité sur les germes responsables de l'impétigo sous forme de pommade constitue le traitement de référence. En effet, l'application d'antibiotique au niveau des lésions permet d'obtenir des concentrations importantes du produit avec très peu d'absorption dans le sang et une réhydratation de la peau grâce aux corps gras contenus dans la pommade. Ce type de traitement est prescrit pour des lésions localisées et peu nombreuses.

    Un antibiotique par voie orale (lésions extensives ou importantes, rechute après un traitement antérieur…) ou un traitement associé s'il existe d'autres maladies (eczéma, gale, pédiculose…). Il est le seul à pouvoir décider du traitement le mieux adapté en fonction de chaque cas.

    Auteur

    il y a 1 semaine (21:08 PM)
    J’aurais pensé à la variole simienne. La forme des pustules y ressemble beaucoup. Qu’en pensez-vous?
    Auteur

    il y a 1 semaine (21:16 PM)
    N'ont--t-il pas signez un accord pour déverser des produits toxiques dans nos mers?

    Certains pays africains avaient accepté ce genre d'arrangements criminels,il y a quelques années en arrière.
    Auteur

    Lat Dior

    il y a 1 semaine (22:11 PM)
    Depuis quelques temps en creusant sur les plages on trouve un liquide noirâtre certains parlent de pétrole moi je pense qu'il y a des fuites au niveau des plateformes pétrolières ce qui est sûr c'est qu'on ne nous dit pas tout

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email