Samedi 13 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

3 Questions à Dr Selly Ba Ph.D en Sociologie : ‘’ Le meilleur allié du couple, c’est le couple lui-même‘’

Single Post
3 Questions à Dr Selly Ba Ph.D en Sociologie : ‘’ Le meilleur allié du couple, c’est le couple lui-même‘’

Pourquoi les couples ne parviennent plus à résister à la rupture ?

 

Cette crise est à l’image de notre société qui est aujourd’hui en crise. C’est une loi sociologique toute naturelle et toute simple qui veut que quand la famille est malade, la société ne soit guère épargnée. La société sénégalaise est profondément traversée par des bouleversements et des mutations inhérents à toute société. Notre monde a bien évolué. Nous assistons à l’effritement des valeurs dites traditionnelles et de mauvaise transmission de celles-ci d’une génération à une autre.

 

L’éducation dite familiale n’a presque plus ni sens ni valeur. Les parents, dans leur quasi-unanimité, sont devenus inaptes à servir de modèle, parce que se disqualifiant eux-mêmes, ou se faisant disqualifier par leur propre progéniture, en démissionnant devant leurs responsabilités. C’est l’évidence même, cette disqualification et cette démission sont les conséquences les plus éloquentes de la faillite de la moralité et des vertus morales, dans l’optique de l’éducation traditionnelle. Le processus qui a abouti à la corruption, à la perversion et à l’extraversion de la société sénégalaise contemporaine, a eu ses débuts profondément enracinés dans le cadre familial.

 

Le divorce est devenu un phénomène récurent au Sénégal, dans la capitale Dakar, en particulier. Un couple sur trois se sépare avant même la cinquième année de vie conjugale, selon l’enquête menée par la sociologue Fatou Bintou Dial dans son ouvrage ‘’Mariage et divorce au Sénégal : itinéraire féminin’’. Cette rupture légale du mariage, qui prend de l’ampleur de plus en plus dans notre société, a pour explication diverses raisons. Elle note le défaut d’entretien de la femme, l’immixtion de la belle-famille dans la vie couple, l’arrivée d’une nouvelle épouse, la non tenue des promesses faites lors des périodes de flirt, le maraboutage, les problèmes de castes ou la condamnation de l’un des époux à une peine infamante.

 

On a l’impression d’assister à une banalisation du mariage. Votre point de vue ?

 

C’est vrai qu’il y a une banalisation de l’institution du mariage. Certains ne mesurent pas l’importance du mariage. Ils ne mesurent pas la portée de leur engagement, de l’institution, avant de s’unir. Face à cette crise des valeurs, hommes et femmes ne sont plus préparés au mariage. Par ailleurs, il est important d’intégrer dans l’analyse d’autres facteurs, tels que la liberté de choisir notre partenaire (ce qui à une époque n’était pas évident), autrement dit, l’effritement des mariages arrangés ou forcés, même si je suis foncièrement contre, mais c’est une donne à prendre en compte dans l’analyse. L’Internet aujourd’hui permettant de dépasser les frontières pour faire des rencontres.

 

L’émergence de la société de consommation : le couple est un consommateur, la crise économique, le niveau d’éducation du couple, notamment de la femme et l’isolement des couples nucléarisés ne bénéficiant plus de soutien (conseils et droit de regard sur le comportement des conjoints) et d’interventions directes du couple parental (la famille), en cas de crise, où il y a de plus en plus une liberté dans la gestion du couple. Autant de faits à tenir en compte dans l’analyse, vu sa complexité…

 

Qu’est ce qu'il faudrait pour résoudre ces problèmes et bâtir des foyers qui s'inscrivent dans la durée ?

 

Le meilleur allié du couple, c’est le couple lui-même… quand il prend le temps de comprendre et de savoir. Il y a les problèmes et les crises. Les problèmes se situent dans le temps et la durée. Certains problèmes sont irrémédiables, alors que d’autres, non. Les problèmes non traités peuvent générer des crises. Une crise est ponctuelle et bouleverse l’équilibre du couple. Même si elle est souvent mal vécue, la crise est ‘’bienfaitrice’’ dans certain cas, car elle permet la croissance du couple. C’est à dire de créer l’histoire du couple et son identité propre.

 

Vous savez, les problèmes ne manquent pas dans le couple, vu que le couple constitue deux êtres imparfaits qui cherchent à se compléter ; et dans cette complémentarité, il y aura toujours des manquements. C’est tout à fait naturel. Ce qu’il faut éviter, c’est en arriver aux crises. Parce que si ces problèmes ne sont pas bien gérés, on aboutit à une crise dans le couple. C’est pourquoi, il est important que le couple puisse bâtir des éléments à savoir : la transparence dans le couple, c'est-à-dire le respect et la confiance mutuels. Il doit accueillir le changement et accepter que le couple ne reste pas comme au début de la relation. Il faut aussi éviter de ne pas réduire le partenaire à ses actes.

 

Il faut le respecter et continuer à l’aimer de façon inconditionnelle. S’il est important de développer une communication de qualité en parlant des faits et de nos émotions, le couple doit empêcher les éléments externes d’asphyxier le couple conjugal. Il gagnerait également éviter la notion de hiérarchie et de jeux de pouvoir dans le couple. Dans les couples durables, un équilibre naturel se crée entre le ‘’dominant et le dominé.’’ 



3 Commentaires

  1. Auteur

    Wamontreal

    En Août, 2014 (03:39 AM)
    Bien dit sister.
  2. Auteur

    Atypico

    En Août, 2014 (10:05 AM)
    Faut - il pleurer sur les fonctionnements du passé où c'était la société et les parents qui imposaient le mariage et sa continuité dans le temps jusqu'à la mort physique ? Faut - il avoir la nostalgie de la femme objet, soumise à la loi de l'échange entre communauté ou au sein de la même comunauté, où elle n'avait aucun droit au chapitre, faut - il pleurer sur le fait que les femmes ne veulent plus de la polygamie et rêvent d'un mariage d'amour, d'un mariage d'amour qui durerait toujours ? Sans doute pas ! Donc la question à se poser n'est pas de savoir quelle devrait - être la durée d'un mariage, mais comment devant les cngements mondiaux et locaux on se doit d'inventer de nouvells relations de couple et de famille, en sachant que la recherche d'une femme dans le couple et celle d'un homme ne se complètent jamais, et qu'il reste une part insurmontable d'insatisfaction, ce que l'article reconnait mais pour l"oublier aussitôt . Oui les anciennes structures s'effondrent avec des effets parfois tragiques, oui l'argent et surtout son manque est venu corompre tous les liens sociaux, toutes les institutions ( étatiques et religieuses) et leurs membres, mais le désir et l'amour entre deux êtres, n'en a pris à l'inverse que plus de valeur et de fonction d'idéal, toujours contraignant et sources de désilusions !
    {comment_ads}
    Auteur

    Kaka

    En Août, 2014 (10:43 AM)
    domedia-ndeyedia,---diabar goro.tout ce divorce ce son les femme musilmane qui le font,pour niak ngor rek,surtout les femme que leur marie a amenne en france ou espagne italy allemagne tous ce des traitre, et des arriviste,l'imigration avec sa femme na pas de sanche,ce des opesetacle de l'imigration.je conseil les modou modou de ne plus amenne leur famme en europe,ce t'une echeque total pour l'imigration,quand l'imigre depanse 1000euro par mois seule, avec sa famme il depense 3000euro.plus des probleme et de l'aduletaire,commant l'imigre peux arrive,et encor tes enfants elle son detruite. g vu plusieur ka,si l'imigre amene sa femme elle le detruite pourquoi il l'amene,je dit aux et for stop stop ce dangereur,la femme senegalaise na pas sa place en europe elle faite que detuit la societe senegalaise,meme les femme -niak- elle son 10mille fois bien que les femme senegalaise, les femme senegalaise elle non plui de valeur,je prefaire une femme blance que une senegalaise,ce sa la verite.je dit stop stop,,,,,,,,.aiye dohmou kharame reck laniou-bakhoniou- pas de confiance au femme senegalaise.... :tala-sylla:  :tala-sylla:  :sn: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email