Vendredi 15 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Accès aux médias : Marche suivie de rassemblement devant la Rts

Single Post
Rassemblement devant la Rts

La séance plénière du 20 mai 2016, tenue au siège du Grand parti, a été l’occasion pour l’opposition sénégalaise de dévoiler, suite au référendum, un plan d’actions destiné à «défendre la démocratie et la stabilité de notre pays et nous opposer par tous les moyens légaux garantis par la constitution aux pratiques rétrogrades du gouvernement Apr».

Dans un communiqué de presse, la coalition «Gor ca wax ja» «exige sans délai, l’instauration d’une autorité indépendante pour organiser des élections au Sénégal, l’audit du fichier électoral, l’accès de l’opposition aux médias du service public que sont la radio et la télévision nationales, le quotidien «Le Soleil» et l’Agence de presse sénégalaise, le respect du calendrier républicain».

Pour ce faire, un comité d’organisation et de suivi sera mis sur pied en vue de l’organisation, le 15 juillet prochain, d’une marche suivie de rassemblement devant la Rts. Ils ont également annoncé un calendrier de visites aux populations dans les communes rurales et urbaines du pays et dans la diaspora, ajoute le texte.



2 Commentaires

  1. Auteur

    Merci Sokhna

    En Mai, 2016 (10:47 AM)
    Sokhna il y a 22 heures (12:54 PM)

    0 Fans

    N°: 21

    Le PRESIDENT, LES APE, LES ACCORDS DE DEFENSE ET DE SECURITE, LE PATRIOTISME ECONOMMIQUE ; L’ACTION HUMANITAIRE EN FAVEUR DES USA ET L’AN 2019 SOUS L’OEIL D’UNE « VIEILLE ET CITOYENNE PROFANE »



    I. CONTEXTE : CHEIKH ANTA DIOP REVISITE EN 2016



    Il suffit tout juste d’être citoyen et observateur, un patriote préoccupé par le devenir du pays, un parent angoissé par le futur des progénitures afin de s’intéresser aux relents économiques, politiques et sociaux qu’entraineraient certaines décisions des plus hautes instances de notre Etat.



    Avant de continuer, il est judicieux de revisiter cet avertissement du professeur savant Cheikh Anta Diop qui, imbus en amont des stratégies de pérennisation souterraine des intérêts économiques néocoloniaux, écrivait dans son œuvre intitulé : les fondements économiques et culturels d’un Etat Fédéral d’Afrique Noir : « que signifie : » conserver un pays indépendant ?



    … « Si nous acceptons de nous engager dans le processus capitaliste d’embourgeoisement dont l’issue est fatale à la santé politique de notre pays ; de constituer cette classe auxiliaire de la Finance internationale, tout va bien… Si nous disions mieux encore ; nous sommes vos fils spirituels et intellectuels, votre émanation noire ; faites de nous à temps les dépositaires de vos intérêts financiers et moraux et la situation est sauvée on ne vous verra plus, bien que vous soyez encore là ; nous servirons d’écran ; ce ne sera plus vous, mais nous africains, contre d’autres africains, qui défendrons vos idéaux »…



    Au contexte africain, l’intégration des pays de l’Afrique de l’Ouest francophone à travers l’UEMOA coiffée par la France (démembrement économique, et monétaire de la Zone culturelle francophonie) pérennise les intérêts économiques de la France ; cette dernière conserve le marché de toute la communauté de l’UEMOA et utilise la CEDEAO afin de concrétiser par la signature des APE, les transactions commerciales entre l’UE et les pays d’Afrique noire francophone, ex colonies françaises. Il est aisé de se dire que l’UE devient le «prétexte » étant entendu que la France reste le premier partenaire des Etats de la communauté UEMOACEDEAO, l’émanation noire dont à parlé feu Cheikh Anta Diop.



    II. ET SI ,2019 SERAIT LE SOUBASSEMENT DES DECISIONS DU PRESIDENT! Décisions économiques, sociales illustrant la conviction du grand savant lorsqu’il s’écriait : « Faites de nous à temps les dépositaires de vos intérêts financier et moraux et la situation est sauvée ! »



    Bref, afin de mieux saisir l’impact de ce contexte en 2019, il est important de se remémorer le sort récent dévolu par lesdits occidentaux aux patriotes et africanistes tels que le colonel panafricaniste Momar Kadhafi, Maitre Abdoulaye Wade et même à l’Ivoirien Laurent Gbagbo tous engloutis par le patriotisme économique ou une gestion gouvernementale panafricaniste à un moment ou l’autre de leur magistère, au détriment d’une gestion favorisant les intérêts occidentaux néocoloniaux !!



    Ainsi, serions nous tentés de conceptualiser cette dernière phrase de Feu Cheikh Anta Diop dans cette partie de l’œuvre précitée « on ne vous verra plus, bien que vous soyez encore là ; nous servirons d’écran ; ce ne sera plus vous, mais nous sénégalais qui défendrons vos idéaux ! »



    1) Aussi, concernant la signature des APE « comment resterions nous confiants et sereins lorsque :



    ? En 2006, les parlementaires français concluaient, après analyse desdits accords, que leur application aurait des conséquences néfastes sur l’économie et par ricochet sur la population des pays signataires !



    ? En 2009, les parlementaires Européens de la communauté des Etats (U.E) récidivaient en confirmant et confortant les conclusions des parlementaires français de 2006 !



    ? Ce 30 avril 2016, lorsque dans l’émission « question directe » de la TFM, Mr Ibrahima Seck, économiste et professeur à l’UCAD, en élite responsable et objectivement patriote (et dieu sait que le Sénégal et l’Afrique ont besoin de cette élite) revisitait les dégâts collatéraux que l’application des APE causerait à notre économie et plus singulièrement à notre tissu industriel déjà moribond et incapable de surmonter la concurrence étrangère ! en outre, Mr Seck affirme, avec argumentations que la signature et l’application des accords remettraient en cause les perspectives d’industrialisation et d’émergence du pays prônées dans le PSE (Plan Sénégal Emergent).



    2) Aussi, concernant le retour en force et puissance des hommes d’affaires étrangers (particulièrement français) dans la gestion économique de tous les secteurs d’activités au détriment des nationaux, par conséquent à l’encontre du patriotisme économique, comment pourrions-nous restés indifférents, sans pincement au cœur, devant la désaffection de notre tissu économique, agro-industriel, entrainant celle des travailleurs et relevant à son plus haut degré, le pourcentage du chômage et par delà, la pauvreté dans les foyers et familles.



    3) Aussi, concernant le retour des Accords de défense et de sécurité, comment resterions nous insensibles et impartiaux en gardant en mémoire les évènements récents en cote d’Ivoire, qui ont vu des sujets observateurs français et même des parlementaires, dénoncer l’intervention de leurs armées et particulièrement de leurs modes opératoire devant un président démocratiquement élu par son peuple donc à l’encontre de l’expression souveraine et populaire !



    4) Aussi, concernant l’action humanitaire en faveur des USA, comment nous empêcherions-nous d’éprouver des inquiétudes et de la frayeur en connaissance du contenu des rapports des services de sécurité de la plus grande puissance militaire mondiale, rapports qui bannissent la présence de deux individus sur leur sol, pour raison de défense territoriale, alors que, faisant fi de la sécurité de notre population, les deux indésirables par l’administration sécuritaire américaine échouent entre les murs » sénégalais !!



    Aussi , devant toutes ces décisions de gestion gouvernementales ( basculant au second plan l’intérêt national, économique et sociale des populations,)nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander si la quête d’un deuxième mandat en 2019, à coup sur bien apprécié par les occidentaux (la France et les USA en particulier) faiseurs de destin de chef d’Etat africain acquis à leur cause, ne serait pas là encore, une des stratégies de conservation (ou reconquête du pouvoir) par le « stratége Génie politique » assis dans le fauteuil présidentiel.



    III. RATIFICATION DES APE PAR LE PARLEMENT !! SOS ! VIGILANCE ET PATRIOTISME !!!



    Oh ! Députés du peuple ! Revisitez les conclusions des parlementaires français et européens de 2006 et 2009, eux dont les Etats initiateurs et principaux bénéficiaires des avantages financiers et économiques issus des APE, n’ont pas hésité à travers une réaction objective supranationale à plaider pour la justice des accords en faveur de notre économie et de notre population ! Vous êtes condamnés à ne pas faire moins que vos collègues étrangers ! Maitre El Hadji Diouf est directement interpellé de même que le député Thierno Bocoum, Hélène Tine, Maitre Aissata Tall Sall, Aida Mbodji entre autres ! De l’opposition comme de la mouvance Benno Bok YAKKAR, il ne faut pas que les « cumuls de mandat, les « spécimens Alioune Sow » problématiques politiques, vous détournent, tant soit peu, de votre mission : servir la population qui vous a mandaté, la protéger au besoin, des dérives de l’exécutif : la signature des APE en est une illustration ; elle va à l’encontre de cette population !!!



    Comme l’Assemblée National est interpellé en tant que pouvoir institutionnel, les Elites, la jeunesse, les artistes, les mouvements de la jeune société civile emmenés par Abdourahmane Sow, les sportifs, les femmes ; les syndicats, le Patronat, les travailleurs ont le devoir de s’associer à l’assemblée afin de renforcer sa capacité de décisions en faveur des intérêts nationaux et populaires !! Toute la presse, mais aussi tous les économistes doivent sortir de leur « torpeur et inerte » afin d’appuyer les arguments en faveur du rejet des APE.



    IV. EN CONCLUSION



    Même si la France, l’UE , les Etats Unis vont peser de tout leur poids dans le « choix » des dirigeants africains, en amont, pendant et en aval des élections dites « démocratiques », ces derniers devraient s’imprégner des solutions prêchées par la pensée économique, politique et sociale des hommes africains patriotes et panafricanistes d’hier !!!



    Sokhna Amy YoffDiamalaye
  2. Auteur

    Soigneur De Fous

    En Mai, 2016 (10:50 AM)
    Histoire de se rappeler aux bons souvenirs des Sénégalais. Dans ce panier de crabes qu'est cette opposition hétéroclite et sans programme alternatif à proposer aux Sénégalais, on s'accroche à tout ce qui pourrait être le plus minuscule dénominateur commun pour survivre.

    Prions pour eux.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email