Vendredi 22 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Axe Thiadiaye-Nguéniène : Le tragique destin d’une femme enceinte

Single Post
Axe Thiadiaye-Nguéniène : Le tragique destin d’une femme enceinte
Dans le village d’Aga, situé sur l’axe Thiadiaye-Nguéniène, une dame répondant au nom de Khady Marone a perdu la vie avant-hier samedi. Mariée et mère de 5 enfants, la dame était en dernière phase pour donner une nouvelle vie. Hélas !

Selon L’AS, dans ce village lointain, où la case de santé est gérée par une «badiano gokh» faute d’agents de santé, on ne pouvait rien faire alors que la situation de Khady Marone était critique. Ainsi, elle a été acheminée vers le district de Thiadiaye.

Mais, vu les complications, Khady Marone a été ensuite évacuée au centre de Santé de Mbour. Après la césarienne, son nouveau-né n’a pas survécu. Quelques minutes plus tard, Khady Marone a succombé. Tous les deux ont été enterrés, le même jour, à Aga.


8 Commentaires

  1. Auteur

    Defenseur

    En Septembre, 2020 (12:58 PM)
    Que de stupidité alors
  2. Auteur

    En Septembre, 2020 (13:01 PM)
    Les 1000 milliards du TER auraient permis d'eviter ce genre de drame.

    N.B.: Je ne suis pas politicien.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2020 (00:20 AM)
      honte au ministre qui habite cette localite
      femme enceinte sur une route en laterite avec des nids de poule.
      en plus hopital de thiadiaye sans moyens et equipements pour sauver catte dame au point de la renvoye encore a mbour jusqu 'a ce qu' elle meurt avec son bebe
      honte indescriprible
    Auteur

    Yr Ndiaye

    En Septembre, 2020 (13:24 PM)
    Walaye la même chose est arrivée à ma meilleure amie, il y'a moins d'un an. Elle avait 20 ans et est morte après une césarienne à l'hôpital Abass Ndao. Et le pire c'est qu'elle a perdu le bébé lors de la césarienne.
    Auteur

    Nkhson

    En Septembre, 2020 (14:37 PM)
    Encore un cas insupportable, dont la faute incombe à l'état dont la gestion des ressources et infrastructures, exclue de fait certaines populations.

    Les populations rurales sont les parents de notre république gouvernée dans la plus grande injustice. Elles manquent vraiment de tout, mem l'eau source de vie en quantité et qualité nécessaires y est souvent un réel casse-tête, les infrastructures de bases tant sanitaires et autres telles que des salles de classes dignes n'en parlons même pas.

    Il semblerait que les priorités seraient ailleurs, des projets prestigieux à cout de centaines de milliards consacrés à la seule région de Dakar, comme si le Sénégal se limitait à sa capitale. Pendant ce temps les braves citoyens demeurant à l'intérieur de pays sont laissés en rade, ils manquent de tout. Le plus révoltant, c'est que nos dirigeants prétendent s'orienter vers la voie de l'émergence, alors que la misère gagne de plus en plus de terrain. Même nos ancêtres des temps révolus vivent mieux que certaines populations rurales ne disposant même pas d'eau saine.

    On feint d'ignorer une chose, le développement de ce pays passera nécessairement par la promotion de l'agriculture et de l'élevage, les principales activités rurales. Dès lors il devient aberrant de mépriser le monde rural dans la conception des plans de développement, afin d'y réaliser de grands projets d'aménagements culturaux et hydrauliques. En ce sens il y'a des urgences à augmenter la productivité agricole et sa rentabilité qui visent à assurer la sécurité alimentaire de nos populations. Nous devons rompre avec cette politique séculaire d'importation tout azimut et de dépendance extérieure, qui fragilise d'avantage notre économie.

    Toute politique publique qui n'intègre pas le développement rural dans ses axes prioritaires, ne serait ici que du saupoudrage pour une prétendue émergence chantée à outrance par nos autorités
    Auteur

    En Septembre, 2020 (15:30 PM)
    Quand on est dirigé par un homme qui ,enfant,s'extasiait devant le peti train éléctrique et autres gadgets du petit voisin, nécessairement,ce gars devenu grand va grandir avec un complexe ( du toubab) et mettra nos ressources sur des .....ter et autres futilités.
    Auteur

    Irambi Lo

    En Septembre, 2020 (16:26 PM)
    Laissez de côté le ter c est du progrès mais essayer de faire kelk chose dans vos villages comme au foutaise les modou modou construisent des centres de santé. Écoles rentables pour la population en se cotisant il faut pas attendre l etat un pays ou on ne paye pas de taxe ne survit pas
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2020 (17:37 PM)
      on ne paye pas de taxes mais les dirigeants n’en souffrent pas. d’où vient l’argent utilisé pour entretenir la clientèle politique? d’où vient l’argent pour acheter 800 véhicules? d’où vient l’argent que le président utilise pour s’offrir une limousine de remplacement? mon gars arrête de débiter des âneries. si on utilisait le peu de ressources qu’on dispose de manière efficace on pourrait amoindrir la souffrance de la population. aucune excuse pour ces dirigeants. j’ai eu les larmes aux yeux en lisant cet article. a qui le tour demain. la révolution a sonné. nous devons nous faire respecter par nos dirigeants. s’ils sont sont incapables y’a des milliers de sénégalais qui peuvent faire le taf à leur place.
    Auteur

    En Septembre, 2020 (20:43 PM)
    Triste nouvelles. Paix a leur âme. Ces cas sont tres frequant. Avant de penser a faire des TER il faut penser a la sante.
    Auteur

    En Septembre, 2020 (02:12 AM)
    J'ai les larmes aux yeux.nest ce pas il nous avait promis d'améliorer notre condition d'existence,voilà qu'il nous sacrifié en bazzardant 1000milliard pour le civid déjà. Détourné

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email