Vendredi 27 Janvier, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Culture irriguée : Dans la vallée, 115 hectares de riz menacés par la crue du fleuve

Single Post
Culture irriguée : Dans la vallée, 115 hectares de riz menacés par la crue du fleuve

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Benoit Sambou, a bouclé une tournée de deux jours dans la vallée où les riziculteurs subissent les conséquences des inondations consecutives à la crue du fleuve Sénégal. Il a annoncé des mesures d’urgence pour sauver le reste des superficies emblavées. 


Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Benoit Sambou, a sillonné pendant deux jours la vallée du fleuve Sénégal. Accompagné du directeur général de la Saed et du directeur du Prodam, il s’est rendu dans toutes les zones touchées par la montée exceptionnelle des eaux du fleuve.  Dans cette partie du pays, les services techniques de l’Agriculture évaluent les superficies inondées à 115 hectares. Cette estimation a été faite par Youssouf Guèye, chef de service régional de l’Agriculture, qui faisait le point sur l’ampleur des dégâts causés par les inondations fluviales. Selon lui, ce chiffre ne devrait pas évoluer car la tendance est à la baisse des eaux au niveau du fleuve Sénégal.
Un peu partout dans la vallée, c’est presque la même desolation. Après un trajet d’un peu plus d’une demi-heure sur la piste qui relie le Dandé Mayo sur une distance de 70 km, le ministre est arrivé à Woudourou où les paysans l’ont accueilli à l’entrée du périmètre irrigué du village, sous un soleil de plomb. Les différents présidents d’unions de producteurs lui ont raconté leur désarroi depuis le début de la montée des eaux du fleuve. Ici, plus de 7 hectares ont été engloutis par les eaux.  Un terrible manque à gagner, mais les exploitants des terres irriguées gardent l’espoir. Ils réclament juste plus d’aménagement pour l’accroissement des rendements rizicoles.
Après avoir  salué les efforts pour la mobilisation des intrants agricoles, les riziculteurs de Woudourou ont souhaité la réalisation d’une grande digue de protection pour sécuriser leurs périmètres. Ils ont également demandé des tracteurs afin d’alléger les travaux champêtres. Ils s’inquiètent égalment des consequences que cette perturbation pourrait avoir sur la campagne agricole. Dans cette zone, les rendements rizicoles ont connu un accroissement considérable depuis  l’introduction d’une nouvelle forme de culture. Selon Mamdou Thierno Bâ, les rendements à l’hectares dépassent désormais les 9 tonnes. Le ministre a demandé aux services techniques de tout faire pour stopper la crue avec des milliers de sacs de sable.  

Introduction d’une nouvelle forme de culture


A Bélli Diallo, nom du périmètre du village de Diandioly, la délégation n’a pas pu se rendre sur les lieux à cause de la forte crue du fleuve. Le ministre de l’Agriculture s’est ainsi contenté du rapport du directeur régional du développement rural  qui a évalué la superficie inondée dans cette zone à plus de 26 hectares. De loin, on aperçoit les champs totalement envahis par les eaux qui ont affecté la piste de production en de nombreux endroits, rendant difficile l’accès à la zone du Dandé Mayo, dans le département de Kanel. Dans la localité de Bow, nous avons trouvé des jeunes visiblement désemparés. Ici le perimetère, réhabilité et emblavé en riz par des jeunes volontairement revenus de l’émigration, est complètement emporté par la crue du fleuve. Et devant le ministre, ils ont exprimé leur désolation. Selon Layti Ndiaye, conseillers rural de Wourosidy, s’il y a des sinistrés ce sont bien ces jeunes qui ont tout perdu. “Une perte aggravée par le fait que c’est avec leurs économies qu’ils avaient repris ce périmètre de 30 hectares mis en valeur cette année », se désole-t-il.
Face à l’ampleur du sinistre, le ministre Benoit Sambou a transmis les encouragements et la compassion du président de la République. Il a également rappelé l’urgence d’un programme de réalisation de digues pour protéger tous les périmètres irrigués. “Nous ne devons plus nous faire surprendre. Le chef de l’Etat compte beaucoup sur la revolution agricole que nous tentons de mener en mobilisant toutes les ressources », a-t-il confié. Aux jeunes sinistrés de Bow, il a promis l’assistance du gouvernement à travers le plan Orsec. « Le gouverneur et ses collaborateurs  prendront en compte l’ensemble des sinistrés, mais nous vous réserverons une attention particulière », a-t-il promis. Une déclaration pleine d’espoir selon un des exploitants qui estime que l’arrivée d’un membre du gouvernement à leurs cotés, en ces moments douloureux, les soulage et les encourage.

Retour vers la terre pour lutter contre l’émigration
Pendant que le tristesse gagne les paysans du Dandé Mayo, des initiative se multiplient en faveur d’une agriculture moderne et diversifiée. Le ministre s’est arrêté au village de Thiambé, à trois kilomètres de Ourrossogui, où il a visité un périmètre de 30 hectares réalisé par le Prodam, co-financé par le gouvernement, le Fida et la Boad. Quelques semaines après la première récolte de pastèque, les 150 jeunes bénéficiaires ont manifesté leur espoir à travers cette activité qui a permis la création de la Société d’intensification de la production agricole (Sipa). «  Cette première récolte et très prometteuse car nous avons pu écouler toute la production de pastèque. Nous ne voulons plus aller à l’aventure à l’étranger et c’est pourquoi nous nous avons adhéré à ce projet », a expliqué leur porte-parole. Un exemple à vulgariser dans toutes les régions selon Benoit Sambou.  “Ces 13 périmètres permettent non seulement d’intensifier la production agricole, mais sont une solution à la lutte contre le chômage”, a-t-il reconnu. Les jeunes ont fait part de leurs doléances parmi lesquelles l’inexistence d’infrastructures de conservation et de transformation.
Le ministre s’est également rendu à Wendou Bosséabé, dans le département de Kanel, où des femmes s’adonnent au maraichage durant toute l’année. Quant aux homes, ils assurent le ravitaillement en maïs des marchés de la région et même de la Mauritanie. Des aménagements hydroagricoles, réalisés depuis 2007 par l’homme d’affaires Harouna Dia installé au Burkina Faso, ont fait de Wendou Bosséabé un pôle de développement. Le ministre y a été chaleureusement accueilli par les femmes très reconnaissantes à l’endroit du promoteur. Une diversification des cultures a impressionné Benoit Sambou. Le chef de village, Omar Ndaw, a declaré que Harouna Dia les a orientés vers la terre. Un forage et des tracteurs ont ainsi été mis à la disposition des paysans de zone. L’une des dirigeantes de l’union, Fatmata So, a declaré que c’est la première fois qu’un ministre les rende visite. Ainsi, Benoit Sambou a demandé au responsable régional de l’agriculture de leur assurer un encadrement de qualité car ces femmes ont un rôle à jouer dans le programme de reconstitution du capital semencier. Le ministre a magnifié les actions de Harouna Dia dans son terroir et demandé aux émigrés de suivre son exemple.




1 Commentaires

  1. Auteur

    Kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

    En Septembre, 2012 (10:29 AM)
    First
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email