Lundi 09 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Détournement, diffamation, dénonciation calomnieuse, banqueroute frauduleuse : Bocar Samba Dièye, Ahmed Khalifa Niasse et Demba Dia devant le juge

Single Post
Détournement, diffamation, dénonciation calomnieuse, banqueroute frauduleuse : Bocar Samba Dièye, Ahmed Khalifa Niasse et Demba Dia devant le juge

Le célèbre commerçant Bocar Samba Dièye, Ahmed Khalifa Niasse, la notaire Aïssatou Guèye Diagne ainsi que l’artiste Demba Dia feront face au juge pour différentes affaires les concernant. Notamment pour des délits de détournement de deniers publics, diffamation, banqueroute frauduleuse et dénonciation calomnieuse. 

 

Bocar Samba Dièye et Ahmed Khalifa Niasse sont en passe d’être des habitués de la rubrique fait-divers des journaux. Ces derniers s’illustrent par de nombreux démêlés avec la justice sénégalaise, dans un intervalle de temps assez réduit. Le célèbre importateur de riz est poursuivi, cette fois-ci, par Abdel Kader Aïdara pour le délit de dénonciation calomnieuse. Le dossier sera évoqué devant le tribunal correctionnel de Dakar à l’audience du 22 mars prochain. L’opérateur économique était récemment poursuivi par des ex-travailleurs de la défunte société Faoura Plastic (spécialisée dans la fabrication de céréales) pour des arriérés de salaire. Il était alors jugé pour le délit de ‘banqueroute simple’ (incapacité, pour un commerçant, de faire face à ses engagements financiers).

Ahmed Khalifa Niasse est en contentieux avec l’avocate Me Ndèye Maty Djiguele pour le délit de ‘banqueroute frauduleuse’ et ‘infraction relative à la dissolution de société commerciale’. L’affaire sera en procès le 12 avril 2012. Parallèlement à cette procédure, une autre affaire le concernant, où il est poursuivi par Sidy Ahmed Ndiaye pour dénonciation calomnieuse vient de connaître son épilogue. A l’issue du procès en appel, les juges ont déclaré recevable l’appel de la partie civile et ont confirmé la décision de justice attaquée, dans toutes ses dispositions.

 

L’autre affaire concerne la notaire Aïssatou Guèye Diagne. Elle sera jugée pour détournement de deniers publics et abus de confiance, le 26 avril prochain. Cette dernière, qui continue de vaquer tranquillement à ses occupations, malgré les multiples condamnations suivies de mandats d’arrêt décernés contre elle, impose un constat : ‘l’impunité d’une catégorie de la société’.

 

Contrairement à ces derniers qui sont prévenus dans ces différentes procédures les concernant, Demba Dia est partie civile dans l’affaire qui l’oppose à Ansoumana Danfa. En fait, l’interprète de la chanson Boum Boum n’a fait que mettre ses menaces à exécution. Il a servi une citation directe à son protagoniste qu’il accuse de mener des activités au nom du Mouvement pour l’action et la citoyenneté (Mac) dont il est le responsable. Suite à la suspension de ce dernier par les responsables dudit mouvement, son camp menaçait d'attraire au tribunal Ansoumana Danfa.

 

Les partisans de Demba Dia estiment que Ansoumana Danfa n’est pas légitime pour parler au nom du mouvement encore moins d’exclure leur leader. Ils indiquent que ce dernier, qui occupait le poste de chargé de la propagande, a été exclu de la direction du parti depuis le 23 septembre 2010. Dans cette affaire où le délit de diffamation est visé, le dossier sera évoqué devant le tribunal correctionnel de Dakar, le 26 avril prochain.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email