Lundi 19 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

[ VIDEOS ] ELECTIONS MUNICIPALES 1945 : LAMINE GUÈYE MAIRE DE DAKAR, DEVANT ALFRED GOUX ET GRAZZIANI

Single Post
[ VIDEOS ] ELECTIONS MUNICIPALES 1945 : LAMINE GUÈYE MAIRE DE DAKAR, DEVANT ALFRED GOUX ET GRAZZIANI
Suspendu en 1939, à la faveur de l’éclatement de la Deuxième Guerre mondiale, le conseil municipal est rétabli le 20 mai 1943 avec Alfred Goux à sa tête. Mais c’est à la fin de la guerre, en mai 1945, que se tiennent les élections municipales, le 1-er juillet 1945.

 
La liste du Bloc sénégalais d’union socialiste dirigée par Lamine Guèye s’impose face à celle du parti ‘’dioufiste’’ conduite par Alfred Roux et celle de l’Union républicaine patronnée par Grazziani, autour des Européens, Métis et autochtones conservateurs. 

Avec la Constituante de 1946, la vie politique sénégalaise connaît de profonds bouleversements avec la Loi Lamine Guèye du 7 mai 1946, qui accorde la citoyenneté à tous les sujets français et celle du 11 mai de Houphouët Boigny, qui supprime le régime de l’indigénat. 

Les élections législatives du 2 juin 1946 envoient Lamine Guèye (pour le collège des citoyens) et Léopold Sédar Senghor (pour le compte des ‘’sujets’’) à l’Assemblée constituante. Malgré un contexte rendu difficile par la grève des cheminots du 19 octobre 1947, les municipales du 19 octobre 1947 consacrent la victoire de la SFIO face aux listes de l’UDS-RDA, du RPF et celle d’Alfred Goux. 

Dakar d'hier , les écoles e la Rue de Thiong 

Le 25 octobre 1947, Lamine Guèye conserve son maroquin de maire de Dakar. En septembre 1948, Senghor ne pouvant plus supporter la ‘’morgue’’ de Lamine Guèye, crée le Bloc démocratique sénégalais (BDS). C’est le début d’une nouvelle bipolarisation de la vie politique sénégalaise. Mais Dakar, fief des citadins, reste le bastion imprenable de Lamine Guèye.

 
D’ailleurs, le BDS était plus tourné vers les masses rurales que vers les cités comme Dakar. En 1954, pour raccourcir les démarches administratives, rapprocher l’électeur de ses élus et faciliter les opérations de vote, la commune de Dakar estdivisée en quatre sections : Dakar-Ville et Gorée, Médina, Grand Dakar et la banlieue. 

DISCOURS DE EL HADJ ABDOU AZIZ SY DABAKH LORS DES FUNÉRAILLES DE LAMINE GUEYE

 
Battue par le BDS aux législatives de juin 1951, la SFIO prend sa revanche aux municipales du 26 avril 1953. Sa victoire est surtout facilitée par le conflit entre Senghor et Abass Guèye. Malgré l’invalidation du scrutin par le Conseil d’Etat, à la suite d’une requête du BDS, la SFIO remet ça aux élections municipales du 18 novembre 1956, grâce à la défection d’Abbas Guèye qui rejoint Lamine Guèye et au soutien d’El Hadji Ibrahima Diop Youssouf, le Grand Serigne de Dakar. 


LAMINE GUEYE PARLE DE LA CRISE SENGHOR / MAMADOU DIA EN 1962 

Lamine Guèye reste en place. En 1958, la SFIO devenue le PSAS (Parti sénégalais d’Action socialiste) fusionne avec le BDS devenu BPS (Bloc populaire sénégalais) pour donner naissance à l’UPS (Union progressiste sénégalaise). Ce qui permet à Lamine Guèye de rester maire de Dakar jusqu’en 1961


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email