Jeudi 22 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Fortes pluies à Dakar : Le Dg de l’Onas évalue l’impact des ouvrages et promet d'apporter des «ajustements et corrections»

Single Post
Fortes pluies à Dakar : Le Dg de l’Onas évalue l’impact des ouvrages et promet d'apporter des «ajustements et corrections»
Le Directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) poursuit sa visite de terrain suite aux fortes pluies notées à Dakar et à l'intérieur du pays, le week-end dernier. En effet, après les réalisations du Programme décennal de lutte contre les inondations à Dakar et sa banlieue, Lansana Gagny Sakho a procédé, ce dimanche 13 septembre 2020, à une visite des zones touchées par les inondations dans la capitale sénégalaise. Ce, pour apprécier l’impact des ouvrages d’assainissement face à ces fortes pluies et partager les souffrances des populations sinistrées. Autrement dit, faire une situation de référence et voir les difficultés que rencontrent les populations sur place.

Quatre zones visitées

Ainsi, le Dg de l’Onas, accompagné de son équipe, notamment du directeur de l’exploitation et du contrôle, Pédre Sy, s’est rendu, tour à tour, dans la ville de Rufisque, à Keur Massar, à Diamaguène Sicap Mbao, précisément à la rue Mame Diarra sise à Diamaguène Gouye Gui, et à l’unité 24 des Parcelles assainies de Dakar. A chaque étape, Lansana Gagny Sakho a pris le temps de rencontrer, d'échanger mais surtout d’écouter attentivement les populations afin qu'elles puissent s’exprimer objectivement sur l’impact des ouvrages d'assainissement qui ont été réalisés par l’Onas pour lutter contre les inondations. Et c'est le même constat qui a été fait par les habitants, à savoir : partout où des ouvrages ont été réalisés, les eaux ont été évacuées dans les heures qui ont suivi la pluie, quel que soit son volume.

«Rufisque, les eaux disparaissent une ou deux heures après la pluie»

Selon le directeur des services techniques à la ville de Rufisque, David Niang, «les eaux de pluies, qui faisaient 5, 6 voire 7 heures de temps dans les rues au niveau du centre-ville après de fortes pluies, ne font maintenant qu’une ou deux heures pour disparaître».

A l’en croire, Rufisque avait trois zones inondables, à savoir : le centre-ville, les Hlm et l’Ipres.

«On restait plus de deux jours sous les eaux avant ces ouvrages»

Imam Moustapha Amar est un habitant de la Cité MTOA à l’unité 24 des Parcelles assainies de Dakar. Pour sa part, il a soutenu qu’avant la construction de la station de pompage et le réseau d'évacuation des eaux pluviales dans la localité, la population et les maisons restaient plus de deux jours sous les eaux. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui car, quelle que soit la pluie, les eaux sont évacuées quelques heures après.

L'insuffisance des stations de pompage et l'étroitesse du réseau d'évacuation des eaux pluviales déplorées

Toutefois, les populations estiment que les stations de pompage des eaux pluviales qui ont été installées dans ces zones inondées sont insuffisantes. Elles ont aussi plaidé pour un élargissement du réseau d'évacuation de ces eaux pluviales.

C’est le cas notamment à Diamaguène Sicap Mbao. Ici, la population a soutenu que la seule station de pompage qui a été construite précisément à Diamaguène Gouye gui (Tally Mame Diarra) éprouve d’énormes difficultés à pomper toutes les eaux en cas de fortes pluies. D'où l'urgence de la renforcer ou réaliser d'autres dans la zone.

En outre, la population a plaidé pour que cette grande route qui traverse le quartier (Tally Mame Diarra) et où stagnent toutes les eaux pluviales et usées pendant l’hivernage, soit bitumée.

«Des ajustements et des corrections doivent être faits»

Ces constats ont permis au Dg de l’Onas d’affirmer que les ouvrages d'assainissement qui ont été réalisés dans des zones inondées ont bel et bien eu un impact sur le vécu des bénéficiaires. Mais malgré ces impacts positifs, il est d'avis que des «ajustements et des corrections doivent être faits pour améliorer davantage leur efficacité. Et sur ce, il a annoncé que dès la semaine prochaine, l’Onas va s’atteler à apporter des solutions aux problèmes urgents qui ont été posés par les populations.


liiiiiiiaffaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2020 (12:20 PM)
    DG où en es tu avec le collecteur Hann-Fann-Point E?
  2. Auteur

    En Septembre, 2020 (12:26 PM)
    Ce qui gêne dans ce gouvernement c'est qu'ils pensent qu'avec la communication ils peuvent berner tous les sénégalais et leur faire croire dans leur souffrance atroce que tout va bien
    Auteur

    En Septembre, 2020 (14:08 PM)
    un gouvernement de minables menteurs et voleurs
    Auteur

    En Septembre, 2020 (15:06 PM)
    Foutaises un DG menteur incompétent . mon pays ne mérite pas ça
    Auteur

    En Septembre, 2020 (16:38 PM)
    Tu vas amener quelle correction ? Je ne sais pas comment macky trouve ses gars pour les faire bosser avec lui mais il y a des jeunes sénégalais plus compétents qui peuvent mieux faire que ses imbéciles qui se croient plus intelligents que les autres sénégalais.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email