Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

HAUTE AUTORITE DE L'AEROPORT : Les dessous du limogeage du président

Single Post
HAUTE AUTORITE DE L'AEROPORT : Les dessous du limogeage du président

Aéroport

Rebelote avec la défénestration du Président du Conseil de surveillance de la Haute autorité de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, Mor Ngom. Comme nous le relations hier dans notre édition , son ministre de tutelle, Habib Sy, chargé des Transports aériens lui a envoyé une petite lettre pour lui annoncer son limogeage. Mais c’est moins Mor Ngom qui nous intéresse que son remplaçant. Souleymane Seck, pour le présenter, fut le directeur de cabinet de Macky Sall du temps où ce dernier était ministre de l’Energie. Il a aussi siégé dans le cabinet de Macky Sall au ministère de l’Intérieur avant de tomber dans le « mussor » de Tall Aminata au moment où « la lionne du Baol », en pleine disgrâce, se faisait nommer Ministre des Collectivités locales. Comment donc un ancien collabo de Macky Sall a pu se retrouver brusquement sur la bonne liste de Gorgui ? Mystère et boule de gomme. Il faut seulement souligner qu’en bon manœuvrier, le tout nouveau boss du Conseil de surveillance de la Haute autorité de l’aéroport Léopold Sédar Senghor a pu réussir sa mue avec la chute du régime socialiste. Tout proche de feu Babacar Kama qu’il fut. Il doit avoir un secret çui-là.

Nomination

Kibily Touré, le fils de Souty Touré vient de trouver une très bonne planque. Il a été nommé Conseiller du Président du Sénat et du Parlement. Kibily Touré, plutôt présent dans les Finances, prendra fonction le 1er novembre prochain. Il a travaillé en France et s’était signalé avec sa société « Guerté » dans la compétition pour la reprise de la Sonacos. Le tout nouveau conseiller de Pape Diop et du (ou de la future) Président de l’Assemblée nationale, devrait s’occuper davantage de questions internationales notamment de la Coopération internationale.

Nécro’

Ancien membre du directoire de campagne du candidat Abdoulaye Bathily, ancien auteur du slogan «le candidat le plus beau, le plus jeune et le plus intègre», Mohamed Sankharé est décédé, hier, à Kaolack. Inspecteur de la Jeunesse de profession, il fut président du Mouvement des jeunesses Jallarbistes (Mdj), avant de devenir conseiller technique de Bathily au ministère de l’Environnement, puis de Modou Diagne Fada au même ministère et d’Aliou Sow au département de la Jeunesse. Ancien patron du Service civique national, il a fait des «piges» au Pds avant de retourner à la Ld/Mpt. Il souffrait depuis peu, selon nos satellites, de troubles cardiaques. Son enterrement est prévu aujourd’hui à Kaolack. Nos condoléances à la famille éplorée.

Incendie

La voiture du directeur de cabinet de Landing Savané a été incendiée hier à Rufisque ainsi que sa maison à Darou Salam (Ndlr : un quartier de Rufisque). Un acte commis en prélude du final des navétanes opposant une équipe de Darou Salam connue sous le nom de Jad et Lébougui. Mais, en prélude du match des supporteurs des deux équipes ont mis à sac la ville de Rufisque. Des villas incendiées, des personnes blessées…Et, un impressionnant dispositif a été mis sur place. Et, devant la gravité des faits, les dirigeants ont finalement suspendus les navétanes dans le département de Rufisque.

Canal Info

Les journalistes licenciés par Vieux Aïdara, le patron de la chaîne de télévision Canal Info, ont décidé de ne pas se laisser faire. Ils vont aller jusqu’au bout dans ce combat qu’ils mènent contre leur ex-patron. Car ils veulent que justice soit rendue dans ce dossier. Hier ils ont organisé un sit-in à la place de l’indépendance. A quelques encablures du siège de leur ex-rédaction. Un sit-in qui a vu la participation de certains membres du bureau du Syndicat des professionnels de l’informations et de la communication (Synpics), mais aussi celle de Cheikh Diop de la Cnts/Fc et bien sûr des journalistes licenciés et certains de leurs sympathisants. Cette démonstration de force qui n’a duré que quelques minutes n’est qu’un avertissement. Avant l’arrivée des forces de l’ordre les journalistes ont bougé. Mais la prochaine fois ce sera autre chose beaucoup plus visible et beaucoup plus frappant.

Télescopage

Ce week-end risque d'être chaud à Podor commune. Car la "pank" Aïssata Tall Sall prépare un "gal-gal" à l'actuel maire libéral de Podor. Elle y sera avec ses camarades du Front Siggil Sénégal pour le lancement des consultations des Assises nationales. Mais, elle va devoir croiser de grosses pontes de la formation libérale qui y tiennent, en partenariat avec le mouvement navétane, un grand forum sur la Goana. Podor risque d'être tout petit pour accueillir tout ce beau monde car il y est prévu une finale des phases régionales qui sera présidée par Alioune Diop, le Dircab adjoint de Gorgui. Comme Amadou Mactar Mbow, Tanor Dieng, Moustapha Niasse et compagnie sont aussi annoncés sur place…

Sentel/Etat

Ainsi qu'il l'avait annoncé, l’Etat du Sénégal vient de servir à Sentel et et Millicom une assignation à comparaître devant le Tribunal Régional de Dakar. Cette assignation a été délivrée le 11 novembre 2008 à 12 heures et 15 heures par Me Malick Sèye Fall, Huissier de Justice à Dakar. Et, lit-on dans le communiqué du ministre Aziz Sow, ce qui suit : «Au terme d’une concession en date du 03 juillet 1998, sans en avoir payé le prix, encore appelé droit d’entrée, aucune trace de paiement au titre de l’attribution de cette licence ne fut trouvée malgré les allégations de Sentel et Millicom».

Sentel/Etat (bis)

Cependant, ces deux sociétés ont exprimé le souhait de continuer à opérer au Sénégal : «Reçues par le chef de l’Etat, elles furent convaincues de l’inanité de leur prétention et de l’inexistence de leur licence. Les deux sociétés acceptent de payer un prix et demandent des négociations pour en fixer le montant afin de normaliser leur situation au Sénégal. Par la suite, il s’est avéré qu’elles voulaient continuer à exploiter la licence sans payer, ce qui est un enrichissement sans cause».

Sentel/Etat (ter)

Rappelant que l’attribution, en 2007, de la nouvelle licence globale à Sudatel lui a rapporté 200 millions de dollars (90 milliards de Fcfa), l’Etat du Sénégal est revenu sur l’invite faite aux deux sociétés d’aller à la table des négociations pour la fixation du prix qu’elles devaient payer pour continuer l’exploitation de la deuxième licence. Mieux, «le chef de l’Etat avait même promis de leur accorder une décote sur le prix de la troisième licence». De guerre lasse, l’Etat a simplement demandé au Tribunal d'ordonner à Sentel de «cesser immédiatement, en même temps que le paiement de divers dommages-intérêts, .toute activité au Sénégal sous astreinte comminatoire».

Croix Rouge

Nous vous relations, dans notre édition de mercredi, les choses «peu orthodoxes» qui se déroulent au niveau de la Croix Rouge Sénégalaise. Une structure où, selon nos satellites, les autorités veulent «mettre de l’ordre dans les plus brefs délais». Moussa Mbaye, le Secrétaire général du ministère de la Santé, y était d’ailleurs, hier, pour réceptionner onze (11) véhicules (9 Hover et 2 minicars) qui, dit-on, ont «coûté» la rondelette somme de cent (100) millions de Fcfa. Mais, le personnel l’a accueilli avec des brassards rouges et un «mémorandum incendiaire» qu’il n’a pu lire «à cause du protocole». Allez savoir pourquoi !

Ambulants

Revoilà nos amis ambulants. Après les déguerpissements de Ngélaw et de Colobane, la commission de réflexion pour la réunification du mouvement des ambulants est passée à la rédaction pour apporter des éclairages sur ce qu’ils appellent l’autre assaut de l’Etat contre les ambulants. Ils soutiennent qu’ils reconnaissent qu’ils ne sont pas dans leur droit. Mais ils rappellent que c’est le maire de Dakar qui avait pris des engagements en leur direction. Mais jusqu’à présent ils n’ont rien vu mieux, beaucoup d’entre eux ont été mis au chômage. Et imaginez bien qu’ils ne comptent pas le rester pendant longtemps.

Ambulants (bis)

Moulaye Seck, le coordonnateur de cette commission, a raconté qu’ils ont eu à rencontrer le gouverneur, qui a été très attentif à leur situation de même que le préfet de Dakar. Mais à l’arrivée ils ont été déguerpis. Ce qu’ils souhaitent c’est de voir leur dossier confié au ministre de l’Emploi avec qui, ils ont déjà eu des contacts porteurs, pour au moins trouver une solution à leur problème. Ils restent à l’écoute des autorités non sans avertir que si l’acte d’hier n’est qu’une étape pour les liquider, ils ne se laisseront pas faire. En tout cas, les policiers eux restent attentifs. Nos satellites qui se sont promenés à Colobane, hier, vers 2 heures du mat’, ont filmé une bonne équipe de flics très corrects qui étaient là pour exécuter les directives du Préfet. Et que finalement, ils n’agissent que pour le bien-être et la sécurité des piétons et automobilistes.

Darou Khoudoss

Organisée sous l’égide de Serigne Moustapha Amar, la visite du Khalife de Darou Khoudoss, Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké, à Dakar, sera, selon nos satellites, un important moment de communion. Prévu les 15 et 16 novembre, cette visite sera l’occasion pour les «Diwaans» de la capitale de revisiter l’œuvre du premier Khalife de Serigne Touba que fut Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké. Nos satellites révèlent aussi que le séjour de Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké sera mis à profit pour perpétuer les excellentes relations entre le père de Gaïndé Fatma et la collectivité léboue et dont la preuve palpable est «Keur Serigne Bi». Au programme, il y a aussi une visite de courtoisie auprès du Khalife général des Layénes, El Hadji Abdoulaye Thiaw Laye, une table ronde et une importante déclaration sur la situation nationale.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email