Mercredi 06 Juillet, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Mademba Sock : « Il faut faire disparaitre les syndicats ambulants »

Single Post
Mademba Sock

Après une marche dimanche matin, les centrales syndicales ont procédé à la présentation des cahiers de doléances au chef de l’État dans l’après-midi au palais de la République. Dans leurs allocutions, les patrons des différentes centrales syndicales ont évoqué la question de l’âge de la retraite à 60 ans, l’éducation, le dialogue social, l’Ipres, entre autres.

Le secrétaire général de la Fgts, Sidya Ndiaye, a demandé au chef de l’État de revoir le système de fonctionnement de l’Ipres et de la Caisse de sécurité sociale. « Nous demandons l’audit de l’Ipres et de la Caisse de sécurité sociale. C’est le système qu’il faut changer, car les méthodes utilisées ne datent pas d’aujourd’hui. Donc nous vous invitons à revoir le système de fonctionnement de toutes ces institutions », invite Sidya Ndiaye qui ajoute que « l’âge de la retraite est problématique. Des membres du patronat ne respectent pas l’âge de la retraite ». 

Mody Guiro, Secrétaire général de la Cnts dénonce, pour sa part, « le redressement fiscal tous azimuts de l’Ipres. Car en un an l’Ipres a perdu 12 milliards. Il nous faut un régime fiscal spécial à l’image de ce qui se passe dans les autres pays. »

Cheikh Diop, Sg de la Cnts/fC, a évoqué le dialogue social. Au vu de la situation délétère qui prévaut et le passif social, il interpelle le chef de l’État. « Vous avez fait des efforts pour parfaire, mais, nos objectifs ne sont pas encore atteints. Parce que le passif social est important. Donc il faut le résoudre pour l’intérêt des travailleurs, car c’est ce qui est à l’origine des crises notées. Raison pour laquelle, nous vous exhortons à tenir des assises sur le passif social. » Cheikh Diop souhaite « la baisse du coût de la facture de l’électricité, la réduction du prix du transport et du pain, car le prix du carburant a baissé trois fois. La relance des sociétés en difficultés, le renforcement du secteur de l’agriculture qui est le pilier de l’économie, le règlement définitif de la question de la TransGambienne qui porte préjudice à la population ».

Mademba Sock, Sg de l’Unsas, lui, pense que « le non-respect des accords signés avec les syndicats est à l’origine de cette situation regrettable que nous vivons. Le pacte de croissance signé n’est pas mis en œuvre ». Sur la question du SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti), M. Sock dénonce le dilatoire du patronat. « Nous vous invitons à les contraindre afin qu’il puisse respecter les pactes signés avec les travailleurs », note Mademba Sock s’adressant au chef de l’État.

Pour l’enseignement, Mademba Sock se dit heureux que « le Premier ministre prenne en charge la question ». « En plus il y a beaucoup de syndicats dans le secteur de l’enseignement. Ce qui est anormal, c’est le politique qui s’est immiscé et a fait éclater le mouvement. On ne doit pas favoriser l’émiettement des syndicats. Monsieur le président, il faut qu’on se regarde dans la glace. Il nous faut des élections de représentativité pour que vous ayez des interlocuteurs et faire disparaitre les syndicats ambulants » exhorte le Sg de l’Unsas.


affaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (09:41 AM)
    Interviewez les vrais syndicalistes et cachez nous le visage de ces vautours..... Ils ont tellement bouffé qu'ils n'arrivent même plus à articuler leurs phrases.... Dafa doy, vous nous pompez depuis Abdou Diouf.  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (09:53 AM)
    Bonne idée Mademba mais ne penses tu pas qu'il faudrait commencer par balayer tous ces syndicalistes retraités? Comment voulez vous que des retraités puissent portent les revendications de gens en activité? Amoul benn fouleu
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug Rek

    En Mai, 2016 (09:57 AM)
    MADEMBA SOCK tout comme MODY GUIRO et CHEIKH DIOP font partie de ces syndicalistes qui ont monnayé la cause des travailleurs. Combien de postes lucratifs ont ils obtenu de par leur position de secretaire général ???

    La classe ouvrière méritait plus et mieux.

    La CNTS méritait un un secretaire général de la trempe de IBRAHIMA KONTE ex secretaire général du syndicat de SONATEL. MADIA DIOP qui a soutenu MODY GUIRO l'a reconnu avant son rappel à Dieu. Avec tous les problèmes que les travailleurs rencontrent de nos jours, qui a entendu une seule fois MODY GUIRO faire semblant d'élever la voix. c'est honteux. Et pourtant MADIA DIOP champion de la participation responsable, se révoltait chaque fois qu'il voyait que la situation empirait. Ce semblant de lutte entretenait une lueur d'espoir auprès des masses laborieuses.

    MADEMBA SOCK lui s'est embourgeoisé. Il est vomi à la SENELEC et-s’entête à diriger un syndicat, bien que rejeté par les textes. Il est à la retraite.

    CHEIKH DIOP lui n'a pas hésité à faire tuer pour créer son entreprise syndicale qui lui procure des revenus tirés des patrons qu'il ne cesse de menacer.

    Ce sont ces hommes qui dirigent le mouvement syndical contemporain à cotés des jusqu'aux boutistes enseignants qui hypothèquent l'avenir des élèves .
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (10:36 AM)
    Il faut faire partir les retraités qui dirigent les centrales syndicales et qui mangent à tous les rateliers comme PCA, Membre du Conseil Economique etc. ETC.

    {comment_ads}
    Auteur

    Mohamed Diop

    En Mai, 2016 (15:08 PM)
    Mademba SOCK il n 'a rien a dire. IL est a la retraite depuis 5 ans et il est toujours a l'ASER sous le couvert du syndicalisme il occupe des postes qu 'il devrait quitter. Le gars a tellement bouffé que si tu t 'approche de lui il a du mal a respirer. IL se sucre sur le dos des travailleurs et il continue a avoir tous les avantages.

    De même Mody GUIRO , il est toucouleur comme Macky , il est a la retraite depuis 6 ans , lui aussi il cumule trois postes (IPRES, CSS, PCA) . IL devait partir depuis longtemps. Sous le manteau du syndicalisme ils ont des salaires qui avoisinent les 6 à 7 millions avec voitures , essence , voyages , perdiems ....

    C 'est très grave . Cela doit cesser et ils doivent quitter.
    Top Banner
    Auteur

    Anonymekolidado

    En Mai, 2016 (15:27 PM)
    arrêtez de critiquer ces retraites souhaiter avoir leur âge et être en bonne sante comme eux et continuer a défendre des travailleurs pour des acquis qu'ils ne perçoivent pas.
    {comment_ads}
    Auteur

    Kocc

    En Mai, 2016 (16:50 PM)
    Pour mettre le pays au travail, il faut faire disparaitre les syndicats ambulants mais aussi les partis politiques télécentres qui font du covoiturage un moyen de s'accrocher au pouvoir. C'est indécent. Quand on échoue dans la vie professionnelle, on fait de la politique, pas par la base, mais par des raccourcis en formant un parti. c'est la même chose pour les syndicats ambulants. N'est-ce pas?



    {comment_ads}
    Auteur

    Syndicaliste

    En Mai, 2016 (19:44 PM)
    Le ministre du Travail Mansour Sy est le gros bandit dans tout cela. Il prend les subventions allouées aux centrales syndicales qu'il distribue uniquement aux syndicats avec qui il a des amitiés. Ensuite, les dignes syndicats sont coincés; ils ne reçoivent rien.



    Cette année-ci, l'Etat n'a pas organisé des élections de représentativité. Donc, les postes et le fric sont partagés à la merci de Mansour SY, un corrupteur de classe exceptionnel.



    Macky m'a deçu! Il a affaire avec moi en 2019.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (22:51 PM)
    Mademba a raison( même si lui aussi à la retraite doit partir) des syndicats et des centrales de salon doivent disparaître comme celle de Youssou Touré ( C.F.S). Ce chien escroc se fait virer la subvention destinée à sa structure dans son compte de la BHS,empêchant par là ses ex camarades de fêter le 1er Mai.
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (23:14 PM)
    Cet âne de Youssou Touré doit disparaître. C'est du jamais, quelqu'un qui est toujours mêlé à des histoires d'argent. Macky doit lui confier le poste de Ministre des Finances. Ainsi peut être qu'il serait à l'abri. La justice doit sévir; ce monsieur fait honte aux enseignants. Ses jours sont comptés. Wait and see.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bara

    En Mai, 2016 (23:41 PM)
    Ce traitre ne connaîtra jamais la paix. Il mourra lamentablement. Il a toujours trahi ses compagnons.Il leur a toujours pris leur argent croyant que ces derniers étaient naïfs. Naïf est lui croyant être plus malin que tout le monde.Dieu est juste et il punira les injustes ici bas monsieur le ministre. :emoshoot:  :fbhang: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Whatever

    En Mai, 2016 (08:44 AM)
    commencons par faire disparaitre les syndicat dirrigé par des retraités gnouleulisé.

    normalment on reste membre du syndicat 3 ans apres avoir quitté la profession. il faut etre logique et maintenant vous voulez que les presidents fasse 2 mandat?

    Macky sefal lou la nekh 40 ans a la tete du pays ba kéne toudeu la
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email