Jeudi 04 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Mort du commerçant Seck Ndiaye : Les résultats de l'autopsie attendus ce jeudi

Single Post
Mort du commerçant Seck Ndiaye : Les résultats de l'autopsie attendus ce jeudi

L’affaire du jeune commerçant Seck Ndiaye décédé à la Médina après une opération de la police suscite des interrogations dans l’entourage du défunt qui parle de bavure. Face aux accusations de la famille du défunt qui accuse la police centrale d’être à l’origine du décès, Seneweb est entré en contact avec le commissaire de police Tabara Ndiaye pour recueillir sa version des faits. Celle-ci, dans un échange téléphonique dit préférer attendre les résultats de l’autopsie avant de se prononcer dans cette affaire. 

Mais, dans cette affaire, il faut relever que tout est parti d’une histoire de vol de ballots de tissus. Un vol qui s’est passé dans la nuit du 7 au 8 juin dernier à Bel-Air où les produits ont été stockés. La bande armée venue à bord d’un véhicule a pu ligoter le gardien avant de commettre son forfait. Ce vol a entraîné une plainte d’un nommé ‘’Saleh’’ à la Police centrale. Une enquête ouverte a permis à la Sûreté urbaine de se mettre sur la piste des auteurs du vol. Les policiers qui se sont lancés aux trousses des malfaiteurs ont découvert que l’un des mis en cause habiterait à la Médina. Une fois au domicile de leur cible, les policiers ont trouvé des ballots de tissus et pour interroger celui-ci, ils prennent sur eux de l’embarquer pour l’entendre au commissariat. Il s’agissait de Seck Ndiaye, selon la source. 

Mais, ‘’celui-ci a refusé de s’exécuter et a dit qu’il allait passer un coup de fil. Au lieu de prendre son téléphone, il a pris une arme. Ce qui a obligé les agents à l’alpaguer avec une autre personne et à les conduire dans les locaux du Commissariat central. Sur place, il a eu des problèmes respiratoires et a été conduit à l’Hôpital Principal où quelques moments plus tard les policiers ont été finalement informés de son décès’’, indique la source.



4 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (23:38 PM)
    Les conditions de son transport au commissariat, allongé sur le plancher, sous les coups de bottes, peuvent effectivement créé un traumatisme entraînant des problèmes respiratoires et au final, la mort (fracture de côtes, perforation du poumon...)
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2018 (10:48 AM)
      il fallait l'abattre au lieu de l'arrestation. n'a-t-il pas tenté de prendre une arme?
      faut protéger et encourager les éléments des forces de sécurité
      et on ose défense un membre d'une bande armée
      faut arrêter toute cette famille. ce sont des voleurs et des criminels
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Big

    En Juin, 2018 (07:04 AM)
    En tout cas wah loula doré yala bougou na co
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (09:06 AM)
    Laigui police senegalaise nii rek lagne léne dii bayiii chaque jour gnou raye nitte
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (10:58 AM)
    quand on t'arrete optempere rek diameu né nioye
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email