Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

OCI : Les tunnels d'un Sommet

Single Post
OCI : Les tunnels d'un Sommet

Il peut sembler étonnant voire scandaleux qu'un Sommet qui devrait mobiliser tous les Sénégalais pour les intérêts pluriformes qu'il devrait susciter, soit en proie à nombre de supputations et polémiques. A l'évidence, ces disputes autour de l'organisation du Sommet de l'Organisation de la Conférence islamique (Oci) avaient fini par édulcorer aux yeux des moins avertis tout le potentiel d'opportunités qu'il peut générer pour notre pays.

Ces opportunités, il faut l'avouer, les autorités de ce pays l'ont crânement saisies dès l'abord en faisant un plaidoyer efficace pour qu'il se tienne au Sénégal plus de 16 ans après un premier sommet dakarois en décembre 1991. Seul le Maroc a fait mieux que le Sénégal en organisant trois fois le sommet.
Et c'est aussi une bonne chose que de saisir l'organisation de ce Sommet pour entreprendre les plus grands travaux d'aménagement de la capitale sénégalaise depuis les années 70. Pas besoin d'articuler davantage pour trouver le lien entre ces travaux et la marche de l'économie. Car des grands travaux, il n'y a rien de tel pour faire tourner la machine économique dans l'immédiat mais aussi dans le court et moyen termes. Des sommes énormes (356 milliards de Fcfa) ont été injectées dans notre pays depuis le début des travaux et si la manière dont ces fonds ont été utilisés n'est pas du goût de certains, nous attendons les rapports d'audit pour en avoir une idée claire.
Pour le moment, force est de constater que des routes sont tracées, d'autres réfectionnées et la face de Dakar est en train de changer même si, par endroits, elle ne montre pas le meilleur profil. Suivez ce regard et prolongez-le sur la Voie de Dégagement Nord avec le soutènement massif de ces différents ponts qui coupent complètement la perspective pour une partie de Dakar ! Mais l'équilibrage pour avoir les ouvrages aux meilleurs coûts les plus fiables dans les plus courts délais est à ce prix. Qui plus est, le tunnel de Soumbédioune qui a nécessité une importante rallonge montre que toute l'expertise sénégalaise n'a pas toujours été utilisée à bon escient. Car il ne manque pas de cartes de Dakar ou d'experts qui auraient pu renseigner sur cette zone à eaux.
Outre ces travaux, le Sénégal, le temps de ce Sommet, a un énorme potentiel en termes de notoriété à développer. Pour son image, la question sera délicate tant que ce Sommet ne se sera pas terminé sans grands accrocs sur le plan organisationnel. En fait, cette manifestation est une rampe communicationnelle de choix pour notre pays. Et être le centre du monde islamique, une communauté de plus de 1milliard 500 millions de personnes, ne gomme pas les autres cercles concentriques autour notamment des jeux d'intérêt sur le pétrole ou sur la question terroriste.
Ce qui fait que, toutes proportions gardées, le Sénégal est, le temps d'un Sommet, le centre d'un monde, pas celui de la Périphérie, mais celui qui fait le monde. Que faut-il de plus pour le peuple ? Rien d'autre s'il n'y avait pas cette once de soupçon agitée d'abord par les hommes politiques et amplifiée par les pouvoirs supposés ou réels du fils du président Wade qui est le maître- d'œuvre de cette grande prière (nous allions dire grand-messe) islamique. Des soupçons, nous avons relevé mieux, des affirmations de leaders d'opinion, sur un dessein de dévolution du pouvoir par primogéniture mâle. Ultime gageure en démocratie ! En d'autres termes, le président veut profiter de cette excellente occasion pour mettre davantage en orbite son fils afin qu'il ait plus d'atouts que d'autres Sénégalais qui veulent également prétendre à la magistrature suprême.
En passant, ils sont légion dans son entourage immédiat qui ont tous été mis en disgrâce : Idrissa Seck, Macky Sall... Wade est assez fin politicien pour avoir des tables de calcul insoupçonnées. Mais dans le cas d'espèce, son choix a biaisé pendant un long cours tout l'intérêt de ce sommet de l'Oci. Nous sommes restés trop longtemps dans des tunnels sombres qui mènent vers le sommet alors que la route bien balisée doit susciter l'adhésion du grand nombre. Entre le monde qui se réunit à Dakar et nos querelles sénégalo-sénégalaises, il doit pouvoir y avoir un choix ou un rapport dialectique qui nous impose d'attendre le clair jour après le 14 mars.
Rester vigilant certes, mais ne pas oublier l'essentiel qui doit nous unir...



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email