Mardi 04 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Recrudescence des suicides au Sénégal : le sociologue Djiby Diakhaté l’explique par des malaises sociaux et le manque de solidarité

Single Post
Recrudescence des suicides au Sénégal : le sociologue Djiby Diakhaté l’explique par des malaises sociaux et le manque de solidarité

Il ne se passe plus une semaine ou un mois sans entendre un suicide ou une tentative de suicide au Sénégal dont 95% des populations sont considérées comme des musulmans.

 

Ces catastrophes étranges auxquels nous assistons régulièrement s’expliquent par des faits provenant de l’extérieur, des malaises sociaux et de manque de solidarité. C’est du moins l’avis du sociologue Djiby Diakhaté.

 

Selon lui la première cause provient d’une influence qui nous vient de l’occidentalité avec la colonisation, la situation de néo colonisation et de mondialisation. Ce contexte absolument compliqué installe l’acteur sénégalais dans un espace d’incompréhension et de flou.

 

Le sociologue explique la deuxième raison par « le malaise social et économique ; c’est-à-dire que nous sommes dans un contexte ou l’activité économique étant au ralentie, la société s’étant désagrégée, les liens de solidarité qui existaient s’étant fissurés, alors l’acteur qui est victime d’une situation économique difficile qui ne trouve pas de réseau de solidarité suffisamment fort pour tempérer son malaise, le pousse à des solutions radicales : parmi elles le suicide.


affaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    Saltigué Mont Roland

    En Novembre, 2012 (04:18 AM)
    La malédiction est la cause des exactions des soldats sénégalais en Casamance et Wade le sataniste président avec le naufrage satanique du bateau le Joola au large de la Gambie.  :down:  :tala-sylla: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Sagesse Ancienne

    En Novembre, 2012 (04:19 AM)
    De quoi souffrons-nous? la modernité engendre de nouveaux besoins qu'on ne saurait satisfaire, on court toujours derrière un besoin a satisfaire, sana jamais l'atteindre. Nous sommes les esclaves de la modernité.

    Notre société s'écarte chaque jour de l'ordre juste ou s'etablit une harmonie et hierarchie des choses: la verite commande l'erreur et le mensonge, le savoir doit dominer les opinions des gens, la raison doit contenir nos désirs.

    Réfléchissons serieusement a ce qui nous manque individuellement et collectivement, a ce qui nuit aux plus faibles d'entre nous, ceux qui les fait préférent le suicide a la vie qui est un don divin. Est-ce le dénouement qui est le seul facteur du désir de mourir, en faisant ma l a soi et aux autres. Reflechissons sérieusement... Que vive la vie. Wa sala m
    {comment_ads}
    Auteur

    Sa Deug Deg

    En Novembre, 2012 (04:34 AM)
    Et si la démocratie, que nous louons chaque jour, était un leurre. En effet, elle nourrit l'espoir d'une vie meilleure, qu'elle ne saurait nous procurer en réalité. La démocratie, comme ordre social (et politique), n'apparaît pas parfait pour satisfaire un quelconque besoin essentiel, parce q'elle donne le pouvoir aux désirs et a la liberté d'opinion. C'est donc un leurre qui nous pousse vers l'anime. Les plus faibles le sentent mieux que quiconque, c'est qui leur fait désirer mourir a la place de la vie. Réfléchissons a la démocratie..pourquoi ne pas repenser notre ordre social (et politique),

    J'interpelle aussi le pouvoir sur le sens de l'education de notre peuple. Avons-nous les leviers permettant a l'éducation, dans les familles, et a l'ecole, d'âme,er tous nos concitoyens au savoir et a la verite, pour formée des hommes les plus raisonnables qui soit, de même que les meilleurs élites qui donnent l'exemple au reste de leurs concitoyens, notamment aux plus faibles qui sont exposes au risque de suicide. Réfléchissons a tout cela.
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen Lucide

    En Novembre, 2012 (04:48 AM)
    Les malaises sociaux et le manque de solidarité relèvent de l'apparent. Il faut aller plus loin que cela. Le vrai débat est au niveau des raisons profondes du mal. Ce sont les valeurs sociales promues qu'il faut revoir. Malheureusement, nous n'avons pas les dirigeants inscrits, qui peuvent explorer l'ordre social et proposer les vrais remèdes. Comme vous avez magistralement indique: promouvoir la verite, le savoir et la raison// sur// le mensonge, les opinions et les désirs. A quand l'ouverture du débat sur les voies vers une société meilleure, ce ne sera pas avec ces dirigeants tares et incultes.
    {comment_ads}
    Auteur

    Nts

    En Novembre, 2012 (05:21 AM)
    Meme si le suicide est un acte pratiquée dans nos société traditionnelles, le braves sénégalais d'aujourd'hui est plus poussé à cette solution finales par d'autres raisons(sic) qui ne tiennent plus de considérations socitales traditionnelles. De nos jours le mal qui enserre les coeurs et détraque la boussole a pour nom l'intoxiication pseudo démocratique. Qui ne se rappelle pas la sle besogne des politiciens apprentis sorciers aidés par leur presse à littéralement pousser des suicidaires à l'acte, arguant que la révolution "à la tunisienne" était en marche? Bien sûr, maintenant que le fromage est dans la gueule, on a oublié jusqu'aux noms des suicidés. Je réfute donc cette analyse du sociologue médiatique. A mon avis, le nombre de suicide découle du manque, de l'inexistence de suivis psychologique et psychiatrique de nos malades.Car ils sont bien malades et necessitent des soins cliniques. Cela, le sociologue des médias ne l'gnore pas. La destructuration sociale et économique a bien sûr des effets négatifs. Mais elle était bcp plus violente du temps de la colonisation s ans autant de suicides qu'aujourd'hui.Aujourd'hui,les bouleversements socio-économiques et culturels ont pourconséquence le phénoméne "Barça ou Barsakh". Suicides collectifs ou simplement... roulette russe? La parole est au sociologue des média! Mais de grâce pas de matraquage si tant on est en situation suicidogéne.
    Top Banner
    Auteur

    Nts

    En Novembre, 2012 (05:23 AM)
    Meme si le suicide est un acte pratiquée dans nos société traditionnelles, le braves sénégalais d'aujourd'hui est plus poussé à cette solution finales par d'autres raisons(sic) qui ne tiennent plus de considérations socitales traditionnelles. De nos jours le mal qui enserre les coeurs et détraque la boussole a pour nom l'intoxiication pseudo démocratique. Qui ne se rappelle pas la sle besogne des politiciens apprentis sorciers aidés par leur presse à littéralement pousser des suicidaires à l'acte, arguant que la révolution "à la tunisienne" était en marche? Bien sûr, maintenant que le fromage est dans la gueule, on a oublié jusqu'aux noms des suicidés. Je réfute donc cette analyse du sociologue médiatique. A mon avis, le nombre de suicide découle du manque, de l'inexistence de suivis psychologique et psychiatrique de nos malades.Car ils sont bien malades et necessitent des soins cliniques. Cela, le sociologue des médias ne l'gnore pas. La destructuration sociale et économique a bien sûr des effets négatifs. Mais elle était bcp plus violente du temps de la colonisation sans autant de suicides qu'aujourd'hui. Aujourd'hui,les bouleversements socio-économiques et culturels ont pourconséquence le phénoméne "Barça ou Barsakh". Suicides collectifs ou simplement... roulette russe? La parole est au sociologue des média! Mais de grâce pas de matraquage si tant est qu'on soit en situation suicidogéne.
    {comment_ads}
    Auteur

    Vérité Rek

    En Novembre, 2012 (07:04 AM)
    En fait, on ne vit maintenant qu"'a moitie vivant. La plupart d'entre sont ''morts' a moitié ou au tiers d'eux-mêmes. C'est dans objectifs qu'on se fixe, et dans les décisions prises ah qouitdien qu 'on se tue, et qu'on est tue par ceux qui noix gouvernent. Le sage, le savoir, le juste, l'homme de raison ne sont plus considères. La politique déstructure le tissu social, en privilégiant des valeurs non conformes a l'aspiration humaine et naturelle.

    Il faut relire ixiru zaman de Serigne Touba, et son merveilleux livre intitule 'massaliku'l jinan',. Le salut est dans les livres, la science et le savoir dans les questionnements. Sans savoir, ni raison la vie n'a aucun sens, et le suicide comble le vide.
    {comment_ads}
    Auteur

    Li Thi Birr Keurgi

    En Novembre, 2012 (07:50 AM)
    Le suicide vient d'un mal vivre qui engendre un mal-être suivi d'un désir de destruction de soi. C'est en effet une destruction de soi. Pourquoi ressentir un mal-être? Parce qu'on a des difficultés a vivre a cause des règles qui régissent la société, dans lesquelles on a des difficultés a se reconnaitre, a les appliquer ou les incarner. C'est la ou il faut rappeler le rôle fondamental de la politique: elle doit organiser et structurer la capacité des individus a vivre en société. Malheureusement, la politique est maintenant dévouée de son rôle originel pour servir l'intérêt et un ordre artificiel crée par un groupe d'individus sans scrupules ni valeurs. On est finalement revenu a l'ordre de nature qui se caractérise par le conflit, ouvert ou cache, et la violence. Cela amène certaines souffrances que les plus faibles ne pourraient supporter, ils sont ainsi incites au suicide.
    {comment_ads}
    Auteur

    Reuter

    En Novembre, 2012 (07:58 AM)
    Hypocrisie des Senegalais est la seule raison des suicides: le Massla, surtout dans les couples et le fameux Yallah Baxna ce qui n'a jamais apporté de solutions. La plupart des suicidaires ont un mal interieur qui les ronge.  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Top Banner
    Auteur

    Nts

    En Novembre, 2012 (08:19 AM)
    Souvent on nous dit : "c'était un bon musulman. Il était pieux ou il allait toujours à la mosquée".

    Les gens désespérés essaient souvent de trouver refuge dans la religion. S'ils ne trouvent aucune solution à leur mal être ou mal vivre, ils passent à l'acte : le suicide.

    Avant de parler de manque de solidarité, le sociologue devait parler des problèmes financiers ou même judiciaires de ces gens qui se suicide.

    Le suicide est le rejet et la renonciation de tout ce qui se trouve autour de soi. Une alternative est l'émigration.

    Partir, n'importe où ; l'essentiel c'est de partir comme l'ont fait la plupart des prophètes : Gadaye.



     :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Souciologue!

    En Novembre, 2012 (08:50 AM)
    Analyse trop simpliste et simplificatrice!

    Je me demande réellement ce que signifie sociologie, une discipline qui explique tout phénomène par une crise économique, une crise des valeurs et des liens sociaux distendus?

    Jugez-en vous mêmes, à chaque fois qu'un sociologue est sur un plateau de tV ou invité d'une radio (au sénégal), il tend à tout expliquer par ces trois variables qui sont toutes de portée générale.

    Il faut éviter la paresse intellectuelle et aller au delà des évidences tautologiques!

    Les suicides relèvent de motivation personnelle de ceux qui en sont les acteurs (honte, déception sentimentale, folie, regard encombrant d'autrui à la suite d'une désillusion, etc.

    Ces sociologues ont également tendance à expliquer les divorces par les mêmes variables sans aller faire le dépouillement des dossiers ( principaux mobiles des divorces prononcés par les juges), interroger les porteurs potentiels d'information ( association des femmes juristes qui recueillent le témoignage des couples divorcés etc etc).

    L'important n'est pas de tout savoir mais de savoir où tout se trouve dit l'adage mais des intellectuels de salon, y'en a marre!
    {comment_ads}
    Auteur

    Fa

    En Novembre, 2012 (09:04 AM)
    non cette fois ci allez chercher les causes ailleurs.que pensez vous de ces soces qui detruisent la vie de ces gens en les ruinant l
    {comment_ads}
    Auteur

    Fatou Sow Ndiaye

    En Novembre, 2012 (09:36 AM)
    DJIBY DIAKHATE PAR CI. DJIBY DIAKHATE PAR LA. UN VRAI SOCIOLOLOGUE FAIT DES ENQUETES QUANTITATIVES ET QULITATIVES SUR UN PHENOMENE AVEC DES CONCEPTS CLAIRS DES METHODES PRECISES AVANT DE TIRER DES CONCLUSIONS. SINO JUSTE LIVRER SON OPINION DE FACON PERSONNELLE SANS AUCUNE PREUVES SCIENTIFIQUES TOUT LE MONDE PEUT LE FAIRE. ET PUIS AU SENEGAL TOUT LE MONDE SE FAIT APPELER PROFESSEUR ALORS QUE DJIBY DIAKHATE N EST MEME PAS ASSISTANT DE SOCIOLOGIE. SES MEMOIRES ET SON THESE PORTENT SUR DES SUJETS LUS PHILOSOPHIE GENERALE SANS AUCUNE RIGUEUR ET IL NOUS TYPANISE AVEC LE SOUTIEN DES JOURNANISTES PEU REGARDANTS.
    Top Banner
    Auteur

    Robert222

    En Novembre, 2012 (10:26 AM)
    C EST N IMPORTE KOI
    {comment_ads}
    Auteur

    Je Me Marre

    En Novembre, 2012 (15:40 PM)
    mais les sénégalais suicidez vous tous ! ON AURA LA PAIX et ON DÉVELOPPERA CE PAYS !
    {comment_ads}
    Auteur

    A Djiby

    En Novembre, 2012 (17:33 PM)
    Grand arrête waaay. Tu commences vraiment à exagérer. Quand les vrais Sociologues (Ceux qui ont usé leurs pantalons dés la 1e année) et non ceux qui ont utilisé des raccourcis vont commencer à te démonter tu ne t'en prendra qu'à toi même. Comment peut tu être d'une légèreté scientifique si puante???? même les étudiants de 1e année savent qu'un fait est conquis, construit et constaté. où est l'administration de la preuve si chère au pére fondateur de la Socio.... évidemment tu ne peux pas le savoir car n'ayant pas fait les 1ere années de Socio qui l'enseignent. Chers amis, comment quelqu'un qui n'a pas fait les B.A.B.A. d'une discipline peut monopoliser les médias?????? c'est quand même trop osé
    {comment_ads}
    Auteur

    Cedric

    En Mai, 2013 (22:14 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :down: 
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

7 Latest News 01
Damiba Jette Les Gants
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email