Lundi 17 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Sénégal : Touba, la Mecque des mourides

Single Post
Sénégal : Touba, la Mecque des mourides

La nuit tombe sur Dakar. Mais la ville ne s'assoupit pas. Bien au contraire. Les “cars rapides”, de vieux mini-bus repeints en jaune et bleu sont pris d'assaut par des Sénégalais de tous les âges. Des enfants montent sur les toits. Des femmes avec leur bébé sur le dos s'accrochent à l'arrière des véhicules bringuebalants. Personne ne veut rester en rade. Ceux qui n'ont pas trouvé place sur les “cars rapides” marchent à côté des véhicules qui répandent une fumée noire et nauséabonde dans la nuit étoilée.

 

Les marcheurs vont presque aussi vite que les véhicules, tellement la circulation est difficile. Ils suivent la noria de cars, de camions et de voitures. Tout le monde donne l'impression de quitter la ville en même temps. Et pourtant il ne peut s'agir d'une guerre. D'un exode. Bien au contraire, l'ambiance est joyeuse. Festive. Un joyeux bazar. Chaque année au moment du magal de Touba - la grande fête de la confrérie mouride - la même frénésie recommence.

 

Les fidèles doivent suivre le commandement de leur marabout, de leur grand calife. Il faut se rendre, si leurs finances le permettent, dans leur ville sainte. Ils viennent du monde entier. De Paris, de New York, de Milan. Et bien sûr et surtout de Dakar. Pendant le magal de Touba, la capitale sénégalaise – peuplée d'ordinaire de deux à trois millions d'habitants – se vide.

 

Tous les Sénégalais ne sont pas mourides. Cette confrérie représente 35 % de la population. Mais elle exerce une influence croissante sur le pays. “Leur poids économique est très important, notamment dans le domaine des transports. Quand les mourides ne travaillent pas, il n'y pas presque plus de transport au Sénégal”, souligne Mamadou Wane, un commerçant dakarois.

 

Touba, la ville sainte des mourides, est située à deux heures de route de Dakar. Et cette cité fait de plus en plus figure de grande rivale de la capitale. Sa croissance est spectaculaire. Elle a vu le jour en pleine savane, dans une région très chaude, loin des côtes. Elle s'est développée autour d'une immense mosquée achevée en 1964. Aujourd'hui, Touba compte plus d'un million d'habitants contre 300 000 en 1993. Chrétiens ou musulmans, autres que des mourides, fréquentent peu cette ville. Même s'ils y sont les bienvenus.

 

Touba ne ressemble en rien au reste du Sénégal, un pays où règne un climat d'assez grande permissivité. Ici, le visiteur doit s'arrêter à un barrage situé à l'entrée de la ville. Les calèches tirées par des ânes ou des chevaux font la course avec les voitures, de vieilles Peugeot poussives ou des Mercedes flambant neuves. À Touba, la plus grande richesse côtoie l'intense misère.

 

À l'entrée de la ville, la police du calife des mourides vérifie le contenu des véhicules. Passées les portes, l'atmosphère austère règne. L'alcool est prohibé. De même pour les cinémas. La voix et la musique dansante du chanteur Yousou N'Dour, qui rythment la vie du reste du Sénégal, ne se font pas entendre. En lieu et place, on entend les chants religieux, diffusés par haut-parleurs.

 

Spectacle si familier en Afrique, le football est ici interdit. Pour justifier cette décision, des habitants de Touba expliquent : “Ce sport a été inventé par des juifs qui jouaient avec la tête d'un descendant du Prophète.” Même la cigarette et les jupes ne font pas partie du paysage urbain.

 

A Touba, toutes les femmes ne sont pas voilées, loin s'en faut. Au Sénégal, mouride ou pas, on ne plaisante pas avec les canons de la beauté. Dans ses mémoires, Nelson Mandela, grand amateur de beauté féminine, explique que les Sénégalaises sont les femmes les plus élégantes d'Afrique. Quoiqu'il en soit, elles mettent un point d'honneur à être à la hauteur de leur réputation. Même dans les pires bidonvilles du pays, des jeunes femmes déambulent dans des tenues impeccables, tels des mannequins venus d'ailleurs pour un défilé de mode improvisé.

 

Touba n'est en rien une ville sage. La circulation est des plus chaotiques. Le code de la route est souvent ignoré : des calèches et des voitures roulent dans la file de gauche. En réalité, l'incivisme est d'autant plus grand que les représentants de l'État n'ont pas droit de cité dans la ville sainte. Les talibés (disciples) du calife sont chargés du service d'ordre. Pour répondre aux cas de force majeure, une gendarmerie a été installée en périphérie. À la question du nombre de gendarmes en poste, le commandant répond que “le chiffre est top secret”! En fait, elle compte à peine une trentaine d'hommes. Et aucune intervention à Touba ne peut se faire sans l'accord du calife. Chef religieux tout puissant devant lequel le chef de l'État lui-même se prosterne.

 

Avant les élections, Abdoulaye Wade fait d'ailleurs bénir ses candidats par le “grand marabout” mouride. Interrogé sur les pouvoirs réels de la gendarmerie, un magistrat sénégalais affirme qu'ils sont minimes. “Si le commandant de la brigade spéciale déplaît au marabout, au grand calife, il est immédiatement révoqué. Ils le savent et se tiennent à carreau !” Un juge d'instruction dakarois souligne que des conflits, parfois violents, se multiplient à Touba. “Dans cette ville, il n'existe aucun titre foncier.

 

Il suffit qu'un chef religieux donne une terre à un disciple pour que celui-ci se considère comme propriétaire. Parfois, des marabouts rivaux offrent la même propriété à plusieurs personnes.” Des Sénégalais qui n'appartiennent pas à cette confrérie trouvent qu'elle a trop de privilèges : “À Touba, les mourides ne paient aucun impôt. Ils font de l'import-export et ne sont soumis à aucune taxe. Ils pratiquent une concurrence déloyale tout en bénéficiant des infrastructures payées par tous les Sénégalais”, s'emporte Hassan, un habitant de la région qui n'appartient pas à cette confrérie.

 

L'austérité de Touba ne convient pas à tous les mourides. Loin de là. “Bon nombre d'entre eux ont pris l'habitude de faire de temps à autre un tour à Mbacké, la ville voisine”, m'explique avec le sourire un habitant de Touba. À Mbacké, l'ambiance change du tout au tout. Des cinémas projettent des films d'un genre pas très religieux. Avec des fouets et des femmes très court vêtues. Les affiches sont visibles depuis la route. “Du moment que tout ça se passe hors de Touba, personne ne s'en offusque et puis c'est bon pour le commerce et la décompression”, m'explique un habitué des lieux.

 

Nouveau venu dans la ville, un chauffeur de taxi, avoue sans ambages qu'il a rejoint la ville sainte pour s'enrichir : “Ici, je ne paie pas de patente. Et mon marabout m'a donné une terre. On ne paie même pas l'eau.” Seul bémol, les mourides doivent reverser une importante “dîme” à leurs chefs religieux.

 

Mais le mouridisme fait d'autant plus d'adeptes que ses disciples savent que leur mouvement a le vent en poupe depuis l'accession au pouvoir de l'un des leurs, le président Abdoulaye Wade, en 2000. Moustapha Cissé Lo, l'un des chefs religieux en charge des finances de Touba, fait bien volontiers visiter aux journalistes la suite où le président Wade vient passer ses week-ends. “Depuis que Wade est au pouvoir, on se sent enfin compris”, précise-t-il.

 

Pourtant, les relations étroites entre le président et sa confrérie irritent beaucoup de ses compatriotes. “Les autres Sénégalais ont l'impression d'être traités comme des citoyens de seconde zone. Et ils pensent que les principes de la laïcité sont remis en cause. Le président a tort de jouer cette carte confrérique. Les mourides sont puissants économiquement. Mais ils ne sont pas majoritaires au Sénégal. Le président ne doit pas l'oublier, s'il veut être réélu. Notre pays est une démocratie”, estime Souleymane, un magistrat en poste dans la région de Touba.

 

À quelques kilomètres de là, les tidianes, l'autre grande confrérie du pays, possèdent eux aussi leur ville sainte. Mais à Tivaouane, le climat est différent. Au centre de la ville, le visiteur croise une gendarmerie et un Palais de justice.

“Nous les tidianes nous sommes favorables au concept de laïcité. Pour nous, certaines prérogatives – telles que la justice et la police – doivent rester de la compétence de l'État.”

 

Dans cette ville, l'on ressent beaucoup moins l'influence de la religion qu'à Touba. Les symboles de l'État sont bel et bien mis en évidence. Des écoles de la République, surnommée ici “écoles françaises”, car l'on y enseigne la langue française. Et aussi parce qu'elles sont perçues comme porteuses des valeurs de la culture occidentale.

 

À Touba, c'est la langue wolof qui règne presque sans partage. Il n'est pas toujours aisé d'y trouver quelqu'un qui manie bien la langue de Molière. Même la construction d'"écoles françaises" a été refusée. Seules les écoles coraniques sont admises dans la ville.

 

Le “climat” est différent à Tivaouane. “Plus ouvert, moins austère”, me dit un autre habitant de la ville. Pourtant, tout n'est pas permis à Tivaouane. Les chrétiens n'ont pas obtenu l'autorisation d'y construire une église dans la ville. Une autorisation refusée récemment. Alors même que 10 % des Sénégalais sont chrétiens.

 

Une ambiance relativement décontractée règne jusque devant la grande mosquée de Tivaouane. Des hommes discutent tranquillement à l'ombre des frondaisons, à deux pas de leurs voitures, des Peugeot rutilantes. Tandis qu'une jeune élégante passe en marchant avec nonchalance et élégance devant la mosquée. La tête presque nue, tant son voile est discret, le port altier se déplace de façon à mettre en valeur ses chaussures à hauts talons et sa robe moulante. La belle se plaît à faire tourner les têtes. Fière d'être l'une des femmes les plus élégantes de la ville. Personne ne semble choqué par sa tenue vestimentaire “sexy”. À Tivaouane beaucoup de femmes ne portent pas le voile. Les jeans moulants et les tailles basses sont portés par les jeunes filles.

 

Tout semble aller de soi dans cette ville tranquille au charme discret. A la sortie de la ville, le propriétaire d'une boutique qui diffuse les chants religieux “à fond” n'est pas un “fanatique” essayant de faire du prosélytisme. Il veut juste attirer l'attention sur ses marchandises. Il s'agit seulement d'une technique de marketing. Outre les cassettes de chant religieux, il propose une multitude de DVD. Les derniers James Bond et l'oeuvre presque complète de Sylvester Stallone. Même l'agent 007, Rambo et Terminator ont droit de cité dans la ville sainte. À deux pas des cassettes de chants religieux.

 

Rien à voir avec le climat qui règne dans d'autres capitales religieuses du monde musulman. Un fidèle qui s'apprête à faire ses ablutions avant d'entrer dans la grande mosquée explique avec un regard malicieux : “Belle leçon de tolérance à la sénégalaise.”

 

Pierre Cherruau

Marabouts

Au Sénégal, les marabouts, les chefs religieux des mourides, ont un immense pouvoir sur leurs disciples. Ils peuvent par exemple leur demander d'arrêter toutes leurs activités séance tenante afin d'aller cultiver les champs de leurs chefs religieux. Les marabouts mourides sont très fréquemment de grands propriétaires terriens et des cultivateurs, notamment d'arachides. Le pays compte des milliers de marabouts.

Laïcité

Ancienne colonie française, le Sénégal a aussi fait sien le principe de laïcité. Le premier président Léopold Sedar Senghor, un chrétien, au pouvoir de 1960 à 1980, était d'ailleurs un ardent défenseur de ce principe. De même que son successeur Adbou Diouf qui a régné de 1980 à 2000.

Mais l'actuel chef de l'Etat, Abdoulaye Wade ne cache pas de quel côté son coeur balance. Wade affirme qu'il les soutient parce qu'il a “été élu par eux”. Et il se prosterne devant le grand marabout de cette confrérie.

Talibés

Ces élèves des écoles coraniques sont près de 100 000 à mendier dans tout le Sénégal pour le compte de leur marabout. En échange de l'argent qu'ils rapportent à ce dernier, les talibés reçoivent la nourriture, le gîte et une formation religieuse, prodiguée par leur maître spirituel.

Pratique

Y ALLER

Cinq heures de vol entre Paris et Dakar. Destination bien desservie notamment par Air France, la RAM et Iberia. A partir de 400 €.

Les Français n'ont pas besoin de visa pour entrer au Sénégal.

Deux heures de voiture entre la capitale sénégalaise et Touba ; la route est bonne, bien bitumée.

QUAND ?

En décembre, janvier et février, le temps est très clément. Moins chaud que le reste de l'année.

OU DORMIR ?

Mieux vaut dormir à Dakar. La ville sainte des mourides n'a pas été conçue pour accueillir des hôtels.

Mieux vaut dormir à Dakar. La ville sainte des mourides n'a pas été conçue pour accueillir des hôtels.

Article paru dans l'édition du magazine Ulysse de novembre - décembre 2010


liiiiiiiaffaire_de_malade

42 Commentaires

  1. Auteur

    Boba

    En Décembre, 2010 (23:53 PM)
    bayyi leen diaxase Touba nan lay nekee Maka Touba c est Touba la ville cient mais pas d'autre
  2. Auteur

    Yes

    En Décembre, 2010 (23:53 PM)
    la mecque de tous les traffics
    Auteur

    Vd

    En Décembre, 2010 (23:54 PM)
    sénéweb sexx rek politik rék et religion

    trop nul   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Kaani

    En Décembre, 2010 (23:55 PM)
    serigne touba amoul morome

    lép mome la
    Auteur

    Cfs

    En Décembre, 2010 (23:56 PM)
    je me demande si mame diarra bosses pour sénéweb ?

    CHAQUE ARTICLE JE LA VOIS EN PREMIERE A COMMENTER oubien elle est sans papier ou au chomage ??  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :sn: 
    Auteur

    Keur Mbaye Fall

    En Décembre, 2010 (23:58 PM)
    serigne touba rek mofi nek celui ki a 10 miliard on n la jamais vu avec de beau habit ni dan des voiture de luxe tu peu m dire ki es le second
    • Auteur

      Sala

      En Décembre, 2010 (00:04 AM)
      yalla bougoul bokale te yenayi boka le yalla la wante yalla mommigi yor yatam dilen khar nit nite lansa kham dangeu di tonia serigne touba reg geumo lendara ndakh amna lo khamne soka geumon do lola nekh nga def ba pare diko tode serigne touba bayilen sene tiakhan yi koko kena doko foye tegeun ragal yalla te kone khamnga ki bane sa baye
    • Auteur

      Mm

      En Décembre, 2010 (00:40 AM)
      serigne touba beugg yalla ak yonentebi dafko djiaral loumou djiaraloul kenn moo takh yalla defalko loumou defaloul kenn koumou nakhari na nga guisse ak yalla neko nii nga def serigne touba ak linga ko defall neekhouma sou boobaa ngueen wakhtaan nanou sante yalla bou baakh bimou defee serigne touba mouy senegalais di africain alhamdou lil lah
    • Auteur

      Pako13

      En Décembre, 2010 (10:05 AM)
      le second c est encor serigne touba,parceke les autres sont d une autre dimension,ki ne leur permet pas de se rivaliser avec celui ki a ete leur talibes
    Auteur

    Xuman

    En Décembre, 2010 (23:59 PM)
     :up:  :up:  :up: 
    Auteur

    Keur Mbaye Fall

    En Décembre, 2010 (00:00 AM)
    serigne touba rek mofi nek celui ki a 10 miliard on n la jamais vu avec de beau habit ni dan des voiture de luxe tu peu m dire ki es le second
    Auteur

    Neguer

    En Décembre, 2010 (00:01 AM)
    quant on parle de islamophobie ces vraiment ce ki ce passe au senegal regarder moi ce k senewzb a ecrit rien k pour ternir limage du mouridisme face au monde du fesmane c paws serieux comme si vs nete pas des senegalais si vous nete pas mouride vous avez un parent k vs aimer bien ki lai aumois un peu de respect
    Auteur

    Mom

    En Décembre, 2010 (00:02 AM)
    dites la vérité
    Auteur

    Keur Mbaye Fall

    En Décembre, 2010 (00:03 AM)
    serigne touba rek mofi nek celui ki a 10 miliard on n la jamais vu avec de beau habit ni dan des voiture de luxe tu peu m dire ki es le second
    Auteur

    Keur Mbaye Fall

    En Décembre, 2010 (00:09 AM)
    serigne touba rek mofi nek celui ki a 10 miliard on n la jamais vu avec de beau habit ni dan des voiture de luxe tu peu m dire ki es le second
    Auteur

    Salas

    En Décembre, 2010 (00:09 AM)
    senegal monekh te yombo dine dine do mbobo boy sol reg har bola nekh somiko

    na fekha yi reg nioy wakh si mourid ageu tidiana dara khewo si
    Auteur

    Le Seneweb

    En Décembre, 2010 (00:13 AM)
    VOUS NE CHERCHEZ QUE DES TITRES A POE2MIQUES ET LES GENS VONT S'Y JETER COMME DES CHIENS DEVANT UNE VIANDE TENDRE;
    Auteur

    El Hadji Faliou

    En Décembre, 2010 (00:15 AM)
    yenn wa seneweb dinagne geustou si yenne daguene di camoufoule wou si guinaw pour xass mouride yi ak touba ak di sabote serigne bara yalla naka yala yarame yene wa seneweb xam len ne dougou guen dou diare raaaaye sakh dinagne ko def;wasalame
    Auteur

    Keur Mbaye Fall

    En Décembre, 2010 (00:17 AM)
    serigne touba rek mofi nek celui ki a 10 miliard on n la jamais vu avec de beau habit ni dan des voiture de luxe tu peu m dire ki es le second
    Auteur

    Keur Mbaye Fall

    En Décembre, 2010 (00:27 AM)
    serigne touba rek mofi nek celui ki a 10 miliard on n la jamais vu avec de beau habit ni dan des voiture de luxe tu peu m dire ki es le second
    Auteur

    Thiaka

    En Décembre, 2010 (00:37 AM)
    On voit que le divisé pour mieux régner continue



    Mouride=tijane=kadr=soufisme



    Ne tombez pas dans le piège de cette article calomniateur



    Tous les musulmans sont des frères
    Auteur

    Mor

    En Décembre, 2010 (00:40 AM)
    soyer serieux seneweb
    Auteur

    Liw

    En Décembre, 2010 (01:37 AM)
    loiuygv
    Auteur

    Moustapha Diene

    En Décembre, 2010 (05:23 AM)
    LIMA GENE DIAKHALE MOYE MOURIDEYI RèèK NIO NJIME DEEF SENE AYE TOURE KOUYE WAKHE DARA TE JIME THI NA DEEF TOURAME AK FIMOU DEEK AK IMAIL SOU ADIE TONTOU RèèK DINAKO TOTOU SOUDOUL WONE SERIGNE S TOUBA BARINA NIOUYE NèèK DI WAKHE SENE BAYE DOU AME FITOU DOUDOU BAYE TAKE SOKHENA BANOU THIYE DIOUDOU S TOUBA MOFI EDI DIAME BA TAKHE KENE KOUNE DI AME LOYE WAKHE
    Auteur

    Moustapha Diene

    En Décembre, 2010 (05:51 AM)
    LIMA GENE DIAKHALE MOYE MOURIDEYI RèèK NIO NJIME DEEF SENE AYE TOURE KOUYE WAKHE DARA TE JIME THI NA DEEF TOURAME AK FIMOU DEEK AK IMAIL SOU ADIE TONTOU RèèK DINAKO TOTOU SOUDOUL WONE SERIGNE S TOUBA BARINA NIOUYE NèèK DI WAKHE SENE BAYE DOU AME FITOU DOUDOU BAYE TAKE SOKHENA BANOU THIYE DIOUDOU S TOUBA MOFI EDI DIAME BA TAKHE KENE KOUNE DI AME LOYE WAKHE
    Auteur

    Thioss1

    En Décembre, 2010 (09:36 AM)
    TOUBA la sainte!
    Auteur

    Fallou Galass

    En Décembre, 2010 (09:49 AM)
    Dieu disait au détracteur de l'islam au temps du prophéte PSL que si vous étes véridique faite des oeuvres semblant aux miens donc à ces gens batissés une cité avec les mémes normes que touba alors là on pourra parler et c'est blasphèmatoire de comparaitre touba à la cité sure qui est la mècque serigne touba avait invoqué le seigneur de lui d'accordé les mémes bien fait de la mécque à sa cité religieuse de touba et il s'en est arrété là car lui méme voulait se rendre à la mecque mais ne pouvant pas car il était en résidense surveillé

    arrété de pervertir les jeunes filles en leur encourageant de ne pas couvrir leur téte en mettant en évidence leur beauté c'est démon serigne touba et mame elhadj malick sy sont les mémes pour nous c'est deux personnes ont vu leurs oeuvres agrées par le tout puissant et on est fiert deux en tant que musulman médité
    Auteur

    Fallou Gallas

    En Décembre, 2010 (10:11 AM)
    Merci Talibé Cheikh, serigne touba disait que l'intelligence ne peut étre l'appartenance d'une seule race il ns exhorté à adopter des comportements exemplaires on l'avait déporté en mauritanie pour le discréditer devant les maures , malgaches et les arabes car pour les colons se sont seulement les arabes qui devait incarner le role de cheikh en l'islam mais à leur grande surprise beaucoup parmi ces gens se sont rendu compte de la dimension de l'homme de Dieu et lui ont fait pacte d'allégence c'est pourquoi on trouve jusqu'a aujourd'hui un nombre important de talibé maure en mauritanie on est noir mais doté d'intelligence de sagésse et de connaissance
    Auteur

    Tanor Dieng

    En Décembre, 2010 (12:19 PM)
    CE NEST PAS VRAI ,LES MOURIDES NE PRENNE PAS TOUBA POUR LEUR MECQUE,SI VOUS CONNAISSAIS RIEN DE CET CONFRERIE TAISEZ VOUS,SI TOUBA VOUS DERANGE PAR SA GRANDEUR C'EST VOTRE PROBLEME DE JALOUSIE
    Auteur

    Fallou Gallas

    En Décembre, 2010 (13:03 PM)
    Cet article doit étre supprimé tout le monde la souligné le titre est blasphématoire par respect pour les principes de l'islam seneweb ne doit pas publier ce genre d'article et je suis fiert des défenseurs de l'islam qui ont eu a intrevenir franchement que le bon Dieu agrée vos oeuvres salaam
    Auteur

    Papy

    En Décembre, 2010 (13:44 PM)
    SANTATI SERIGNE TOUBA BOU WER
    Auteur

    Kaani

    En Décembre, 2010 (14:22 PM)
    BOROM TOUBA amoul morom
    Auteur

    Niasslg

    En Décembre, 2010 (15:19 PM)
    que personne d'autre ne réagit a cet article c'est bidon et un grand mensonge
    Auteur

    Moha

    En Décembre, 2010 (17:10 PM)
    serigne touba kep serigne touba rek serigne touba dong point

    Auteur

    Miiiiiiiiiii

    En Décembre, 2010 (17:34 PM)
    LOU YALLA DEFF KENN MOUNOUSI DARRA SERIGNE BI DONG MO FI NEKK LENNEN AMOUFI KHANNA AYE KASSAW KASSAW AK LOUDOUL DARRA
    Auteur

    Miiiiiiiiiiiiii

    En Décembre, 2010 (17:45 PM)
    MAN NEKOUMA WONN MOURIDE MAI LEGUI MOMM LA NDAKH FI LA ISLAMM BOU BARRI NEKK SUR TOU LA VILLE SAINTE DE TOUBA WONNA KEPPP KOU RERONNN BO GNEWE GUINDEKOU
    Auteur

    Momar Ndiaye

    En Décembre, 2010 (18:47 PM)
    si capisce niente deve stare zitto
    Auteur

    Plentyof Touba

    En Décembre, 2010 (19:20 PM)
    DIARAMAAA KHADIM AL MOUSTAPHA AKASSSA MAME CHEIKHRAFALLLLLLLLL
    Auteur

    Zoa

    En Décembre, 2010 (19:25 PM)
    ton article est bien mais l´auteur manque de pedaguogie :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Bref

    En Décembre, 2010 (19:43 PM)
    cette semaine serigne touba la guiss sama rêve mou takhaw sama fenetre sole lou weekh, bref com dama nanone alcool sisama khalate ménè loutakh ma guiss ko
    Auteur

    Morkhaly

    En Décembre, 2010 (19:46 PM)
    c est tres simple sawaay baayill alcool avant que ça ne soit trop tard, t as reçu un message avec ce reve alcoolisé ( tu ne sais pas de qui t as revé ) arretes té toubb
    Auteur

    Bon

    En Décembre, 2010 (19:46 PM)
    kham na serigne touba kouma beug la, wayé manite je l'acmire yalla nameu sameu saysouné amine !
    Auteur

    Sante Rek

    En Décembre, 2010 (19:49 PM)
    SERIGNE TOUBA REK KOU DOULL MOM REK
    Auteur

    Akazaaaaaaaaa

    En Décembre, 2010 (20:00 PM)
    bayelen bouniou wakhe thi touba sen khool yi dy bonnnnnnnn s touba amoul morom fi ak faniou diem
    Auteur

    Akaza

    En Décembre, 2010 (20:02 PM)
    wasam

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email