Lundi 15 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

SERIGNE FALLOU DIENG et SERIGNE MAMADOU ABDOULAHI MBACKE : Ces jeunes religieux qui chargent leurs guides

Single Post
SERIGNE FALLOU DIENG et SERIGNE MAMADOU ABDOULAHI MBACKE : Ces jeunes religieux qui chargent leurs guides

Considérés comme la première société civile du Sénégal pendant longtemps, les marabouts se sont murés au fil des ans dans un silence suscitant l’équivoque. Mais depuis une dizaine d’années, avec l’engagement citoyen ou politique de certains jeunes chefs religieux, des guides cultuels ont brisé le silence. Pour non seulement être critiques quant à la gestion des affaires publiques, mais aussi pour fustiger le silence pour le moins coupable de certains marabouts, considérés comme porteurs de voix, à la solde des autorités politiques au pouvoir. Le collectif des associations des imams s’est particulièrement illustré dans cette nouvelle manière de prêcher avec l’épisode de la croisade contre l’homosexualité en février 2008, l’édification du monument de la renaissance africaine en décembre 2009 et les tenues indécentes de la gent féminine récemment.

SERIGNE MAMADOU ABDOULAHI MBACKE, PETIT-FILS DE BAMBA ET CONSEILLER SPECIAL DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : «Il ne fait l'ombre d'aucun doute que les religieux fonctionnent pour tout, sauf ce pour quoi ils sont là»

«Si les chefs religieux continuent à s'emmurer dans le silence, on n'est pas à l'abri de ce qui se passe dans les pays comme la Côte d'Ivoire»

«Le Paradis n'appartient pas au marabout. C'est à Dieu que ça appartient. Personne ne peut y faire entrer personne sans passer par le chemin dressé par Dieu»

«Celui qui t'abandonne dans tes problèmes, s'il te demande de voter pour tel tu dois refuser. Les relations entre le marabout et le talibé ne sont pas comme la relation entre le roi et l'esclave»

«C'est la poursuite des intérêts personnels des marabouts qui explique cette faillite des religieux. Et ce qui est plus détestable dans les relations entre les marabouts et les politiques, c'est nous qui allons vers eux»

Fils de Serigne Abdoulahi Mbacké «Borom Deul-bi», Serigne Modou Abdoulahi Mbacké est un petit-fils de Serigne Touba et de El Hadji Malick Sy, de par son grand-père Mame Maram Mbacké. Une double appartenance qui lui donne, dit-il, le droit de dire ce qu'il pense de Touba et de Tivaouane, lui qui est par ailleurs conseiller spécial du président de la République.


Rôle des religieux dans la société
La fonction des chefs religieux dans notre société ne se réduit pas exclusivement à organiser des Magal et des Gamous, ni de ne s'engager que quand leurs intérêts personnels sont menacés. Mais ils doivent élever la voix et prendre position sur tous les problèmes qui se posent. Et non fuir leur responsabilité de régulateurs sociaux en s'emmurant dans un silence coupable, comme ils sont en train malheureusement de le faire.

Attitude des religieux par rapport aux difficultés
des populations

Il y a beaucoup de problèmes qui se posent aux populations dans ce pays sans que les chefs religieux ne réagissent alors qu'ils ont l'obligation de le faire. Depuis que les jeunes prennent de manière désespérée les pirogues pour se lancer dans ce qui est appelé «Barsa ou Barsak» jusqu'aux immolations, en passant par tous les faits extrêmement graves qui se sont passés dans ce pays comme l'affaire des homosexuels, les inondations, les milliers de Sénégalais victimes de toutes les injustices, les travailleurs qui perdent leur travail sur le simple bon vouloir des gens qui les emploient, on ne les a pas senti assumer leur rôle. Ils ne l'ont jamais fait. Et pourtant tous ces Sénégalais qui souffrent et qu'ils abandonnent dans leur douleur ne leur sont pas étrangers. Ils leur sont liés parce qu'ils sont leurs talibés (disciplines) et croient en eux. Les rares fois qu'on les entend, c'est pour faire de la médiation entre des politiques. Et ces initiatives ne sont pas motivées par Dieu, mais par le désir d'assouvir des intérêts personnels. C'est ce qui explique la façon dont ils ont abandonné les paysans à eux-mêmes, à la merci de personnes sans scrupule. Ce que doivent dénoncer certes tous les chefs religieux, mais particulièrement les Mourides. Parce que quiconque fait du tort aux paysans ne fait du tort à personne d'autre qu'aux Mourides. Pour la simple raison que l'agriculture est une des pratiques que Serigne Touba encourageait le plus et dans tous les villages qu'il a eu à fonder, il a créé des champs. Un culte du travail qui a été si bien perpétué par les Mourides que la majorité des agriculteurs appartiennent à cette communauté. Mais quand on est mû par ses intérêts personnels, on ne cherche que des privilèges pour sa famille, une belle voiture, une belle maison, des passeports diplomatiques, la souffrance des paysans ne peut pas t'intéresser.

Faillite des religieux
Il ne fait l'ombre d'aucun doute que les religieux fonctionnent pour tout, sauf ce pour quoi ils sont là. Et ils ont failli. L'exemple le plus banal, c'est ce qui est arrivé à l'entreprise Jean Lefebvre Sénégal. Dieu sait que je ne connais pas Bara Tall, mais les milliers de personnes qui travaillaient dans son entreprise appartiennent aux familles religieuses qui sont là. Ceux qui travaillent pour lui sont des Mourides, des Tidjanes qui chaque année vont au Magal et au Gamou et qui contribuent aux manifestations. C'est pourquoi le Khalife général des Mourides tout comme le Khalife général des Tidjanes ont une part de responsabilités par rapport à ce qui arrive à ces pères et mères de familles qui sont leurs talibés. Aucun chef religieux ne s'est ému du sort qui s'abat sur ces pères et mères de familles. J'ai salué les tournées que Bara Tall a faites dans les familles religieuses, mais ces dernières devaient réagir avant qu'il ne les fasse. Parce qu'elles font partie des plus informées dans ce pays.

Craintes de ce silence des religieux
Le silence des religieux me fait beaucoup peur. Trop de choses se sont passées dans ce pays et continuent de se passer, mais on ne les entend jamais. Personne ne cherche à l'arrêter. Pourtant, à chaque Magal tout le monde va à Touba, à chaque Gamou tout le monde va à Tivaouane. Dieu a dit que chacun de nous est un berger et il rendra compte de comment il a géré son troupeau. C'est pourquoi les marabouts chez qui les gens viennent faire acte d'allégeance, sans qu'ils soient meilleurs qu'eux, ils doivent assumer leurs responsabilités. Le Paradis n'appartient pas au marabout. C'est à Dieu que ça appartient. Personne ne peut y faire entrer personne sans passer par le chemin dressé par Dieu. Le marabout est un guide et c'est Dieu qui avait demandé aux fidèles de se trouver des guides. Ce sont les rapports que le prophète Mohamed (Psl) entretenait avec Ibrahim. Mais si les chefs religieux continuent à s'emmurer dans le silence, on n'est pas l'abri de ce qui se passe dans les pays comme la Côte d'Ivoire. Que les gens arrêtent de se tromper s'ils pensent que ce qui se passe dans les autres pays n'est pas possible au Sénégal. Serigne Touba, El Hadji Malick, quels que soient leur mérites, ils ne sont pas au niveau du prophète. Et La Mecque où a séjourné le Prophète est le théâtre d'attentats et de tueries.


Instrumentalisation des Talibés
Aujourd'hui, les chefs religieux ne parlent pas des difficultés des populations, mais quand arriveront les élections, chacun va donner un «Ndiguël». Mais les populations doivent se réveiller. Celui qui t'abandonne dans tes problèmes, s'il te demande de voter pour tel tu dois refuser. Les relations entre le marabout et le talibé ne sont pas comme la relation entre le roi et l'esclave. On a un seul roi, c'est Dieu. Bien que mon nom soit Mbacké, si je ne pratique pas bien ma religion, j'irais en enfer. Et c'est valable pour tous les autres religieux, quels que soient leurs statuts. Les chefs religieux doivent procéder à l'introspection. Qu'ils sachent qu'ils sont là au nom de l'islam et qu'ils doivent se préoccuper des soucis des populations. Puisque l'islam est une religion de solidarité. Le triste constat c'est que depuis les disparitions de Serigne Abdou Lahad Mbacké, Serigne Abdoul Aziz Sy «Dabakh» et Serigne Saliou, les populations sont orphelines. Les chefs religieux ne sont là que pour leurs propres intérêts. Quand arrive le Magal, chacun se fait entendre pour avoir quelque chose. Les petits Magal aussi pareil. Les motivations sont autres que religieuses.

Facteurs explicatifs de la faillite
C'est la poursuite des intérêts personnels des marabouts qui explique cette faillite des religieux. Et ce qui est plus détestable dans les relations entre les marabouts et les politiques, c'est nous qui allons vers eux. Moi, la transhumance politique que les gens décrient tout le temps ne m'ébranle pas. Mais la transhumance qui me révolte, c'est celle qui existe dans les familles religieuses. Parce que tous les religieux qui, dans les cérémonies religieuses qu'on passe à la télé les jeudis, se mettent à prier pour Abdoulaye Wade, ne priaient pas avant 2000 pour lui. Ce qui prouve que rien n'est sincère dans ces prières.

Effritement de la mythification des religieux
De telles manières de faire auront des conséquences néfastes sur les religieux qui prennent leurs talibés pour une marchandise dont il faut tirer profit. Mais ceux qui entretiennent avec eux une relation sincère, c'est le bon Dieu qui va les protéger. Les populations sont certes fatiguées, mais se sont réveillées maintenant. Comme les politiques qui sont discrédités dans la société, les religieux sont en train de l'être aussi. Du temps de Serigne Abdou Lahad, le mythe que représentait le Mouridisme s'est complètement effrité aujourd'hui.

SERIGNE FALLOU DIENG, PRÉSIDENT DU CERCLE DES INTELLECTUELS SOUFIS : «On a octroyé des terrains à des marabouts qui, au lieu d'y construire des mosquées, les vendent à coup de milliards»

Le président du Cercle des intellectuels soufis, Serigne Fallou Dieng, est révulsé par le comportement de certains chefs religieux qui, selon lui, sont plus préoccupés par la recherche de privilèges. Le marabout accuse même ces derniers d'avoir vendu des terrains que l'État leur a octroyés. Serigne Fallou Dieng condamne la volonté du régime de mettre à genoux des entreprises nationales dont Jean Lefebvre.
La gestion du régime libéral est loin d'agréer Serigne Fallou Dieng, président du Cercle des intellectuels soufis. Mais, ce qui outre le plus ce marabout qui nous a rendu visite, c'est l'attitude de certains chefs religieux qui, dénonce-t-il, «ne se préoccupent que de privilèges». «L'État leur a octroyé des terrains dans la zone des Almadies. Mais, au lieu d'y construire des mosquées ou des centres islamiques, ils les vendent à coup de milliards. Ce qui est en porte-à-faux avec les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba», dénonce le président du Cercle des intellectuels soufis.
Réaffirmant son opposition à toute idée de dévolution monarchique du pouvoir au Sénégal, Serigne Fallou Dieng se félicite de la forte poussée des mouvements citoyens. À son avis, cette éclosion desdites structures va éveiller davantage les populations.
S'exprimant sur la situation en Côte-d'ivoire, le président du Cercle des Intellectuels soufis s'en est pris au gouvernement, coupable, selon lui, d'avoir laissé les ressortissants sénégalais à eux-mêmes. «Les autorités sénégalaises n'ont fait aucun effort pour sortir les ressortissants sénégalais de cette posture inconfortable. Les autorités diplomatiques ont été aux abonnés absents, alors que des Sénégalais étaient en train de payer le prix fort. Le ministre des Sénégalais de l'extérieur est une coquille vide. Il squatte les hôtels, au lieu de se rapprocher de ses compatriotes de l'extérieur», fulmine Serigne Fallou Dieng. Avant d'enfoncer le clou : «Abdoulaye Wade n'a pas hésité à se rendre en Iran pour faire libérer une Française et des ressortissants américains. Où était Abdoulaye Wade, le panafricaniste, qui dépense des sommes faramineuses pour faire libérer des ressortissants européens et américains ? Je ne peux que démonter les faux scrupules de cette diplomatie dite parallèle qui sert toujours de courte échelle aux politiques affairistes pour passer outre les règles de la bienséance politique».
Pour ce qui est de la situation en Libye, Serigne Fallou Dieng martèle : «Tous ceux qui s’égosillent pour la paix de Kadhafi doivent savoir raison garder, puisque Kadhafi n'est qu'un tyran mégalo, souvent en panne de lucidité, qui extermine ses adversaires au nom d'un nationalisme sans nation». Avant de révéler : «Beaucoup de ses snipers se sont embusqués sur les toits pour massacrer ceux qui essayent de manifester. Ici au Sénégal, personne n'est dupe. Il y a des chasseurs de primes qui tentent de masquer les réalités».
Selon lui, «ces nostalgiques d'un affairisme révolu, jadis sous perfusion des largesses de Kadhafi, ignorent que l'histoire de l'exfiltration de jeunes filles sénégalaises en Libye reste fraîche dans les mémoires».

 



8 Commentaires

  1. Auteur

    Undefined

    En Avril, 2011 (16:15 PM)
    le soufisme est un moyen pour acceder à Dieu, NON UN INTRUMENT POUR sE FAIRE UNE TRIBUNE!!!
    Top Banner
  2. Auteur

    Bibbip

    En Avril, 2011 (16:18 PM)
    Decidement de la pure veritè dure a encaisser mais cè une rèalitè inouie espèrons que les talibès que nous sommes allons nous rèveiller afin de remèdier a tout ceci yala naniou yala doli soutoura
    {comment_ads}
    Auteur

    Undefined

    En Avril, 2011 (16:24 PM)
    les m,arabout corompue sont en majeur partie mourides,ils sont nombreux et unitile
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2021 (14:19 PM)
      Ya que la vérité ici Cheikh Amar veut tromper les Sénégalais en accusant un homme propre 
    {comment_ads}
    Auteur

    Azou

    En Avril, 2011 (16:32 PM)
    Tu nest pas content mais il dit vrai
    {comment_ads}
    Auteur

    Yirim Mbangik

    En Avril, 2011 (16:40 PM)
    denioo beuggeu siiw rekk waaye noune ay talibe lanou te ndigeul lanouy deuglou fou serignebi diokhogn foofa lanouy dieum koufi beugga fallou dinga demci nioom baa dounoula fal noune dounou mayye bopp rocciw lammegn  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    Top Banner
    Auteur

    Aaaaa

    En Avril, 2011 (16:55 PM)
    Voila des gens qui reflechissent au moins rien à dire felicitation vous avez raison sur tout ce qui a ete dit les gens commenceront à ouvrir les yeux pour demasquer ces faux marabouts qui font croire aux idiots qu'ils les feront entrer au paradis sana savoir où iront eux memes sont tous des hypocrites des marchands d'illusions garder votre argent ou aider les voisins parents qui sont pauvres vous aurez plus de chance d'aller au paradis en suivant et respectant les preceptes de l'islam
    {comment_ads}
    Auteur

    Undefined

    En Avril, 2011 (17:25 PM)
    khamadi rek fallou dieng
    {comment_ads}
    Auteur

    Gmg

    En Avril, 2011 (10:28 AM)
    enfin qu'on ait des gens pr commencer à éveillerles consciences parceque nak lou eupe tourour
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email