Jeudi 02 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

SOIREE « KOULGRAOUL» : Le temple du « Tout est permis»

Single Post
SOIREE « KOULGRAOUL» : Le temple du « Tout est permis»

Le «Dakar by night» regorge d’endroits chauds et secrets comme celui situé aux Almadies, derrière un grand casino de la place. Ce lieu organise, chaque premier samedi du mois, une soirée aux allures de bal populaire, mais qui cache des choses insoupçonnées. Entre alcool, sexe et chanvre indien, Blancs et Noirs, adultes et minettes, s’y pourchassent. A «Koulgraoul» (relaxe, ce n’est pas grave), on est dans une sorte de temple du «Tout est permis».

 

Les lieux de jouissance collective sont disséminés un peu partout dans Dakar. Celui que nous découvrons est la soirée «Koulgraoul» (relaxe, ce n’est pas grave), qui se tient tous les premiers samedis de chaque mois. Elle a sa propre clientèle : touristes, ressortissants des pays occidentaux vivant à Dakar et Sénégalais bien sûr. C’est une plage qui offre son cadre pour cette soirée. Dès 23 heures, un nombre impressionnant de voitures et de «scooters» prennent d’assaut les lieux. Un imposant dispositif de sécurité accueille les danseurs qui ne sont pas fouillés, mais doivent se faire inviter par un des organisateurs ou payer 3 000 francs Cfa. Assis en tailleur sur une chaise, devant une table, un homme au front dégarni, la cinquantaine révolue, avec de grosses lunettes, encaisse l’argent et délivre les sésames. Une bonne centaine de mètres sépare ce qui sert de guichet à la piste de danse. Deux grandes banderoles s’érigent comme des voiles sur un bateau, sur un fond de graffiti avec la mention : «Koulgraoul». Sur la piste, les tubes s’enchaînent. Et c’est parti pour une soirée de folie. Ce bal «Koulgraoul» est très comparable à celui dit des îles, mais rien à voir avec un «beach party» puisque la sécurité arrête ceux qui tentent d’aller vers la plage. L’autre particularité est qu’ici, il y a plus de «Toubabs» que de gens de couleurs, ce qui explique la forte présence des guides touristiques, des «gigolos» et autres. Ils sont là en quête de proie d’une nuit chaude, au même titre que ces filles de joie qui espèrent trouver des clients blancs, réputés être bons payeurs. 

 

Cigarettes, alcool, drogue, sexe… tout y passe 

Au bar, à l’image d’un comptoir d’épicerie, boissons alcoolisées, sodas ainsi que cigarettes sont proposées. Un menu plaqué sur la table renseigne de la présence de sandwichs et grillades à la demande et il faut débourser entre 1000 et 3000 francs Cfa pour avoir quelque chose à se mettre sous la dent. Non loin de là, un groupe d’adolescents, dont la limite d’âge ne doit guère dépasser les quinze ans, se trémousse devant des femmes d’âges mûrs. Presque chacun a sa bouteille de bière à la main, mais ils ne semblent pas intimider ces dames qui tirent à fond sur leurs cigarettes. Les «rastas» ne quittent pas les femmes blanches, ivres mortes pour la plupart. Elles se laissent embrasser et tripoter souvent par des «gigolos» bien musclés qui espèrent nouer ensuite des contacts. De l’autre côté de la piste, des Sénégalaises se distinguent par des tenues couvrant à peine leur postérieur et leur poitrine. Pour la plupart, elles ont moins de seize ans, cigarette entre l’index et le majeur et une bouteille de bière dans l’autre main. Elles n’ont d’yeux que pour les Blancs et n’hésitent pas à danser devant eux pour attirer leur attention. 

Le nombre de gros bras préposés à la sécurité avec des tee-shirts noirs, frappés par l'écriture «Sécurité», fait presque flippant. En ce premier samedi du mois d’octobre, donc de la rentrée, il y en avait environ un pour chaque groupuscule de danseurs. Tout ce qu’ils ne veulent pas voir, ce sont des empoignades, sinon tout le reste est permis. L’alcool coule à flot, le tabac empeste et on passe même sous silence la consommation du chanvre. Même si on ne boit ni ne fume, on est enivré en sortant de là. De jeunes sénégalais s’écartent de la piste par moments pour fumer du chanvre. Dans l’obscurité, ils sortent l’herbe qu’ils étendent sur du papier à tabac avant de s’envoyer au «nirvana». Les couples mixtes qui ont déjà pu se former trouvent alors refuge sur une petite muraille jouxtant le pré de la plage privée. D’aucuns s’embrassent tendrement, d’autres se délectent jusqu’à la lie avec une bouteille de bière bien fraîche.

 

A L’ORIGNE UNE MANIFESTATION CONTRE JEAN MARIE LE PEN : Des débuts contre le racisme aux finalités douteuses

La soirée «Koulgraoul» (relaxe, ce n’est pas grave), se déroulait au début à l’Océanium de Dakar, fief de l’actuel ministre de l’Ecologie et de la Protection de la nature, Haïdar El Ali. Selon certains adeptes de ce rendez-vous mensuel, c’est ce dernier qui l’aurait initié suite à une manifestation contre l’arrivée de Jean-Marie Le Pen à Dakar. D’après une dame habituée à ce rendez-vous, «en 2002, il y avait une manifestation des Français de Dakar pour protester contre l’arrivée de Jean-Marie Le Pen au 2eme tour des élections. Ensuite, tout le monde est allé à l’Océanium où beaucoup de Français travaillaient et qui avaient décidé de faire une fête ce soir-là. Ce qui constituait la première « Koulgraoul». A en croire cette habituée de ces soirées, c’est par la suite qu’ils avaient eu l’idée de faire une fête tous les mois contre «le racisme, contre Jean Marie Le Pen. C’est ce que Haidar à l’origine avait raconté», précise-t-elle. Sauf que, dit-elle, d’autres versions, faisant état d’un objectif plutôt lucratif, ont été avancées par certains. «J’ai entendu d’autres versions. Il y en a qui disent que c’était pour faire de l’argent, parce que ça a rapporté effectivement beaucoup d’argent à l’Océanium au niveau des entrées. Je sais aussi qu’il y a une association belge qui maintenant organise cette soirée et qui l’organisait déjà quand c’était à l’Océanium. C’est eux qui prenaient le prix des entrées tandis que l’Océanium prenait juste les recettes du bar, donc les consommations», renseigne la jeune dame.

 

Une soirée, mille secrets !

Une fois par mois, la soirée «koulgraoul» est vécue bien à fond, surtout par une bonne partie des étrangers, Français en particulier, vivant à Dakar. Sous le couvert de l’anonymat, cette dame (une française de nationalité) habituée des lieux confie : «C’est l’ambiance qui correspond le plus à la façon de faire la fête des toubabs en France. Déjà, c’est en plein air et il y a moins de gens qui se regardent. Donc, c’est très agréable d’être sous la lune et les étoiles, c’est moins prétentieux. On peut se relâcher, c’est plus rigolo». Depuis bientôt une décennie, la soirée «Koulgraoul» (relax, ce n’est pas grave) fait son bonhomme de chemin comme le confirme ce jeune homme qui a aussi requis l’anonymat. «Quand cette soirée se déroulait à l’Océanium, elle était pratiquement le lieu de convergence des Blancs et des jeunes sénégalais qui ont des copines toubabs. Les pickpockets s’y rendaient également pour commettre leur forfait. L’alcool, le tabac, le chanvre indien y sont autorisés comme dans un fumoir», affirme-t-il. La «Koulgraoul» est une occasion en or pour les nationaux qui ne rêvent que d’une relation avec des `Blancs de s’inviter pour une nuit torride et bien arrosée. Quand la présence des mineurs s’y mêle, il ne suffit plus que d’une bouffée de chanvre indien pour que le cocktail devienne incontrôlable. Dans ces soirées, personne ne fait attention à personne. N’est-ce pas là d’ailleurs l’esprit «Koulgraoul» ?

Par Mbaye THIAM & Aminatou AHNE (Stagiaires)


liiiiiiiaffaire_de_malade

15 Commentaires

  1. Auteur

    Dara

    En Octobre, 2012 (17:14 PM)
    "coolgraoul"
  2. Auteur

    Mugabé

    En Octobre, 2012 (17:15 PM)
    Attention aux dérives et à la perversion!!!!! les forces de sécurité devraient réagir.
    Auteur

    Aky

    En Octobre, 2012 (17:21 PM)
    Le temple de Satan...
    Auteur

    Interdiction

    En Octobre, 2012 (17:21 PM)
    CES CHIENS DE TOUBAB ILS SONT LA QUE PUR PERVERTIR NOTRE JEUNESSE .CE GENRE DE SOIREE NE SE FERAIT JAMAIS DANS LEUR PAYS  :dedet:  :dedet: 
    • Auteur

      Inerdiction

      En Octobre, 2012 (09:52 AM)
      pauvre tache!!!t'as jamais quitté ton bled!!!!et ttes les free partie en europe????t'en fait quoi ignorant!!!
    Auteur

    Conseil Aux Petits Stagiaires

    En Octobre, 2012 (17:29 PM)
    Par Mbaye THIAM & Aminatou AHNE (Stagiaires) .... Ok vous etes stagiaires, il est encore grand temps d'essayer de faire du vrai JOURNALISME, pour une fois ne suivez pas l'exemple de vos predecesseurs, trouvez de vrais sujets et ne faites pas les guignols commes vos "grands freres". Parlez nous de la vraie vie plutot que des conneries de soirées.

    All of this, it's just advice, at the end of the daaay , you can do whatever the FCUK you wanna do !!!!
    Auteur

    Daoudat

    En Octobre, 2012 (18:53 PM)
    Mbaye THIAM & Aminatou AHNE (Stagiaires) faites donc mieux votre travail d'investigation... Koulgaroul est né en 1997 au Matongé, resto congolais au point E... vous n'étiez sûrement pas nés...Koulgraoul est un concept libre et appartient à tout le monde. Haidar n'en est pas le créateur....Il a accueilli Koulgraoul effectivement en avril 2002 pour une soirée Anti LePen, et Koulgraoul a alors pris place à l'Océanium. Quant aux éventuelles dérives, elles sont inévitables dans ce genres de soirées. Il faudrait coller un gros bras derrière chaque personne. Sinon, si vous avez juste abordé la chose (Anti-LePen) vous avez oublié de mentionner que c'est quand même un lieu de communion incroyable, de mixité et de respect, un endroit où peut se retrouver le tout Dakar dans son mélange et sa diversité, sans faire attention à la couleur de la peau ou aux vêtements que tu portes. C'est un concept unique au Sénégal voir même sûrement en Afrique, et le Sénégal est bien un des seuls pays à pouvoir porter ce genre de concept car c'est un pays de tolérance, d'ouverture et de téranga...n'en déplaise aux blasés, frustrés et autres rabats-joie... SIGNÉ un des fondateurs de Koulgraoul :love:  :sn: 
    • Auteur

      Raoul

      En Octobre, 2012 (09:51 AM)
      je suggère à koulgraoul de porter plainte contre seneweb pour dénonciation publique calomnieuse et diffamation. il faut que ces gens-là assument jusqu'au bout leurs affirmations.
    Auteur

    Sunugal

    En Octobre, 2012 (23:03 PM)


    C’est quoi ce ramassis de connerie ? Koul Graoul n’est pas née en 2002 mais en 1997 ! Et ce n'est pas une soiree de Toubabs, mais bien une des soirees les plu smetissees de Dakar . C'est rigolo d'ailleurs , la source c'est le populaire mais les deux pisse copies ne se sont jamais demandes pourquoi cette soiree reste a 3000 CFA, lorsque toute les soirees demandent entre 5 et 10 000 pour le pass… C'est justement pour que les jeunes des milieux populaires puissent eux aussi faire la fete…. Mais peut etre que le Populaire n'aime pas tant que ca le peuple et pense que ce ne sont que les riches qui peuvent et doivnt s'amuser! SOYONS SERIEUX, KOULGRAOUL c’est surement la meilleure soiree de Dakar !

    NB : parmis les organisateurs de la koul graoul, il ya deux senegalais et un toubab ! alors les petits frustres calmez vous !

     :sn: 
    • Auteur

      Lyns

      En Octobre, 2012 (13:28 PM)
      je vous encourage à persévérer, nos jeunes ont le droit de s'amuser sans se ruiner , comme dans tous les pays libres du monde ! ceux qui pensent que s'amuser, danser est contraire à ce que veut dieu, n'ont qu'à aller en iran ou en arabie saoudite ! si tous les hommes et femmes qui ne parle même pas de dieu, ni des prophètes une seule fopis par an devaient aller en enfer au jour du jugement dernier, plus de 2 milliards d'enfants de dieu iraient tous en enfer !
    • Auteur

      Daoudat

      En Octobre, 2012 (17:59 PM)
      c'est la meilleure soire de dakar, du sénégal voire d'afrique... kg y'a pas son deux !
    Auteur

    Kg

    En Octobre, 2012 (23:13 PM)
    quelle tristesse de voir des articles aussi mauvais.... Koulgraoul n’a jamais prétendu être une fête humanitaire à but non lucratif ! Koulgraoul est le fruit du travail de 3 amis, dont deux jeunes entrepreneurs sénégalais … Cette soirée nécessite de lourds investissements qui génèrent parfois des recettes et parfois des déficits. si certains veulent prendre les memes risques , ils sont bienvenus ! mais arretez de vouloir casser toutes les entreprises.... ou alors allez en parler au 30 personnes qui travaillent avec la koulgraoul tous les premiers samedi du mois. Et demander aux organisateurs ce qu'ils en pensent... depuis 97,m ils paient les taxes, les droits au BSDA, a la prefecture, le police..... bref arretons de dire des betises

    Si ces pseudos journalsites avaient tente de les contacter plutot que de faire du sensationnalisme !  :down: 
    Auteur

    Dinho!

    En Octobre, 2012 (00:20 AM)
    Toubab= perversion, débauche,satan,duplicité, malhonnêteté,menteur, trompeur,voleur,destructeur entre autres tares
    Auteur

    Niasslg

    En Octobre, 2012 (12:37 PM)
    koolgrawoul:que des chiens en errance
    Auteur

    Yep..

    En Octobre, 2012 (13:02 PM)
    Et dites moi, sa se passe ou ce Cool Graoul ?????
    Auteur

    Lyns

    En Octobre, 2012 (13:23 PM)
    Certains de nos journalistes sont vraiment des Idiots de première ! Même le terme de gens de couleurs nous est affublé quand les toubabs sont minoritaire chez-nous! On ne dit pas gens de couleurs en Afrique, s'il y a des gens de couleurs ce sont lmes blancs, arrêtez ces conneries de colonisés !
    Auteur

    Fan De Koulgraoul

    En Octobre, 2012 (14:55 PM)
    Pour faire taire tous les aigris, RDV chaque 1er samedi du mois au Sunugal!! A Ngor (prés du casino du Cap vert)! Koulgraoulment vôtre!!  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :sn: 
    Auteur

    To

    En Octobre, 2012 (14:12 PM)
    Il est fort déplaisant de constater à quel point la profession journalistique bat de l'aile au Sénégal. Depuis l'explosion d'internet tous les moyens sont bons, et les acteurs se contentent de faire du "copier-coller" basique en mentionnant une source. Non pas que Seneweb ne soit pas crédible (peut-on considérer ce site comme source d'information fiable? je vous laisse répondre) mais qu'il publie des articles diffamatoires, à caractère raciste qui contient des informations fausses... Voila qui n'améliore pas l'image d'un support qui se veut être le N°1 du Sénégal dans le Web et qui publie des articles complètement rétrogrades... dommage pour les organisateurs de la Kool, qui semble être l'antichambre de Satan et qui nous fera tous courir à notre perte pour la seule soirée par mois , prochaine fois que les flics vont débarquer pour saisir la drogue, stopper les libertins dans leurs délires orgiaques, et arrêter la musique.... MAIS LAISSEZ NOUS DANSER !!!!!
    Auteur

    Linus

    En Octobre, 2012 (14:23 PM)
    Clairement de la merde, je suis allé à une Kool Graoul, super ambiance à chaque fois, j'ai jamais eu un seul probleme. L'article est mal écrit (comme très souvent avec des stagiaires), totalement superficiel, il n'y aucune vraie analyse, aucun angle de vue interessant si ce n'est celui de la bonne hypocrise religieuse à la senegalaise. Y'a des prostituées et du chanvre partout dans la ville, arretez de parler des etrangers. Et Satan ??? Mais les mecs qui ecrivent le truc doivent consommer les trucs dont ils parlent à mon avis, pour ecrire autant de betises. L'article se contredit lui meme, c'est utlra securisé , mais tout est permis ? C'est n'importe quoi

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email