Lundi 06 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Vers un renforcement de la sécurisation du journaliste

Single Post
Vers un renforcement de la sécurisation du journaliste

Plusieurs recommandations pour l’amélioration du travail et la sécurité du journaliste ont marqué la fin de l’atelier sur la couverture du processus électoral organisé par le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS), en partenariat avec le Centre international pour les journalistes (CIJ).

Au terme de cet atelier qui a regroupé des journalistes des régions de Matam, Louga et Saint-Louis, une recommandation a été faite à l’endroit des rédactions centrales afin de mettre dans de bonnes conditions leurs correspondants dans les différentes zones couvertes afin de leur permettre d’assurer leur liberté de mouvement.

Les journalistes ont été invités à adopter un comportement irréprochable en établissant un climat de confiance avec les forces de l’ordre qui ne sont pas ‘’leur ennemi’’.

Il a été, sur ce point, conseillé de prendre contact dès les premières heures avec le responsable des éléments des forces de l’ordre dont les hommes suivent les consignes.

Les reporters ne doivent pas aussi jouer à la star. Ils sont appelés à faire preuve d’humilité en respectant les consignes données par les responsables des bureaux de vote qui ont en charge la police des lieux et qui ne sont pas obligés de répondre aux moindres désidérata de la presse.

L’atelier a fait une recommandation aux journalistes dans le sens de ne pas s’opposer physiquement aux foules et à ne pas adopter une posture belliqueuse à l’endroit des militants mécontents éventuellement d’une relation qui ne leur est pas favorable.

Les participants à cet atelier de trois jours ont émis aussi plusieurs autres recommandations à l’endroit du SYNPICS ou du ministère des Elections dans le souci d’identifier les journalistes sur le terrain des opérations par l’établissement de badges ou de gilet.

Des voix se sont aussi élevées pour conseiller aux journalistes de ne pas s’isoler et essayer au maximum de se faire accompagner par d’autres confrères ou autres connaissances, le cas échéant, de signaler à sa rédaction ses mouvements.

Cet atelier fait suite à celui d’avril dernier à Kaolack. Sa tenue vise à améliorer les capacités professionnelles des journalistes à couvrir le processus électoral et l’élection présidentielle du 26 février 2012.

A la suite de cet atelier, une rencontre est prévue samedi matin, sur le nouveau code de la presse.


liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Pape Samba Mboup

    En Octobre, 2011 (21:58 PM)
     :hun:  :hun:  ces journalistes la ne savent meme pas parler un bon francais pffffffffffff :down:  :down:  :down: 
    • Auteur

      Xeme

      En Octobre, 2011 (10:38 AM)
      le seul atelier du sympics qui vaille doit porter sur la relation de la vérité. donner aux journalistes le conseil de cesser de mentir. mais c'est pas une diatou cissé qui donnera de pareilles consignes. les seules consignes qu'elle a jamais données ont été de " ficher la paix" à tanor dieng. c'est vous vous dire que quand la presse attaque tanor, elle ne se retient plus. pour le reste chaque journaliste peut faire ce qu'il veut, c'est pas son affaire.
      d'autre part, il faut sensibiliser les patrons de presse pour qu'ils ne donnent pas à leurs ouailles les consignes de dénicher coûte que coûte la violence lors des élections. car les tendances des journalistes à vouloir trouver vaille que vaille la tension quitte à l'inventer peuvent être, eux même, source de violence. je ma rappelle qu'un reporter de la rfm, le jour d'élection de 2007, avait voulu faire croire aux auditeurs qu'un responsable du pds avait acheté devant ses yeux des coupes coupes. et dans le reportages en direct, il a voulu avoir la confirmation du vendeur de la quincaillerie. mais la manipulation a été si laborieuse, et si flagrante que la régie de la rfm, à dakar, a du couper le son et passer un jingle. c'est le cas d'un journaliste qui voulait coûte que coûte faire croire que le pds est entrain d'être violent et même criminel. des scénarios de ce genre, j'en attend beaucoup du groupe walf lors des prochaines élections.
  2. Auteur

    Number Twoo

    En Octobre, 2011 (22:17 PM)
    number twoo nguirr yallah séneweb boulenne effacer



    La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.





    La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.







    La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.



    La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.





    La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.





    La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.













    La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.







    La maîtresse demande à un élève :

    - Quel est le pluriel de "un beau bal" ?

    - Des bobos.





    Auteur

    Elevage

    En Octobre, 2011 (23:29 PM)
    Tout est mensonge dans ce débat avec ce ministre de l'élevage. Tres sincererement elle ne maitrise rien sur ce secteur de l'élevage au sénégal. C'est un débat nous voulons voir des images. chaque année on ne parle que de projets avec ses porteurs de sacs
    Auteur

    Un Correspondant De Presse

    En Octobre, 2011 (12:08 PM)
    mais ce type d'atelier ne doit pas se limiter pour les seuls journalistes du nord, il faut le décentraliser dans les autres régions, nous en avons vraiment besoin, sud-est

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email