Mercredi 19 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sport

Football : Faut-il boycotter le Mondial en Russie?

Single Post
Football : Faut-il boycotter le Mondial en Russie?

Une lettre ouverte, lancée aujourd’hui par l'eurodéputée verte allemande Rebecca Harms, et signée par une soixantaine d’eurodéputés, dont les Verts français, demande aux gouvernements européens de ne pas se rendre en Russie pour la Coupe du monde qui débutera en juin.

Le 14 mars, la Première ministre britannique Theresa May annonçait un boycott de la Coupe du monde en Russie par la famille royale et les membres du gouvernement. Une mesure prise après l’empoisonnement au gaz innervant d’un ex-espion russe, Sergueï Skripal, sur le sol britannique.

Une semaine après cette annonce, l’Islande annonçait un boycott diplomatique en soutien au Royaume-Uni. Le président polonais, Andrzej Duda, a annoncé son absence lors de la cérémonie d’ouverture de la compétition, le 14 juin.

« Inacceptable pour une Coupe du monde »

Aujourd’hui, une soixantaine d’eurodéputés signataires demandent, dans une lettre ouverte aux autres gouvernements de l’Union européenne, de rejoindre le mouvement. Dénonçant « le mépris que porte Vladimir Poutine à nos valeurs européennes », le texte invite « tous les gouvernements de l’UE » à ne pas assister à la compétition.

« Il faut bien sûr chercher le dialogue, explique l’eurodéputée allemande Rebecca Harms, initiatrice de cette lettre ouverte. Mais cela ne veut pas dire que l’on doit soutenir Vladimir Poutine dans sa stratégie de grandir la Russie par le sport. » Si Mme Harms ne s’adresse pas aux équipes de football, elle déplore en revanche le choix de la Fifa de ne pas avoir « trouvé un autre pays organisateur » quand elle avait encore le temps.

La lettre dresse par ailleurs les critiques contre le chef de l’État russe : « Bombardements aveugles d’écoles, d’hôpitaux et de zones civiles en Syrie ; invasion militaire violente en Ukraine […] tentatives de déstabilisation de nos sociétés, d’affaiblissement et de division de l’Union européenne - autant d’actes qui n’en font pas un hôte acceptable pour une Coupe du monde ». « Trois jours après les Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, M. Poutine envahissait l’Ukraine, à la consternation du monde entier », rappelle la lettre ouverte.

Côté français, les eurodéputés verts ont tous signé le document, à l’image d’Eva Joly, José Bové ou encore Yannick Jadot. « Fan de foot », ce dernier compte bien regarder les matches, mais exhorte Emmanuel Macron « à ne pas tomber dans le piège » de la « propagande par le sport ». Pour lui, ne pas se rendre en Russie est un moyen de « toucher Poutine dans son orgueil ».

« En ces temps difficiles, le monde entier a les yeux tournés vers l’Europe, préviennent les eurodéputés. Nos gouvernements ne devraient pas encourager la position autoritaire et anti-occidentale du Président russe, mais boycotter la Coupe du monde de la FIFA Russie 2018 et faire entendre leur voix pour la protection des droits humains, des valeurs démocratiques et de la paix ».

La lettre des Eurodéputés aux gouvernements

À tous les gouvernements de l’UE,

Nous, membres du Parlement européen et représentants des peuples de l’Union européenne, vous appelons à vous joindre aux gouvernements islandais et britannique et à ne pas assister à la Coupe du monde de la FIFA 2018 en Russie.

L’attaque de Salisbury n’est que le dernier exemple du mépris que porte Vladimir Poutine à nos valeurs européennes : bombardements aveugles d’écoles, d’hôpitaux et de zones civiles en Syrie ; invasion militaire violente en Ukraine ; piratage systématique ; campagnes de désinformation ; ingérence électorale ; tentatives de déstabilisation de nos sociétés, d’affaiblissement et de division de l’Union européenne - autant d’actes qui n’en font pas un hôte acceptable pour une Coupe du monde.

Certes, le sport peut aider à construire des ponts symboliques entre les peuples. Mais tant que Vladimir Poutine continuera à en faire exploser des vrais en Syrie, nous ne pourrons pas prétendre que cette Coupe du Monde est un événement sportif comme les autres.

Tant que M. Poutine occupera illégalement la Crimée, détiendra des prisonniers politiques ukrainiens et soutiendra la guerre dans l’est de l’Ukraine, nous ne pourrons pas prétendre que l’hôte de cette compétition est un voisin accueillant.

Tant que les dissidents politiques et la presse libre seront en danger permanent en Russie et au-delà de ses frontières, nous ne pourrons pas les ignorer et serrer la main de M. Poutine dans un stade de football.

Trois jours après les Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, M. Poutine envahissait l’Ukraine, à la consternation du monde entier. Cette fois-ci, nous pouvons agir en conséquence en n’encourageant pas ces graves violations des droits humains lors de la Coupe du monde 2018.

En ces temps difficiles, le monde entier a les yeux tournés vers l’Europe. Nos gouvernements ne devraient pas encourager la position autoritaire et anti-occidentale du Président russe, mais boycotter la Coupe du monde de la FIFA Russie 2018 et faire entendre leur voix pour la protection des droits humains, des valeurs démocratiques et de la paix.

Cordialement,

SIGNATAIRES



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

9 Latest News 01
Zidane Quitte Le Real
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

9 Latest News 01
Zidane Quitte Le Real

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email