Mercredi 19 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Sepp Blatter réélu à la présidence de la FIFA

Single Post
Sepp Blatter reste président de la FIFA. (Reuters)

Malgré le scandale, Sepp Blatter a été réélu à sa présidence, vendredi à Zurich. Son «challenger», le Prince Ali ben Al-Hussein, s'est retiré avant le deuxième tour du scrutin. À 79 ans, Blatter repart donc pour un cinquième mandat.


de remous, de scandales et de critiques en tous genres, c'est par un énième rebondissement que Sepp Blatter a finalement été réélu président de la Fédération internationale (FIFA). Alors qu'il n'avait pas obtenu le nombre de voix nécessaires aupremier tour, le Suisse a vu son unique opposant, le prince jordanien Ali ben Al-Hussein, se retirer avant le second tour. De fait, celui qui dirige l'instance mondiale depuis 1998 a aussitôt été déclaré vainqueur. À 79 ans, le Suisse va honorer son cinquième mandat consécutif, jusqu'en 2019. Et ce n'est pas surprise...


Platini a salué Blatter

Car malgré les arrestations de sept responsables de son organisation, mercredi, tous soupçonnés d'être impliqués dans une vaste affaire de corruption, il n'a jamais vraiment été question que Blatter soit chassé de son trône. Son «ami» Michel Platini, président de l'UEFA, a beau lui avoir demandé de démissionner, il n'y a jamais songé. Ce qui n'a pas empêché les deux hommes de se saluer chaleureusement après le verdict. Certain d'avoir gardé le soutien d'une majorité des 209 représentants des confondérations, lesquels sont amenés tous les quatre ans à voter pour élire le président, le patron de la FIFA a eu raison de s'accrocher. Il a encore gagné.

«Ramener le navire à bon port»













Ses premiers mots n'ont pourtant pas été pour ses électeurs, mais bien pour son «très bon concurrent». «J'aimerais exprimer ma gratitude au Prince Ali parce que c'est un compétiteur, a déclaré Blatter. Il a obtenu un excellent résultat et ce n'était pas facile pour lui de se retirer. Il aurait pu continuer. C'est tout à son honneur». Dans la foulée, le président réélu a accompli son premier devoir: remercier ceux qui lui ont permis de rester aujourd'hui à la tête de la plus influente fédération au monde. «Personne n'est parfait», a-t-il concédé. Déterminé à «redorer l'image» de la FIFA, Blatter a enfin certifié qu'il allait«ramener le navire à bon port.» Vaste programme.


affaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email