Samedi 17 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Telecommunication

Abdou Karim Sall, Dg de l'Artp somme Cheikh Amar : “Je veux que nos immeubles soient livrés immédiatement”

Single Post
Abdou Karim Sall, Dg de l'Artp somme Cheikh Amar : “Je veux que nos immeubles soient livrés immédiatement”

L’affaire du chantier des deux immeubles qui oppose l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) et l’homme d’affaires, Cheikh Amar, est loin de connaitre son épilogue. En effet, après avoir effectué une visite sur le site du chantier, sis en face de la clinique des Mamelles, pour constater l’état d’avancement des travaux, ce lundi 29 juin, Abdou Karim Sall, le Dg de l'Artp, s’est dit déçu du fait que le chantier est «très largement» en retard. «Je ne peux pas être satisfait parce que, les immeubles qui devaient être livrés au 31 décembre 2014 sont encore en phase des gros œuvres», a-t-il martelé.


Une situation qui risque de coûter cher à Cheikh Amar puisque les contrats entre les deux entités prévoient des pénalités de retards. Interpellé sur ce retard, le patron de l’Artp dit qu’il va voir la suite à donner. Mais, pour l’instant, il veut que les immeubles soient livrés immédiatement et sans délais. Il rappelle qu’il avait notifié à l’entreprise en charge de la construction des immeubles qu’il ne comptait pas mettre dans son budget de 2015 les frais de loyer de son siège. Et, pour le non respect de livraison, M. Sall dit avoir aussi notifié à la société, l’ensemble des pénalités engendrées par ce retard depuis 2011.


Fustigeant le non respect des engagements tenus par les constructeurs, notamment celui qui a été pris devant lui pour finir les travaux à la date échue, Abdou Karim Sall révèle qu’il n’y a aucune communication entre l’Artp et la personne responsable, désigné par Cheikh Amar, comme étant leur interlocuteur. Mieux, il ajoute que le sieur Faye ne répond pas aux mails et aux appels téléphoniques venant de son équipe.


M. Sall dit avoir subi des préjudices énormes car ses collaborateurs ne sont pas dans de bonne condition de travail. A cela, s’ajoute le coût exorbitant du prix du loyer.


Pour rappel, l’Artp avait confié à  l’entreprise Touba real estate (Tre) et Holding Amar, la construction de deux immeubles depuis la fin de l’année 2011, pour un montant global de 8 200 000 000 de francs Cfa, payé au comptant à l’entreprise. Et, après avoir rencontré l’équipe de Tre et Cheikh Amar, à la suite de sa prise de fonction en juin 2014, ils se sont engagés à livrer les immeubles au plus tard le 31 décembre 2014. Les deux parties avaient aussi promis de mettre à la disposition de l’Artp le planning des travaux. Ce qui n’a pas été fait jusqu’à ce jour. Et, le 8 avril dernier, en rapport avec son conseil juridique, Abdou Karim Sall dit avoir demandé de faire un constat afin de déterminer l’état d’avancement des travaux. Et curieusement, depuis cette date, il a constaté que les travaux ont repris. 




0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email