Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Telecommunication

RENOUVELLEMENT DE LA CONCESSION : Macky Sall ‘’audite’’ la Sonatel

Single Post
RENOUVELLEMENT DE LA CONCESSION : Macky Sall ‘’audite’’ la Sonatel
La fin de la concession d’Orange sur la Société nationale des Télécommunications (Sonatel), prévue en 2017 est l’objet de toutes les manœuvres. Cinq mois après l’audience du groupe Orange, Stéphane Richard, par le Chef de l’Etat Macky Sall, revoilà donc le dossier à la fois sensible et juteux qui est remis sur la table.

Pas moins de huit ministres de la République se sont en effet réunis autour du Président pour une réunion qui a duré trois bonnes heures au palais. Etaient présents à la réunion le Premier ministre, le ministre de l’Economie er des Finances, celui délégué en charge du Budget, le ministre des Affaires étrangères, le ministre des Postes et Télécommunications, les ministres Directeur de cabinet et Secrétaire général de la Présidence. Une réunion aux allures de conseil interministériel à laquelle ont pris part les administrateurs de Sonatel pour le compte de l’Etat du Sénégal, plus précisément le colonel Thioune des Forces armées, le Directeur de cabinet du ministre du Budget, les conseillers spéciaux en charge des TIC Abdoul Aziz Mbaye, le contrôleur financier M. Camara. Le sujet portant sur la fin de la Convention de concession de service public accordée à la Sontel en juillet 1997. Pour le Président Sall qui a ouvert les travaux, ‘’il s’agit de mettre en avant l’intérêt stratégiques et financiers du Sénégal, tout en veillant à la viabilité du modèle économique du partenaire’’.

‘’La reddition des comptes s’appliquera à tous les acteurs’’

C’est ainsi que le chef de ‘l’Etat a invité les acteurs présents à tirer les leçons des différents scandales qui ont éclaboussé le secteur, sous le régime de Wade. « Pour les négociations à venir, je veux que la passé nous serve d’enseignement en terme de prudence, de gouvernance et d’éthique. La reddition des comptes s’appliquera à tous les acteurs du processus », at-il déclaré. Il a dans la même veine instruit le Premier ministre de « procéder à l’inventaire du patrimoine des télécommunications de l’Etat du Sénégal dans le cadre de l’évaluation de la convention de concession Sonatel arrivant à terme ». Plus précisément, il s’agit de « clarifier une situation de référence qui permette d’identifier, avant la nouvelle convention, le patrimoine dans ses six composantes que sont : le réseau téléphonique commuté (téléphone fixe), le réseau mobile, le réseau internet, les centre de transit international, le centre de satellite et l’accès aux câbles sous-marins. Macky Sall demande aussi à son Premier ministre de lui fournir « avant le 10 octobre 2014, un plan de négociation, lequel devra comporter des hypothèses objectives, soutenables et économiquement viables, aussi bien pour l’Etat que pour l’opérateur privé ». Ce plan, ajoute le Président Sall, « doit intégrer la définition d’un nouveau cahier de charges qui prendra en compte la problématique de l’emploi, du service universel, de la protection des données personnelles, mais aussi les préoccupations des travailleurs, liées notamment aux éventuels projets d’externalisation (outsourcing) de la part de l’opérateur privé. Il est aussi précisé la nécessité de « veiller à ce que les données personnelles de nos compatriotes restent au Sénégal et soient traitées au Sénégal ». Autre instruction donné à M. Dionne, « l’exercice de calcul du coût réel des chiffres clé du marché des télécommunications au Sénégal en déterminant notamment le revenu moyen par abonné pour chaque service (voix, internet, fixe, sms) et pour chacun des trois opérateurs et la conséquences financière de l’abrogation en 2012, du décret sur les appels entrants ».

Le dispositif de contrôle des appels presque finalisé

Le président de la République a aussi demandé au Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (ARTP) de « finaliser au plus tard, le 17 octobre 2014, le dispositif de monitoring des appels et du trafic électronique, en cours d’installation (contrôle sur les appels). L’ARTP doit également proposer « un modèle d’appréciation technique de l’offre financière que fera le postulant à la nouvelle convention de concession ». Le chef de l’Exécutif exige que ce modèle, qui doit tenir compte de l’évaluation du patrimoine des télécommunications, lui soit proposé au plus tard le 17 octobre 2014.

La Sonatel a pu réaliser un chiffre d’affaires de 7738 milliards de francs Cfa en 2013 pour 190 milliards de bénéfices nets. France Télécom détient 42% des actions de la boîte alors que l’Etat du Sénégal qui en détient 33,33% lors de la privatisation en 1997, avant de vendre 9% de ses actions à France Télécom, n’en contrôle plus que 27%. Sonatel est présente dans des pays tels que le Mali, la Guinée, la Guinée-Bissau et très prochainement en Mauritanie. Très offensive, on lui reproche une certaine voracité et une volonté de vouloir phagocyter un secteur en pleine croissance. Ce qui est contesté par la Sonatel qui avance des arguments de compétence et de performance.




15 Commentaires

  1. Auteur

    Rèdou Ndiordy

    En Septembre, 2014 (18:23 PM)
    Macki sall rèdou ndiordy pata pouff tè la pour tes parents poulo dègages  :sn:  :sn:  :sn: 
  2. Auteur

    Slot

    En Septembre, 2014 (18:59 PM)
    L'informel ou le bana bana Ablaye Wade, en vendant 9 pour cent des parts de l'Etat a affaibli la position du Sénégal qui n'a plus le tiers bloquant, puisqu'il ne lui reste plus que 27 pour cent, France Telecoms pouvait décider ce qu'elle voulait selon les règles dans ce type de société!

    Et l'autre rigolo qui loue Ablaye Wade.

    Heureusement que la concession veut a son terme et une bonne occasion pour remettre bien des choses a plat!

    L'Etat doit se faire accompagner dans ce processus par les spécialistes de cabinets internationaux , dont c'est le métier , car l'enjeu est énorme et il ne faut pas se louper!
    {comment_ads}
    Auteur

    Grognon

    En Septembre, 2014 (19:52 PM)
    Sonatel fait vivre 50% du senegal avec les milliers de vendeurs de cartes mais le senegal peut avoir beaucoup plus de cette boite qui est la seule de cette envergure a avoir résisté de la razzia du PDS. Wade a failli le bazarder a FT mais les agents se sont bien battu pour empécher de donner plus de 50% de la boite a france telecom. Ils auraient fait de SONATEL une coquille vide rendant au senegal des miettes

    Il faut y aller intelligement pour permettre a l'etat d'avoir un droit de regard sur plusieurs aspects de cette boite tout en evitant de la politiser car, politiser cette boite reviendrai a la condamner. :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Asss

    En Septembre, 2014 (20:23 PM)
    Je préfère les huiliers qui recrutent malgré les difficultés de leur filière que cette société .
    {comment_ads}
    Auteur

    Ady

    En Septembre, 2014 (20:37 PM)
    C'est encore le president qui audite les companies thiey les Africains! le president en personne
    Auteur

    Zidou

    En Septembre, 2014 (20:40 PM)
    vend terrain 330 m ngallele saint louis 338363159
    {comment_ads}
    Auteur

    Guewel

    En Septembre, 2014 (20:45 PM)
    En tout cas il faut repondre aux questions des immigres. Pouquoi le Senegal et le plus cher au monde pour appeller?
    {comment_ads}
    Auteur

    Mandimory

    En Septembre, 2014 (20:45 PM)
    macky devait rencontrer les élus locaux avant de parler avec la sonatel parceque ces gars ne respecte pas la libre administration des collectivités locales la sonatel refuse de payer les taxes aux collectivités locales sous pretexte que wade avait un decret pour l'interdire et aliou sow une lettre pour le soutenir ce qui est une interférence de l'état dans le fonctionnement des collecctivités locales macky doit dire à la sonatel de payer les droits aux colletivités locales :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Fallouwaye

    En Septembre, 2014 (20:57 PM)
    Grognon,linga wakh amoul.La Sonatel ne fait vivre en réalité que quelques privilégiés:ses employés qui gagnent bien,les Francais et les Guinéens qui monopolisent le marché de la vente en gros du ceddo,avec bien sur la complicité de la société.les autres revendeurs ne gagnent en fait que des miettes.En effet ces revendeurs gagnent 600 à 800 frs pour 10.OOO frs vendus:il leur faut donc vendre 1.000.000 pour gagner 60.000 frs.Avec les erreurs dans la vente,reconnais que cette activité ne fait pas vivre réellement son homme.

    Ce qu'il faut,c'est que l'etat remplace les privés francais par des nationaux,et que la Sonatel permette aux Sénégalais de pouvoir etres grossistes du cedo et des cartes téléphoniques.Alors,une grande partie de cette colossale masse financiére circulerait dans le paye , tout en créant plus d'emplois.
    Auteur

    Zadig

    En Septembre, 2014 (21:00 PM)
    Faudrait surtout pas casser la dynamique du secteur des Telecoms Mis à part le poids important de France Telecom de le Capital de Sonatel, force est de reconnaître que c est l une rare Société à présenter un bilan globalement satisfaisant ces derniéres années . Le problème majeur est l incapacité de l Etat à mettre en place une politique audacieuse qui favoriserait l éclosion de Startup dans le domaine des TIC .

    Ceci n a rien à voir avec la Licence de Sonatel
    {comment_ads}
    Auteur

    Pharoah

    En Septembre, 2014 (21:22 PM)
    Tout ça c'est du vent ....la concession de la Sonatel sera renouvellé sans problème sinon Paris fera pan-pan cu-cul sur les grosses fesses de Macky !!!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Jajeufati

    En Septembre, 2014 (22:28 PM)
    En 1997 l,Etat ne detenait que 33,33% de la societe.Des miettes mais au moins le tiers bloquant.Quand Wade est venu,il a vendu 9% de des actions de l,etat pour des raisons tres obscures comme tjours.Je me demande pourqu,oi la crei ne l,a pas encore appele.Il est a l,origine de tous les malheurs de ce pays sans aucune exception.

    {comment_ads}
    Auteur

    Fans

    En Septembre, 2014 (22:38 PM)
    l espagne pourrait offrir mieux ,, de meme le maroc l afrique du sud usa ,, la gred bretagne ,, la turcquie ect .. ,, pourquoi le monopole de la france telecom ? sommes noous i souverains ? on exploite a fond les senegalais il faut lancer un appele d offres international l etat y trouvera son compte et le peuple aussi ,, le tel coute tres cher au senegal pour un pays le plus pauvre du monde ,, toute societe adjudicataire gardera intact le personel et les traitera mieux
    Auteur

    Djigs

    En Septembre, 2014 (12:30 PM)
    Pr kw le presi se precipite il ne sai mme pas s'il sera reelu en 2017
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Patriote

    En Septembre, 2014 (16:35 PM)
    De la poudre aux yeux, ce pantin de macky va tout donner aux français sur plateau d'or; les appels entrants qui procuraient à l'état plus de 73 milliards ont été renoncés par le valet Macky au profit de ORANGE succursale de FRANCE TELECOM.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email