Dimanche 25 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Transport

Sécurité routière : Des transporteurs contre l’instauration du permis à points

Single Post
Sécurité routière : Des transporteurs contre l’instauration du permis à points

La mise en place du permis à points, annoncée par l’Etat, anime les discussions les plus vives des chauffeurs. Pour la plupart d’entre eux, il n’est point question d’instaurer un tel permis, car il ne se justifie pas dans l’environnement socio-culturel sénégalais. « Nous disposons de piteuses routes. Avec ça, l’Etat veut, vaille que vaille, instaurer ce permis.

Nous ne serons jamais d’accord », fustige Mouhamadou Tamba, un chauffeur de taxi, dans les colonnes de L'Enquête. « Comment les autorités veulent-elles que nous circulions sur des voies vétustes et exiguës, sans incident particulier ? », s’interroge-t-il. « Si elles ont la réponse, qu’elles nous la fassent parvenir ; là, nous saurons quoi faire », dit-il sur un ton moqueur.

Un autre chauffeur, Pape Guèye, estime que le gouvernement veut transposer les réalités européennes au Sénégal, alors que les environnements sont totalement différents. « En Europe, les voies sont larges. Les conducteurs peuvent conduire sur des kilomètres et des kilomètres sans rencontrer de problème ou sans entrer en collision avec des camions.

Mais ici, c’est tout à fait le contraire », indique-t-il. Ces chauffeurs invitent l’Etat à également lutter contre la corruption qui prévaut au niveau des postes de contrôle de la police. « Même quand on est en règle, les contrôleurs de police, ou encore les gendarmes, trouvent toujours un prétexte pour nous soutirer quelques billets », témoigne Abdou Fall, un autre chauffeur. Si le gouvernement prend en compte ces revendications, ces chauffeurs promettent d’accepter le permis à points. « Oui, un permis à un (seul) point, s’il le désire », raille le chauffeur Cheikh Mbaye, un large sourire aux lèvres.

Article_similaires

17 Commentaires

  1. Auteur

    Tigirigi....

    En Août, 2013 (12:57 PM)
    Même si on transformait le Sénégal entier en une seule route, nos chauffeurs iraient en Guinée ou au Mali pour tuer des gens...Ils ont la mort sur le volant...

    Et, j'espère que le gouvernement ne demandera pas l'avis des conducteurs car il s'agit d'une question de sécurité..

    Que l'Etat prenne sa responsabilité et toutes les mesures nécessaires pour réduire ce massacre sur nos routes... :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
  2. Auteur

    Teup

    En Août, 2013 (13:01 PM)
    NORMAL. SI ON APPLIQUE LE PERMIS A POINTS AUX CONDUCTEURS DE " CAR-RAPIDES,"..."NDIAGA-NDIAYE"..."TAXIS-CLANDOS"...." TAXIS-JAUNE-NOIR-BLEU-IRANIENS-SISTERS-"..." TATAS"....DAKAR-DEMOUL-DIKKOUL".... " BUS-INTER-REGIONAUX"......." BUSSOU-SERIGNE-BI"....AU BOUT D'UN MOIS, IL N'Y AURAIT PLUS DE TRANSPORT URBAIN OU INTER-URBAIN.....ON RETOURNERAIT A LA CALECHE ET AUX " POUSSE-POUSSE"....ET MEME LES " PARTICULIERS" SERONT SANS PERMIS.



    le probleme au Senegal, ce n'est pas le mode de permis de conduire......le probleme au Senegal, c'est un probleme de discipline et de respect de sa personne. allez du coté de fenetre-mermoz, vous verrez que les gendarmes qui veillent sur la maison du Président de la République, roulent à contre-sens....rien que pour éviter de contourner le rond-point qui mene chez Béthio.



    si ceux qui son chargés de la Sécurité du Président font du n'importe quoi sur la route.....que dire du chauffeur qui, il y' a peu de temps, conduisait un " sarrétou-mbame" à....alt-ndangalma....ou à mbirkilane....
    Auteur

    Pym

    En Août, 2013 (13:04 PM)
    Franchement culottés ces transporteurs. L Etat doit prendre ses responsabilités en instaurant le permis à points, ce qui permettra de mettre les assassins de la route hors d état de nuire
    Auteur

    Kaamyl

    En Août, 2013 (13:09 PM)
    Les arguments de ces deux chauffeurs interrogés sont vraiment idiots.
    • Auteur

      Niaxoum

      En Août, 2013 (13:23 PM)
      que l’État du senegal prenne toute ses responsabilités pour faire face a ces nombreux accidents dans quel pays sommes nous les gens refusent le développement.c'est grave
    Auteur

    Liguèye

    En Août, 2013 (13:51 PM)
    Je ne suis pas a priori contre le permis à points.

    Mais il faut commencer par appliquer la loi dans sa plus grande rigueur, c'est à dire appliquer le code de la route.



    Tant que les agents chargés de l'application de la loi ne s'acquitteront pas de leur Tâche avec honnêteté et rigueur, nos routes tueront.



    Le reste n'est que gesticulation politique.



    Nous devons, nous sénégalais, apprendre à commencer par le début et finir par la fin. Ça parait évident, mais nous faisons toujours l'inverse.



    Wassalam  :sn: 
    Auteur

    Sxd

    En Août, 2013 (14:14 PM)
    Principaux faits



    Les accidents de la route entraînent 1,24 million de décès par an environ.

    Les accidents de la route sont la première cause de décès chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans.

    Plus de 91% des décès sur les routes surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, qui possèdent environ la moitié du parc mondial de véhicules.

    La moitié des tués sur les routes sont des «usagers vulnérables» (piétons, cyclistes et motocyclistes).

    On prévoit que, si rien n’est fait, les accidents de la route entraîneront 1,9 million de décès par an environ d’ici 2020.

    Seuls 28 pays, comptant 416 millions d’habitants au total (soit 7% de la population mondiale), disposent d’une législation adéquate concernant les cinq facteurs de risque d’accident de la route (la vitesse, la conduite en état d’ébriété, le non-port du casque ou de la ceinture de sécurité et la non-utilisation de dispositifs de sécurité pour enfants). (selon l'OMS)



    Le Senegal, quant a lui, a pris des mesures qui ont fait passer le nombre de tues sur les routes de 673 en 2000 a 187 en 2010. En comparaison, l'Afrique totalise 230.000 tues sur les routes, dont 4.000 au Maroc, 2.100 au Cameroun, 990 en D'ivoire, 730 au Burkina Faso, plus de 300 en Gambie ou en Mauritanie.



    Notre pays se comporte bien, même si chaque tue est un tue de trop. Les mesures a prendre sont connues:

    - amélioration des routes, meilleure signalisation, moins de corruption,

    - améliorer le parc et renforcer la visite technique,

    - surveiller la délivrance des permis en y intégrant des critères tels l'alphabetisation,

    - port de la denture, du casque et interdiction du téléphone au volant.

    Le permis a point est une fausse bonne solution qui n'apportera rien mais comme toujours, les gouvernant font dans les effets d'annonces au lieu de solutions étudiées et muries. DOMMAGE

    Auteur

    Thiantacounes

    En Août, 2013 (14:36 PM)
    le probleme ce n est pas les chauffards senegalais mais plutot ces flics raquetteurs qui ne cessent de demander de l argent aux usagers de la route parfois avec une injustice monumentale.macky doit deja controler ca avant d attaquer ces chauffards .
    Auteur

    Gege

    En Août, 2013 (14:45 PM)
    au lieu de vouloir s alligner sur l ' europe avec un permis a points qu ' il commence deja a s ' alligner sur la base ...contole technique corrompu , flic corrompu , route pourri ..............la liste est longue
    • Auteur

      Xxl

      En Août, 2013 (15:31 PM)
      arrêtons de copier les lois urbaines françaises. croyez-vous que la france s'est réveillé un jour pour instaurer ces lois ? il a fallut rénover les infrastructures et tout ce qui s'en suit et aussi des rigueurs institutionnelles afin de corriger les failles et les différents comportements des automobilistes .après avoir étudié tout ça, c'est de là que le permis à points a été instauré pour mieux éduquer certains qui ne respectés pas le code de conduite.
      alors messieurs les décideurs travaillez déjà l'avale avant de créer vos lois.
      même le port de la ceinture de sécurité n'est pas respecté chez nous.
      merci
    Auteur

    N'goné Latyr

    En Août, 2013 (15:05 PM)
    Bonjour,



    Il ne faut surtout pas céder aux chantages de ses Baol Baol qui sont analphabètes de surcroît et qui ne comprennent rien au secteur du transport moderne. Il faut non seulement assainir ce secteur qui génére beaucoup d'accidents, mais il faut aussi la moderniser pour mettre les usagers dans de bonnes conditions. Il est impensable de faire rouler un bus en piteux état et en surcharge la nuit de Tamba à Dakar avec un seul chauffeur à bord. A Mr le Ministre des Transports ne céder pas au chantage de ses profiteurs et assassins en puissance.



    Merci,
    Auteur

    Iba

    En Août, 2013 (15:14 PM)
    PERMIS A POINT OUI SI ON L APPLIQUE AVEC RIGUEUR MAIS SI CA DEVIENT UN AUTRE MOTIF POUR LES FLICS ET GENDRAMES CORROMPUS DE SOUTIRER DE L ARGENT AUX CONDUCTEURS.



    AUTRE IL FAUT COMMENCER A FAIRE LE MENAGE CHEZ LEZ CHAUFFEURS DE TRANSPORT EN COMMUN ET DE CAMION. COMMENT ON PEUT LAISSER DES FUMEURS DE CHANVRE INDIEN CONDUIRE DES DIZAINES DE PERSONNES AVEC DES VEHICULES VIEUX DE 20 ANS.



    SOYONS SERIEUX ET ARRETONS LE MASSACRE. L ETAT EST GARANT DE LA SECURITE DES PERSONNES.
    Auteur

    Moi

    En Août, 2013 (15:29 PM)
    99 pour 100 des voitur nevonts passurcules sont pour demolier les documants est faux sants parle de assurance aprais tous ilreclame la greve qeul qeul qreve vous reglame vous merite suel de allez prison.



    Auteur

    Moud

    En Août, 2013 (15:47 PM)
    Les bus il faut elimine le porte baqage et les versalles pour etre en norme

    Auteur

    Goor

    En Août, 2013 (15:55 PM)
    Si on est prêt à respecter le code de la route, on n'a rien à craindre. Tout le reste c'est pour rester dans l'indiscipline qui caractérise le senegalais en general.
    Auteur

    Laye

    En Août, 2013 (16:29 PM)
    Je pense que le premier problème à résoudre c'est celui de l'état des voitures de transport.
    Auteur

    Dom Rewimi

    En Août, 2013 (16:40 PM)
    En Afrique on veut toujours copier l'europe surtout la france avant d'instaurer le permis à point il faut rendre dure diificile l'obtention du permis .A quoi sert le permis à point ? si on peut obtenir le permis de conduite à moins à 25.000f cfa c'est à dire 40euros .quelle foutaise ?
    Auteur

    Pense Y

    En Août, 2013 (18:42 PM)
    comen instaurer un permis a point quand les accidents sont dus a des manquements criards attaches aux routes (responsabilite de l'etat) ou aux vehicules. les vieux 7 places ne peuvent pas etre legalement remplaces par des minibus 8 ou 9 places, ou bien vous ajoutez un banc suppl jusqu'a 14 places et mettre un porte bagage, une surcharge naturelle ou deliberee qu'a prevu et choisi notre legislation!!! tous les ndiaga ndiaye ou cars de marchandises en europe est autorisee a faire des sieges par un soudeur metallique utilisant du fer plat qui est a la limite des sabres soudes, imaginez ce qui blesse les gens pour un petit choc ou dechire vos jolis ganila dans ces autocars. toute la route kaolack mbour dakar est defoncee par la surcharge des camions creant des ornieres dangereuses pour la conduite. route non balisee meme dans la capitale, combien des gens ont roulé sur des rondspoints et cassé leur cartier ou pot d'echappement. aucune ligne continue et discontinue tres essentielles pour la conduite de nuit n'est repeint. combien ont en heurté ce mur de separation de la nationale 1 a dakar a cause de phares en sens inverse pour cause absence de peinture ou de reflecteur sur ce mur et tant d'autre. emmener ces europeans qui font le permis a point et demander de conduire ils vous diront que vous vous foutez de leur gueule. aucun chauffeur serieux( pas politicien) prive ou de metier, policier ou gendarme serieux conduisant sur nos routes ne vous dira ce serieux d'instaurer une telle loi sans avoir d'abord nettoyé tout ce bordel.
    Auteur

    Modou Mar

    En Août, 2013 (08:20 AM)
    Des chauffards qui ont le permis avec 50.000 francs cfa.

    des chauffards qui ne savent meme pas le code de la route.

    des chauffards qui roulent sans feux.

    des chauffards indisciplinés qui se croient dans leur champs de modou modou.

    des chauffards qui tuent et prennent la fuite après.

    des chauffards qui conduisent avec des faux certificats de perte moyennant 20.000 cfa.

    Une corruption généralisée au service des mines dans tout le pays qui vendent des permis moyennant 150.000.

    Des visites techniques non conforme avec le reglement de la vie des citoyens.



    Il faut JAVELISER tout cela et remettre les compteurs à zero.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR