Jeudi 14 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

Bachar el-Assad: L'après guerre d' Alep, Qui sont les rebelles?

Single Post
Bachar el-Assad: L'après guerre d' Alep, Qui sont les rebelles?


Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Aba

    En Décembre, 2016 (18:01 PM)
    la france et ses rebelles moderés ont perdu la guerre et tant mieux , pendant longtemps fabius a promis la chute de assad et je crois que c'est lui qui est tombé; assad a eu plus de chance que kadafi
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (07:56 AM)
      kadafi aurait dû chercher des soutiens de taille.
      grosse perte pour l'afrique.

      rebelles modérés = un grand pourcentage de terroristes d'al-qaida pour rappel, à ceux qui ne savent pas.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (14:09 PM)
      non aucune perte c'est tant mieux, bon sort pour un criminel qui a organiser des attentats de par le monde,
      vous pouvez toujours aller pleurer à la mosquée pour lui !
  2. Auteur

    Lick1239

    En Décembre, 2016 (18:41 PM)
    Que des mensonges dans cette video.

    C'est quoi rebelles modérés, vous etes pathétiques avec vos analyses à la con. Vouloir imposer votre vision de la démocratie à tout le monde est dangereux. La Liby et l'Iraq devaitent vous suffir d'exemples. Ils (les soidisant révolutionnaires) ont anéanti des familles entière avec la complicité des occidentaux et des américains. Où était les droits de l'Homme, où etait toutes les règles humanitaires quand vous envahissez ces deux pays.

    Merci Poutine pour avoir défendu la Syrie des mains des occidentaux et des américains.
    Auteur

    Xeme

    En Décembre, 2016 (19:59 PM)
    LES INSTRUCTEURS DE L’OTAN RECELES DANS UN BUNKER A ALEP-EST

    "L'invasion de l'Irak était un acte de banditisme, un acte de terrorisme d'Etat flagrant, la preuve d'un mépris absolu pour le droit international."

    Harold Pinter

    Apres tant d’hésitations fondées sur des stratégies géopolitiques ; les responsables de la Syrie se sont prononcés militairement pour libérer une bonne fois pour toute la ville d’Alep, ville syrienne par excellence que la Turquie, l’Arabie saoudite, le Qatar et les occidentaux « OTAN » veulent par tout moyen la prendre en otage pour amorcer leur funeste projet de partage de la Syrie. Alep infesté par DAECH-NOSRA et autres groupes extrémistes, terroristes…encadrés par une cellule d’instructeurs armés de progiciels de la mort mis à leur disposition par l’OTAN afin d’écraser l’armée arabe syrienne. Alep était envahi par les terroristes, rebelles, extrémistes et opposants du pouvoir mis dans un panier unique dont l’appellation est la suivante : « opposants du régime ». Toute la défense d'Alep-Est a été assurée avec le soutien des instructeurs militaires des pays de l'Otan, et des vassaux qui ont prêté main forte aux terroristes occupant cette partie de la ville,



    Des instructeurs de l'Otan ont bien prêté main forte aux extrémistes à Alep-Est.

    La libération d’Alep était l’objectif numéro un pour faire capoter la stratégie de l’ennemi et récupérer la géographie. Des morts surtout des civils ont été constatés surtout dans Alep de la Syrie officielle ou les images réelles étaient reproduites par les TV de la Syrie officielle.

    Du coté inverse, il n’y avait pas de correspondants de ces quatre « supermen » monopolistes (A.B.Reuters-AP-AFP DPA), cela leurs permettaient de jouer de loin dans leurs box du « think tank » très bien avec de l’intox, la propagande, le mensonge, le faux, l’erreur et la désinformation c’est leur métier le plus préféré et bien rémunéré ; Irak, la Lybie… sont des cas d’espèces vivants !.

    Des terroristes crucifiaient les gens témoignent les libérés, les habitants d’Alep Est, Il est naïf de croire qu'on y lutte contre des combattants islamistes, a poursuivi un témoin ; toute la défense d'Alep-Est a été bâtie par des experts d’ailleurs, (Américains, des Turcs et des Français ) pour que la chaire à canon contenue dans le gisement de l’organisation terroriste telles que le Front al-Nosra et le Harakat Nour al-Din al-Zenki fassent le sale boulot ; le petit palestinien égorgé n’a pas fait la « une » des medias à ordre et bien d’autres saloperies. La population qui se rendait dans le camp de la Syrie officielle en témoigne fort, mais aucun correspondant étranger surtout ces monopolistes de medias à ordre faiseurs d’opinion par leurs « presstitutions » , leurs « idios-visions », et leurs « rats- idios » .

    La guerre, c’est la guerre et la mort c’est le produit de la sale guerre. La Russie la Syrie, l’Iran et le Hizb Allah ont bien préparé la stratégie de combat. Finalement la libération d’Alep-Est s’annonce de plus belle, sa géographie a été récupérée en un temps record, laissant peu de place pour les terroristes qui en fin de compte n’avaient que le drapeau blanc pour se rendre .

    Un sale coup pour les terroristes suivit par une tempête de désinformation pour masquer une défaite cinglante, mais comme il y avait anguille sous roche des prisonniers, ils sont venus d’ailleurs pas comme les autres de race, des instructeurs israéliens, français, américains, des arabo-sionistes : Qataris, Turques, Arabies, jordaniens et même des marocains ; se sont les instruments du terrorisme que la CIA a façonné avec le l’argent arabe , la chaire à canon arabe et une idiologie wahhabite faite par des penseurs qui mettent des zéros noirs au dessus de leurs têtes et se douchent avec la pisse du chameau pour se sentir fort !..

    Les pressions des occidentaux sur la Russie ont abouti à faire avaliser un traité pour dissimuler le mensonge, de cette fausse guerre dite d’opposition ou démocratie n’est que mensonge, peuple n’est que faux sentiments .Des opinions épousant la thèse « djihadiste » exprimés par les pauvres malheureux , ils ont été solidaires avec les djihadistes opposants … Le résultat les imperialo-sionistes et leurs larbins font tout pour faire semer la mort, la destruction et le chaos dans la région, ils s’en foutaient éperdument des peuples de la région. Les arabes ou plutôt les gouvernants arabes surtout les monarchies, ils n’ont pas su comprendre et apprendre la leçon du petit comparse.

    Palmyre de nouveau sous le contrôle de Daech complicité US flagrante, suite à la libération d’Alep ,la réunion récente à Paris des pays qui soutiennent l’opposition syrienne dite «modérée» ou plutôt qui veulent sauver la peau des fameux « instructeurs » pris au piège . Tous ces éléments font partie d’une stratégie mise en place par les pays occidentaux, dont les militaires soutiennent les extrémistes à Alep-Est écrit l’ »agence Life » qui ne fait pas partie des 04 « grands ». Selon le réseau voltaire Les jihadistes présents à Alep-Est ont été autorisés à rejoindre, , Idleb (Al-Qaïda) ou Rakka (Daesh), ou à se constituer prisonniers. Ils y ont été acheminés par bus sous le patronage de la Syrie officielle et de la Russie et en présence de l’Onu.

    Certains d’entre eux ayant rasé leurs barbes ont tenté de fuir en se mêlant à la population civile. Les services de Renseignement sont parvenus quand même à en identifier et à en arrêter plus d’un millier lors de l’enregistrement des plus de 100 000 habitants.

    Le député et président de la Chambre de commerce d’Alep, Farès Shehabi( Source réseau Voltaire), a publié une première liste non-exhaustive de 14 officiers étrangers faits prisonniers dans le bunker de l’Otan. Il s’agit de :

    Mutaz Kano?lu — Turquie

    David Scott Winer — États-Unis

    David Shlomo Aram — Israël

    Muhamad Tamimi — Qatar

    Muhamad Ahmad Assabian — Arabie saoudite

    Abd-el-Menham Fahd al Harij — Arabie saoudite

    Islam Salam Ezzahran Al Hajlan — Arabie saoudite

    Ahmed Ben Naoufel Al Darij — Arabie saoudite

    Muhamad Hassan Al Sabihi — Arabie saoudite

    Hamad Fahad Al Dousri — Arabie saoudite

    Amjad Qassem Al Tiraoui — Jordanie

    Qassem Saad Al Shamry — Arabie saoudite

    Ayman Qassem Al Thahalbi — Arabie saoudite

    Mohamed Ech-Chafihi El Idrissi — Maroc

    Première liste, comporte les noms des officiers ayant décliné leur identité. D’autres prisonniers d’ailleurs. Conformément à la Convention de Genève aucune image ne sera publiée.

    Il est à signalé aussi qu’en février 2012, une quarantaine d’officiers turcs et français avaient été restitués à leur pays d’origine, la cérémonie de remise s’était faite à la frontière libanaise.

    Les masques viennent de tomber définitivement, le terrorisme est une grande marque déposé « made in CIA », il est destiné pour semer le chaos, la mort, dans le moyen orient afin qu’Israël retrouve la paix la grandeur et le commandement de la région .le monde arabe resterait petit, et soumis tant que ces monarchies jouent mal avec les pétrodollars.

    BENALLAL MOHAMED
    Auteur

    Xeme

    En Décembre, 2016 (20:07 PM)
    Alep : impérialisme, mensonges et défaite des terroristes et de leurs maîtres occidentaux

    Les pays impérialistes, petits et grands , mènent en ce moment à travers leurs médias une hystérique propagande contre la Syrie. Ils instrumentalisent cyniquement la tragédie des populations civiles pour mieux masquer leur défaite historique à Alep. En fait, ils ne pleurent pas les victimes d'Alep-Est et encore moins celles de l'Ouest ou de toute la Syrie, mais plutôt la capitulation de leurs propres créatures, les terroristes d'Al Nosra, d' Ahrar al-Cham, de Fatah Halab et une myriade de petits groupes de fanatiques appelés hypocritement rebelles syriens (1). Mais derrière cette posture humanitaire se cache une profonde et amère déception : leurs rebelles syriens ont échoué à renverser par la force le régime de Bachar Al-Assad alors qu'ils ont réussi à détruire la Libye de Khadafi. Car les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la France et leurs alliés locaux comme l'Arabie Saoudite, le Qatar ou encore la Turquie n'ont qu'un seul objectif, renverser par la violence le régime d'Assad et installer à sa place un gouvernement à leur solde pour mieux asservir le peuple syrien et servir leurs intérêts économiques et stratégiques. Comme en Afghanistan et comme en Libye, l'impérialisme et ses alliés n'hésitent pas à créer et utiliser des groupes terroristes dont l'Islam n'est qu'un voile derrière lequel se cachent les intérêts des uns et des autres (2). Mais la Syrie n'est pas la Libye. Le peuple syrien, dans toutes ses composantes ethniques et religieuses, et ses alliés ont tenu bon face aux terroristes et leurs maîtres occidentaux. Alep la martyre qui a tant donné à la civilisation humaine renaîtra de ses cendres tel un phénix plus forte et plus belle.

    Depuis quand les pays occidentaux et leurs vassaux comme l'Arabie Saoudite par exemple pleurent les civils victimes des guerres ? Depuis quand les États-Unis, la France et la Grande Bretagne luttent contre les dictatures et aident les peuples à se débarrasser des despotes d'un autre âge ?

    Les peuples du monde entier savent que les pays impérialistes ont soutenu des dictateurs les plus féroces.

    Commençons par l’Amérique latine : Artur da Costa e Silva au Brésil, Augusto Pinochet au Chili, Juan Carlos Ongania et Videla en Argentine, le régime somoziste au Nicaragua, Maximiliano Hernández Martinez au Salvador, le régime de Fulgencio Batista à Cuba, de Marcos Pérez Jiménez au Venezuela, de Banzer en Bolivie etc.

    En Asie, on peut trouver Soeharto en Indonésie, Marcos aux Philippines, Musharraf au Pakistan.

    En Afrique on peut citer, entre autres, Hosni Moubarak en Egypte, Gnassingbé Eyadéma au Togo, Idriss Déby au Tchad, Denis Sassou N’Guesso au Congo, Paul Biya au Cameroun sans oublier les fidèles serviteurs de l’impérialisme français, Omar et Ali Bongo.

    L’empire américain a dressé également des fanatiques religieux contre Nasser en Egypte, contre Sukarno en Indonésie, contre Bhutto au Pakistan, contre Najibullah en Afghanistan. Le but est de contrer et d’étouffer toute pensée et tout mouvement communiste ou tout simplement démocratique et progressiste.

    Les américains et leur caniche européen ont, dans un passé récent, détruit la Yougoslavie (en 1991 et en 1999), envahi l’Afghanistan (2001), ravagé l’Irak (2003) et ruiné la Côte d’Ivoire (2011).Toute l'histoire de l'impérialisme n'est, en dernière analyse, que destructions, cruauté, massacres et violence extrême pour soumettre les peuples de la planète et piller leurs richesses.

    Au moment même où ils se lamentent sur les victimes d'Alep-Est, leur allié le plus fidèle, l'Arabie Saoudite, mène une véritable guerre au Yémen qui a fait en une seule année plusieurs milliers de morts principalement des civils et détruit une partie importante de l’héritage culturel et architectural yéménite qui est en même temps patrimoine mondial de l’humanité. Les massacres de milliers de personnes se poursuivent encore aujourd'hui dans l’indifférence quasi-générale (3). Leur hystérique propagande sur la Syrie n'a d'égal que leur silence sur les massacres perpétrés par la coalition dirigée par le Royaume wahhabite.

    L'impérialisme ne peut supporter ni tolérer la marche des peuples vers leur émancipation et leur libération des régimes qui les oppriment et les maintiennent dans le sous développement et la misère. Les opprimés du monde arabe n'oublieront jamais le rôle contre-révolutionnaire confié par les pays impérialistes à l'Arabie Saoudite pour briser leurs soulèvements populaires et pacifiques. Les États-Unis, la Grande Bretagne et la France n'agissent qu'en vertu des intérêts de leurs bourgeoisies respectives. Les bourgeoisies américaines et européennes, inlassablement, parlent des droits de l'homme tout en massacrant un peu partout les hommes qui leur tiennent tête. Toute leur histoire n'est que mépris et négation des hommes tant qu'ils ne servent pas leurs intérêts.

    La propagande de l'empire lui a toujours servi de prétexte et de légitimation pour s'immiscer dans les affaires des peuples. Une longue tradition de mensonges jalonne l'histoire des États-Unis et de ses alliés. Rappelons-nous du charnier de Timisoara en 1989 où, selon les journalistes occidentaux, gisaient quatre mille morts ! On a appris par la suite qu'il s'agissait d'une gigantesque manipulation pour tromper l'opinion mondiale. Des cadavres ont été exhumés à la hâte du cimetière des pauvres et montrés devant les caméras du monde entier pour simuler le génocide légitimant ainsi le nouveau régime (4). Un autre grand mensonge de l'histoire, les Armes de Destruction Massive (ADM) inventées de toutes pièces par l'administration Bush pour justifier l'intervention militaire en Irak dont nous subissons aujourd'hui encore les conséquences dramatiques (5). La liste est longue, mais c'est le même processus qui a été utilisé en Yougoslavie contre Milosevic, en Afghanistan contre Najibullah, en Libye contre Kadhafi et aujourd'hui en Syrie contre Bachar Al-Assad.

    Et pourtant ce sont ces mêmes pays, leurs médias et leurs intellectuels qui osent parler aujourd'hui de crimes de guerre, de barbarie, de propagande et comparent Alep à Sarajevo et à Guernica (6). C'est l'histoire du criminel qui crie halte au crime. Quel cynisme ! Quelle légitimité et quelle crédibilité peut-on encore accorder à leurs discours et à leurs jérémiades ? Aucune !

    Cela ne signifie nullement qu'il n y a pas eu des morts, des blessés et des exactions contre les civils à Alep et dans toute la Syrie, mais la question fondamentale est de savoir qui a créé cette situation, qui est responsable de cette tragédie humaine ? Qui au départ a envahi militairement l'Irak faisant des centaines de milliers de morts innocents (7) et créant du même coup les conditions propices au développement des groupes terroristes qui seront utilisés par la suite contre le régime syrien ? Mais ce qui est vrai de l’Irak ne l’est pas moins de la Libye. Rappelons tout de même que les crimes perpétrés contre le peuple libyen ont été commis sous la bannière de la protection des civils et de l’aide humanitaire comme le précise la résolution 1973 de l’ONU : « Le Conseil de sécurité(...) se déclarant résolu à assurer la protection des civils et des secteurs où vivent des civils, et à assurer l’acheminement sans obstacle ni contretemps de l’aide humanitaire » ! (8). On connaît aujourd'hui les conséquences de cette aide humanitaire sur le peuple libyen (9).

    Les syriens à l'instar des autres peuples sont capables de régler eux-mêmes leurs problèmes internes. Il appartient au peuple syrien et à lui seul de décider de son destin. Il n' a surtout pas besoin des pays impérialistes dont toute l'histoire n'est qu'une suite de crimes, de conquêtes coloniales et d'asservissement des peuples.



    Mohamed Belaali
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (13:24 PM)
    cette video est un scandale,
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (13:41 PM)
    Les rebelles modérés sont tous les syriens qui s'opposent au régime de Bachar El Assad et qui le veulent le renverser avec l'appui de la France et des USA ! La résolution du Conseil de Sécurité, préparée par la France, ne vise qu'à trouver des astuces pour faire sortir ces gens-là d'ALEP (ce sont les fameux observateurs).

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email