Samedi 28 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Video

Infrastructures Port de Ndayane : Le Port de Dakar lance un emprunt obligataire de 60 milliards à 6,60%

Single Post
Infrastructures Port de Ndayane : Le Port de Dakar lance un emprunt obligataire de 60 milliards à 6,60%
Le Port autonome de Dakar, à travers son Plan stratégique de développement, s'aligne à la vision 2035 du Plan Sénégal émergent (Pse) qui est celle d'un port moteur de l'émergence, à travers une compétitivité logistique hors-pair dans la sous-région. Cette vision est axée sur la "performance et l'innovation, et passe par un plan de transformation qui, à l'aide de projets prioritaires et de projets phare, vise à réaliser les objectifs stratégiques de référence, tels que : une satisfaction clientèle de plus de 39 points ; un chiffre d'affaires de 100 milliards de francs Cfa ; une rentabilité de 15%". Ce, à travers quatre grands axes, à savoir : "développer un port performant et fluide ; mettre en place une offre innovante pour les conteneurs et les services ; se doter d'une organisation et de ressources humaines performantes, agiles et innovantes ; développer des partenariats stratégiques pour un hub régional".

C'est dans ce cadre qu'il a lancé un emprunt obligataire dénommé "PAD 6,60% 2020-2027". La cérémonie de lancement officielle s'est tenue ce jeudi 1er octobre 2020, à la capitainerie du port de Dakar. Elle a noté la présence du représentant du ministre de la Pêche et de l'Économie maritime, du représentant du ministre des Finances et du Budget, Cheikh Tidiane Diop, par ailleurs, Directeur général du Trésor, du Directeur général du Port autonome de Dakar, Ababacar Sédikh Bèye, du Président directeur général (Pdg) de Invictus Capital et Finance, El Hadj Mbacké Fall, du Président du conseil d'administration du port de Dakar, Moussa Sy, du directeur de l'Antenne nationale de bourse (Anb) du Sénégal, Oumar Dème, du Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, entre autres.

60 milliards pour financer le construction du port de Ndayane

Il s'agit ici, d'un emprunt obligataire par Appel public à l'épargne (Ape) de 60 milliards de francs Cfa sur le marché financier de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) pour financer la construction des infrastructures terrestres du port de Ndayane. Pour la structuration et le placement de l'opération de cet emprunt, le port de Dakar a mandaté la SGI Invictus Capital & Finance en tant qu'arrangeur et chef de file du syndicat de placement.

La valeur nominale de cet emprunt est de 10 000 francs Cfa. Le nombre de titres émis est de 6 millions d'obligations et le taux d'intérêt est fixé à 6,60% par an. La durée de l'emprunt est de 7 ans dont 2 ans de différé en capital. Et les titres seront sous forme dématérialisée, inscrits en compte auprès du Dépositaire central/Banque de réglementation (DC/BR). Ils sont conservés dans les livres des SGI de l'Uemoa, ou des banques teneurs de comptes/conservateurs agréées. Les intérêts, quant à eux, seront payables semestriellement à partir de la date de jouissance des titres.

Les revenus liés aux obligations du Port de Dakar sont exonérés d'impôts sur le revenu (IRVM) pour les souscripteurs résidants au Sénégal. Les investisseurs non-résidents au Sénégal, quant à eux, seront soumis à la législation fiscale sur les revenus des valeurs mobilières en vigueur dans leur pays de résidence au moment du paiement des intérêts.

L'allocation des titres se fera durant la période de souscription suivant l'ordre d'arrivée des souscripteurs collectées sans distinction du type d'investisseurs. Et une souscription complète est matérialisée par le bulletin de souscription dûment rempli et signé et renvoyé par la SGI placeur, accompagné de la provision nécessaire.

"Réalisation du port de Ndayane, une nécessité pour le port de Dakar"

Selon le Dg du port de Dakar, le projet de construction et du développement du port du futur ou port de Dakar à Ndayane est à la fois l'un des projets phare de cette vision dont la réalisation est devenue une nécessité pour le port de Dakar mais également une partie intégrante du Plan Sénégal émergent.

A l'en croire, le nouveau port de Ndayane permettra au port de Dakar d'"attirer à l'horizon 2025 les navires de dernière génération grâce à sa profondeur de quai de 18 mètres (la plus importante de la côte atlantique) et sera adossé à une Zone industrielle portuaire (Zip) pour devenir un des clusters industriels les plus dynamiques du continent africain.

"Plus de 75% d'autonomie financière"

Le directeur financier du port de Dakar, Babacar Niang, dans sa présentation de l'opération, a tenu à rassurer les futurs souscripteurs. Il a soutenu qu'à ce jour, le port de Dakar a plus de 75% d'autonomie financière. "Le port de Dakar bénéficie d'une notation de catégorie "Investment grade" attribuée en avril 2020 par l'agence de notation WARA. Il est noté "A-" sur le long terme et "w-3" sur le court terme. La perspective attachée à cette notation est stable", a-t-il lancé à l'assistance.

"Une gouvernance solide avec un niveau de compétence élevé et orienté "résultats""

Babacar Niang ajoute qu'en fin de 2019, "grâce à la bataille des six mois et sous l'impulsion du Plan de transformation 2019-2020, le chiffre d'affaires du port de Dakar a progressé de plus de 25% ; les coûts d'exploitation ont été stabilisés à 43 milliards de francs Cfa ; la marge nette est passée de 39% en 2017 à 22% en 2019 et la capacité d'autofinancement de 6 milliards à 19 milliards de francs Cfa. Et la trésorerie est passée de moins de 14 milliards à plus de 13 milliards de francs Cfa


9 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2020 (21:44 PM)
    Ay way fou niou diem ak plan senegal machin bi di abe di abe rek ni si sunu tour tout en sachant qu'ils sont entrain de compromettre des generations et des generations a venir.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (21:59 PM)
      si construire un port en eau profonde pour améliorer la compétitivité du pays compromet l'avenir des générations futures, les colons n'auraient pas construit le port de dakar. il est temps dans ce pauvre pays que certains soit disant patriotes sachent faire la différence entre une dépense et un investissement. le port du futur, le ter, le brt sont des investissements qui vont générer des revenus substantiels pour le pays en plus d'avoir un impact sur l'attractivité du pays pour les investisseurs.
    • Auteur

      Dg Chiffres D'affaires

      En Octobre, 2020 (22:08 PM)
      ce dg s'amuse , y compris son gouvernement peu regardant sur le bon management des sociétés vitales stratégiquement pour la nation : port, senelec, sar , poste....le dg du port ne parle que chiffres d'affaires, jamais de bénéfices après impôt comme...la sonatel en rêve bien sûr. il passe tout son très précieux temps à organiser des.... randonnées pédestres avec ses agents choisis. vivement que le nouveau ministre alioune ndoye aille voir ce que font les dg des ports d'abijan, ghana, bénin et togo et il comprendra le grand coup de bluff de son dg. il risque même de voir le mali à terme lui échapper à 75 %, une catastrophe économique pour son port et notre pays, déjà que le chemin de fer est mort. a la place un ter de plus de 1000 milliards " stocké " vers colobane et crée pour parcourir ...34 km. faisable à pied ou à dos de cheval en quelques heures, en cheval 1 heure au trop.
  2. Auteur

    Yéne Ndayane

    En Octobre, 2020 (22:10 PM)
    Nous les populations de yéne et Ndayane sommes contre ce port qui est une catastrophe écologique et une menace pour les populations qui vont perdre leurs terres et les pêcheurs qui ne pourront plus pratiquer la pêche qui est leur principale activité économique et de survie. J'appel tous les investisseurs à ne jamais donner leur argent pour financer ce projet macabre!!! Les populations ont déposé plusieurs plaintes au niveau nationale et international pour s'opposer au projet. Vous risquez de perdre votre argent si vous investissez sur ce projet qui sera la plus grande catastrophe écologique sur le littoral ouest Africain!!! La faune et la flore sera détruite et l'écosystème déséquilibré. Laissez nous vivre en paiX sur les terres de nos ancêtres!!!



    visitez le site nonauport.sn
    Auteur

    En Octobre, 2020 (00:59 AM)
    Pour construire un port, c'est l'état qui devait prendre la responsabilité de contracter une dette.

    C'est dommage qu'en cette période où les taux d'intérêts sont proches de zéro dans les pays avancés et on se glorifie de 6,6%.

    L'état doit ouvrir les yeux et ne pas mettre les finances publiques en péril car en dernier ressort il sera garant de cette dette.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (04:24 AM)
    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca

    payer les primes de la sca
    Auteur

    En Octobre, 2020 (08:13 AM)
    La priorité, c'est de trouver les moyens pour que les camions puissent entrer et sortir convenablement du port. C'est du n'importe quoi actuellement. Les chauffent passent un temps fou pour entrer ou sortir du port. C'est le bordel total. Nous qui travaillons dans l'import et l'export avons énormément de problèmes en ce moment avec nos clients. Aller voir ce qui se passe aux alentours du Mole 8 à Bel Air. C'est vraiment triste de voir à quel point c'est le bordel au port.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (09:42 AM)
    Trop de discours d'autosatisfaction alors que le port de Dakar est parmi les derniers en Afrique de l'ouest. Le petit togo a déjà un port beaucoup plus profond que votre futur ndayane et vous vous permettez de dire que ce sera le premier en Afrique, sans compter le port du maroc en Méditerranée qui concurrence les ports européens. Arrêtez le bavardage et travaillez si réellement vous voulez développer ce pays. Rester dans vos salons à s'autoproclamer premier en ceci meilleurs en cela alors que les autres vous devancent de loin ne sert à rien, sen bop nguen di nakh
    Auteur

    En Octobre, 2020 (11:13 AM)
    Dites qu' est ce qui est prioritaire au Sénégal ? On construit des infrastructures de transport de masse, des ports, des bâtiments administratifs, des ouvrages hydrauliques, des routes, des centrales solaires et oeliennes ,des ponts...et on trouve toujours des gens pour nous dire que la priorité est ailleurs. Bon Dieu, le Sénégal n'est pas un îlot et il en concurrence avec les autres pays du monde en général et ceux de la sous région en particulier. Tous ces pays sont entrain de travailler pour rendre l'environnement favorable à l'investissement productif alors qu' au Sénégal, pays comptant des centaines de partis,de syndicats, de mouvements de la société civile, on discute tout le temps du sexe des anges.

    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (19:46 PM)
      je vais te dire: construire des hôpitaux de standing internationaux dans chaque région, construire et moderniser les écoles, centres de formation professionnelle s et université, investir dans l'agriculture (irrigation, équipements et formation des agriculteurs pour l'autosuffisance alimentaire, assainir les villes du pays,(trottoirs, égouts, évacuation des eaux pluviales), reabiliter les routes de dakar, et autres villes du pays, déconcentrés la ville de dakar, non par la construction de nouvelles villes mais en transférant l'administration et les sociétés privés dans d'autres villes du pays. mettre en place un système de bonne gouvernance transparente, et rendre la justice indépendante. renégocier l'exploitation de nos ressources avec un référendum pour chaque contrat.
    Auteur

    Aida Ndiaye

    En Octobre, 2020 (20:48 PM)
    C'est grave ce qui se passe au Sénégal, le gouvernement se lance dans des projets faramineux alors que le peuple peine à satisfaire ses besoins primaires â savoir:manger,habiter dans un environnement sain ,se soigner dans des hôpitaux dignes de ce nom et assurer l'éducation de leurs enfants.

    Mais on l'aura compris, tous ces projets à coups de milliards ne sont que des prétextes pour sen mettre plein mes poches .
    Auteur

    Md

    En Octobre, 2020 (12:39 PM)
    Donc Mr le Directeur

    Vous allez terrasser et aménager des terres qui nous appartiennent.

    Des terres que nous avons achetées et aménagées sur de longues années

    Des terres que vous allez vendre au prix fort a d’autres personnes et les bénéfices seront pour les propriétaires du port de Ndayane.

    Pourquoi vous en tant que patriote pour ces terres de Ndayane et pour d’autres terres du Sénégal vous ne demandez pas aux propriétaires de les apporter en Capital ?

    Pourquoi toujours prendre les biens des autres au nom de la raison d’état pour a la fin le transférer à ceux qui blanchissent de l’argent.

    Saviez vous que les terres de Ndayane regorgent de richesses plus importantes que ce port ?

    Savez vous que Ndayane est l’embouchure du fleuve du Lac de Guier ?

    Que ferez vous des eaux pluviales qui arrivent de Diass ?

    Allez vous terrasser les collines des DIass a Ndayane et détruire l’environnement pour un port au bénéfice de qui ?

    Et le port de Sendou avec tous ces hectares aménagés pour qui ?

    Pourquoi pas augmenter le tirant d’eau de Sendou et épargner le reste de la petite Cote !!!

    Pourquoi pas un port à Kaolack ou sur la Grande Cote ?

    Nous n’accepterons pas !

    Nous vous attaquerons devant tous les tribunaux imaginables.

    Nous publierons la liste des souscripteurs et des bénéficiaires.

    Nous nous battrons et croyez nous vous aurez des surprises

    Parce que Ndayane est un endroit historique et nous y avons découvert des poteries anciennes et autre objets qui seront bientôt rendus publiques.

    Ne faites pas dans la précipitation les mêmes erreurs que sur vos précédents projets a moins que vos ambitions ne soient pas seulement le bien des Sénégalais.

    Nous avons le sentiment d’être toujours sous Wade le « libéral ».

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email