Vendredi 22 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

Sénégal, Vers un plan de relance de Sénégal Airlines

Single Post
Sénégal, Vers un plan de relance de Sénégal Airlines

Sénégal, Vers un plan de relance de Sénégal... par Neega Mass


23 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme Xl

    En Avril, 2015 (10:41 AM)
    encore des millions à la poubelle d'ici un an nouvelle faillite
  2. Auteur

    Yaw

    En Avril, 2015 (10:41 AM)
    Vive le sénégal :sunugaal: non peulh bii mon ngui liguéy :frustre: 
    Auteur

    Sy Dramane

    En Avril, 2015 (10:55 AM)
    Il ne faut jamais laisser tomber les bras parceque les autres fois n'ont pas marcher,

    en plus avec Macky nous les sénégalais d'exterieur nous croyons en lui.

    Il est pas parfait bien sur mais vraiment il est mieux que certain
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:05 AM)
    N'importe quoi.  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Mc Donnell

    En Avril, 2015 (11:50 AM)
    JE NE SAVAIS PAS QU'AIR SENEGAL AVAIT DES FEMMES PILOTES ET DES BOEING. CECI N'EST PAS LE COCKPIT D'UN A-321. ARRETEZ LE COLLAGE DE PHOTOS AU HAZARD. BORDELE DE SENEWEB.
    • Auteur

      Douglasssss

      En Avril, 2015 (13:02 PM)
      cette femme sur la photo est une comgolaise, mariee a un senegalais. elle fut pilote a air afrique, puis a senegal airlines et maintenant commandant de bord a asky. puisque pas d'avion a senegal airlines. avant senegal airlines asi avait des boeing.
    Auteur

    Onditout

    En Avril, 2015 (12:27 PM)
    beaucoup de blabla beaucoup d'argent beaucoup d'incompétents beaucoup d'escrocs pas beaucoup de résultats ! si on peut pas on laisse !
    Auteur

    Listo

    En Avril, 2015 (12:27 PM)
    C'est bien triste et quand on le dit, on vous traite de méchant, de jaloux, de haineux ou de je ne sais quoi d'autre, mais voilà un projet déjà voué à l'échec.

    On veut créer une compagnie aérienne, soit, mais au lieu de commencer par le commencement , on est parti d'emblée, aller chercher un partenaire stratégique , comme ci c'était la panacée !

    Mais quel gâchis avec tout ce que le Sénégal compte comme compétences en la matière depuis des lustres!

    Le commencement, c'est une fois la volonté politique bien affirmée, est d'avoir une vision très claire et précise de ce que l'on veut créer comme compagnie aérienne .

    Veut on une compagnie qui fait des vols intérieurs seulement?

    Veut on une compagnie qui fait des vols voisinages seulement?

    Veut on une compagnie qui fait des vols qui font la sous région et jusqu'où?

    Veut on une compagnie qui fait du long courrier et vers quelle destination?

    Veut on une compagnie qui fait une combinaison de tout ceci et dans quelle mesure?

    Bref , après la vision, dégager aussi clairement que possible, les objectifs assignés à la future compagnie.

    Mais cette conception pour être réaliste et non utopiste doit être validée par des spécialistes.

    Une fois le projet valide, un business plan exclusivement conçu par des spécialistes de l'aviation doit être présenté .

    C'est le Business Plan qui indiquera quels moyens , c'est à dire quelle est la flotte c'est à dire le type d'avion qu'il faut, pour configurer la compagnie.

    Le Business plan indiquera aussi, le réseau, les fréquences des vols, la montée en puissance , sur les 4/5 premières années et à partit de quand l'activité sera profitable etc etc.

    Contrairement à Sénégal Ailines qui avait été montée à la catastrophe, non seulement sans business plan au départ et avec un capital ridicule de 6 millards CFA, le Business Plan de Asky a été monté par des anciens agents d'Air Afrique sous la coupe de Gervais Koffi Djondo, administrateur, Président d'Ecobank a l'époque et avec un capital 10 fois supérieur à Sénégal Airlines soit 120 millions de Us dollars : la rentabilité de Asky était prévue des la 2ème année d'activité et ce n'est qu'à la finalisation que Ethiopian Airlines a été choisie comme partenaire stratégique.

    Et au Sénégal, malgré le gisement de compétences, on fait tout en l'envers et en dépit du bon sens parceque ce sont des politiciens incompétents, hier comme aujourd'hui,qui sont au devant de tout : il ne faut donc s'étonner de rien!

    On aura investi pour plus de 300 milliards CFA dans un énorme aéroport et on ne sera même pas fichu capable d'avoir une compagnie aérienne viable.

    Auteur

    Douglass

    En Avril, 2015 (14:44 PM)
    LES SENEGALAIS PENSENT QUE TOUT SE FAIT PAR LE RACOMMODAGE "TAKHALE". ON NE PEUT PAS FAIRE UNE CAMPABNIE AERIENNE AVEC DU BORDELE. ILS N'ONT QU'A ESSAYER L'EXAMPLE GAMGIEN AVEC GAMBIA BIRD. MAIS LES SENEGALAIS PENSENT QUE TOUT SE RESOUD AVEC LES SYNDICATS. C'EST POUR CELA AUCUNE COMPAGNIE NE PEUT MARCHER AU PAYS.
    Auteur

    Yoro Ricane

    En Avril, 2015 (15:03 PM)
    Si VOUS NE VOUS SÉPAREZ PAS DU DG YORO CETTE COMPAGNIE FERMERA DANS 3 SEMAINES :triste:
    Auteur

    Mc Donnell Douglass

    En Avril, 2015 (15:52 PM)
    UN A-380 AVEC UN PEU MOINS DU MAXIMUM POIDS DE DECOLLAGE (MAX GROSS TAKE -OFF WEIGHT) PEUT ATTERTTIR ET DECOLLER A DAKAR YOFF.
    • Auteur

      Airbus

      En Avril, 2015 (16:01 PM)
      pou un a-380, la destination africa n'est pas tres rentable, et il sera difficile d'avoir le poid conforme au vol. la mobilite aerienne en afrique reste tres lente, probleme de moyens d'ou la faillite de cces compagnies.
    Auteur

    Douglass

    En Avril, 2015 (16:17 PM)
    CA DEPEND DU POIDS AU DECOLLAGE. LES B-747 ATTERRISSENT ET DECOLLENT A DAKAR SANS PROBLEMES.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (16:22 PM)
    MACKY SALL UN PRESIDENT ETHNICISTE TOUS LES DIRECTEURS GENERAUX AU SENEGAL SONT DES ALPOULARS MON ETHNIE AVANT MON PARTI, MON PARTI AVANT MA PATRIE. GNOU GUI LAY KHAR 2017
    Auteur

    Waseye

    En Avril, 2015 (17:12 PM)
    Je partage parfaitement la vision de Listo.Voilà quelqu'un en l'occurrence qui a refléchi à ce problème.

    Les autorités doivent comprendre une fois pour toutes qu'il ne s'agit pas une société de transport de personnes et de bagages;

    Une compagnie aerienne entre dans une entité qui s'appelle Industrie de l'Aviation Civile avec tout ce que cela implique comme structures qui vont de la formation du personnel au sol ,techniciens les pilotes ,les commerciaux. Les différents services aéroportuaires ,passages ,fret approvisionnement entretien technique du materiel roulant.avions machine etc

    Tout autour de d'une compagnie s'articulent des sociétés prestataires de services avec des emplois à la clé.La compagnie

    Le Sénégal a les compétences avérées pour cela. Rendons grace à ALLAH. La compagnie Air Afrique si décriée a vécu 40 ans sans accident technique catastrophique comme on a en vu partout en Afrique depuis .

    L'état sénégalais ne peut pas mettre de l 'argent dans une structure privée dont les actionnaires n'ont jamais mis le moindre franc depuis sa création et qui de surcroit traine un passif de 50 milliards de nos francs.

    Soyons sérieux et si vous voulez votre compagnie faites appels aux compétences existant sur la place et qui n'ont rien à voir avec la politique.

    Le président Macky Sall est un scientifique il doit savoir qu une compagnie aérienne n'est un étal où on vend des cacahuètes. Faites appel aux techniciens et pour vous monter une compagnie mais en toute loqique pas de démarrage avant juin 2016. warna ka soor;aalé.:
    Auteur

    Ma Bis

    En Avril, 2015 (17:39 PM)
    Senegal Airlines est une initiative de Karim Wade, ce que je sache. Il faut arreter avec cette politique politicienne et sauver cette compagnie nationale. Une compagnie aerienne c'est comme un drapeau, il faut sauvegarder la flotte. Je souhaite m'investir dans l'aeronautique mais ca craint, a ce rythme ca vole bas.
    Auteur

    Anonymemaodo Fans

    En Avril, 2015 (19:17 PM)
    jamais le senegal ne pourra gerer une compagnie aerienne rentable je dis jamais il y a des solutions a cela mais c est inutile de les propser il faut attendre un autre regime plus honnete et plus transparent ,,, je suis decu par ce regime je croyais avec le depart de wade voleur international macky allait tourner la page des detourneurs de l injustice de la prtection des voleurs ,, mais quand on voit un oumar gueye ,, un awa ndiaye un baila wane et en plus il fait appel aux transhumants alors il vaut mieux patienter ,,ses nomminations ont une odeur d ethnicisme
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (21:29 PM)
    la compagnie ne dispose pas de ressources necessaire pour concurrencer avec les autres.En plus la qualité de ces services laisse à désirer.Elle ne fait que calmotage louer par ci louer pas la,endetté environ de 7 milliards,employés en gréves,panne trés souvent des avions,demende faible
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (21:35 PM)
    la compagnie ne dispose pas de ressources necessaire pour concurrencer avec les autres.En plus la qualité de ces services laisse à désirer.Elle ne fait que calmotage louer par ci louer pas la,endetté environ de 7 milliards,employés en gréves,panne trés souvent des avions,demende faible
    Auteur

    Mc Donnell Douglass

    En Avril, 2015 (05:44 AM)
    CE QUI ME REND TRISTE CHEZ NOUS LES AFRICAINS C'EST LE MANQUE DE COLLABORATION POUR DES RESULTATS SYMBIOTIQUES. AIR AFRIQUE NOUS AVAIT LEGUE TOUT SON INFRASTRUCTURE TECHOLOGIQUE A DAKAR AVEC DES TECHNICIENS HAUTEMENT QUALIFIES POURQUOI N'AURIONS NOUS PAS NEGOCIES AVEC LA COMPAGNIE EN FAILLITE LE RACHAT DE LA STRUCTURE. ENSUITE OFFRIR LES SERVICES AERONAUTIQUE DANS LE MONDE SOUS LA SUPERVISION DU FAA ET DU BEA. PETIT A PETIT ON SE CONSTRUIT UNE PETITE FLOTTE DE CANADAIR POUR OFFRIR DES SERVICES DANS LES PAYS LIMITROPHES. ON PREND DE PETITS PAS AVANT DE PRENDRE DE GRANDS SAUT. MON PLUS GRAND SOUHAIT C'EST DE TRAVAILLER UN JOUR POUR MON PAYS D'ORIGINE MEME SI JE NE SUIS PAS BIEN REMUNERE. JUST POUR LEUR APPORTER UN PEU DE COUP DE MAIN. LAISSONS NOS DIFFERENCES DE COTE ET TRAVAILLER POUR LES GENERATIONS FUTURES.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (10:59 AM)
      c est wade qui a décidé d'enterrer la compagnie air afrique . il voulait en finir avec les nombreux soubresauts de celle -ci et avait beaucoup de rancune envers la cote 'd ivoire pour ce qui concerne ce pays.
      il n'a rien su mettre à la place; souvenez vous ses sorties contre l 'asecna, le partage des terres de celles ci etc.
      le patrimoine d 'air afrique à dkar a été lapidé par ses sbires sans qu'ils aient pu se rendre compte de ce que cela représentait. quel gachis
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (21:16 PM)
      air afrique est tombé en faillite à cause du dg français .il s'est tourné vers la france ce qui causa l'endettement trop élevé de la compagnie.en plus de cela les autres pays ne participaient même pas aux cotisations.a un moment donné c'étaient seulement la cote d'ivoire et le sénégal qui respectaient leur engagement.
      parlant de l'afrique c(est triste à dire mais on est encore loin de se développer tant les mentalités n'ont pas changé.on parle de transport aérien mais imaginer les nombreux problèmes qu'on note dans le transport terrestre en commancant par l'indispline notoire des chauffeurs des apprentis et surtout le pouvoir incroyable des coquseur....
    Auteur

    Kyma Lass

    En Avril, 2015 (10:44 AM)
    IL FAUT LIMOGER LE DG DE CETTE SOCIÉTÉ CEST UN INCAPABLE ...

    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (16:06 PM)
      absolument d'accord avec toi mayoro racine à berne l'état sue ses capacités....
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (16:06 PM)
      absolument d'accord avec toi mayoro racine à berne l'état sue ses capacités....
    Auteur

    Listo

    En Avril, 2015 (12:16 PM)
    L'histoire retiendra, en effet, que Ablaye Wade a sa part de responsabilité et même la principale dans le sabordage de Air Afrique.

    Celui que ses suppôts qualifie de panafricaniste ne l'est pas en vérité car au moment ou tout le monde s'est tourné vers lui pour sortir la Multinationale de l'ornière, il a tourné le dos ou il a fermé sa porte, parcequ'il privilégiait une des ses lubies, égoïstes, particulières et personnelles: Wade disait à ses intimes, "ne me parlez pas d'Air Afrique, je vais créer Air Teranga".

    Ablaye Wade est donc un des fossoyeurs d'un des plus bels ouvrages , qu'en commun, l'Afrique ait jamais bâti.

    Certes , avec le temps, a l'usage des hommes, mais surtout avec la conjoncture de l'époque, Air Afrique avait de très graves difficultés, mais c'est le lot de toutes les entreprises et les Hommes qui les créent sont la pour corriger et rectifier.

    Mais rappelons, que principalement, les difficultés de Air Afrique sont nées des conséquences de la dévaluation du franc CFA en décembre 1994 ou en une nuit ,la dette du fait des emprunts pour l'achat d'avions dont les coûts sont libellés en Us dollars et du fait du taux de change, sont passées de 150 millards a plus 300 millards CFA puisqu'en une nuit le CFA est passé de 250 CFA a 500 cfa le lendemain.

    Il n y a eu aucune de ce que l'on appelait "mesures d'accompagnement " pour ce qui concerne Air Afrique.

    Mais les hommes ont travaillé et 2 plans de redressement de la Cie ont vu le jour en 2000, l'une conduite par le Gouverneur de la Beceao de l'époque , Charles Konan Banny, l'autre et comme c'est extraordinaire, par le Pdg de Air France lui même, Cyril Spinetta, car Air france ne voulait, et ne pouvait imaginer la disparition de sa partenaire ou par ailleurs elle était aussi actionnaire.

    Cyril Spinetta s'est déplacé jusqu'à Dakar pou discuter de son plan et finalement Ablaye Wade l'a fait recevoir par son ministre des transports.

    Il faut savoir que deux pays , la Cote d'Ivoire et le Sénégal sont les deux poids lourds de Air Afrique et 2001/ 2002 ce n'est pas sur un Laurent Gbagbo que l'on pouvait compter pour un leadership pour sauver Air Afrique.

    Dès lors la mort de la Multinationale était programmée.

    On a vu la suite: le fils de Ablaye Wade crée Asi, puis Sénégal Airlines, en vain.

    Avec Ahs il s'est accaparé du Handling dont s'occupait Air Afrique. Et il en est ce qu'il est aujourd'hui !

    Houphouet Boigny disait : "Gardez vous de détruire ce que vous n'avez pas construit"!!!

    Voilà une leçon de sagesse , à méditer.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (14:32 PM)
      mon frère la disparition de la compagnie a été une entreprise de longue haleine décidée par la france et étalée sur plusieurs année sans que les africains aient pu voir venir.
      souvenez vous ! d'abord air france a absorbé air inter au début des années 80. elle s'est tournée ensuite vers uta société privée qui était une grosse pointure; uta compagnie privée était beaucoup plus rentable qu'air france, compagnie nationale le gouvernement de michel rocard est intervenu et a favorisé le rachat .après cela le premier ministre michel rocard a nommé billecart pdg d'air afrique sur demande de houphouet b qui n'a rien pu voir venir. ce billecart a été pendant des anneés président de la bfce, la banque francaise du commerce extérieur qui n'ignorait pas qu'à terme le cfa serait dévalué . ce problème de la dévaluation se posait tous les ans et seul houphouët boigny s'y opposait avec véhémence. diouf et les autres se sont couchés surtout diouf qui n'a jamais fait d'air afrique sa tasse de thé suivant en cela l'exemple de son mentor sengor.(la création d'air afrique a été un compromis entre houphouët qui la voulait et senghor qui préférait à la place un organisme appelé ocam.) finalement les 2 entités ont été créees pour satisfaire les 2 présidents. mais senghorn'a jamais accepté air afrique car il voyait en son président cheick fal un dangereux rival pour son remplacement.à la t^te de l'état du sénégal.
      bara diouf directeur du soleil à l'époque a beaucoup joué la dessus;
      pour en revenir à la liquidation de la compagnie en 1989 suite à la nomination de billecart il décide de vendre tout le ptrimoine d'air afrique dc10 dc8 etc et achete 2 des airbus qui lui sont livrés immédiatement et loue les avions qu il a vendus.
      houphouët boigny meurt en décembre 1993 et la dévaluation suit en janvier 1994 par edouard. balladur
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (14:33 PM)
      mon frère la disparition de la compagnie a été une entreprise de longue haleine décidée par la france et étalée sur plusieurs année sans que les africains aient pu voir venir.
      souvenez vous ! d'abord air france a absorbé air inter au début des années 80. elle s'est tournée ensuite vers uta société privée qui était une grosse pointure; uta compagnie privée était beaucoup plus rentable qu'air france, compagnie nationale le gouvernement de michel rocard est intervenu et a favorisé le rachat .après cela le premier ministre michel rocard a nommé billecart pdg d'air afrique sur demande de houphouet b qui n'a rien pu voir venir. ce billecart a été pendant des anneés président de la bfce, la banque francaise du commerce extérieur qui n'ignorait pas qu'à terme le cfa serait dévalué . ce problème de la dévaluation se posait tous les ans et seul houphouët boigny s'y opposait avec véhémence. diouf et les autres se sont couchés surtout diouf qui n'a jamais fait d'air afrique sa tasse de thé suivant en cela l'exemple de son mentor sengor.(la création d'air afrique a été un compromis entre houphouët qui la voulait et senghor qui préférait à la place un organisme appelé ocam.) finalement les 2 entités ont été créees pour satisfaire les 2 présidents. mais senghorn'a jamais accepté air afrique car il voyait en son président cheick fal un dangereux rival pour son remplacement.à la t^te de l'état du sénégal.
      bara diouf directeur du soleil à l'époque a beaucoup joué la dessus;
      pour en revenir à la liquidation de la compagnie en 1989 suite à la nomination de billecart il décide de vendre tout le ptrimoine d'air afrique dc10 dc8 etc et achete 2 des airbus qui lui sont livrés immédiatement et loue les avions qu il a vendus.
      houphouët boigny meurt en décembre 1993 et la dévaluation suit en janvier 1994 par edouard. balladur
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (02:08 AM)
    les gars permettez moi de vs dire k s8 satisfaits des commentaires d'ailleurs c'est la premiere fois k j'en fais(la 4ém pour le mm sujet).jusque là on est dans le sujet.

    certains comprendront surement de quoi je parle.

    thanks

    Auteur

    Ouakam 2101

    En Juin, 2015 (20:48 PM)
    on peut toujours parler du passé.....Air Afrique ( dont Air France était ctionnaire ) n'était plus viable depuis longtemps ( les Etats fondateurs n'invistissait pas depuis longtemps, et nombre de passagers officiels ne payaient pas leurs billets, bref Air Afrique ne pouvait plus vivre.



    Maintenant, soyons sérieux, regardons le monde évolué :

    les compagnies nationales de moindre capacité n'ont plus lieu d'être ( les re groupements des grandes compagnies mondiales, en Europe, en Amérique du sud, aux USA où les concentrations sont quasi obligatoires pour survivre.

    La solution ne sera que dans dans une compagnie régionale supra nationale !
    Auteur

    Ouakam 2101

    En Juin, 2015 (20:59 PM)
    correctif à mon précédent post, je voulais dire :



    Maintenant, soyons rérieux, regardons le MONDE AERIEN EVOLUER ....et non le monde évolué....



    pardon pour cette faute.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email