Dimanche 28 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

ECROUES POUR VIOLENCE : Les cinq dirigeants de Guédiawaye FC et d’AS Pikine maintenus en prison

Single Post
ECROUES POUR VIOLENCE : Les cinq dirigeants de Guédiawaye FC et d’AS Pikine maintenus en prison
Les cinq dirigeants de l’AS Pikine et de Guédiawaye FC qui devaient être jugés hier, ont vu leur procès renvoyés à jeudi. Le tribunal des flagrants délits de Dakar a aussi rejeté la demande de liberté provisoire introduite par leurs conseils.
 

A cause de l’absence du Commandant urbain du commissariat de Guédiawaye, le procès des quatre dirigeants de l’AS Pikine et de celui de Guédiawaye Fc avait été renvoyé jeudi dernier. Bien que le policier, partie civile dans cette affaire, ait été présent hier à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, les dirigeants n’ont pas pu être jugés. L’agent judiciaire de l’Etat (AJE), Babacar Bâ, a sollicité le renvoi pour, dit-il, « mieux prendre connaissance du dossier ». La défense n’a pas été convaincue par un tel argument. « Je vous demande de juger ces gens-là. Ce sont des pères de famille qui veulent rentrer chez eux. Nous sommes en flagrance et l’affaire ne doit pas traîner », a imploré Me Moustapha Dieng, sans obtenir gain de cause.


Obligé d’accepter le renvoi, Me Dieng et ses confrères ont alors introduit une demande de liberté provisoire. L’avocat a avancé comme arguments la garantie de représentation, précisant que leurs clients sont tous des dirigeants. Mais, le parquet n’a été pas convaincu par les assurances de l’avocat et a estimé que les prévenus peuvent se soustraire à la justice. Compte tenu de ce risque, il a opposé son veto à la demande de liberté provisoire. Laquelle demande a tout bonnement été rejetée par le tribunal qui a renvoyé le procès à demain jeudi.


Pape Ablaye Ndiaye, Serigne Mbacké Mbow, Fernande Gomis, Mouhamed Soumaré et Mansour Thiam sont poursuivis pour dégradation, violences et voies de faits, à l’occasion d’un rassemblement illicite, dégradation de biens appartenant à l’Etat et violence et voies de faits sur des agents de la force publique. Ils ont été arrêtés, lors des violences qui ont fait suite au match opposant, le 16 mai dernier, l’AS Pikine et FC Guédiawaye. Les violences ont éclaté, après le passage à tabac d’un joueur de l’AS Pikine par un policier. Le commandant urbain de Guédiawaye fait partie des blessés, pour avoir été atteint par un jet de pierre. C’est ainsi que les cinq dirigeants ont été appréhendés et placés sous mandat de dépôt, depuis le 19 mai dernier. 


affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Violence Contre Agent De La Fo

    En Mai, 2015 (07:27 AM)
    ces energumenes devraient etre lourdement sanctionnés pour cette violence incivique. les agents des fores de l'ordre doivent etre protégés dans l'exercice de leurs fonctions. cette indifference envers les forces de l'ordre car ne constituant pas une clientele politique doit etre bannie.sinon demain ils baisseront la main la ou ils devraient intervenir force doit etre a la loi

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email