Vendredi 07 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

Un incident aérien attise les tensions diplomatiques en Asie

Single Post
Tension diplomatique en Asie

Des avions de combat sud-coréens ont effectué des centaines de tirs de sommation en direction d’un avion russe qui s’était introduit dans l’espace aérien sud-coréen ont déclaré mardi les autorités de Séoul. Moscou a démenti toute intrusion et a dénoncé le comportement des pilotes sud-coréens. L’incident, qui a également impliqué des appareils chinois, s’est produit au-dessus des Rochers Liancourt, des îlots administrés par Séoul mais dont la souveraineté est revendiquée par le Japon, et a attisé les tensions diplomatiques régionales.

Selon le ministère sud-coréen de la Défense, deux bombardiers russes Tupolev Tu-95 et deux bombardiers chinois H-6 sont entrés mardi dans la zone d’identification de défense aérienne coréenne (Kadiz) et un Iliouchine A-50 a violé à deux reprises l’espace aérien au-dessus des îlots, appelés Dokdo en Corée du Sud et Takeshima au Japon.

La Russie a démenti que ses appareils aient violé l’espace aérien sud-coréen, ajoutant, comme la Chine, qu’elle ne reconnaissait par la Kadiz. Aucun tir de sommation n’est venu des avions de combat sud-coréens, a encore dit le ministère russe de la Défense qui n’a fait aucune mention de la présence d’un Iliouchine A-50.

Les deux avions F-16 sud-coréens se sont livrés à des “manoeuvres qui n’avaient rien de professionnelles”, coupant la trajectoire des deux Tupolev et s’abstenant de communiquer avec eux. “Ce n’est pas la première fois que des pilotes sud-coréens essayent sans succès d’empêcher des appareils russes de survoler les eaux neutres de la mer du Japon”, ont dénoncé les autorités russes.

Pour Pékin, la Kadiz ne peut en aucun cas être assimilée à l’espace aérien sud-coréen et tous les pays ont le droit d’y voler. Le Japon s’est à son tour invité dans le contentieux diplomatiques, considérant que c’est son armée de l’air qui aurait dû réagir à l’intrusion russe. “Takeshima est un terriroire japonais”, a déclaré le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono lors d’une conférence de presse.

Joyce Lee; Jean Terzian et Nicolas Delame pour le service français


affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Yatt

    En Juillet, 2019 (15:22 PM)
    Des centaines de tirs de ..... sommation ?

    Ce n'est plus de la sommation alors !!

    Des avions russes et chinois ? c'est sûr qu'un seul tir aurait suffi pour se faire descendre : n'oublions pas que les bombardiers sont toujours escortés par des chasseurs !!

    Les académies militaires occidentales (où sont formés leurs supplétifs) doivent assurément dispenser un module mensonge évalué avec un très fort coefficient !!!



    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email